‘Hanouka 5772/2011


... devant les lumières d'une 'hanoukkiah

 ‘Hag ha’Hanouka » – la fête de ‘Hanouka – est une fête joyeuse commémorant la victoire militaire et spirituelle des Juifs de Judée sur les armées du roi gréco-syrien Antiochus, et sur la menace de l’hellénisation. Ainsi, le 25e jour du mois Kislev, pendant 8 jours durant lesquels ‘Hanoukka est fêtée, est commémorée la révolte des Juifs contre l’ennemi grec, avec à la tête Matthias le souverain sacrificateur et ses fils, dont Judas Macchabée, et leur victoire éclatante face à une armée organisée. Cet épisode inspirera les combattants du ghetto de Varsovie, et plus tard les Sionistes en lutte contre les Britanniques.


Les lumières d’Israël …

Curieusement, cette fête de la lumière correspond au Noël chrétien. Heureuse coïncidence qui nous rapproche, en un temps où les hommes ont tant besoin d’espérance et d’unité. Jamais, à l’heure de la technologie et de l’internet, l’humanité n’a semblé si démunie  d’espoir. La peur du chômage et de la récession est là, la paix semble toujours plus éloignée, et après deux guerres mondiales, on en est toujours à répéter les mêmes erreurs nous entraînant dans la radicalisation des idéologies et de l’intolérance.
La « fête des lumières » comme ‘Hanouka, est la fête du D.ieu de lumière biblique, et non celle de la lumière de l’homme ou des philosophes grecs. A l’époque des Macchabées, les « lumières » de l’hellénisme voulaient anéantir ce qui faisait la spécificité de la religion juive. Le principe était pernicieux, il s’agissait de souiller l’huile servant à allumer la Ménorah du Temple. Le miracle est venu de D.ieu, avec la victoire des Maccabées, et la découverte d’une fiole d’huile pure offrant la permanence des lumières du Chandelier. Aujourd’hui, les choses n’ont guère changé, puisque dans l’enceinte même des Nations Unies, l’on cherche à déclarer qu’Israël est « un Etat raciste » et à lui enlever toute légitimité, un moyen en somme de vouloir éteindre « les lumières d’Israël ».


Israël, aux « couleurs de l’arc-enciel »… de D.ieu

L’homme a besoin des lumières de D.ieu. Déjà, à l’époque de Noé, le conflit émergea entre ses deux fils, Chem et Yafet. De Chem sortit les Sémites et l’esprit hébraïque, tandis que l’association Yafet/Javan donnait le monde occidental, celui des arts et des philosophes, dominé par l’esprit grec. C’est un conflit qui perdure.

 Mais D.ieu nous a laissé au travers de Noé, un magnifique symbole, de paix et d’unité : le signe d’alliance – l’arc-en-ciel. L’humanité a besoin de regarder à ces signes d’espérance et d’unité. ‘Hanouka de même que Noëlsont des signes d’espérance et de réconciliation. Croyons en ces signes.



Pour finir, je laisse la parole à un homme de paix ayant défendu au sein même de l’ONU l’Etat d’Israël, le soudanais Simon Deng : « En Israël, les Soudanais noirs, Chrétiens et Musulmans ont été accueillis et traités comme des êtres humains. Il suffit d’y aller et leur demander, comme je l’ai fait. Ils m’ont dit que par rapport à la situation en Egypte, Israël est le « Paradis ». Israël, un Etat raciste ? Pour mon peuple, des gens qui connaissent ce qu’est le racisme – la réponse est absolument, non ! Israël est un Etat composé de personnes aux couleurs de l’arc-en-ciel […].


Nous souhaitons à tous nos amis juifs,
une belle et joyeuse fête de ‘Hanouka – ‘hag ‘Hanouka samea’h,
ainsi qu’un belle fête de Noël à nos amis chrétiens.

Gérald & Sophie Fruhinsholz
et l’équipe de Shalom Israël
21 décembre 2011




Print Friendly, PDF & Email

Article suivantRead more articles