Suzanne Fauvel
10 mai 2011

A l’occasion de Yom ha’atsma’out 5771 – le 63ème anniversaire de l’Etat d’ Israël

Alors, dans le cœur de l’une de ces amoureuses de Sion chrétienne,  jaillit un cri qui monta vers Dieu :

‘’Seigneur Dieu Tout Puissant, même si je ne puis faire grand-chose, même si plus que jamais je me sens impuissante devant ces dangers imminents et ces menaces si violentes et déterminées à l’ égard de ton Peuple bien aimé d’Israël , montre moi comment nous démarquer, comment faire un geste fort, un geste d’amour et de respect pour Ton Peuple que nous aimons tant ! En quelque sorte un genre de contre manif mais dans la discrétion et la douceur…’’

 En France, des hommes et des femmes prient, jeûnent pour Israël, pour des réconciliations entre Palestiniens et Israéliens, pour la paix de Jérusalem etc… Contre vents et marées, ils soupirent, certains supplient Dieu en pleurant et continuent d’espérer qu’Eretz Israël aille vers le jour où sa  terre ne sera plus contestée comme la Bible le dit.

Trois semaines passent –  rien –  pas de réponse…

Durant la nuit, je réfléchis et je médite sur le moment de témoignage que je dois donner durant le culte du dimanche quand tout à coup une image forte, claire mais très fugace surgit :

  • Des baquets de roses en partance pour l’Ambassade d’ Israël de Paris !…
  • Génial ! Mais comment cela pourrait il se mettre en place ? … Mystère !…


Pendant le culte durant mon témoignage, je ne pus résister à la tentation de saisir une des magnifiques roses afin de témoigner de la possibilité d’utiliser ce genre de fleur si précieuse et si symbolique pour exprimer notre respect et notre amour au Peuple Juif et Israël, mais je n’en ai pas dit plus. Une arme, celle par excellence de l’amour face à toutes ces haines viscérales, cela m’irait très bien surtout que d’autres témoignages liés à des roses et des fleurs faisaient déjà parti de notre cheminement avec le Peuple Juif.

Durant le sympathique apéro qui suivi le culte, je fis connaissance de l’un des fidèles.

‘’Que faites vous de beau dans la vie ? ‘’, demandais-je poliment.
‘’Je suis grossiste en roses !’’

Stupéfaction… un grossiste en roses, de plus chrétien et ami d’Israël, quel choc !… La perle rare était bel et bien là devant moi avant même que je ne me mette en recherche pour la trouver !

Quelle merveille, seule réalisable par notre Père Céleste qui Lui est Maître parfait et incontestable des circonstances et des œuvres créées par Lui et Lui seul à l’avance. Comment se taire encore ?  C’est là que je suis sortie de ma réserve, lui expliquant cette image reçu en pleine nuit, juste quelques heures avant.

‘’Pouvez vous m’accompagner pour un projet qui consisterait à offrir des roses à l’Ambassade d’ Israël ? ’’
‘’Bien entendu, très volontiers !…’’

 C’est ainsi que fut donné le coup d’envoi de ce magnifique défi. Le premier  objectif semblait être une bonne centaine de roses. Certes déjà un joli bouquet mais ce n’est pas connaitre tout l’amour de Dieu pour Son Peuple chéri ! Quand Lui-même commence à toucher les hommes et les femmes ouverts et disponibles, là les choses bougent !


Les débuts furent un peu hésitants jusqu’à ce qu’une femme de Dieu soit convaincue elle aussi de la valeur de ce geste. Elle essaima le projet avec une facilité déconcertante, d’autres y mirent tout leur cœur ainsi que quelques hommes qui vinrent à notre rescousse… Des réseaux amis s’activèrent  en Alsace, dans le midi, le Sud-Ouest et en juste quelques semaines le précieux bouquet grandit jusqu’à devenir mille roses et plus venant de tous les coins de France! Des sœurs allemandes et mon mari avaient la foi pour mille roses, mais je n’osais y croire bien que j’en rêvais aussi, c’est certain !


Dès le début de cette période il était nécessaire d’avertir les services concernés de l’Ambassade d’Israël de Paris, sécurité oblige… Notre contact à l’Ambassade était d’accord que cela reste une surprise mais au fur et à mesure que ce bouquet grandissait les choses devenaient plus complexes… Le jour de la remise devint déterminant, comment faire ? Comment procéder ? Quelles couleurs de roses choisir ? Quel bonheur que de faire face à des problèmes de ce genre !

 En balayant du regard le calendrier je constatais que le 10 mai était la date du 63ème anniversaire de l’Indépendance de  l’Etat d’Israël – Yom Haatzmaout. En Israël bien entendu, cet événement se fête toujours avec une grande intensité, mais toutes les ambassades d’Israël tout autour du monde se font également un point d’honneur pour marquer cet événement reconnu officiellement d’ailleurs par l’Organisation des Nations Unies, faut-il encore le rappeler à nouveau ?

Choisir le jour de Yom Haatzmaout pour la remise de notre super bouquet de roses semblait vraiment intéressant, à propos mais cela nécessitait une confirmation claire et nette ainsi que l’accord des services concernés de l’Ambassade d’Israël. Avant d’avoir eu le temps de considérer toutes ces données, un simple coup de fil d’une amie très engagée pour Israël régla notre hésitation qui fondit comme neige au soleil.



 Le thème, cette année pour Yom Hatzmaout était : ‘’Veiller sur son prochain – l’année du souci de l’autre !‘’

Puisse ce thème nous inspirer nous, non juifs également tout au long de cette année  afin d’être de dignes héritiers des patriarches, des prophètes et de Jésus dont nous nous réclamons !


Suzanne Fauvel
Yom ha’atsma’out 5771




Print Friendly, PDF & Email