Lekh lekha Israël !

Lekh lekha Israël !

J’avais écrit un livre avec ce titre en 2008, pour signifier que nous étions là en tant que chrétiens « sionistes » pour encourager Israël : « Lekh lekha Israël, va jusqu’au bout de ta destinée, on est avec toi ».
Abraham avait trouvé de vrais amis à Hébron, aux « chênes de Mamré », Mamré et ses frères, des Amoréens qui faisaient partie d’un peuple ennemi d’Israël. Mais on connait l’humour de Dieu, Il permet que des hommes non juifs et en apparence ennemis de Son peuple – comme Yethro de Madian, Ruth la moabite, Cyrus le Perse, ou même le Rév William Hechler avec Theodor Herzl – participent à la destinée d’Israël.
 
Ce qui est terrible et m’attriste, est de voir que tous les sites prophétiques par lesquels Abraham est passé, y érigeant des autels, sont dans les mains de l’ennemi (1). La Judée-Samarie n’appartient pas de plein-droit à Israël – Israël est encore en exil.
Quels sont ces sites où Dieu se révèle à chaque fois au patriarche d’une manière surnaturelle lui faisant la promesse de donner la terre au peuple juif, et de faire d’Israël une grande nation ?
 
Shekhem : Aujourd’hui, ce nom biblique a été remplacé par Naplouse, et nous savons que les Juifs ne peuvent visiter la tombe de Joseph que sous escorte militaire. Dernièrement, des bus de pèlerins ont été la cible de cocktails molotov (cqvc.online). Comme dit l’auteur d’un article : « Je n’aurais pas imaginé que 76 ans après la fin de la Shoah, j’écrirais ces mots, mais c’est reparti. La semaine dernière, des antisémites ont tenté de brûler vifs des Juifs. Et le monde n’en parle pas ».
Nous-mêmes sommes venus visiter l’autel de Josué (sous escorte) avec le regretté Adam Zertal (décédé en 2015) sur le mont Ebal. L’archéologue Adam Zertal en était venu à reconsidérer la véracité de la Bible : « Si cette découverte correspond exactement à ce qui figure dans la partie la plus ancienne de la Bible, le Pentateuque, cela signifie que les autres parties du Tanakh sont exactes d’un point de vue historique. Cela est quelque chose d’une importance extraordinaire » (davidpasder.wordpress). Aujourd’hui, les Palestiniens démantèlent ce site unique afin d’utiliser les pierres pour faire des routes. Cela ne nous rappelle-t-il pas les tombes juives de la vieille ville de Jérusalem utilisées par les Jordaniens pour paver des routes ou pire, en faire des urinoirs ? A l’époque, Israël ne pouvait réagir, mais aujourd’hui…
 
Béthel : Bethel, la « maison de Dieu » est devenue Ramallah, la capitale de l’Autorité palestinienne, et les kibboutzim tout autour ne connaissent pas une vraie sécurité. Après le règne de Salomon, hélas, ce lieu prophétique avait déjà été souillé par Jéroboam qui y avait établi un culte idolâtre.
 
Hébron : Abraham établit un autel à Hébron, et y acheta des terres – « … le champ de Ephron à Macpela, le champ et la caverne… devinrent la propriété d’Abraham » (Gen 23 :17). Hébron est un haut lieu pour le peuple juif. Hélas, nous connaissons les drames terribles du massacre de 1929 ; le Goush Etsion a été le théâtre de batailles sanglantes, récupéré par les Israéliens lors de la guerre des Six-jours. Hébron est un lieu prophétique de grande importance ; le roi David en avait même fait pour un temps sa capitale.
Aujourd’hui, une escorte militaire est indispensable pour aller visiter le Tombeau des Patriarches, et la situation est toujours très difficile pour les Juifs.
En 1997, un ami chrétien avait dit à Bibi, « si tu donnes Hébron, tu perdras ton mandat ». C’est ce qui s’est passé, et selon Wikipedia, nous lisons : « Le Protocole d’Hébron, dont la négociation débute le 7 janvier 1997, entre Benyamin Netanyahou, Premier ministre d’Israël, Yasser Arafat, Président du comité exécutif de l’Organisation de libération de la Palestine, et Warren Christopher, secrétaire d’État américain, concerne le redéploiement de Tsahal à Hébron, ville de Cisjordanie, qui abrite entre 500 et 850 colons Israéliens depuis la guerre des Six Jours, en accord avec l’Accord intérimaire sur la Cisjordanie et la Bande de Gaza de septembre 1995 ».
Aux yeux du monde, les Israéliens sont des colons, et l’on peut dire que « les Accords d’Oslo », ou le concept démoniaque de « donner la terre pour la paix » a fait énormément de mal à l’Etat hébreu. Ce concept continue à empoisonner les esprits et le gouvernement, pieds et poings liés par les partis musulmans, ne s’oppose pas à la solution « de deux états », c’est-à-dire accepter un Etat islamique au cœur d’Israël.
 
Moriya : C’est à Moriya qu’Abraham a reçu son deuxième « Lekh lekha », selon Genèse 22. Moriya est le site éminemment prophétique, c’est là où Isaac a été porté sur l’autel, c’est là où le roi Salomon construira le Temple, sur un terrain acheté en bonne et due forme par son père, le roi David. Aujourd’hui, les Juifs n’ont plus le droit de mettre les pieds sur le Mont du Temple sans escorte militaire, et surtout n’ont pas le droit de remuer les lèvres pour prier ; c’est dire si les Musulmans ont peur de la prière. Ces interdictions sont aussi le fait du gouvernement israélien et sont respectées scrupuleusement par la police de Jérusalem. Bat Ye’or dirait : « vous êtes en dhimmitude ».
 
Et pourtant…
Comme l’a dit Adam Zertal, si l’existence de l’autel de Josué est vraie, alors la Bible entière, et tout ce que disent les prophètes, est vrai. Amen, nous le disons aussi !
Et nous lisons selon le prophète Ezéchiel (chap 43) ces paroles glorieuses : « L’ange me conduisit à la porte, à la porte qui était du côté de l’orient. Et voici, la gloire du Dieu d’Israël s’avançait de l’orient. Sa voix était pareille au bruit des grandes eaux, et la terre resplendissait de Sa gloire ».
La vision du prophète est grandiose et ses affirmations sont claires : le Temple sera reconstruit, et la Shekhinah de Dieu, Sa gloire, va pénétrer Jérusalem et le Mont du Temple. La voix de Dieu retentira avec puissance, car Il va reprendre possession de tous les territoires qui ont été abandonnés.
C’est notre espérance et notre foi. Car Dieu est le Dieu de Jacob, et Il ne laissera pas Israël être détruit, Il ne laissera pas Ses promesses être piétinées, pour l’honneur de Son nom.
 
(1) Il existe heureusement une grande partie de la population arabe en Israël qui se sent bien en Israël, mais une minorité islamique en relation avec le Hamas empêche toute tentative de bonne relation… qui existait avant « les Accords d’Oslo ». Grâce à Dieu, le monde arabe, dont Abraham est également l’ancêtre, saura entendre (Ishmaël) et reconnaître le Dieu de Jacob au moment opportun.
 
De Jérusalem, le 12 octobre 2021
Gérald Fruhinsholz
Print Friendly, PDF & Email