21 novembre 2013
Pasteur Gérald Fruhinsholz


Le général Zvi Givati n’est plus parmi nous, il a rejoint son épouse bien-aimée, Esther, et son cher fils mort trop jeune… Nous le regretterons beaucoup, car il a été un réel pont entre Israël et les chrétiens, particulièrement les Evangéliques, ayant consacré sa longue retraite à l’Ambassade Chrétienne Internationale de Jérusalem (ICEJ). Parlant le français aussi bien que l’anglais, il était pour nous, qui représentions à cette époque l’ACIJ – Ambassade Chrétienne de Jérusalem -France, un vrai ambassadeur d’Israël pour les chrétiens sionistes que nous étions devenus, dans les années 90.


Zvi a été pour nous le premier visage d’Israël, quand nous nous sommes engagés dans l’aventure « sioniste » au travers de l’ambassade chrétienne organisant notamment des voyages et des conférences en Eretz. Il incarnait l’Israélien au visage avenant mais secret (image du sabra/la figue de barbarie, piquant au dehors et tendre au dedans !) ; il m’impressionnait beaucoup, mais avait un tel grand coeur que le contact passait immédiatement. Il savait faire aimer Israël et transmettre l’amour de Sion.


Voici également le témoignage de Suzanne Fauvel – Jean  son mari, fut président de la branche française de l’ACIJ :
« C’est à Strasbourg que nous avons accueilli Zvi Givati durant les années 80. Il était responsable des  »Bonds d’Israël » (un organisme de placements de fonds en Israël) ; nous l’avions connu avec son épouse Esther, après avoir encouragé les tous premiers débuts du groupe  »La Branche d’Amandier à Jérusalem » qui devint l’Ambassade Chrétienne Internationale de Jérusalem. En France, Zvi a cherché tout naturellement le contact avec des chrétiens dont nous étions. Une petite étape en Alsace et les voilà repartis à Jérusalem ; Zvi était déterminé à donner son énergie extraordinaire comme liaison entre Juifs et chrétiens du monde entier réunis autour de l’Ambassade Chrétienne.

Jamais, nous n’oublierons les soirées de ses tournées où il revenait volontiers en France épauler le Pasteur Roger Brunet, à l’époque président de la branche française. 

Son humour nous faisait rire aux larmes, et sa pertinence ont réussi à toucher beaucoup de coeurs. Comment ne pas avoir de respect devant un général de police, qu’il était jusqu’au bout des ongles !

L’Ambassade Chrétienne Internationale de Jérusalem

Les innombrables oeuvres justes et excellentes les suivront. Prions afin que d’autres valeureux hommes et femmes de leur trempe se lèvent rapidement ! »


C’est vrai, si nous sommes heureux qu’il ait retrouvé les siens, nous sommes tristes du départ de Zvi. Nous avons tant besoin, alors qu’Israël subit plus que jamais l’opprobre des nations, d’hommes et de femmes au coeur droit et valeureux, qui combattent le bon combat – Juifs et chrétiens réunis.

Je crois fermement que nous sommes dans ce temps où « les princes des peuples se réunissent au peuple du D.ieu d’Abraham » (Psaume 47) !


Gérald & Sophie



Print Friendly, PDF & Email