Messages étiquettés Président

Honorer l’Héritage – Lettre à Nicolas Sarkozy


Monsieur le Président,

Je souhaite par cette lettre, vous remercier au nom de nombreux chrétiens vous ayant demandé de ne pas permettre à la France de cautionner la mascarade de Durban III, et de ne pas accepter la déclaration unilatérale d’un État palestinien. La France s’est honorée en ne criant pas avec les loups et en privilégiant les négociations avec l’Etat hébreu.

De même, avec tous les héritiers de la foi protestante de France ayant contribué à créer l’identité de notre pays, nous vous sommes gré du discours que vous avez prononcé à l’occasion de l’inscription des Causses et des Cévennes au patrimoine mondial de l’Unesco, au “musée du Désert”, lieu symbolique du Protestantisme, qui fêtait ses 100 ans.  Le terme “Désert” fait référence au siècle de persécutions contre les Protestants qui suivit la révocation de l’Edit de Nantes en 1685.

Vous avez évoqué la Résistance protestante et notamment ces femmes chrétiennes enfermées à vie (1) pour leur foi : “Les Huguenotes enfermées sur ordre du Roi à Aigues-Mortes au XVIIIe siècle avaient gravé sur la pierre de leur cachot le mot : « Résistez ». Ce mot a toute sa signification aujourd’hui, il est né ici. Ce mot est à lui seul, pour une famille comme pour un pays, un héritage, le plus bel héritage qui soit. Un peuple résiste, un peuple ne se met pas à genoux”. 


La civilisation judéo-chrétienne

Dans votre discours, vous avez parlé de liberté de conscience, de résistance, d’héritage et d’identité, en évoquant l’histoire tragique du Protestantisme cévenol aux XVIIe et XVIIIe siècles. Ce sont ces valeurs issues de la foi biblique qui ont contribué à forger au cours des siècles “la civilisation judéo-chrétienne”.

Nous croyons aujourd’hui que ces valeurs sont en danger, et que cette civilisation qui a fait la force et la richesse de l’Occident est attaquée de toutes parts, menacée d’être engloutie par la déferlante d’un Islam intégriste sur le monde. La France a cependant la possibilité de préserver ses valeurs, son patrimoine et sa civilisation. C’est un choix de vie pour la France.


 Ranimer l’esprit de résistance

Vous avez cité le pasteur Marc Boegner qui a résisté en 1942 à la politique de Vichy : “Président de la Fédération protestante de France, le pasteur Marc Boegner appela les pasteurs présents à ne pas plier devant la politique de Vichy et à résister à sa politique antisémite. Dans les Cévennes, on ne s’agenouille que si l’on en a le désir profond. On ne plie pas et on ne rompt pas. Ce n’est pas un hasard si l’on trouve parfois, à plus de deux siècles de distances, les mêmes noms inscrits sur les murs du musée du Désert et sur celui des Justes de France”.     

La résistance est une vertu autant juive que protestante.

Vous avez enfin souligné l’importance des Droits de l’Homme inspirés par les valeurs judéo-chrétiennes : “Aujourd’hui, la République a réconcilié Catholiques et Protestants qui se reconnaissent dans cet article 10 de la Déclaration des Droits de l’Homme largement inspiré par le Pasteur nîmois Rabaut Saint-Etienne : « Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses…” .

A la veille des élections présidentielles, nous ne pouvons que vous encourager à porter haut ces valeurs et être un président qui défend les valeurs judéo-chrétiennes constituant le fondement et l’héritage précieux de notre civilisation. Vous avez conclu votre message en mettant l’accent sur l’importance de l’Histoire : “J’aimerais tellement faire comprendre que l’Histoire n’est pas une nostalgie, que nous ne venons pas de nulle part, que nous sommes les héritiers du travail, de l’engagement et de la sueur de nos aïeux, que nous devons être à leur hauteur, à la hauteur de leurs souvenirs et de leurs exemples, que nous devons les vénérer, que nous devons les célébrer, que nous devons les comprendre. Que les oublier est une forme de blasphème. Que les oublier est une forme de reniement. Que les oublier est une forme de méconnaissance de ce qui fait l’identité de la France : une addition de toutes ces petites patries”.


Protester contre le mensonge et la désinformation

En tant que chrétiens protestants, nous continuerons à protester et à nous insurger contre toute violation des droits de l’humain, contre toute persécution à l’encontre des chrétiens et de la liberté de culte dans le monde, et contre toute désinformation et manipulation utilisées notamment par les médias (2) lorsqu’il s’agit d’Israël et du conflit au Proche-orient.


Monsieur le Président, nous vous encourageons à tenir ferme sur la foi de vos propres déclarations, pour défendre le véritable Humanisme issu du Dieu de Jacob, et honorer ce bel héritage biblique.

respectueusement à vous,

Pasteur Gérald Fruhinsholz
11 octobre 2011




1) Marie Durand, soeur du pasteur Pierre Durand pendu pour sa foi, est la plus connue de ces femmes enfermées dans la Tour de Constance d’Aigues-Mortes. Elle fut arrêtée à 18 ans, et n’en sortit que 38 ans après ! Enfermée avec une vingtaine d’autres femmes, elle va vivre dans la pauvreté, le froid, la promiscuité. On attribue à Marie le mot “REGISTER” (résister en occitan) gravé dans la pierre d’une margelle au centre de la salle commune.

2) Pour exemple le reportage de France 2, du lundi 3 octobre 2011, dans le cadre de l’émission “Un oeil sur la Planète” consacrée au conflit israélo-palestinien, qui a diffusé “une émission de pure propagande anti-israélienne”, selon Jean Vercors.




Tags: , , , , , ,

Lettre au Président de la République


Monsieur le Président de la République Française,


 En tant que pasteur protestant français et ami de la communauté juive francophone en Israël et en France, je ne peux que vous adresser cette lettre de supplication : que la France ne prenne pas position en faveur d’un Etat palestinien de façon unilatérale, comme c’est prévu à l’Assemblée générale de l’ONU en septembre prochain, et ne participe pas à Durban III !


La République Tchèque, le Pays-Bas et l’Italie ont décidé de ne pas participer (comme les Etats-Unis, le Canada et Israël) à cette farce qu’est la tenue de la conférence onusienne de Durban III, organisée à New York le 22 Septembre. Puisse la France être aux côtés de ces nations pour s’opposer à ces parodies de débat démocratique, en étant « une minorité morale » au sein de la Communauté internationale. L’unilatéralisme ne mène pas à la paix. Seul un accord négocié entre le gouvernement israélien et l’Autorité palestinienne basé sur des faits historiques et le droit international peut créer une paix juste et durable, sur la reconnaissance d’un Etat juif.


L’ambassadeur du Liban à l’ONU présidera les réunions du conseil de sécurité le mois prochain. Croit-on sérieusement que le Liban maintenant contrôlé par le Hezbollah, aura une attitude démocratique, tout comme tous les représentants arabes en majorité musulmans à l’ONU ?… 118 pays sur 192 soutiennent la demande de reconnaissance d’un Etat palestinien. Nombreux d’entre eux n’ont qu’un but, celui justement qui est inscrit dans la Charte du Hamas : « la destruction du peuple juif et de l’Etat hébreu ». Pense-t-on obtenir de ces Etats qui ne veulent en aucun cas reconnaître un Etat juif, un minimum d’objectivité ?

 

Durant la seconde guerre mondiale, le pasteur Marc Boegner avait pris une position courageuse : en tant que président de la Fédération protestante de France, il avait condamné la politique antisémite du régime et s’est battu alors pour l’annulation des décrets anti-juifs du gouvernement de Vichy. Nous croyons que la situation, bien que différente aujourd’hui, est de même nature – il s’agit encore d’antisémitisme.

Concernant le futur statut de Jérusalem, nous disons en tant que chrétiens que Jérusalem doit conserver sa place comme capitale indivisible de l’Etat hébreu et rester sous souveraineté israélienne. Dès lors que Jérusalem est revenue à Israël, l’histoire nous montre que la capitale est restée ouverte et respectueuse de toutes les religions.



Respectueusement à vous,

Gérald & Sophie Fruhinsholz
11 août 2011



 Copie à :

  • Monsieur Alain Juppé, Ministre des Affaires Etrangères
  • Monsieur Binyamin Netanyahou, Premier Ministre de l’Etat d’Israël
  • Monsieur Danny Ayalon, Vice-Ministre des Affaires Etrangères de l’Etat d’Israël
  • Monsieur Yossi Gal, Ambassadeur d’Israël à Paris



Tags: , , , ,

Lettre ouverte à Mr Sarkozy


Monsieur le Président de la République,

La France, sous votre impulsion, a été à l’initiative pour une intervention des Nations Unies en Libye, en faveur des Libyens se soulevant contre le régime dictatorial de leur président Mouhammar Kadhafi.

Le caractère incroyable des moyens mis en œuvre, peut-on dire disproportionnés, face à un pays de 6 millions d’habitants peut simplement surprendre. La coalition n’a pas lésiné sur les moyens à utiliser. C’est une véritable Armada qu’elle a déployée  pour venir en aide aux insurgés libyens…

Nous savons malheureusement que des centaines de civils ont été victimes des bombardements. Des erreurs ont été commises et des convois amis ont été pris pour cibles par des avions de la coalition. Celle-ci a pu également comprendre ce que signifie le terme « boucliers humains » lorsque les combattants ennemis se cachent au sein d’une population civile, et que tout raid occasionne des « dommages collatéraux ».

Or Monsieur le Président, le 27 décembre 2008, vous avez condamné l’opération “Plomb durci” faite par Israël contre Gaza, dénonçant avec vigueur « … les provocations irresponsables qui ont conduit à cette situation ainsi que l’usage disproportionné de la force ».
Le diriez-vous toujours aujourd’hui, et de la même façon ?


Comme vous le savez, la situation en Israël était vraiment différente :

  • La France s’est engagée dans un conflit en Libye, qui n’est aucunement une menace, ni pour la population française ni pour son territoire.
  • Par contre, Israël a reçu des milliers de roquettes  sur son propre territoire durant des années (et continue d’en recevoir) et a logiquement défendu sa population. Il s’agissait d’une réaction légitime d’un Etat, face à un ennemi déclaré, en l’occurrence le Hamas, représenté par plusieurs groupes terroristes – des combattants habillés en civils, se cachant derrière la population. Il se trouve d’ailleurs que Tsahal est la seule armée au monde à envoyer des tracts pour signaler l’imminence d’un bombardement, de manière à avertir les civils.

Autre conflit, la Côté d’Ivoire. La France s’est également engagée avec une force militaire d’envergure. Elle a soutenu les soldats pro-Outtara, s’ingérant au sein d’une démocratie, et des massacres terribles ont eu lieu – selon la Croix-Rouge, un millier de personnes ont été tuées à Duékoué, première ville de l’ouest ivoirien à être tombée aux mains des forces pro-Ouattara.

Ces derniers jours, des hélicoptères français ont bombardé le palais et la résidence du Président Laurent Gbagbo, ainsi que des camps militaires contrôlés par les forces pro-Gbagbo. Je ne suis pas qualifié pour dire si l’intervention de la France est justifiée ou non, mais encore une fois, je constate que ce que l’on refuse à Israël – un simple droit à l’auto-défense – les nations et la France notamment, se le permettent, allant bien au-delà. Alors :

  • Pourquoi Israël n’a-t-il pas le droit de se défendre et protéger sa population ? Y a-t-il deux poids et deux mesures – les victimes palestiniennes sont-elles plus importantes que les victimes égyptiennes, tunisiennes, libyennes, syriennes, yéménites, ou ivoiriennes ?…
  • Pourquoi également, la France refuse-t-elle la requête israélienne d’annulation du Rapport Goldstone ? Le juge Richard Goldstone qui auparavant accusait Israël de « crimes de guerre », a récemment, et sans doute à la lumière des conflits actuels, reconnu avoir affirmé à tort qu’Israël avait visé intentionnellement des civils.

Habitant à Jérusalem, nous ne pouvons que remarquer ces injustices flagrantes lorsqu’il est question d’Israël et du peuple juif. Nous connaissons votre amitié envers Israël, et nous croyons que vous serez sensible et compréhensif pour que la diplomatie française manifeste une vraie justice à l’égard de cet Etat, unique démocratie au Moyen-Orient, et fasse pression sur la Commission des Droits de l’homme à l’ONU pour annuler ce « rapport » inique.

 

Respectueusement à vous,
Gérald & Sophie Fruhinsholz
6 avril 2011
“Celui qui bénit Israël sera béni” -Genèse 12




 

Tags: , , , ,