5 septembre 2012
Pasteur Gérald Fruhinsholz

Ramshi Masih est une jeune fille chrétienne de 13 ans, accusée de profanation du Coran, acte qui équivaut à la peine de mort. Rimsha, originaire d’un village proche d’Islamabad au Pakistan, a été arrêtée sur dénonciation de ses voisins, qui l’accusent d’avoir brûlé des pages du Coran.

Mais il se trouve qu’un religieux musulman est soupçonné (c’est aujourd’hui prouvé) d’avoir organisé ce coup monté de toute pièce pour faire arrêter la fillette chrétienne. Le cas de Rimsha Masih, arrêtée à la mi-août, mobilise les groupes de défense des droits de l’homme et entretient la polémique sur la sévère législation qui condamne au Pakistan tout propos ou acte contre l’islam ou le prophète Mahomet.


N’est-il pas important de se mobiliser dans nos démocraties pour éviter de telles aberrations issues d’une religion despotique ? Est-il louable, au nom de la liberté des religions, de fermer les yeux et laisser ouverte notre législation et notre justice démocratique ? Faire l’autruche sous prétexte de tolérance et de liberté d’expression est bien un signe de la décadence de notre société. C’est folie pure et c’est faire acte de suicide pour la civilisation judéo-chrétienne inspirée par la Bible qui a assuré vaille que vaille la solidité des institutions et de la justice de nos sociétés occidentales.


Voici les propos d’un évêque à propos de l’Islam : « Il n’est pas question d’être irénique. Aujourd’hui, la croissance et la domination dans le monde de courants islamiques durs, les actes de terrorisme commis en référence au Coran, les ambiguïtés des politiques occidentales… sont autant d’obstacles à une recherche commune en vue du bien de tous, ce qui devrait pourtant être un objectif pour tous. Nul ne doit être inquiété à cause de sa religion mais aucune religion ne doit inquiéter »Mgr Ginoux, évêque de Montauban.

 

Un protestant, prophète en la matière, Jacques ELLUL, a dénoncé le danger de l’islamisme bien avant ; il a notamment écrit « Islam et Judeo-Christianisme » (Ed PUF). Parlant de l’incompatibilité du judaïsme et du Christianisme avec l’Islam, Jacques Ellul conclut à propos de l’islam importé en Occident : « La seule mesure juridique valable, c’est de passer avec tous les immigrés un contrat comportant : la reconnaissance de la laïcité du pouvoir, la promesse de ne jamais recourir au djihad (en particulier sous forme individuelle – terrorisme, etc.), le renoncement à la diffusion de l’islam en France. Et si un immigré, beur ou pas, désobéit à ces trois principes, alors, qu’il soit immédiatement rapatrié dans son pays »Jacques Ellul, sociologue et théologien protestant, (1912-1994).

 

Le Dieu de la Bible nous invite à nous aimer, à nous respecter, les uns les autres certes (nous en sommes loin hélas). En même temps, Dieu a donné à Adam la responsabilité du « Jardin d’Eden ». Notre monde est loin d’être un Eden – même si nous devons l’espérer avec force pour les temps messianiques à venir (ha’olam haba). Mais dans l’immédiat, Dieu conserve à l’homme la responsabilité de gérer le monde ici-bas (ha’olam hazé).

En tous cas, au Pakistan comme dans tant d’autres pays régis par la Sharia, des gens de bonne volonté agissent pour que « la loi du blasphème » soit retirée, ce qui serait un immense bienfait à rendre à la société pakistanaise. En effet, les chrétiens tremblent pour leur vie, à chaque dénonciation clamée du haut des mosquées, et qui est synonyme de lynchage, de maisons brûlées, et d’exécutions sauvages.

En 2009, une quarantaine de maisons et une église ont été incendiées par un millier de musulmans dans la ville de Gojra, province du Pendjab, et au moins sept chrétiens ont été brûlés vifs à la suite de rumeurs de profanation du Coran.


« Car l’Eternel… tient en réserve le salut pour les hommes droits, un bouclier pour ceux qui marchent dans l’intégrité, en protégeant les sentiers de la justice, et en gardant la voie de ses fidèles. Alors tu comprendras la justice, l’équité, la droiture, toutes les routes qui mènent au bien. »
Proverbes 2:8

 

Ci-dessous, une pétition organisée par la ICLA, dénonçant également ce qui se passe en France…



* * * * * * * * * * * * * * * * * * * *



Lettre ouverte à :  

M. Hollande Président de la République Française et

M. Jean-Marc Ayrault, Premier Ministre.

 

Cette lettre ouverte envoyée par Alain Wagner, président de l’ICLA à François Hollande et Jean-Marc Ayraud est une dénonciation des déclarations scandaleuses du 23 juillet faites par Laurent Fabius et la demande d’adoption de mesures rectificatives.

 

Messieurs,

Nous portons à votre attention les faits suivants commis par un des membres de votre gouvernement :

1)   Le 23 juillet 2012, M. Laurent Fabius a organisé au sein du Quai d’Orsay un Iftar (repas de rupture du jeûne musulman, qui est une cérémonie religieuse dictée par les règles de la Charia) en l’Honneur des ambassadeurs des Etats membres de l’Organisation de la Coopération Islamique. Cet évènement de nature religieuse financé avec des fonds publics au sein d’un bâtiment public viole l’article 2 de la loi de 1905 qui stipule expressément :  « La République ne reconnaît, ne salarie ni ne subventionne aucun culte. En conséquence, à partir du 1er janvier qui suivra la promulgation de la présente loi, seront supprimées des budgets de l’Etat, des départements et des communes, toutes dépenses relatives à l’exercice des cultes ».


Pour lire la suite de la lettre …



Print Friendly, PDF & Email