23 février 2013
Pasteur Gérald Fruhinsholz

Un bouquet de soleil ?… 

Un bouquet d’anémones

C’est vrai, il faisait ce matin 20° à Jérusalem… alors que l’Europe gèle, dans un froid polaire. Le monde a donc bien besoin de se réchauffer au soleil israélien. Après tout, combien de belles choses venant d’Israël, « ensoleillent » la vie de beaucoup dans le monde ?

Même les antisémites utilisent du matériel informatique ou médical « made in Israel », la France utilise les drones israéliens au Mali, la technique du « goutte à goutte » (1) fait le bonheur de nombreux pays chauds, et les panneaux solaires ultra-performants (2) israéliens séduisent bien des nations.

Le monde est également enchanté par les nombreux artistes et musiciens juifs, les découvertes des chercheurs, des ingénieurs et des scientifique juifs…  Ce n’est pas du soleil, cela ?…

Alors que la France et l’Europe sont en glaciation, et pas seulement par le froid, mais sur d’autres plans – économique et financier (3) ou même moral, Israël fait la fête à Pourim, et envisage l’avenir avec sérénité.


« Sous le soleil » – une philosophie de la vie, avec D.ieu

C’est le Qohelet (l’Ecclésiaste, le « prédicateur » que l’on dit être le roi Salomon) qui utilise une trentaine de fois cette expression :« sous le soleil ». Il fait part de son expérience, de sa sagesse et sa richesse, et manifeste une déception de l’homme et de ses projets (« rien de nouveau sous le soleil ») ; il est convaincu de l’inanité de la vie sans D.ieu.

L’Amandier en fleur

« Va, mange avec joie ton pain, et bois gaiement ton vin ; car depuis longtemps Dieu prend plaisir à ce que tu fais… Jouis de la vie avec la femme que tu aimes, pendant tous les jours de ta vie, que Dieu t’a donnés sous le soleil, pendant tous tes jours ; car c’est ta part dans la vie, au milieu de ton travail que tu fais sous le soleil. Tout ce que ta main trouve à faire avec ta force, fais-le ; car il n’y a ni œuvre, ni pensée, ni science, ni sagesse, dans le séjour des morts, où tu vas » – Ecc 9:7-10.


N’est-ce pas là une philosophie intéressante ?… A notre époque de stress, de violence, de dépression et de morosité, il est bon d’acquérir un peu de cette sagesse biblique, qui nous donne d’aimer la vie comme un cadeau de Dieu, en aimant la nature, les saisons, et notre prochain sans lequel je n’existe pas. Le soleil sera alors dans notre coeur.


« Sonnez la trompette », notre 100e numéro !

Vous êtes des milliers à lire nos articles considérés comme des messages d’amour, des bouteilles d’espoir jetées à la mer ; ce sont des réflexions inspirées par notre vie en Israël, et bien sûr par notre foi en D.ieu, avec la conviction ancrée au coeur, selon la devise de Esaïe 62 : « pour l’amour de Sion, je ne me tairai point… jusqu’à ce que le salut de Jérusalem paraisse », avec le Messie-Roi, Soleil de la Justice » (Mal 4:2)
 
Si vous êtes intéressés par la cause que nous défendons, prônant l’amour d’Israël et son soutien (4) dans la vérité biblique, vous pouvez adhérer et devenir membre de notre association Shalom Israël. Vous recevrez alors par la poste le 100e numéro de notre beau journal papier (20 pages)« Sonnez la trompette ».
 

« Oui, Son salut est près de ceux qui Le craignent, afin que Sa gloire habite dans notre pays. L’amour et la vérité vont se rencontrer, et la justice et la paix s’embrasseront. La vérité germera du sein de la terre, la justice descendra des hauteurs célestes. L’Eternel lui-même nous donnera le bonheur, et notre pays donnera ses fruits. La justice marchera devant Lui, et imprimera Ses pas sur le chemin » – Ps 85


Qu’un bon bol de soleil soit envoyé à tous nos amis !
Gérald & Sophie


(1) La technologie moderne d’irrigation par goutte à goutte a été inventée en Israël par Simcha Blass et son fils Yeshayahu (expérimenté en 1959)
(2) C’est la start-up Zenith Solar, de Ashdod, qui a mis au point des panneaux solaires cinq fois plus performants.
(3) Israël, malgré l’économie mondiale en crise, a une prévision économique de l’ordre de 2,8 %. On sait qu’en France, la prévision tourne autour de zéro…
(4) Cela n’exclut bien sûr pas l’amour du peuple arabe personnifié par Ismaël, lequel selon la Parole, se réconciliera avec Isaac, et connaîtra le Dieu de Jacob.


Print Friendly, PDF & Email