Israel ‘haï – Israël est vivant !

22 avril 2015
Pasteur Gérald Fruhinsholz


Roglit 2015Doit-on continuer à commémorer la Shoah… à faire revivre les années d’horreur, les camps de la mort, et la disparition de la presque totalité de la communauté  juive d’Europe ?…

– Oui, plus que jamais, en considérant l’actualité nous montrant des massacres quotidiens qui se succèdent et tombent dans la banalité.

– Oui, Israël a ce souci de préserver la mémoire des disparus, un particularisme qui fait la force de la nation : « Souviens-toi », dit l’Eternel. C’est un commandement, et c’est le sens de Yad Vashem à Jérusalem, ce « musée » qui est en quelque sorte la conscience de l’humanité.


Surtout n’oublier aucun nom ! Ceux des Juifs déportés de France sont tous inscrits sur le Mur du Mémorial de Roglit. Nous y étions en ce jour de Yom hashoah, le 16 avril, jour du souvenir de la Shoah en Israël. L’ambassadeur de France en Israël Mr Patrick Maisonnave citait Elie Wiesel, illustre rescapé d’Auschwitz : « L’oubli signifierait danger et insulte. Oublier les morts serait les tuer une deuxième fois. Et si, les tueurs et leurs complices exceptés, nul n’est responsable de leur première mort, nous le sommes de la seconde ». 

 

 

RoglitGilbert Geller a témoigné ce jour-là à Roglit. Gilbert avait 6 ans lorsque sa famille s’est fait prendre dans la nasse de la rafle du Vel d’Hiv’. Par un providentiel concours de circonstances, sa mère enceinte et lui-même ont échappé à la déportation. Sa vie en a été cependant marqué comme au fer rouge. Séparé de sa mère pour mieux échapper aux nazis et aux milices françaises, il a pu bénéficier de l’aide d’organisations comme l’Ose (l’Oeuvre de Secours aux Enfants) ou des maisons d’accueil protestantes comme le Chambon sur Lignon. Des milliers d’enfants ont pu être sauvés au travers de ces filières, et tant d’amis juifs aujourd’hui en Israël se souviennent avec émotion de ces jours terribles où ils ont connu la solitude, la faim, le froid, les dénonciations mais aussi la fraternité…

 

Plus jamais ça ?…

Les génocides ne concernent-ils que le peuple juif ? Hélas non. L’homme a-t-il évolué en bien ?… N’en déplaise aux humanistes athées qui croient en l’homme, l’actualité démontre le contraire. L’homme ne s’améliore pas avec le temps, il n’apprend pas de ses échecs ! Le « plus jamais ça » est déjà oublié. Depuis les deux guerres mondiales, d’autres massacres de masse ou génocides ont eu lieu. Outre le nazisme, il y a eu le génocide arménien par les Turcs ottomans, les millions de morts sous Staline en URSS, sous Mao en Chine, sous Polpot au Cambodge, au Rwanda, en Corée du nord, et aujourd’hui au Moyen-orient où des dizaines de milliers de chrétiens sont assassinés… Voilà l’homme dans toute son horreur, prisonnier de son péché, dans une humanité où satan est « le prince du monde ».

« De David. L’insensé dit en son cœur : il n’y a point de Dieu ! Ils se sont corrompus, ils ont commis des actions abominables ; Il n’en est aucun qui fasse le bien. L’Eternel, du haut des cieux, regarde les fils de l’homme, pour voir s’il y a quelqu’un qui soit intelligent, qui cherche Dieu. Tous sont égarés, tous sont pervertis ; Il n’en est aucun qui fasse le bien, pas même un seul ». Psaume 14 (et 53)

La fin heureuse du psaume parle de délivrance d’Israël, et au bout du compte du salut de l’humanité : « C’est alors qu’ils trembleront d’épouvante, quand Dieu paraîtra au milieu de la race juste »… Oh ! qui fera partir de Sion la délivrance d’Israël ? Quand l’Eternel ramènera les captifs de son peuple, Jacob sera dans l’allégresse, Israël se réjouira ». 


Yom hazikaron… et yom ha’atsma’out

5a388abd-1c4f-4099-b03b-750646b02bb1Aujourd’hui 22 avril : la sirène a retenti à 11h dans le pays qui s’est figé comme un seul homme. Israël se souvient des 23 320 tués israéliens, par la guerre ou le terrorisme, soldats et civils (Thetimeofisrael)…

Yom Ha’atsma’out, qui aura lieu demain, c’est la Fête de l’Indépendance d’Israël, établie le 14 mai 1948 / 5 Yaar 5708, trois ans seulement après la libération d’Auschwitz  ! Il n’y a pas de plus belle image que ce drapeau frappé de l’Etoile de David, devant les portes de l’enfer !

Quel magnifique accomplissement prédit il y a plus de 2500 ans dans la Bible : « La main de l’Eternel fut sur moi, et l’Eternel me transporta en esprit, et me déposa dans le milieu d’une vallée remplie d’ossements… Il me dit : Fils de l’homme, ces os pourront-ils revivre ? Je répondis : Seigneur Eternel, tu le sais. Il me dit : Prophétise sur ces os, et dis-leur : Ossements desséchés, écoutez la parole de l’Eternel !…

Il me dit : Prophétise, et parle à l’esprit ! Prophétise, fils de l’homme, et dis à l’esprit : Ainsi parle le Seigneur, l’Eternel : Esprit, viens des quatre vents, souffle sur ces morts, et qu’ils revivent !

Je prophétisai, selon l’ordre qu’il m’avait donné. Et l’esprit entra en eux, et ils reprirent vie, et ils se tinrent sur leurs pieds : c’était une armée (‘HAYIL : armée, vaillant, héros…) nombreuse, très nombreuse » – Ezéchiel 37:1-10. 

Les soldats de Tsahal sont des ‘Hayalim, ils sont des héros, de vaillants soldats comme ceux du roi David. Nous prions pour eux.


Israël, nous sommes de tout coeur avec toi…
Gérald & Sophie, et l’équipe de Shalom Israël





Print Friendly, PDF & Email

Article suivantRead more articles