15 février 2013
Pasteur Gérald Fruhinsholz


Ils viennent par centaines de France, en février et en novembre et ils aiment Israël. Eux, ce sont les Gitans, les Tziganes, les Roms, les Manouches. Je les ai rencontrés au Jardin de la Tombe (où nous sommes guides), passage obligé pour les chrétiens évangéliques. Les Tziganes de France, en général évangéliques, sont des fervents amoureux d’Israël. Ça fait plaisir de les voir venir visiter le pays, sans crainte des menaces de conflit.

The Garden Tomb (1)

En français, c’est « le Jardin de la tombe » présumée de Jésus, et le lieu de sa résurrection. C’est également le Golgotha, le Lieu du Crâne, dont parlent les Évangiles. Avec d’autres chrétiens, le général britannique Charles Gordon a découvert en 1881 ce rocher ressemblant à un crâne, à l’endroit connu de l’époque appelé les « grottes de Jérémie ». Aujourd’hui, le Jardin de la Tombe est hélas entouré par deux gares routières arabes bruyantes, des minarets, et surmonté par un cimetière musulman.

Contigu au Golgotha se trouve également ce « jardin » où fut déposé le corps de Jésus, dans une tombe creusée dans la roche. On trouve également, outre cette tombe du 1er siècle, une magnifique citerne de 1000 m3, ainsi qu’un pressoir, indiquant la présence de vignobles et d’un verger nécessitant beaucoup d’eau. Joseph d’Arimathie, selon les Évangiles, en était le propriétaire, et c’est avec Nicodème, tous deux membres du Sanhédrin, que la mise au tombeau put se faire avant shabbat, avec l’autorisation du gouverneur romain Pilate.


« Vie et lumière »

Il existe plusieurs dizaines de millions de Tziganes dans le monde, mais c’est difficile d’en faire le compte. On dit qu’ils représentent une des tribus perdues d’Israël. La barbarie nazie n’a pas épargné les Tziganes. Ils vécurent les mêmes épreuves que les Juifs. En effet, dès 1936 ceux d’Allemagne, considérés comme des « non-personnes », furent envoyés dans des camps de concentration ; les femmes étaient stérilisées de force. En 1939, les déportations devinrent massives et c’est sur 250 enfants tziganes que les nazis testèrent le zyklon B, au camp de Buchenwald, en 1940.

En France, les Gitans ou Tziganes seraient une population de 500 000 personnes, appelés « gens du voyage ». En Espagne, ils sont plutôt sédentarisés. De par leur foi et leur sérieux, les Gitans chrétiens font oublier l’appellation « voleurs de poules ».
 

 Clément Le Cossec

(1921-2001) est à l’origine d’un réveil évangélique parmi le peuple Roms (tziganes, gitans, manouches..) en Europe, en Inde et en Amérique du Nord et du Sud. Il est le fondateur de la Mission Évangélique Tsigane (MET) en 1952, connue sous le nom de « Vie et Lumière ». On estime qu’il serait à l’origine de la conversion de plus de 500 000 Tziganes en Europe dont 100 000 en France. Ses partisans diront d’ailleurs de lui qu’il est  »l’apôtre des Gitans » – le pasteur Le Cossec a su leur insuffler l’amour d’Israël.


Clément Le Cossec a écrit cette brochure « Israël, clé des évènements passés et à venir » :

« J’ai eu le privilège de me rendre trente fois au Pays d’Israël et d’y faire avec des amis des enquêtes auprès des autorités militaires, religieuses et politiques du pays d’Israël… J’ai suivi de près tous les évènements depuis la guerre d’Indépendance de 1948 et étudié dans la Bible les textes prophétiques concernant le peuple d’Israël.

« J’ai jugé bon d’écrire cette étude sur Israël pour retracer l’histoire de ce peuple depuis son origine afin de démontrer PAR LA BIBLE le POURQUOI de l’existence du peuple d’Israël et d’une « Terre promise ». Rien n’est dû au hasard, mais il y a un dessein, un plan de Dieu pour notre humanité et chacun de nous doit le savoir. Ce qui se passe sur la terre a des répercussions pour notre vie au-delà de la terre et nous devons le comprendre par la Bible.

« L’histoire du peuple d’Israël ne peut pas être comparée à celle des autres peuples. Elle dure sans interruption depuis 4.000 ans. La moitié s’est passée en dehors du territoire national. C’est le peuple le plus extraordinaire de l’humanité, en raison de sa destinée. Il est la clef qui permet de comprendre le sens de la marche des évènements  passés et à venir. Ni la race ni la religion ne sont à l’origine de ce mystère. Mais uniquement LE CHOIX DE DIEU détermine cette élection ainsi que l’affirment les textes bibliques […].


Un seul homme a suffi pour insuffler la vision de l’amour d’Israël aux Tziganes. Nous-mêmes avons reçu cette vision en 1996 au travers d’un pasteur, qui lui-même l’avait reçu d’une soeur de l’Armée du salut. Mais il n’y a aucun déterminisme ; c’est Dieu qui voit les coeurs ouverts. Quand on lit la Bible avec les bonnes lunettes, l’on comprend aisément la nécessité d’être un fervent amoureux d’Israël, simplement parce que c’est le désir de Dieu que nous aimions le peuple choisi de l’Eternel.

A tous les chrétiens francophones, nous vous invitons, comme les Tziganes, à venir en masse en Israël, visiter ce si beau pays « où coulent le lait et le miel ». On est plus en sécurité en Israël que partout ailleurs… Et en étant une bénédiction pour ce peuple qui nous a tant donné, vous serez vous-mêmes enrichis à tous égards.


 Gérald & Sophie


 (1) En 1894, des chrétiens anglais qui avaient pu acquérir ce lieu, l’ouvrirent au public. Le jardin est ainsi géré par « Garden Tomb Association », une association évangélique basée au Royaume-Uni. Des milliers de croyants viennent du monde entier, et chaque groupe peut trouver un lieu pour prier, chanter et prendre la communion. L’entrée de ce site est gratuit. L’Association des Guides Israéliens ont déclaré le Garden Tomb comme étant « un des meilleurs sites en Israël ». Et le guide Lonely Planet cite un prêtre catholique qui a dit : « Si le Jardin de la Tombe n’est pas le bon endroit, il devrait l’être ».



 

Print Friendly, PDF & Email