le 38e Congrès sioniste

le 38e Congrès sioniste

Le 38e Congrès sioniste a eu lieu du 20 au 22 octobre Il se passa dans un format virtuel, en présence de 740 délégués de 30 pays différents, vu les circonstances, et n’eut que peu d’écho médiatique.
  • Qui se souvient du Premier Congrès Sioniste de l’Histoire, il y a 123 ans ? Il se déroula à Bâle, en Suisse, du 29 au 31 août 1897. Ce fut le premier congrès de l’Organisation sioniste. Il fut réuni et présidé par Theodor Herzl, le fondateur du sionisme moderne.
C’est là où le Prince d’Israël, Theodor Herzl, a prédit : « Dans 5 ans peut-être, dans 50 ans certainement… ». C’étaient des paroles tellement prophétiques ! En effet 50 ans après le Premier Congrès, eut lieu le 29 nov 1947 l’accord des nations pour un Etat juif. Dans son journal, Herzl écrit : « Si je devais résumer le Congrès de Bâle en un mot, ce serait celui-ci: à Bâle j’ai fondé l’Etat Juif ». Dans ce premier congrès étaient présents une poignée de chrétiens amoureux d’Israël, dont Henri Dunant, fondateur de la Croix-Rouge suisse, et le rev William Hechler, qui devint un ami précieux de T. Herzl.
 
Le Prince et le Prophète
 
Le pasteur Claude Duvernoy (1) raconte admirablement l’amitié de Hechler et Herzl dans son livre « Le Prince et le Prophète » ; il l’a écrit en 1965, trois ans après son ‘’aliyah’’ à Jérusalem, pour raconter la rencontre étonnante entre les deux hommes, lors de l’affaire Dreyfus.
André Chouraqui a préfacé le livre, disant : « Moïse avait eu à ses côtés Jethro, le prêtre de Madian. C’est un chrétien, le chapelain de l’Ambassade britannique de Vienne, qui se dresse à la droite de Herzl, et qui, du début à la fin, l’accompagne dans la Voie – couple en vérité étrange que celui-ci : un journaliste dont les pièces de théâtre connaissent un certain succès sur les boulevards des grandes capitales – complètement déjudaïsé – qui avait tout d’abord pensé à la conversion massive de tout Israël et à sa rentrée dans le giron de l’Eglise pour mettre fin une fois pour toutes aux tragédies de l’antisémitisme ; et un « chrétien de Cour (royale) », rêvant tous deux à la Rédemption d’Israël et à la restauration de Sion. Tous deux cependant cheminent et nous enferment dans le ventre des ultimes confrontations de l’Histoire ».
 
André Chouraqui louera l’œuvre également de Claude Duvernoy, un des rares chrétiens protestants à défendre Israël. Claude Duvernoy fut envoyé par la diplomatie israélienne dans les pays africains ; nous voyons aujourd’hui les bons résultats de cette politique sur ce continent.
« Claude Duvernoy est un témoin : l’histoire qu’il raconte – l’exhumation qu’il fait du passé – est aussi une préfiguration de l’avenir. Son livre est celui d’un homme qui a opté pour Jérusalem où il vit face aux Monts de Moab. Son œuvre prouve que, dans l’esprit de Hechler, il est encore des ‘’hommes-frontières’’ – des bâtisseurs de ponts appliqués – dans la perfection du désir – à rapprocher les lointains, ce qui est dans l’esprit des rabbis d’Israël, la seule manière réelle de hâter la venue du Royaume et l’Heure de la Paix. Le livre est celui d’un témoin prêt à signer de son sang ce qu’il dit : c’est en cela qu’il touche et qu’il édifie ».
 
Le 38e Congrès sioniste lié à Noé ?…
 
Au contact du monde juif, nous aimons les chiffres et les rapprochements avec les lettres hébraïques (2) et constatons que ce 38e Congrès correspond aux lettres noun et ‘het. Ces lettres nous conduisent à Noa’h/Noé, lequel incarne un temps dramatique, où Dieu voulait supprimer la génération des hommes méchants de cette époque ; la terre était corrompue devant Dieu et pleine de violence (‘hamas), et Il voulait en sauver une partie pour recommencer l’humanité à partir de la famille de Noé, et au travers d’une « arche ».
« Noé était un homme juste et intègre en son temps ; Noé marchait avec Dieu » (Gen 6 :9).
« Tous les animaux entrèrent dans l’arche… et l’Eternel referma la porte sur Lui » (Gen 7 :16).
 
Y a-t-il là un message caché dans ce 38e Congrès sioniste ?… Je le crois. Dieu est en train doucement de « refermer la porte de l’arche ». L’élection du 3 novembre par exemple est d’un enjeu incroyable. L’élection de Joe Biden serait catastrophique, selon certains commentateurs, pour Israël, pour les Etats-Unis et le monde en général.
  • Caroline Glick (LPHInfo) : « Dans un article publié par Israël Hayom, la journaliste israélo-américaine C. Glick (Jerusalem Post) avertit des effets néfastes pour Israël d’une éventuelle victoire du candidat démocrate Joe Biden lors d’élections qu’elle qualifie « des plus cruciales pour Israël et les Juifs ».
  • Shagra Blum (LPHInfo) : « Une information qui aura « involontairement » échappé aux grands médias américains et qui montre le radical changement de cap prévu par Joe Biden et le Parti démocrate en cas de victoire. Le candidat s’est engagé à placer des musulmans dans tous les rouages de l’Administration américaine et à annuler les mesures restrictives de circulation prises par Donald Trump contre les ressortissants de pays soutenant le terrorisme ».
  • Alexandre de Valle (Valeurs actuelles 13/10/20) : « Joe Biden sur les pas pro-fréristes (Frères musulmans) de Clinton, Obama et Sanders… L’ex-candidat à la présidence, désormais soutien de Joe Biden, Bernie Sanders, a souligné la nécessité de « forger des coalitions progressistes et de renforcer la solidarité entre les communautés si un candidat démocrate espère vaincre le président Trump en 2020 ». Bref une alliance « islamo-gauchiste » contre le candidat républicain Trump honni ».
La génération de Noé
 
Noé était un homme intègre et juste, et il marchait avec Dieu. Voici des vertus qu’il est bon de rechercher pour faire partie de la « génération de Noé ». La destruction des valeurs humaines et des fondements moraux de nos sociétés – le droit au blasphème, la négation de la vie intra-utérine, le mélange des genres, le mariage gay, les transgenres, sans compter l’augmentation drastique de la violence et de la corruption, dépeint la décadence d’une société.
 
« L’Eternel, du haut des cieux, regarde les fils de l’homme, pour voir s’il y a quelqu’un qui soit intelligent, qui cherche Dieu… Tous ceux qui commettent l’iniquité ont-ils perdu le sens ? … C’est alors qu’ils trembleront d’épouvante, quand Dieu paraîtra au milieu de la génération des justes » – Ps 14.
 
(1) Claude Duvernoy est décédé en déc 2016 (Shalom Israël) ; il a été enterré au cimetière protestant de la rue Emek Rephaïm à Jérusalem (au carrefour de Rachel Imenou, un cimetière à visiter !). Le Prince et le Prophète (article Shalom Israël) – (Emeth Editions, ou PDF)
(2) Comme lors de l’élection de Donald Trump, 45e président, nous avions vu une correspondance avec Esaïe 45 qui parle de Cyrus…
Print Friendly, PDF & Email