pasteur Gérald Fruhinsholz,
le 17 mars 2020
 

Il y a déjà eu de nombreux éloges du pasteur Jean-Marc Thobois, disparu le 14 mars 2020. Nous aimons plutôt dire que Jean-Marc Thobois a été rappelé auprès du Père qui certainement lui a dit : « Bon et fidèle serviteur… entre dans la joie de ton maître » (Mat 25 :21). 

Jean-Marc Thobois a en effet fait valoir ses nombreux talents d'enseignant sur de multiples sujets, et particulièrement sur le sujet d'Israël. En cela, il a joué un rôle de pionnier sur ce terrain qu'il est encore nécessaire de défricher. Il a été un maillon prophétique entre l'Eglise et Israël, organisant des voyages non seulement de découverte d'Israël mais également d'étude du judaïsme. 

David Pasder, un ami commun en Israël, témoigne : «[…] Sa personnalité était exceptionnelle, empreinte d'intelligence, de sagesse, d'une rare érudition et d'un amour infini pour Israël ». Ruth, son épouse dira : « Une lumière s'est éteinte dans le monde »

J'aime à dire qu'Israël et l'Eglise sont comme un couple, donc E'HAD = UN devant l'Eternel. C'est pourquoi, l'on doit ajouter combien Irène, l'épouse du pasteur Thobois avait un rôle précieux auprès de son mari. David Pasder m'a confié combien ce couple reflétait l'image biblique du couple voulu par Dieu. Nous prions pour le rétablissement de Irène Thobois et demandons au Seigneur de lui donner la force de continuer seule son chemin. Grâce à Dieu, les enfants et petits-enfants seront là pour l'épauler. 

Pionnier en Israël  Si Jésus a « renversé le mur de séparation, l'inimitié » (Eph 2 :214) entre Juifs et chrétiens, on doit avouer hélas que la Chrétienté a beaucoup fait pour rebâtir ce mur et fermé la porte avec le monde juif. Aujourd'hui, il est encore difficile d'aborder le sujet d'Israël dans nos assemblées quand les théologies de remplacement et de l'a-millénarisme sont toujours enseignées. Jean-Marc Thobois a payé le prix, a été humilié et calomnié… suspecté de judaïser, accusé et interdit d'enseigner dans certains milieux chrétiens évangéliques. 

Jean-Marc Thobois a été un vrai défricheur, et il existe heureusement de nombreux moyens de ré-écouter ses enseignements sur le net et sur son site « enseignementsbibliques-JM Thobois ».


Dans les années 90, alors que nous organisions des voyages en Israël avec les pasteurs Roger & Lydie Brunet et Jean & Suzanne Fauvel, Jean-Marc m'avait appelé, encore sous le choc d'avoir été rejeté par sa propre communauté ; nous étions bien entendu consternés par cette nouvelle. Pour l'encourager, je lui avais dit : « Regardez le positif, vous êtes à présent libre de parler d'Israël, et libre de pouvoir à nouveau appeler votre revue "Keren Israël" ». En effet, à cette époque, il avait dû changer le titre de sa revue Keren Israël en Keren tout court. 

Son aventure de pionnier commençait… 

Nous rendons grâce au Seigneur pour ce frère qui a oeuvré jusqu'au bout ! Personne à l'heure actuelle ne peut remplacer le pasteur Jean-Marc Thobois qui possédait une solide formation de journaliste, historien et archéologue. En tant que docteur, Jean-Marc Thobois a donné les bonnes bases de la doctrine biblique, les fondements de la foi… un véritable « trésor sonore ». A cet égard, Jean-Marc Thobois a été notre Derek Prince francophone !

Un inconditionnel d'Israël – Je terminerai ce bref éloge en évoquant son cri du cœur que nous partageons complètement: «Seuls les pro-sionistes qualifiés « d'inconditionnels d'Israël » brisent le consensus qui est en train de s'établir dans le monde évangélique français. Ils sont donc invités, sous peine d'être des obstacles à l'unité, à cesser de soutenir ouvertement Israël. La véritable attitude évangélique consistant à ne pas prendre parti, on invite donc les chrétiens « inconditionnels » à ne plus militer pour cette cause, mais à rejoindre le plus petit dénominateur commun : « évangéliser » les Juifs, laissant ainsi le champ libre aux ennemis d'Israël qui cherchent à le détruire et privant Israël de ses derniers soutiens.

Eh bien, non ! « Pour la cause de Sion, je ne me tairai pas ! » (Esaïe 62:1), car je suis un inconditionnel d'Israël et je le revendique haut et fort »

Et d'énumérer huit raisons d'être un « inconditionnel d'Israël ». A lire sur ce LIEN.

Ci-dessous, et avec l'accord de notre ami David Pasder d'Ofra ayant organisé la rencontre entre le pasteur Jean-Marc Thobois et le rabbin Abraham Guisser, nous faisons suivre ce témoignage qui a déjà paru dans la revue Keren Israël.

 

Print Friendly, PDF & Email