L’accomplissement des Ecritures

7 juin 2016
Pasteur Gérald Fruhinsholz


JerusalemIncroyable jour de liesse à Jérusalem ! Dimanche, c’était Yom Yerushalaïm, la célébration de la “Journée de Jérusalem”. Des dizaines de milliers de personnes étaient dans les rues, la plupart des jeunes. Aucun incident sérieux n’est survenu.
Le 28 Iyar 5727 – le 7 juin 1967, la ville était libérée de l’occupation jordanienne, et réunifiée. En 1980, la Knesset décréta Jérusalem “capitale éternelle et indivisible” d’Israël.

En vivant en Israël, nous avons vraiment le sentiment d’être au centre du monde, et au coeur des événements bibliques. C’est même une réalité, quand on lit les prophéties antiques : “Je ferai de Jérusalem une coupe d’étourdissement pour tous les peuples d’alentour…  une pierre pesante pour tous les peuples ; tous ceux qui la soulèveront seront meurtris” – Zacharie 12:2-3.

N’est-ce pas ce que l’on voit de nos jours ?…  Il est difficile d’être athée en considérant les faits qui sont tellement liés à l’Etat juif que le monde refuse, et à la question de Jérusalem que les nations veulent diviser.
Les temps arrivent à leur terme. Dieu aura le dernier mot ; Sa patience ayant des limites, la coupe déborde : Il révèle déjà sa colère sur les nations qui contrecarrent Ses projets…

*     *     *     *     *     *

Charles Gardner- Israel Today
5 juin 2016

Inondations en France… 
(Floods in France and their Israel policy)


Peace in JerusalemBien que les nouvelles des dévastations causées par les inondations en France et en Allemagne aient naturellement été un choc et suscité la sympathie, je ne peux m’empêcher de connecter ces événements avec les nouveaux efforts d’une  « paix » que l’Europe essaie d’imposer à Israël. Et il semble maintenant avéré que le Président Obama soutient le plan français d’imposer les exigences palestiniennes sur Israël.

Comme je l’ai souligné dans mon livre « la paix de Jérusalem » dans un chapitre sur les tempêtes politiques de Dieu – avec notamment la polémique sur les inondations en Grande-Bretagne il y a deux ans – les catastrophes naturelles ont accompagné pratiquement toute tentative du Gouvernement des États-Unis pour imposer une « solution à deux Etats » sur l’Etat juif, qui diviserait la terre, en contradiction directe avec la Parole de Dieu.
 
Dieu a précisé qu’Il jugerait ceux qui ont dispersé Son peuple parmi les nations et ont divisé Sa terre (Joël 3.2). Le psaume 83 dépeint en outre un tableau précis de la politique et des intentions des ennemis d’Israël, tels le Hamas, le Hezbollah et l’Iran, disant : « Exterminons-les du milieu des nations, qu’on ne se souvienne plus du nom d’Israël » (verset 5). Et le Psalmiste d’inviter le Dieu d’Israël à les « poursuivre de sa tempête, et de les faire trembler par ses ouragans » (verset 16).
 
Le lancement des Accords de paix d’Oslo, le 31 octobre 1991, avec George Bush senior, et son concept de « la terre pour la paix », a vu le jour suivant survenir « la tempête parfaite » (perfect storm) comme elle a été surnommée, qui a fini par démolir sa propre maison. Un an après, le jour même où il présidait une Conférence sur ces mêmes Accords, l’ouragan Andrew – la pire catastrophe naturelle qui ait frappé l’Amérique à ce moment-là – a détruit plus de 180.000 maisons en Floride, causant plus de 30 milliards de dollars de dommages.
 
L’on peut également citer les terribles inondations qui ont frappé la Nouvelle-Orléans avec l’ouragan Katrina en août 2005, juste après que les Juifs (du Goush Katif) aient été expulsés de leurs maisons dans la Bande de Gaza par un Israël sous pression des Etats-Unis et de la Communauté internationale pour l’acceptation d’un « plan de paix ». Gaza est devenue comme on le sait un avant-poste pour le lancement des roquettes visant la destruction d’Israël, qui est le but final de l’Autorité palestinienne et de ses alliés.
 
Les politiciens peuvent se moquer, mais le Tout-Puissant veille jalousement sur “sa propriété”, et les leaders occidentaux s’attirent sur leur propre peuple des catastrophes, coûtant des vies et des milliards de dollars. Hélas, peu d’entre eux voient le lien entre leur folle stupidité et le défi qu’ils jettent au Dieu d’Israël.
 
À ceux (chrétiens) qui ne croient pas que Dieu est dans des affaires de jugement dans « l’ère de grâce », rappelons-nous le jugement d’Ananias et de Saphira pour avoir menti au saint-Esprit, au début de la première Eglise (Actes 5.1-10). Et à ceux qui pensent que Dieu n’interfère pas sur la terre au moyen des forces climatiques, référons-nous au jour où Jésus a ordonné à la tempête de se calmer, sur la mer de Galilée.
« Quel genre d’homme est-ce ?, se demandèrent les disciples. Même les vents et les vagues Lui obéissent. » (Matthieu 8.23-27)
 
Oh ! que nous ayons tous, et notamment nos leaders, le désir plus que tout d’obéir au Seigneur de l’univers !




Print Friendly

Conférence Paris/Palestine – coulée !

5 juin 2016
Pasteur Gérald Fruhinsholz


Participants de la Conférence du 3 juin communiqué de l'Elysée

Participants de la Conférence du 3 juin
communiqué de l’Elysée

Curieusement, le niveau de la seine s’est stabilisé à 6m10 le 4 juin. La veille, la Conférence de Paris devait solutionner le conflit palestino-israélien, i.e. imposer la Palestine au coeur d’Israël et amener la division de Jérusalem. Cette conférence a fait flop, elle a coulé dans les eaux boueuses de la Seine, au sein d’une France engluée dans des problèmes sans fond. Cette Conférence n’a même pas été évoquée aux informations.


Une trentaine de ministres et représentants de pays arabes et occidentaux, et de l’ONU, ont participé à cette réunion, à laquelle Israéliens et Palestiniens n’étaient pas conviés.
Selon le communiqué officiel, « les participants ont réaffirmé qu’une solution négociée à deux Etats est la seule façon de parvenir à une paix durable, avec deux États, Israël et la Palestine, vivant côte à côte dans la paix et la sécurité…».  (timeofisrael.com).
Quelle découverte ! Pourquoi alors avoir convoqué les nations pour énoncer une telle évidence… et faire preuve d’une telle naïveté pour croire en la bonne volonté de l’Autorité palestinienne ?

Aujourd'hui nous constatons le cuisant échec des projets du Français Picot et de l'anglais Sykes pour gérer le Moyen-Orient

Aujourd’hui nous constatons le cuisant échec des projets du Français Picot et de l’anglais Sykes pour gérer le Moyen-Orient

Échec de l’initiative française

Dore Gold, ancien ambassadeur israélien à l’ONU, a déclaré que la réunion qui a eu lieu vendredi à Paris pour tenter de relancer l’effort de paix entre Israéliens et Palestiniens estune occasion manquée qui ne fait qu’éloigner les perspectives de paix.
Il y a cent ans, Sykes et Picot ont essayé d’établir un nouvel ordre au Moyen-Orient. Ce fut à la hauteur du colonialisme dans notre région. Cela a échoué alors et cela échouera aujourd’hui”, a déclaré Gold lors d’une rencontre avec des journalistes à la veille de la conférence ministérielle internationale à Paris.
Ironisant, Dore Gold dit : “Si vous avez un conflit avec un voisin, vous ne voyagez pas jusqu’en France en invitant le Sénégal pour le résoudre”. (site)

Merci seigneur, pour ta fidélité envers Israël !
Personne ne peut porter la main sur l’intégrité de ta nation, sans en payer les conséquences.


“Ainsi parle l’Eternel des armées : Je suis ému d’une grande jalousie pour Jérusalem et pour Sion. 
Et Je suis saisi d’une grande irritation contre les nations orgueilleuses” – Zach 1:14-15




Print Friendly

Israël, levons la bannière !

24 mai 2016
Pasteur Gérald Fruhinsholz


Hollande et BibiLa conférence internationale qui a pour but de tenter de relancer le processus de paix entre Israël et la “Palestine” aura finalement lieu le 3 juin prochain à Paris.
John Kerry a “assuré” pouvoir être là.

Le Premier Ministre Manuel Valls a dit : “La communauté internationale s’efforce de trouver les voies d’une paix basée sur deux Etats et avec Jérusalem comme capitale de ces deux Etats”.
“A l’initiative de la France, cette réunion doit rassembler une vingtaine de pays, plus l’Union européenne et l’ONU, mais sans les Israéliens ni les Palestiniens. Elle doit permettre de préparer, en cas de succès, un deuxième sommet international, prévu au deuxième semestre 2016, en présence cette fois des dirigeants israélien et palestinien” – voir i24News.tv.

Lettre de Binyamin Netanyahou à François Hollande

Birkat hacohanim - la prière des cohen a eu lieu le 25 avril 2016, au kotel

Birkat hacohanim – la prière des cohen a eu lieu le 25 avril 2016, au kotel

A propos du vote français à l’UNESCO : “L’organisme responsable de la sauvegarde du patrimoine historique du monde s’est fourvoyé en réécrivant une partie fondée et irréfutable de l’histoire humaine”, a écrit Netanyahou à Hollande – voir JForum.fr

“Même si nous ne nous faisons pas d’illusions en ce qui concerne l’engagement envers la vérité ou le sens de l’équité de l’Organisation des Nations Unies, nous avons été franchement choqués de voir nos amis français lever la main en faveur de cette décision scandaleuse“, a-t-il poursuivi.

Cette conférence du 3 juin sans les Israéliens n’annonce rien de bon : les nations, avec la France en tête, ont la prétention de vouloir résoudre un conflit qui n’a pas de solution. Une France qui a lâchement voté à l’UNESCO pour déclarer que le mont du Temple de Salomon, le Kotel, s’appelle désormais “Al-Haram al-Charif”, tandis que le Mur (le Kotel) à pour nom “place Al Buraq”. Quel crédit Israël peut-il donner à la France d’être un bon arbitre et mener à bien des négociations ?!…
La France, par ce vote stupide à l’UNESCO, ne reconnait donc pas de connexion entre les lieux saints juifs et Israël… ce qui exclut d’ailleurs que Jésus a prêché dans le Temple de Salomon reconstruit par Hérode. Cela s’appelle du négationnisme. A propos, les responsables chrétiens se sont-ils sentis concernés ?… Nullement. Aucune vraie protestation n’a été entendue de la part des responsables chrétiens.
L’islam étend ses filets sur le monde, et l’Occident, tel le homard, se laisse cuire tranquillement.
 

Chrétiens amoureux de la vérité, levons la bannière ! – Esaïe 62:10

Chrétiens de toutes les nations, à l'ICEJ, l'Ambassade Chrétienne de Jérusalem

Chrétiens de toutes les nations, à l’ICEJ, l’Ambassade Chrétienne de Jérusalem

Le 19 avril a eu lieu à Yad HaSchmona près de Jérusalem, l’AG de l’Alliance Evangélique (EAI). En 1956, des dirigeants évangéliques protestants en Israël s’étaient réunis dans un esprit d’unité pour former le Conseil des Chrétiens Unis en Israël (UCCI). Cette organisation réunit quelques 7000 croyants – un quart globalement des chrétiens en Israël. L’Alliance Evangélique mondiale compte environ 600 millions de chrétiens.

Cela donc a été l’occasion de prier pour Israël, en bénissant cette nation “choisie de l’Eternel”, et en intercédant concernant ce RDV du 3 juin 2016. Les nations et ennemis d’Israël n’ont aucun droit à créer un Etat islamique au coeur d’Israël et à diviser Jérusalem, sa capitale !

A chacun de prier ardemment !

“Sur tes murs, Jérusalem, j’ai placé des gardes; Ils ne se tairont ni jour ni nuit. Vous qui la rappelez au souvenir de l’Eternel, point de repos pour vous ! Et ne lui laissez aucun relâche, jusqu’à ce qu’il rétablisse Jérusalem et la rende glorieuse sur la terre” – Esaïe 62:7




Print Friendly

Israël : 68 ans !

9 mai 2016
Pasteur Gérald Fruhinsholz

Israel 68 ansJérusalem s’habille en bleu et blanc pour Yom Ha’atsma’out – la Fête de l’indépendance ! En quelques jours, Israël passe de la tristesse avec l’évocation de la Shoah, à la joie et l’allégresse de l’établissement de l’Etat hébreu. Un mélange de sentiments sans pareil, quand l’étoile juive de l’infamie précède la Magen David d’un Etat fort et victorieux.

Il est remarquable que la parasha Qedoushim (Lév ch.19 et 20) voie la proximité de ces deux événements si contrastés. C’est une vraie image du passage des ténèbres d’une nuit sans fin à la lumière d’un jour éclatant, miracle biblique prédit par les prophètes (Ezéchiel 37). Dieu avait prévu ces deux « jours »… de toute éternité, même si le mystère de la shoah demeure toujours difficile à appréhender.
 

La différence qui élève : “Soyez saints car JE suis saint” - Lév 19:2

Onu BabelLa Kedoushah – la sainteté, est justement ce qui est la cause, à la fois de la haine des nations et de l’amour inconditionnel de Dieu. « Vous serez saints pour moi, car Je suis saint, moi l’Eternel; Je vous ai séparés des peuples, afin que vous soyez à moi » – Lév 20:26. Le problème d’Israël, et de tous ceux qui s’y identifient, est finalement “le problème” de Dieu : précisons le sens du mot saint-qadosh = mis à part, spécial, attaché au service divin. Le Dieu de Jacob est en effet distinct, séparé de tous les dieux et religions idolâtres, et Il invite Israël à être distinct des nations pour être un peuple lévitique, attaché à Dieu. Or, la distinction suscite l’inimitié – Babel et la volonté de tout rabaisser au dénominateur le plus bas, le démontre. Dieu s’est opposé à l’idéologie babélienne, Il est pour la diversité, la différence et l’émulation qui nous pousse vers le haut.

Israël est l’exemple même de la diversité dans l’unité, où chacun peut se retrouver et s’épanouir, et Israël en tant que nation choisie de Dieu, est une bénédiction pour l’humanité dans la dure réalité du monde. Israël est porteur de vie – peuple théophore, porteur de Dieu, selon l’expression du pasteur Claude Duvernois.

L’islam, religion mortifère, dans cette volonté de conquête idéologique, donne une image totalement contraire  : l’islam impose une morale qui rabaisse, détruit et avilit, et mène à la mort. Comprend-on l’enjeu des temps que nous vivons ?… L’Europe perd son âme et va au suicide en permettant la destruction de la civilisation judéo-chrétienne, fondement de nos démocraties ; constatons qu’aucune démocratie n’existe dans le monde de Mahomet.

Un peuple pour une terre

Yom Haatsmaout« Vous ne suivrez point les usages des nations que je vais chasser devant vous ; car elles ont fait toutes ces choses, et Je les ai en abomination. Je vous ai dit : C’est vous qui posséderez leur pays; Je vous en donnerai la possession : c’est un pays où coulent le lait et le miel. Je suis l’Eternel, votre Dieu, qui vous ai séparés des peuples » – Lév 20 :24

La possession de la terre, tout comme l’exigence de la sainteté, incombe à Israël. Etre saint, et monter en Israël sont des impératifs qui vont de pair ; notons que Dieu ne suggère pas, Il commande. Le peuple juif sait ce qu’il en coûte d’être juif, choisi de Dieu.
Bien entendu, le Créateur savait que la Bible ne serait pas une référence suffisante pour légitimer Israël sur sa terre. Et Il a permis que les hommes, l’Onu et autre résolutions entérinent la position biblique. La possibilité a été donnée aux Arabes de posséder leur propre Etat, mais comme le souligne Dreuz.infoLes nations arabes ont créé 68 années très amères pour les Arabes de Palestine : ils sont maintenant les occupants illégaux d’une terre parce qu’ils l’ont refusée en 1947″
 

“Réjouis-toi, Israël…et élargis l’espace de ta tente !” – Esaïe 54

L’Etat hébreu arrive dans une belle maturité, 68 ans après sa création. Alors que l’Europe et l’Occident en général perd ses repères, Israël est la nation “phare” … pourvu qu’elle reste fidèle à son alliance ; mais elle le sera, malgré ses failles ou son imperfection, car Dieu est fidèle, fidèle à Ses promesses, fidèle à la bénédiction donnée. Dieu est qadosh, et Il rend qadosh. 

Comme chrétien, peuple “spirituel” n’ayant rien à revendiquer sur la terre donnée à Israël, je me réjouis de l’amour que le Seigneur porte à Son peuple. Le peuple chrétien paye le prix également pour sa foi : jamais autant de chrétiens n’ont été assassinés de nos jours, par le communisme, l’islam, l’hindouisme…, et dans toutes les nations totalitaires. Aujourd’hui même, 150 millions de chrétiens sont persécutés dans le monde, dans 50 pays “où la foi coûte le plus” – voir Portes Ouvertes.fr.

En tant que chrétien, je me réjouis de l’existence d’Israël, de cette nation que Dieu porte depuis toujours sur son coeur, et particulièrement depuis l’appel d’Abraham, en vue d’enfanter un peuple qui soit une bénédiction pour le monde.

Yom houledet samea’h - joyeux anniversaire, Israël !
Gérald & Sophie, et l’équipe de Shalom Israël
 

Pierre Cain zalJe veux associer à cette joie le souvenir d’un ami cher aujourd’hui disparu, le docteur Moshe Pierre Caïn. Pierre et Liliane son épouse nous ont toujours ouvert leur porte et leur amitié, quelles qu’étaient nos différences. Pierre a toujours été un ardent défenseur d’Israël, et jusqu’à la fin ont paru ses articles d’Info-Sion, et l’invitation à suivre dans sa propre maison les cours du rav Dynovisz. Pierre restera dans nos coeurs. Notre affection va à Liliane et toute la famille Caïn.




Print Friendly