Messages étiquettés Jérusalem

La Marche de Jérusalem 2013

26 septembre 2013
Pasteur Gérald Fruhinsholz

La Marche de Jérusalem s’est superbement déroulée, avec l’enthousiasme bon enfant et l’émotion qui la caractérisent. Cette Marche a été initiée dans la vie de la nation comme un joyeux défilé des différents organismes d’Etat – Banques, Poste, Cie aérienne, services sociaux, mais également divers corps militaires ou policiers, auxquels s’ajoutent les associations israéliennes, artistiques, ou d’entre-aide aux handicapés. On a même vu défiler une équipe de football américain, les « lions ». Tiens, les bikers n’étaient pas au RDV… C’est toujours émouvant de voir les pilotes, stewards et hôtesses de l’air d’El-Al, danser main dans la main, et chanter dans les rues de Jérusalem. Israël est unique ! Voit-on cela dans nos pays occidentaux ?… [youtube]http://youtu.be/tJRQRnhGXTc[/youtube]



Comme prévu les chrétiens évangéliques étaient de la partie, le gros des troupes étant issu des délégations de l’Ambassade Chrétienne Internationale de Jérusalem (ICEJ) qui organisent avec d’autres organisations sionistes chrétiennes, une visite d’Eretz Israël et des conférences auBinyanei haouma et dans les nombreux hôtels de Jérusalem. Environ 5000 chrétiens issus de 150 nations sont venus pour Soukkot en Israël. C’est bien pour l’économie. Notons qu’Israël est le seul pays au Moyen-Orient, où les chrétiens se sentent accueillis, et en sécurité.

Il faut voir la marée jaune-verte des milliers de Brésiliens et Boliviens dévaler les rue en criant leur amour pour Israël, ou la grâce colorée des asiatiques, chinois, tawanais, philippins, thaïlandais, indonésiens… Les Francophones sont là également, de Nouvelle Calédonie, des Antilles, d’Afrique, et bien sûr de France, Belgique et Suisse.

[youtube]http://youtu.be/aN5d1cEwTb4[/youtube]

Et oui, les Suisses toujours au RDV avec les grosses cloches alpines… il manque juste les vaches. Toujours en force : les Finlandais, les Hollandais, Danois, Norvégiens, et Suédois. Sans oublier l’Europe de l’est, les Russes, Hongrois, Ukrainiens, etc. Un vrai festival folklorique. Tous, avec leurs spécificités culturelles – couleurs, costumes, bannières. Tous, avec la même ferveur non dissimulée de l’amour pour Sion, selon Esaïe 62 : « Pour l’amour de Sion, je ne me tairai pas, pour l’amour de Jérusalem, je ne prendrai pas de repos, jusque ce que son salut paraisse comme l’aurore, et sa délivrance comme un flambeau qui s’allume ». 


N’est-ce pas là une belle illustration des temps prophétiques (Zach 14:16) décrivant la venue des nations à Jérusalem « pour adorer le roi, Adonaï Tseva’ot, et fêter Soukkot »  ?…

 

Une rescapée à l’honneur !…

L’expression semble incongrue, tant le sujet est lourd, évoquant le sort des rescapés de la Shoah ayant pour la plupart perdu toute leur famille dans les camps de la mort. Pourtant, des centaines de ces victimes de la Shoah se sont portées candidates à ce titre de « Miss Shoah », organisée par la marie de Haïfa. Cela s’est passé à la soirée israélienne de l’Ambassade chrétienne. Shoshana Kolmer, 93 ans, s’est vue décerner le prix de l’élection de Miss Shoah 2013 !

Voir l’article de N. Hamou – Présenté comme  »une célébration de la vie », l’événement initié par Yad Ezer l’Haver –  »Main tendue à un ami », une association caritative sise à Haïfa qui héberge des victimes de la Shoah, s’est notamment attiré le soutien de l’Ambassade Chrétienne Internationale de Jérusalem. Cette organisation évangélique pro-israélienne fondée en 1980 a ainsi remis un chèque de 1 million de shekels (plus de 200 000 euros) au directeur de Yad Ezer pour la construction d’un nouvel édifice destiné à loger des survivants de la Shoah  ».

 

En Israël subsistent encore 200 000 rescapés de la Shoah. Un tiers d’entre eux vit sous le seuil de la pauvreté. Cet événement, le « concours de beauté », qui rend la dignité à ces victimes des atrocités nazies, permettra de mettre  en lumière ces faits difficiles (voir ICEJ Haïfa).

Shoshana Kolmer déclarera : « Ma couronne ne ressuscitera pas les morts. Mais cette récompense a un sens. Elle prouve que les Nazis n’ont pas volé mon estime de soi, mon humanité, ma dignité ».

Aujourd’hui, c’est sim’hat Torah.

Les rouleaux de la Torah sortent dans les rues, les rabbins dansent, la joie du pays est générale. Le Seigneur a précisément honoré ce jour : « En ce jour-là, une source sera ouverte pour la maison de David et les habitants de Jérusalem… » – Zacharie 13



Tags: , , , , ,

Soukkot et les Goyim

21 septembre 2013
Pasteur Gérald Fruhinsholz

« La Fête » – Soukkot, ou comme on dit dans les nations, la Fête des Tabernacles – a commencé. A la synagogue ont été lus les textes issus de la Torah et des prophètes, Zacharie 14 notamment : « … les gens issus des nations… monteront à Jérusalem chaque année pour adorer le roi, l’Eternel des armées, et pour célébrer la Fête des Tabernacles » (v.16). 

Jeudi soir, dans la vallée du ‘Hinnom (la Géhenne), des centaines de Protestants évangéliques fêtaient joyeusement, au travers des chants et des danses, cette Fête qui draine des chrétiens du monde entier.

Une Ambassade chrétienne à Jérusalem

En 1980, alors que les ambassades fuyaient Jérusalem pour s’établir à Tel-Aviv, car – horreur pour ces nations ! – le gouvernement israélien proclamait Jérusalem « capitale éternelle et indivisible d’Israël », des Protestants se réunissaient, et sur une direction divine, décidaient d’établir une ambassade chrétienne internationale (ICEJ) à Jérusalem.

Jan Willem van der Hoeven, un ami cher, est à la base de cette décision. Hollandais anglophone et en Israël avant la guerre des Six-jours, Jan Willem et ses amis initièrent la vision de cette ambassade chrétienne et celle de venir à Soukkot comme prémices des temps messianiques. L’ancien maire, Teddy Kollek, proposa de faire défiler les chrétiens par nations, au début de la Marche des associations de Jérusalem, en souvenir du roi Josaphat qui mit les chantres en tête de l’armée, contre Moab et Ammon (2Chron 20:21). Cette tradition s’est maintenue jusque-là, et depuis, des milliers de « chrétiens sionistes » viennent à Soukkot marcher dans les rues de Jérusalem avec les Israéliens… de la Poste, El-Al et autres organisations israéliennes.
 

Les prémices des temps messianiques

Alors que le Moyen-orient est en pleine ébullition, et que Jérusalem est au centre de toutes les négociations… nous voyons là encore une fois la véracité des prophéties bibliques :
« Oracle, parole de l’Eternel sur Israël. Ainsi parle l’Eternel, qui a étendu les cieux et fondé la terre, et qui a formé l’esprit de l’homme au-dedans de lui : voici, Je ferai de Jérusalem une coupe d’étourdissement pour tous les peuples d’alentour… En ce jour-là, Je ferai de Jérusalem une pierre pesante pour tous les peuples… » – Zacharie 12.

[youtube]http://youtu.be/A1FNrs27owA[/youtube]Zacharie le prophète, 2800 ans auparavant, avait eu la vision des choses devant s’accomplir de nos jours. Son nom même indique la mission du prophète – Zacharie/zekhariyah = « l’Eternel se souvient ». Son message : D.ieu se souviendra de Son peuple et le rétablira. Or, si les nations durant 2000 ans et plus, ont tout fait pour détruire le peuple juif, Israël, nous voyons qu’aujourd’hui qu’une « grande » partie des chrétiens ont pris conscience de la destinée d’Israël.

Voici le message de ces chrétiens (voir site ICZC –Israelmybeloved), alors que nous voyons encore l’Occident se laver les mains concernant les menaces d’un Iran nucléarisé, ou d’une possible division du pays et de sa capitale :
[…] « Avec l’accroissement de l’hostilité internationale qui vous accule à une solitude plus grande encore, nous vous disons : ‘Hazak ve ‘amatz– Sois fort et prends courage !… D.ieu vous a rendu à votre pays pour vous faire du bien, pas du mal. Au travers ces jours sombres et souvent difficiles, nous voulons vous encourager à faire confiance à D.ieu : « Je les regarderai d’un œil favorable, et Je les ramènerai dans ce pays ; Je les établirai et ne les détruirai plus, Je les planterai et ne les arracherai plus » – Jérémie 24:6.

Et de la même manière que nous voyons D.ieu à l’œuvre au milieu de vous pour accomplir fidèlement tout ce qu’il vous a promis, nous Gentils/goyim issus de différentes nations sommes là, tirant votre vêtement pour vous dire : « Nous irons avec vous, car nous avons appris que Dieu est avec vous » – Zacharie 8:23.


‘Hag soukkot samea’h !



Tags: , , , ,

Yom Yerushalaïm 5773

9 mai 2013
Pasteur Gérald Fruhinsholz


Israël a célébré hier la Journée de Jérusalem. Le 8 mai 2013, 28 Iyyar 5773 du calendrier hébraïque, marque cette année Yom Yerouchalaïm, la Journée de Jérusalem, l’anniversaire de la libération et de la réunification de la capitale d’Israël, après les durs combats de la guerre des Six-Jours, en juin 1967.


Yom Yerushalaïm

Ce nom a une telle résonance dans les cœurs des croyants bibliques et premièrement dans celui du peuple juif ! Bien évidemment, puisque cette ville a été celle du roi David il y a 3000 ans et qu’elle sera celle du Fils de David, Messie et Roi durant Son prochain règne. N’est-ce pas pour cela que Jérusalem est autant jalousée et convoitée par toutes les nations ?…

 

[youtube]http://youtu.be/cYr5EFGiZ9U[/youtube]Cette ville était un joyau pour D.ieu et une alliance avait été conclue avec elle : « Tu étais d’une beauté accomplie, digne de la royauté. Et ta renommée se répandit parmi les nations, à cause de ta beauté ; car elle était parfaite, grâce à l’éclat dont Je t’avais ornée, dit le Seigneur, l’Eternel » – Ezéchiel 16 :14. C’est avant que la ville ne tombe dans l’idolâtrie et la prostitution, nous dit Ezéchiel, et le châtiment de D.ieu fut terrible. L’Histoire nous le révèle : après sa destruction complète par deux fois, cette ville fut occupée et piétinée 19 siècles durant par les nations – le dernier « colon » étant la Jordanie. Pourtant, ce même prophète dira que l’alliance divine est indéfectible, D.ieu le rappelant à Jérusalem : « Je me souviendrai de mon alliance avec toi au temps de ta jeunesse, et J’établirai avec toi une alliance éternelle ».

 

Jérusalem est considérée comme une fiancée dans la Bible, et sans tordre le texte, on peut considérer que cette Jérusalem/Sion est personnifiée par Israël. Qu’est-ce que D.ieu dit au peuple juif, à Israël ? – « Je conclurai avec eux (le peuple juif) une alliance de paix, et il y aura une alliance éternelle avec eux ; Je les établirai, Je les multiplierai et J’établirai mon sanctuaire au milieu d’eux pour toujours. Ma demeure sera parmi eux ; Je serai leur Dieu, et ils seront mon peuple, et les nations reconnaîtront que Je suis l’Éternel qui sanctifie Israël, lorsque mon sanctuaire sera pour toujours au milieu d’eux » – Ezéchiel 37:27.

 

Il ne faut pas être grand clerc pour réaliser que ce n’est pas « par hasard » que  la ville de Jérusalem a été rendue à son vrai propriétaire – Israël – durant la guerre des Six jours ! La date du 7 juin 1967 (le 28 Iyyar 5727) est inscrite dans les étoiles, de même que la restauration de l’Etat hébreu le 14 mai 1948. Après 2000 ans d’exil, et au cours d’une guerre éclair et « biblique », Israël retrouvait sa ville. Comme s’étonner qu’elle fasse de Jérusalem réunifiée la« capitale éternelle et indivisible du peuple juif » ?…

 

Se réjouir avec Israël…

Il y a des passages bibliques qui démontrent l’importance de se réjouir avec Israël : « Que je vois le bonheur de tes élus, que je me réjouisse de la joie de ton peuple, et que je me glorifie avec ton héritage » – Psaume 106. Egalement, nous lisons dans la Torah (Deut 32:43) cette exhortation : « Nations (goyim), chantez les louanges de Son peuple ! ».
 
Alors, à l’image des jeunes des yechivot (écoles juives) qui chantent et qui dansent dans les rues de Jérusalem ou devant le Kotel, réjouissons-nous avec Israël dans ces jours de liesse !
 
Yom Yerushalaïm samea’h !


Tags: , ,

Yom hashoah 2013 – Faire le deuil…

8 avril 2013
Pasteur Gérald Fruhinsholz


Nous nous trouvons devant une magnifique vallée, la journée est ensoleillée, mais l’émotion et les larmes sont là également, lors de cette nouvelle commémoration de la Shoah. Cela se passe  près de Jérusalem, à Roglit, le site du souvenir des 80.000 Juifs déportés de France, assassinés dans les camps de la mort – la cérémonie est organisée par les « Fils et Filles des Déportés Juifs de France ».


Les autorités françaises sont présentes – l’Ambassadeur Christophe Bigot et les différents consuls établis en Israël. Sont présents également l’avocat Arno Karsfeld, et une assistance nombreuse venue de Jérusalem, Tel-Aviv, Netanya. Ces amis juifs de France à présent israéliens, ont tous été touchés par la Shoah – rescapés, enfants de rescapés, enfants cachés… personne n’est indemne de cette tragédie, et porte cette blessure qui ne se fermera jamais.
[youtube]http://youtu.be/VSPLNQXLG64[/youtube]

Dans son discours inaugural, l’Ambassadeur Christophe Bigot ne peut retenir son émotion, évoquant l’horreur de la Shoah, la folie de la « Solution finale », la méconnaissance de cet monstruosité malgré la quantité de livres et de films ; il dira également que l’antisémitisme (en France) n’est pas mort aujourd’hui, il refait surface… (voir la vidéo ci-contre).

Arno Klarsfel, a témoigné de l’arrestation de son grand-père (Arno) à Nice, où de nombreux Juifs furent raflés par les Nazis (sans participation de la Préfecture et Police française !). Ayant fait un faux plancher dans la penderie, le grand-père de Arno a pu ainsi sauver sa famille, mais ne revint jamais d’Auschwitz… Le père d’Arno, Serge Klarsfeld (1),

 

Robert Spira témoigna également : il avait 5 ans lorsque son père fut raflé. Dans un discours émouvant, Robert répond à son papa qui avait promis de lui écrire. Il décrit ce que son père a dû  vivre à Auschwitz, les horreurs innommables du camp, où chaque seconde vécue était une seconde gagnée contre la mort… « Le travail rend libre (2)… libre de mourir ». Robert évoque aussi le Vel d’Hiv’, en 1942. « Ce policier, pourquoi il nous a sauvés ? C’est une question dont je n’ai pas la réponse… ».

 

Roglit, pierre tombale des 80 000 Juifs français

Le Mémorial de la Déportation des Juifs de France est situé dans la forêt de Beth-Shemesh, près du moshav Neve Michaël, dominant la vallée du Ellah. Il a été inauguré le 18 juin 1981. Sur le mur immense sont inscrits les 80.000 noms.

Le Mémorial est sur un terrain du KKL, dans une Forêt du Souvenir plantée par l’Association, et les 80.000 arbres ont été plantés à la mémoire des 80.000 Juifs déportés de France.

 
Chaque jour, le nombre des rescapés de la Shoah diminue. Les témoins disparaissent… et nous devons nous souvenir – « Les oublier serait les tuer une deuxième fois », dira Robert Spira.

 

« Je consolerai les affligés de SION,
Je leur donnerai un diadème au lieu de la cendre,
une huile de joie au lieu d’un esprit abattu,
afin qu’on les appelle des térébinthes de la justice,
une plantation de l’Eternel, pour servir à Sa gloire » – Esaïe 61

 

(1) Arno est le fils de Beate et Serge Klarsfeld : Serge Klarsfeld (né le 17 septembre 1935 à Bucarest en Roumanie) est un écrivain, historien et avocat de la cause des déportés en France. Son épouse Beate (née Beate Künzel, en 1939 à Berlin) et lui sont connus sous le nom de « chasseurs de nazis », pour avoir emmené devant les tribunaux Klaus Barbie et avoir joué un rôle fondamental dans le procès Papon. Leur fils Arno Klarsfeld est avocat.
(2) « Die arbeit macht frei » (le travail rend libre), était inscrit à l’entrée du camp d’Auschwitz.

Tags: , , , , , , ,