Israël pleure ses enfants

2 juillet 2014
pasteur Gérald Fruhinsholz


Plus de 10 000 personnes ont assisté à l’enterrement de Gilad, Naftali et Eyal, à Modiin !

Un événement sans précédant en Israël, mettant le point final – un coup de couteau pour les familles et les proches des enfants, après 18 jours de recherche desespérée, et d’espoir fou de les retrouver vivants. Toute une nation, unifiée dans la douleur et l’incompréhension – la Knesset au complet était là, les religieux étaient là ensemble avec les laïcs… Quelle douleur, mais quelle dignité et quelle expression d’unité étaient manifestées là dans cet évènement.


Voici ci-dessous l’article de notre ami chrétien de Belgique, Luc Henrist, conférencier en Europe sur des sujets touchant Israël. Ce texte répond à bon nombre de chrétiens qui portent sur Israël un regard critique, déformé à la fois par la désinformation médiatique, et par une vision trop humaniste.


70 ans après sa création, Israël demeure encore une énigme pour de nombreux chrétiens. Un travail de hasbarah (explication) demeure toujours indispensable, afin que l’image d’Israël, (et finalement celle de Dieu, Israël étant “le peuple de Dieu”), s’approche davantage de la vérité. L’Ennemi de l’humanité, qu’il soit nommé Amalek ou Satan, en touchant Israël, est plus que jamais l’ennemi de Dieu. Ce dernier connait la destinée finale et glorieuse d’Israël, il décoche ses flèches, “animé d’une grande colère et sachant qu’il a peu de temps”, avant le grand Evénement.

Le Messie-Roi vient poser Ses pieds à Jérusalem (Zach 14) pour établir son royaume de paix et de justice ! ce ne sera ni à New-York, ni à Paris ni à Rome, ce sera dans une Jérusalem une et indivisible, capitale de l’Etat hébreu.

“Car de Sion sortira la Torah, et de Jérusalem la Parole de l’Eternel” - Esaïe 2


Gérald Fruhinsholz

PS : la mort du jeune Palestinien n’est pas élucidée. Il est trop facile de parler de vengeance. On a l’habitude au Moyen-Orient des mises en scène macabres, justifiant aujourd’hui une 3e Intifada. Il peut aussi s’agir d’un crime d’honneur ; on connait cela dans le monde arabe. Attendons la fin de l’enquête.

*    *    *    *    *

Réflexion sur l’assassinat de 3 Juifs israéliens par le Hamas…

par Luc Henrist
(avec son aimable autorisation)

1 juillet 2014


Les corps d’Eyal Yifrach 19 ans, Naftali Frenkel 16 ans et Gilad Shaar 16 ans, les trois adolescents kidnappés par le Hamas, ont été retrouvés par l’Armée de Défense d’Israël ce lundi 30 juin.

On n’avait plus de nouvelles de ces 3 étudiants d’une école religieuse depuis le 12 juin. Une voiture brûlée avait été retrouvée le lendemain matin tout près d’Hébron, ce qui avait conduit les forces israéliennes à concentrer leurs efforts de recherche dans et autour de cette ville antique. La recherche impliquait un déploiement intense 24h/24h, dans les villes et les villages palestiniens, et même dans les puits et les grottes qui se trouvent dans les collines environnantes.

 

Cette recherche a perturbé la vie de nombreux habitants de la région. Certains journalistes européens en ont profité pour accuser Israël d’imposer une «punition collective» à la population palestinienne et de commettre des «crimes de guerre» contre eux. Ne vous y trompez pas, ces 3 adolescents ont été kidnappés et assassinés par les terroristes du Hamas parce que juifs et israéliens, contrairement à ce que certains médias laissent entendre.

Cet effort de recherche pour sauver ces jeunes, représente ce que tout pays épris de liberté aurait fait pour retrouver ces adolescents et les rendre à leurs parents.

 

Quelques exemples dans la Bible nous montrent que cet effort était juste et droit. Le patriarche Abraham, par exemple, n’a pris l’épée qu’une fois dans sa vie. Mais il l’a fait pour récupérer son neveu Lot et sa famille après qu’ils aient été enlevés dans la bataille des rois, comme cela est décrit dans Genèse 14 (Dès qu’Abram apprit que son neveu avait été fait prisonnier, il arma 318 de ses plus braves serviteurs, nés chez lui, et il poursuivit les rois jusqu’à Dan). Ce qui est intéressant, c’est de voir que lorsqu’Abraham a terminé sa mission et qu’il était de retour chez lui, ce personnage extraordinaire, Melchisédek,  vient à ce moment précis, pour le bénir, en disant: «Qu’Abram soit béni par le Dieu très-haut, le maître du ciel et de la terre! Béni soit le Dieu très-haut qui a livré tes ennemis entre tes mains!» (Genèse 14:19-20)

Melchisédek, présenté dans la Bible comme un roi sacerdotal divinement choisi, aurait pu se présenter à Abraham à tout moment, mais il a choisi de le faire à ce moment particulier, et il a alors prononcé cette grande bénédiction sur lui. On peut donc en conclure que cette histoire biblique approuve les efforts pour sauver des prisonniers comme une juste mission.

 

Nous le voyons à nouveau dans la campagne menée par David pour sauver et récupérer toutes les personnes et tous les biens emportés par les Amalécites, comme cela nous est raconté dans 1 Samuel 30. Lorsque les Amalécites eurent pillé et incendié Tsiklag, une rébellion se soulève contre David dans son propre camp : «Mais David reprit courage en s’appuyant sur l’Eternel, son Dieu » (v.6) et «David consulta l’Eternel en disant: «Dois-je poursuivre cette troupe? Réussirai-je à la rattraper?» L’Eternel lui répondit: «Poursuis-la, car tu la rattraperas et tu délivreras les prisonniers».

 

Évidemment, certains bons chrétiens vont me dire que «nous ne sommes plus sous la Loi, mais sous la Grâce et que, par conséquent, ce genre d’attitude ne convient pas pour nous chrétiens. Tout récemment, alors que je participais à une conférence avec l’Ambassadeur d’Israël en Belgique, une personne dans la salle a posé cette question : «Comment pouvez-vous soutenir un pays qui utilise la violence, alors qu’il nous est dit dans la Bible, de tendre la joue gauche si on vous frappe la droite ?».

Tout d’abord, il faut replacer ce verset dans son contexte pour ne pas en faire un prétexte… Inciter son adversaire à frapper l’autre joue exigerait une action beaucoup plus délibérée et violente de sa part. En présentant l’autre joue, celui qui est frappé oblige l’agresseur de reconnaître ce qu’il a fait; ce geste expose sa violence, et l’offensé peut, de cette façon pacifique, contester en même temps.

 

En tant que chrétien, si un voleur entrait dans votre maison pendant la nuit, avec l’intention de voler tout ce que vous avez et violer votre femme et tuer vos enfants, que feriez-vous ? Lui diriez-vous, avant qu’il ne s’en aille : Attendez, vous avez oublié les clés de la voiture ? Mais au-delà de ces considérations, souvenons-nous qu’Israël ne se proclame pas comme «LE» pays chrétien par excellence (contrairement à ce que plusieurs chrétiens semblent penser…) Israël est le seul «État hébreu» sur la face de la terre, alors qu’il existe des dizaines de «Républiques Islamiques» et bientôt des «Califats»… dans lesquels règne, bien entendu, la démocratie «par excellence», n’est-ce-pas ?…

 

Pour exemple, le premier jour du Ramadan, France Inter annonçait qu’en Arabie Saoudite, toute le monde DOIT respecter le Ramadan (même ceux qui ne sont pas musulmans), au risque de se faire expulser du pays… J’ai donc répondu à cette personne en lui disant que nous devons réaliser que même dans nos pays européens de souche chrétienne, on n’a pas hésité pendant la première et la deuxième guerre mondiale, non pas à «tendre la joue gauche» mais plutôt à défendre la nation et la population avec des fusils, des chars et des avions de chasse. Mon grand-père maternel était dans la résistance et a été déporté en Allemagne pour «travaux forcés». Devrais-je être honteux de ce qu’il a fait car il n’a pas tendu la joue gauche ? Ces soldats qui ont défendu nos pays sont honorés aujourd’hui comme des «héros». Alors au nom de quelle idéologie Israël devrait-il être le seul pays au monde qui ne défende pas sa nation et sa population ?  Selon les conventions internationales, tout pays a le droit (et je dirais même le devoir) de protéger son territoire et ses citoyens. Pourquoi devrait-il en être autrement pour Israël ?

 

En s’attaquant ainsi à 3 jeunes israéliens, le Hamas s’est attiré la foudre de la colère du Gouvernement israélien. On va sans doute déclarer que les ripostes israéliennes sont «disproportionnées»… Alors si Israël voulait être «proportionné», je suppose qu’il faudrait lui proposer de faire exactement pareil, c’est-à-dire : kidnapper 3 jeunes palestiniens et les tuer de sang-froid et puis, pour que ce soit vraiment «proportionné», envoyer entre 10 et 20 obus vers la bande de Gaza tous les jours, en espérant faire un maximum de victimes. Est-ce là la «riposte» qui conviendrait mieux et qui serait plus «acceptable» aux yeux des médias? Ou mieux encore, ce que certains voudraient vraiment, c’est qu’Israël reste assis les bras croisés pour montrer au monde entier que c’est le seul pays au monde qui «tend la joue gauche»… Pour moi, agir ainsi ne serait pas un acte de «pardon» mais bien de lâcheté envers ses citoyens.

 

Si les Palestiniens veulent vraiment la paix, il faudrait qu’ils cessent ce genre d’agression et d’attentats.  Comme le disait Golda Meïr, Premier Ministre d’Israël : «La Paix viendra quand les Arabes aimeront leurs enfants plus qu’ils nous haïssent». Prions pour que ces familles soient consolées et prions afin que le Prince de la Paix établisse bientôt Sa Paix à Jérusalem.

Luc Henrist



Print Friendly

Tags: , , , , ,

Jour de deuil en Israël

1 juillet 2014
Pasteur Gérald Fruhinsholz

Hier soir est tombée la nouvelle que tout le monde redoutait, concernant Eyal Yifrach, Naftali Frenkel,  et Gilad Shaar : leurs corps ont été retrouvés, ils ont été froidement assassinés.

Les coeurs sont lourds, et la seule “consolation” qui puisse être donnée aux familles des enfants, est celle de pouvoir à présent faire le deuil, en sachant également qu’ils ont été rapidement tués.

 

Nous nous associons à la peine des familles, des proches et de tout Israël qui, dans ce type d’événement, est comme une famille, subissant de plein fouet cet acte odieux. Tuer des adolescents froidement est un acte de barbarie qui rappelle trop au peuple juif cette haine séculaire envers le peuple de Dieu.

 

 Nous ne pouvons qu’être en désaccord avec un Occident hypocrite – Europe, ONU et Etats-Unis compris – qui soutient par millions de dollars et d’euros les Palestiniens, en sachant pertinement que des salaires sont versés aux prisonniers en Israël ayant du sang sur les mains. Ces salaires sont plus ou moins grands selon le nombre de meurtres commis. Comment ne peut-on pas voir là un encouragement à l’enlèvement ou l’assassinat de soldats et/ou de civils, dont le Hamas a fait la promotion publiquement !…

 

Seigneur, aie égard à ton alliance !

Le psalmiste écrivait :“Jusqu’à quand, ô Dieu ! l’oppresseur outragera-t-il, l’ennemi méprisera-t-il sans cesse ton nom ?” - Psaumes 74:10.

Faisons nôtre cette prière : “Souviens-toi que l’ennemi outrage l’Eternel, et qu’un peuple insensé méprise ton nom ! Ne livre pas aux bêtes l’âme de ta tourterelle, n’oublie pas le sort des affligés qui t’appartiennent ! Aie égard à l’alliance ! – (v.18-20)

Le NT dit également : “Réjouissez-vous avec ceux qui se réjouissent ; et pleurez avec ceux qui pleurent” - Romains 12:15

 

Seigneur, accorde ta consolation aux familles meurtries, et donne ta sagesse aux leaders en Israël pour savoir comment répondre à cet acte de barbarie


Gérald & Sophie et toute l’équipe de Shalom Israël



Print Friendly

Tags: , ,

Negba – Les maisons de l’espérance

29 juin 2014
Pasteur Gérald Fruhinsholz


Emouvante remise de la Légion d’honneur à Claude Meyer – Beer-Scheva

Les 3 mousquetaires – Claude, Claude, et Jean

Nous étions mercredi soir dans le cadre de l’association NEGBA, à Beer-Sheba, pour la remise de médaille à Claude Meyer, un des fondateurs de ces “Maisons d’espérance” en Israël. L’Ambassadeur de France en Israël, Mr Patrick Maisonnave était là, tout comme le Vice-Ministre de l’Education Mr Avi Worzman, et le Maire-adjoint de Beer-Sheva, Mr Ofer Caradi.



“J’ai une mère-patrie et un père-patrie…”

Claude Meyer et l’Ambassadeur Maisonnave

Quelques 120 personnes étaient là pour honorer Claude Meyer – il associera d’ailleurs ses équipiers, le co-fondateur Claude Kadouch, un ami de longue date, et Jean Bisseliches, chacun ayant eu de grosses responsabilités en France, puis en Israël.

C’est ainsi que Claude Meyer, buisnessman et homme de coeur définira son amour pour la France qui l’a élevé, et pour Israël qui l’a adopté. “Nous avons une mère patrie, la France, et un père patrie, Israël” - en référence avec le père d’Israël, Abraham.

En outre, Claude a coutume de dire qu’il doit la conscience de sa judéité … aux Allemands ! En 1940, de nombreuses familles juives françaises ont été traquées par les nazis. Claude était enfant lorqu’il dût fuir et qu’il put s’échapper en Suisse, avec d’autres. Sa judéité prit alors une vraie dimension, et adulte, il répondra à l’appel du coeur, en “montant” (aliyah) en Israël.

 

Claude garde de la France (et surtout de l’Alsace !) l’amour de sa devise : Liberté, Egalité, Fraternité.

Liberté - celle de tout un peuple, Israël, qui retrouva sa terre ancestrale, et assure à tous, Juifs - éthiopiens, russes ou francophones… – et Arabes, une vraie possibilté de vivre ensemble dans la tolérance et la liberté. Negba permet d’autre part à des enfants défavorisés une nécessaire intégration, les délivrant du cycle infernal de la pauvreté.

Egalité - en instaurant et se battant pour une vraie justice sociale ; Negab intervient “au secours” de ces enfants issus de familles en souffrance.

Fraternité - “ze ba ze” – responsables les uns des autres. C’est un slogan issu du judaïsme : l’humanisme fait partie de ses valeurs, et Negba les enseigne aux enfants, leur permettant d’être des adultes responsables, et solidaires.

 

Negba - Des Maisons d’espérance et d’avenir

Les enfants vivant dans des conditions matérielles précaires, des milieux frappés par le chômage, la drogue, l’alcool ou la violence, ont peu de chances d’échapper à la misère ou à la délinquance.

Negba, une association israélienne à but non lucratif, lutte contre cette fatalité en les accueillant quotidiennement après l’école. Elle leur apporte, dans un cadre protégé et une ambiance familiale, le soutien indispensable pour qu’ils réussissent dans la vie. Ainsi, Negba a créé :

- les Maisons de l’Espérance (enfants de 6 à 12 ans).

- le Club de l’Espérance (ados de 13 à 18 ans).

- la Fondation de l’Espérance (soutien aux familles). Depuis sa création en 2006, Negba a déjà ouvert neuf maisons à Beer-Sheva, Sdérot et Jerusalem pour près de deux cent cinquante enfants, sans distinction d’origine (éthiopiens, marocains, russes, français…) ou de pratique religieuse.

 

Longue vie à Negba, et félicitations à Claude Meyer et à toute l’équipe, sans oublier Hanna Geissman, directrice des maisons de l’espérance à Beer-Sheva.

Nous sommes heureux, en tant que chrétiens, de contribuer à la bonne santé et à la prospérité de ces maisons d’amour et d’espérance en Israël…

Gérald & Sophie Fruhinsholz,

et l’équipe de Shalom Israël


“Voici, les jours viennent, dit l’Eternel, où… Je ramènerai les captifs de mon peuple, Israël ; Ils rebâtiront les villes dévastées et les habiteront, ils planteront des vignes et en boiront le vin, ils établiront des jardins et en mangeront les fruits. Je les planterai dans leur pays, et ils ne seront plus arrachés du pays que je leur ai donné,
dit L’Eternel, ton Dieu” 
- Amos 9:13-15
 
PS : grâce à vous et vos dons, Shalom Israël a pu offrir en 2013 à Negba – formation et alimentaire : 9 960 euros


Print Friendly

Tags: , , ,

La stratégie des lâches…

17 juin 2014
Pasteur Gérald Fruhinsholz


Il est consternant de voir l’attitude pour le moins inconvenante des médias traitant le kidnapping des jeunes  « colons israéliens ».

Où sont l’éthique et la décence des journalistes dans ce type de rapport biaisé ?… Il est vrai que lors de l’assassinat de la famille Fogel à Itamar le 12 mars 2011, il était aussi question des « cinq colons juifs » -  parmi eux, 3 enfants dont un bébé. Il faut décrypter : lorsque des Israéliens meurent assassinés, ce sont des colons (sous-entendu : tant pis pour eux), mais l’enfant palestinien qui meurt (quelquefois tué par une explosion non contrôlée d’un poseur de bombes), c’est toujours une victime pour laquelle l’occupant (israélien) est responsable.


Créativité morbide…

Concernant le kidnapping de ces jeunes étudiants d’Hébron – ce sont presqu’encore des enfants – les youyous et les coups de feu tirés en l’air ont retenti à Gaza, avec les habituelles distributions de bonbons et de gâteaux aux enfants : toujours la même démonstration de joie indécente.

Où sont vos commentaires, messieurs les journalistes ?… Est-ce là le visage d’une population désirant sérieusement la paix ?… Non, surtout pas la paix, ce serait couper le robinet de la manne des Occidentaux naïfs (mais surtout hypocrites) qui ne veulent même pas savoir où vont les millions de dollars offerts, ni à qui ils profitent !… Certainement pas aux plus pauvres d’entre eux. Les nantis de Gaza et de Ramallah pourront encore se faire construire de belles maisons en Arabie saoudite ou au Qatar.


Depuis 2013, Tsahal et le Shin-Bet ont déjoué plus de 64 tentatives d’enlèvements, mais la motivation des terroristes à enlever des Israéliens ne s’amoindrit pas. Le Hamas a investit des efforts massifs dans les tentatives de kidnapping à travers son large réseau terroriste – voir l’article de Tsahal.

“Eyal, Gilad et Naftali, trois jeunes Israéliens, ont été kidnappés par le Hamas. Ils ont été vus pour la dernière fois jeudi soir (12/06/2014) dans la région du Goush Etzion, proche de Jérusalem. Les forces israéliennes ont lancé l’Opération “Gardien de nos Frères” afin de retrouver les trois adolescents autour de la ville de Hébron. Près de 200 suspects palestiniens ont été arrêtés dans le cadre des recherches (voir LIEN de Tsahal, avec les prises d’armes). Les 3 jeunes Israéliens kidnappés sont : Eyal Yifrach, 19 ans, Gilad Shaar, 16 ans et Naftali Frenkel 16 ans”. 

Prions pour que ces jeunes soient retrouvés sain et sauf. Nous croyons que le voile de haine du peuple arabe tombera un jour :

“Les fils de tes oppresseurs viendront s’humilier devant toi, et tous ceux qui te méprisaient se prosterneront à tes pieds ;
ils t’appelleront ville de l’Eternel, Sion du Saint d’Israël…
Tu suceras le lait des nations, tu suceras la mamelle des rois, et tu sauras que JE suis l’Eternel ton sauveur, ton Rédempteur,
le Puissant de Jacob”

Esaïe 60:14-16



Print Friendly

Tags: , , ,