Messages étiquettés Israël

Ariel Sharon n’est plus…

13 janvier 2014
Pasteur Gérald Fruhinsholz


C’est dans une grande solennité qu’Israël a rappelé ce matin la mémoire d’un grand général et d’un chef d’Etat ayant été parmi les grands architectes de l’Etat hébreu. Si Ariel Sharon demeure un personnage controversé pour avoir démantelé le Goush Katif (la Bande de Gaza), il n’en reste pas moins que ce soldat a servi son pays avec courage et fidélité. Le général Sharon, prénommé Arik, aimait son pays.


Il importe qu’Israël tourne la page et trouve l’apaisement. Au-delà d’une faute majeure, celle d’avoir cédé aux pressions internationales et d’avoir divisé le pays, l’Etat hébreu se souviendra d’Arik comme d’un héros militaire, qui a sauvé le pays durant la guerre de Kippour, redonnant aux Israéliens le goût de la victoire, qui a fait plier le genou aux Egyptiens et aux Syriens durant la glorieuse guerre des Six jours, et qui a libéré les Libanais du terrorisme de l’OLP, durant la guerre du Liban.


Moshe Dayan et Arik

Si Sharon est allé jusqu’à Beyrouth, c’était pour traquer et détruire l’OLP et la guérilla palestinienne installée en force au Liban depuis 1970. Si Ariel Sharon est critiqué pour avoir été à Beyrouth en 1982, il faut rappeler que le vrai coupable concernant « Sabra et Chatila » est Elie Hobeika, le chef des forces libanaises (1) à la solde des Syriens, et non pas Ariel Sharon (2)… et rappeler également que c’est la France qui a subtilisé Yasser Arafat à la justice israélienne. C’est le président François Mitterrand et les militaires français qui, le 30 août 1982, ont protégé la fuite du chef de l’OLP, pour le conduire en lieu sûr à Tunis.

 

Concernant Sabra et Chatila, je me souviens que mon fils, au lycée, avait dû corriger l’histoire de ces événements racontés par sa prof d’Histoire. Lui ayant dit que c’était faux, que ce n’était pas Sharon le coupable, l’enseignante a fait ses propres recherches, et honnête, a remercié Cédric pour cette intervention, lui disant que dorénavant, elle corrigerait son enseignement.

avec Shimon Peres, en 1975

Réalisons  combien les événements sont déformés, et constatons qu’à chaque fois, c’est Israël qui est accusé… Bien d’autres massacres ont eu lieu, complètement ignorés :

– Qui a mentionné les massacres des camps de réfugiés palestiniens de Chatila et de Burj-en-Brajireh, par les Musulmans, en 1985 ? D’après l’ONU, il y eut 635 morts et 2500 blessés.

– Qui a reproché à l’OLP et aux Syriens les 700 chrétiens tués en 1990 ? (New-York Times – 19 oct 90). Qui se souvient de ces massacres ?… (lire « Mythes et Réalités », de Mitchell G. Bard).

– Qui aujourd’hui fait grand cas des centaines de civils tués en Syrie et notamment des chrétiens assassinés en toute impunité par les terroristes d’El Qaïda et du Hezbollah ?…

 

Notons finalement que si Ariel Sharon avait pu anéantir complètement les terroristes de l’OLP, il n’y aurait pas eu les Accords d’Oslo, et donc pas autant d’attentats et les Intifadas meurtrières qui ont suivi… et qui durèrent jusqu’à la mort d’Arafat, en France – Paris a toujours accordé à Arafat un soutien indéfectible.

 

Tel Joab, chef de l’armée du roi

Je ne peux m’empêcher de comparer Ariel Sharon au chef d’armée Joab (Yoav) du roi David. C’est Joab qui a permis à David de conquérir Jérusalem – « David avait dit : Quiconque battra le premier les Jébusiens sera chef et prince. Joab, fils de Tseruja, monta le premier, et il devint chef » – 1Chron 11:6. Joab fut le compagnon de David dès ses débuts, contribuant à l’établir roi d’Israël. Par la suite, il réalisa de grandes victoires, mais par jalousie, élimina des rivaux.  Sa fin fut triste, et s’étant rebella contre David, il fut exécuté sur ordre royal du temps de Salomon. Joab fut enterré dans sa propriété. Il était un héros, et il est resté fidèle à son roi. Le goût du pouvoir, l’orgueil et la jalousie ont été ses fautes…


Ariel Sharon est également enterré dans sa propriété, comme Moshé Dayan à Nahalal et Ben Gourion à Sdé Boker, et il restera comme ces derniers, un des héros de la première génération. On n’a pas le droit de les oublier, quelles que soient leurs faiblesses et leurs failles.
L’Etat hébreu honore ses héros ; même si ceux-ci ne sont pas dénués de faiblesses, ils ont contribué au fondement du pays. Qu’Ariel Sharon repose en paix, D.ieu est son juge.
 

(1) Il était entendu avec Elie Hobeika que celui-ci devait rentrer dans le camp de Sabra et Chatila pour y faire sortir les 200 hommes armés de l’OLP pour les livrer à la justice. Les ordres de Sharon étaient stricts : « aucun débordement, aucune action excessive », mais Hobeika, pour se venger de la mort de leur chef Béchir Gemayel, avait décidé l’extermination des camps.

(2) Pour les habitants arabes du Sud-Liban, l’OLP était un cauchemar, et l’intervention d’Israël était considérée comme une libération. Depuis 1976, les hommes d’Arafat étaient exécrés, pratiquant le viol, les mutilations, la torture et le meurtre. De plus en 1982, L’OLP bombardait constamment les villes du Nord d’Israël, rendant la vie impossible aux Israéliens, et Sharon voulait en finir avec l’OLP.



Tags: , ,

Israël, une bénédiction pour les nations !

14 décembre 2013
Pasteur Gérald Fruhinsholz


Les pasteurs norvégiens à la knesset

Je suis admiratif et même jaloux de ces pasteurs qui ont réussi à se réunir pour faire acte de repentance et s’humilier, à la fois pour bénir Israël et leur propre nation. La Bible dit : « Si mon peuple sur qui est invoqué mon nom s’humilie, prie, et cherche ma face, et s’il se détourne de ses mauvaises voies,- Je l’exaucerai des cieux, Je lui pardonnerai son péché, et Je guérirai son pays » – 2Chron 7:14.

 

Mais il existe un autre principe essentiel à la bénédiction des nations – il passe par Israël. Je l’ai personnellement souvent rappelé à nos présidents (français) successifs. Ce principe est le suivant  : « Celui qui bénit Israël est béni »selon Genèse 12:3, 27:29, Nombres 24:9. Bien entendu, l’inverse est vrai : La nation qui maudit ou ne bénit pas Israël, ne prospérera pas, et sera jugé par Dieu.

 

Reçus à la Knesset pour une demande de pardon

Il est vrai que la Norvège est l’un des pays européens les plus antisionistes, pour ne pas dire antisémite. Sait-on que le rassemblement des jeunes sur l’île Utøya (près d’Oslo), qui fut l’objet d’un massacre en 2011, et qui était parrainé par les Travaillistes au pouvoir, était en fait un rassemblement à tendance antisémite visant à délégitimer Israël ?

De plus, on peut dire a posteriori que les Accords d’Oslo ont été très néfastes pour Israël, ouvrant la porte aux attentats meurtriers, jetant la faute sur les méchants « colons » israéliens, et perpétuant l’idée de l’idéologie pernicieuse : « les territoires pour la paix ».

 

Ces pasteurs représentant une trentaine de congrégations norvégiennes, sont venus pour présenter des excuses, en rapport aux Accords d’Oslo… et à l’antisémitisme/antisionisme du gouvernement et de leur pays (voir le site Philosémitisme).

Ils ont été reçus par la député Gilal Gamliel, qui est président du Caucus de la Knesset (Comité en lien avec les Chrétiens amis d’Israël) : « En tant que présidente du Caucus, je constate, lors des nombreuses conférences internationales, l’amour des chrétiens aimant Israël. Aujourd’hui, ce sont des leaders chrétiens de Norvège qui viennent pour la première fois à la Knesset demander pardon pour une longue liste d’implications de leur pays à l’encontre Israël, allant de la Shoah aux Accords, et aux dons faits à des organisations terroristes soutenant le boycott d’Israël ».

 

Une vision pour réparer l’injustice et redonner la bénédiction

Le pasteur Terje Liverød est l’initiateur de cette démarche de repentance. Missionnaire en Norvège pour le monde musulman depuis 30 ans, cet homme reçut une vision claire de Dieu sur Ses projets envers la Norvège : Il vit dans une vision prophétique une délégation se présentant en Israël pour une demande de pardon ; il ne pouvait reconnaître aucun des leaders norvégiens connus ; ces pasteurs venaient de tout le pays, et ils étaient mûs par un même esprit d’unité.

Puis lors d’une Conférence sur le sujet de la renaissance de la Norvège, réunissant 3000 personnes, une femme chrétienne eut cette parole, 1) que la Norvège ne pouvait rentrer dans la bénédiction sans une vraie réconciliation avec Israël, 2) qu’elle avait vu dans un songe un homme devant être le pont entre la Norvège et Israël.

Reconnaissant cet homme comme étant le pasteur Terje Liverød, elle le fit monter sur la plate-forme, et convoqua tous les responsables pour investir le pasteur de ce mandat.

C’est ainsi que Terje Liverød se mit en quête des pasteurs désireux de composer la délégation. Ce ne fut pas facile, mais le projet se concrétisa, et ensemble, ils firent la Déclaration ci-dessous :

 

DECLARATION de pasteurs et responsables d’église en Norvège

 

Nous, pasteurs et responsables d’églises de Norvège, faisons cette déclaration : en tant que leaders chrétiens, nous nous repentons et demandons pardon pour l’attitude de la Norvège à la fois dans le contexte de l’Eglise, et dans d’autres parties de la société norvégienne.

Nous, dirigeants du peuple et de l’Eglise de Norvège, proclamons que nous ferons de notre mieux pour conduire notre pays dans le changement.

Nous voulons voir un vrai changement en Norvège, en bénissant Dieu et Israël.


Pardonne-nous Israël, en tant que nation :

– Pour les Accords d’Oslo, qui préconisent la division d’Eretz Israël.

– Pour l’argent de la Norvège qui a fini au soutien des organisations terroristes.

– De n’avoir pas déménagé notre ambassade à Jérusalem, capitale éternelle et indivisible d’Israël.

– De ne pas avoir pris la défense d’Israël dans un monde qui est de plus en plus hostile.

– Pour l’attitude antisémite et antisioniste des politiques et des médias en Norvège.


Pardonne-nous Israël, en tant qu’Eglise :

– Pour ne pas avoir résisté à l’attitude politique anti-israélienne de la Norvège.

– Pour le fait que beaucoup dans l’Eglise aient rejeté le rôle d’Israël dans le plan de Dieu.

– Pour notre tiédeur envers la persécution que vous avez subie.

– Pour l’indifférence envers vous qui êtes la « nation choisie » de Dieu.

– Pour les déclarations antisionistes de dirigeants de l’Eglise.

– Pour avoir permis la Théologie du Remplacement, et sa propagation dans les églises.


Nous déclarons  que :

  1. Israël est la mère spirituelle de l’Eglise – Israël nous a donné les Écritures saintes, les prophètes, les apôtres, et le Messie.
  2. Le rejet spirituel d’Israël a conduit à la Théologie de Substitution, ayant débuté dans l’Eglise luthérienne de Norvège, et s’étant propagé aux églises indépendantes.
  3. Dieu a confirmé Ses promesses faites à Israël. Nous sommes convaincus que Dieu tiendra Ses promesses à la fois pour Israël et pour l’Église.
  4. La culture et la tradition de notre nation est construite sur un socle de valeurs judéo-chrétiennes fondées sur des racines juives.


Pardonne-nous Israël, en tant que nation :

– Pardonnez aux amis d’Israël dans l’Église en Norvège qui n’ont pas suffisamment élevé leur voix en faveur d’Israël.

– Pour les forces puissantes qui exigent un boycott d’Israël dans tous les domaines, y compris dans le commerce.

– Pour l’argent envoyé par le gouvernement norvégien servant indirectement à soutenir les terroristes.

– Pour les nombreux responsables politiques qui ont à plusieurs reprises fait des commentaires anti-israéliens, et pour notre incapacité à réagir.

– Pour la généralisation de l’antisionisme dans les médias, la télévision, les journaux, la radio et Internet.

– Pour notre Constitution qui a empêché les Juifs d’entrer dans le royaume jusqu’en 1851.

– Pour avoir envoyé les Juifs de Norvège dans les camps de la mort nazis pendant la Seconde Guerre mondiale.

– Pour avoir rejeté les Juifs après la Seconde Guerre mondiale.

– Pour ne pas avoir donné à Israël la gloire pour l’importante contribution de ce pays à l’humanité. Sans les innovations d’Israël, nos hôpitaux ne fonctionneraient pas comme ils fonctionnent aujourd’hui. De même pour nos ordinateurs et la téléphonie en général.

– Pour nous qui nous sommes alliés avec des puissances qui cherchent à détruire la nation d’Israël.


En tant que leader spirituel en Norvège, nous voulons briser ces alliances. Les Accords d’Oslo ont cherché à diviser le pays. Les Accords ont conduit à débloquer d’importantes sommes d’argent qui ont été transférées par l’État norvégien aux groupes palestiniens impliqués dans le terrorisme.

 

Nous déclarons que :

  1. Israël est une grande bénédiction pour le monde.
  2. La révélation de Dieu vient par Israël.
  3. La Parole de Dieu est venue par Israël
  4. Christ notre Sauveur est né juif en Israël.
  5. Les médias norvégiens ont pendant des années, fourni une couverture biaisée et déséquilibrée du conflit au Moyen-Orient, particulièrement à l’encontre d’ Israël.
  6. Israël est aujourd’hui une bénédiction pour le monde, et une bénédiction dans les domaines financiers, culturels, technologiques et spirituels, ainsi que dans de nombreux autres domaines.


En tant que leaders des différentes églises en Norvège, nous affirmons enfin que :

  1. – La Norvège en tant que nation a un appel à bénir Israël.
  2. – La Norvège en tant que nation a une vocation à aider Israël à sécuriser ses frontières.
  3. – La Norvège en tant que nation doit reconnaître le droit juif à la propriété pour Eretz Israël.
  4. – Nous, en tant que nation, avons une vocation à être parmi les alliés les plus forts d’Israël.
  5. – Nous travaillerons à ce que la Norvège soit un solide ami d’Israël dans les générations à venir.

Comme Henrik Wergeland, Trygve Lie, Kaare Kristiansen et de nombreux pères de notre nation, nous souhaitons une nation et un peuple qui bénissent Israël et le peuple juif.


 

« Je bénirai ceux qui te béniront et je maudirai ceux qui te maudiront » – Genèse 12:3

Nous prions de tout notre cœur : Seigneur, bénis Israël !
(par Anita Apelthun Heureux)


Tags: , , , , , , , ,

Zvi Givati, un homme de coeur

21 novembre 2013
Pasteur Gérald Fruhinsholz


Le général Zvi Givati n’est plus parmi nous, il a rejoint son épouse bien-aimée, Esther, et son cher fils mort trop jeune… Nous le regretterons beaucoup, car il a été un réel pont entre Israël et les chrétiens, particulièrement les Evangéliques, ayant consacré sa longue retraite à l’Ambassade Chrétienne Internationale de Jérusalem (ICEJ). Parlant le français aussi bien que l’anglais, il était pour nous, qui représentions à cette époque l’ACIJ – Ambassade Chrétienne de Jérusalem -France, un vrai ambassadeur d’Israël pour les chrétiens sionistes que nous étions devenus, dans les années 90.


Zvi a été pour nous le premier visage d’Israël, quand nous nous sommes engagés dans l’aventure « sioniste » au travers de l’ambassade chrétienne organisant notamment des voyages et des conférences en Eretz. Il incarnait l’Israélien au visage avenant mais secret (image du sabra/la figue de barbarie, piquant au dehors et tendre au dedans !) ; il m’impressionnait beaucoup, mais avait un tel grand coeur que le contact passait immédiatement. Il savait faire aimer Israël et transmettre l’amour de Sion.


Voici également le témoignage de Suzanne Fauvel – Jean  son mari, fut président de la branche française de l’ACIJ :
« C’est à Strasbourg que nous avons accueilli Zvi Givati durant les années 80. Il était responsable des  »Bonds d’Israël » (un organisme de placements de fonds en Israël) ; nous l’avions connu avec son épouse Esther, après avoir encouragé les tous premiers débuts du groupe  »La Branche d’Amandier à Jérusalem » qui devint l’Ambassade Chrétienne Internationale de Jérusalem. En France, Zvi a cherché tout naturellement le contact avec des chrétiens dont nous étions. Une petite étape en Alsace et les voilà repartis à Jérusalem ; Zvi était déterminé à donner son énergie extraordinaire comme liaison entre Juifs et chrétiens du monde entier réunis autour de l’Ambassade Chrétienne.

Jamais, nous n’oublierons les soirées de ses tournées où il revenait volontiers en France épauler le Pasteur Roger Brunet, à l’époque président de la branche française. 

Son humour nous faisait rire aux larmes, et sa pertinence ont réussi à toucher beaucoup de coeurs. Comment ne pas avoir de respect devant un général de police, qu’il était jusqu’au bout des ongles !

L’Ambassade Chrétienne Internationale de Jérusalem

Les innombrables oeuvres justes et excellentes les suivront. Prions afin que d’autres valeureux hommes et femmes de leur trempe se lèvent rapidement ! »


C’est vrai, si nous sommes heureux qu’il ait retrouvé les siens, nous sommes tristes du départ de Zvi. Nous avons tant besoin, alors qu’Israël subit plus que jamais l’opprobre des nations, d’hommes et de femmes au coeur droit et valeureux, qui combattent le bon combat – Juifs et chrétiens réunis.

Je crois fermement que nous sommes dans ce temps où « les princes des peuples se réunissent au peuple du D.ieu d’Abraham » (Psaume 47) !


Gérald & Sophie



Tags: , , ,

Le terrorisme continue en Israël

17 novembre 2013
Pasteur Gérald Fruhinsholz


Soldats israéliens assassinés

 Eden Attias, soldat israélien de 18 ans habitant Nazareth Illit, venait de commencer son service militaire. Un Palestinien de 16 ans, de Jénine, le poignarda dans le cou alors qu’il dormait dans le bus. C’était le 14 novembre à la station de bus d’Afula, au nord du pays, alors que Eden se rendait à sa base militaire. Il a été  transféré à l’hôpital le plus proche ; il a reçu les soins médicaux mais a succombé à ses blessures.


Le porte-parole du Hamas, Fawzi Barhoum, a officiellement invité le président François Hollande à visiter la bande de Gaza, « pour constater de visu la tragédie et la souffrance de ses habitants, » selon le site informatif israélien Walla

Le porte-parole du Hamas, Fawzi Barhoum, a loué cet acte terroriste sur son compte facebook :« Félicitations au héro palestinien qui a tué un soldat israélien à Afula ce matin. C’est un acte héroïque qui montre que l’oppression n’empêchera pas nos hommes de commettre des actes de Jihad ». Pas étonnant pour une organisation qui ne reconnaît pas Israël et qui a choisi à maintes reprises la voie de la terreur et des attentats-terroristes (Source : Armée de Défense d’Israël).

« Le jeune Eden Attias a été poignardé par un arabo-musulman dans la nuque puis dans le cou, alors qu’il était assoupi dans un bus. Cet arabe de 16 ans est le produit de l’idéologie palestinienne qui n’est basée que sur la haine et le gout du sang. Ce « peuple » factice crée en 1967 et dirigé par l’egyptien Arafat bénéficie d’un traitement médiatique particulièrement intense et soutenu. Il représente la cause arabe par excellence et reçoit des millions d’euros tous les jours, ceci depuis le choc pétrolier de 1973 où les pays arabes ont perdu la guerre contre Israel. Une lâche offensive, mené à 10 contre 1 en plein jour de jeûne pour les juifs, lâcheté typique de la mentalité qui a animé l’assassin d’Eden frappé dans le dos pendant son sommeil » (tiré de l’article de Aaron Wiezmann et Axel Rehouv’ pour Europe-Israel.org).


… et l’hypocrisie des nations continue de sévir

Les négociations pour la paix dans le conflit arabo-israélien se poursuivent… quand les attentats continuent. Ces deux derniers mois les attaques contres les soldats se sont multipliées. Le Premier ministre Netanyahou s’est adressé à la Knesset concernant l’attaque de Eden, affirmant que « l’incitation à la haine de l’Autorité palestinienne et dans leurs écoles devait cesser ». En attendant….les négociations de « paix » avec les palestiniens se poursuivent avec la pression constante des Etats-Unis et de l’Europe. L’Autorité palestinienne ne change pas, elle incite toujours les enfants palestiniens dans les écoles à tuer et à se faire tuer pour devenir des martyrs.

De même, alors que le Conseil de sécurité de l’ONU – le groupe dit P5+1 (les cinq membres permanents du Conseil de sécurité plus l’Allemagne) – se réunit à Genève pour trouver un accord avec l’Iran, sur la question nucléaire…  l’Iran produit une vidéo sur une simulation d’attaque iranienne sur Tel-Aviv, et la destruction d’Israël.

La maman d’Eden devant le cercueil de son fils



Qui prie et soutient Israël ?…

Lorsque Josué se trouva devant la forteresse de Jericho, il rencontra l’Ange de l’Eternel, le ramat Kal, le commandant en chef de l’armée céleste. C’est Lui qui combat pour Israël. Prions-Le de délivrer Israël de tous les lions qui veulent le déchirer.


« Je suis au milieu de bêtes féroces. Ils sont comme des lions qui dévorent.
Leurs dents sont comme des lances et des flèches, leur langue est aussi coupante qu’une épée.
Ô Dieu, Tu es grand, tu dépasses le ciel, ta gloire brille sur toute la terre !
Ils ont tendu un filet… Ils ont creusé un trou…  et ils y sont tombés » – Psaume 57.


Amen ve’amen.

Que le Dieu de toute éternité console cette maman et sa famille de la perte
de son fils lâchement assassiné.



Tags: , ,