L’Eglise à la croisée des chemins

L’Eglise à la croisée des chemins

Le 4 juin 2020, le Conseil Œcuménique des Églises (COE) en a appelé au Conseil des Droits de l’Homme et à la Communauté internationale, pour « prendre des mesures concrètes immédiates et s’opposer à l’annexion de toute partie du territoire en Cisjordanie et à Jérusalem-Est qui rendrait la situation du peuple palestinien et de ses communautés encore plus précaire qu’elle ne l’est actuellement, et reporterait encore la réalisation de l’égalité de leurs droits humains » (Eglises Protestantes Unies).
Le Conseil œcuménique des Églises est une communauté de 350 Églises membres représentant plus de 500 millions de chrétiens (COE) – en anglais, World Council of Churches (WCC).

C’est le COE qui a créé l’EAPPI, l’organisation pro-palestinienne, qui, sous le couvert de projets humanitaires, cherche par tous les moyens à nuire à Israël. Le Programme œcuménique d’accompagnement en Palestine et en Israël (EAPPI) en 2002, a pour objectif de « mettre fin à l’occupation illégale de la Palestine »…

« L’EAPPI compte parmi ses membres et amis le Defap, le Secours catholique, souvent pris la main dans le sac antisémite, la Cimade, les Amis de Sabeel-France, l’Acat-France…
Les activistes accusent par exemple Israël de placer des armes sur les terroristes morts, comme s’ils se trouvaient sur les lieux des attentats (les terroristes les ayant prévenus, ils sont ainsi complices), ils soutiennent qu’ils massacrent indistinctement les enfants palestiniens, qu’ils harcèlent les chrétiens à Jérusalem et plus encore. Et tout est faux, bien entendu. Conspirationnistes, ils affirment que toute opposition à Israël est mise sous silence par le « lobby pro israélien » aux États-Unis, et cela ne semble pourtant pas les empêcher de s’opposer à Israël ! Plus d’un millier de ces militants radicaux ont déjà pris part au programme anti-juif »…
« Ils tentent d’affaiblir le pays face à la terreur régionale, tout en profitant de la foi chrétienne, de réécrire l’histoire, et nuire à la véritable coexistence, à la relation entre chrétiens et Juifs dans le pays et dans le monde, tout cela pour attiser l’antisémitisme des Arabes ». Le Père Naddaf ajoute que « le monde chrétien doit savoir exactement qui est derrière ce masque qui déforme le christianisme afin de promouvoir un programme radical » (Article du Père Gabriel Naddaf).
 
Un vrai Chrétien défend Israël
 
Je partage les propos du Père orthodoxe Gabriel Naddaf qui vit dans le pays, à Nazareth. Comme Yohanan Elihai, le frère catholique décédé récemment, le chrétien en Israël a pour vocation d’être un ambassadeur de réconciliation, avec au coeur l’amour pour Sion, issu de la Bible.
Le mot « Israël » est présent dans toute la Bible, Jésus est juif, et l’Eglise primitive était juive. La brisure avec le monde juif a vraiment pris forme avec le roi Constantin (272-337) qui a « christianisé » son empire, en l’ouvrant au paganisme, en supprimant toute trace de judéité, et en excommuniant tous ceux qui faisaient shabbat et célébraient les Fêtes de l’Eternel. La Chrétienté catholique est devenue une puissance idéologique coupée d’Israël, se déclarant « verus Israel ». Cette « théologie de remplacement », malgré les réformes d’après guerre, perdure dans les esprits.
Le monde protestant, pourtant au départ favorable à Israël, est d’une certaine manière tombé dans le piège de la pensée humaniste où l’homme est au centre du monde. Les valeurs humanistes sont chrétiennes, mais lorsque Dieu est mis à l’écart dans l’Humanisme, ces pensées deviennent stériles. Il naît de cela un aveuglement certain notamment concernant Israël.
 
Les temps d’accomplissement
 
On doit le savoir, la Bible est claire à ce sujet, les choses ne vont pas s’arranger, et « les nations » (l’ensemble des goyim) vont continuer à se positionner contre Israël, car nous sommes dans la fin des temps. Les « chrétiens » mal affermis ou enseignés dans de mauvaises théologies, tombent dans ce travers.
Le prophète Zacharie l’a écrit : « En ce jour-là, Je ferai de Jérusalem (Israël) une pierre pesante pour tous les peuples » (Zach 12:3).
C’est intéressant, car en Genèse 12:3 (même versification!), Dieu fait d’Israël au travers d’Abraham, une bénédiction pour toutes les nations et les familles de la terre. Mais cela concerne le futur, lorsqu’Israël sera réhabilité aux yeux de toutes les nations, devenant « rosh hagoyim » – tête des nations.
En ce temps, le Messie dirigera notre monde et apportera Paix et Justice.
Ainsi, la Bible enseigne qu’à la fin des temps, le monde vomira  le Dieu de Jacob, dont Israël est le peuple. Et il est écrit qu’une grande partie de la Chrétienté tombera dans ce piège de l’Apostasie pour devenir la Religion oecuménique regroupant toutes les religions (niant le Dieu de la Révélation) sous un leadership unique.
 
Mais il y a une bonne nouvelle, il reste des dizaines de millions de chrétiens dans le monde qui ne sont pas tombés dans cette séduction et sont « sionistes », soutenant Israël de manière inconditionnelle! Nous notons également que la persécution chrétienne n’a jamais été aussi forte qu’à notre époque.
« L’index Mondial de Persécution des Chrétiens 2020 fait ce constat alarmant : plus de 260 millions de chrétiens sont fortement persécutés dans le monde aujourd’hui, soit 1 chrétien sur 8 ! La violence contre les croyants et leurs églises a augmenté de manière spectaculaire avec 9.500 attaques contre des lieux de culte et des institutions religieuses, contre 1.850 l’année précédente» (Portes ouvertes)
« Et vous verrez de nouveau la différence entre le juste et le méchant, entre celui qui sert Dieu et celui qui ne Le sert pas » – Malachie 3:18
Print Friendly, PDF & Email