Messages étiquettés Boycott

L’appel du 18 juin 2013

18 juin 2013
Pasteur Gérald Fruhinsholz


Résistance ou dhimmitude

Il est des décisions au niveau national qui peuvent changer durablement la face d’un pays… positivement ou négativement. Si l’on doit se souvenir avec respect et reconnaissance de la décision de l’appel du 18 juin 1940, lavant la France du déshonneur de Vichy et de sa politique antisémite, il n’en va pas de même pour d’autres décisions prises par le général De Gaulle.


En effet, c’est le même homme qui incarna l’âme de la résistance française contre le nazisme, qui refusa à Israël le droit de résister en 1967 aux armées arabes, animées d’une haine semblable au nazisme. Husseini, le grand Mufti de Jérusalem, était le “digne” représentant de ce “nazisme islamique” qui perdure de nos jours, et contraint l’Occident aujourd’hui à rentrer en dhimmitude.

 

Israël, “un peuple sûr de lui et dominateur”…

De Gaulle et tous ses successeurs sans exception ont préféré EURABIA à une Europe libre. Séduit par l’or noir et visqueux du pétrole, De Gaulle a rejeté l’éclat éternel du diamant de Jérusalem (l’humour de Dieu est qu’aujourd’hui, Israël devient exportateur d’énergie). Mauvais choix du grand homme !

Husseini et Hitler

Durant la guerre qui permit la libération de Jérusalem (pour devenir la capitale d’Israël), l’homme de la libération de Paris s’opposa violemment à Israël, décrétant un BOYCOTT des armes destinées à l’Etat hébreu. La rupture fut consommée entre la France et Israël, qui se tourna alors vers les Etats-Unis.

De Gaulle paya le prix fort de cette mauvaise décision du boycott d’Israël, avec le chaos de mai 68, qui fut à l’origine de sa démission (en 1969) et de sa chute (1).


En boycottant Israël, l’homme de la résistance a en fait ouvert la porte à la dhimmitude (2), qui est l’expression d’une politique d’apaisement et de fuite en avant. Aujourd’hui, Israël incarne la résistance pour la liberté. Tourner le dos à Israël équivaut à capituler et abandonner les vraies valeurs pour lesquelles tant de résistants se sont battus.

 

Hodu l’Adonaï ki tov, ki le’aolam ‘hasdo…

En ce jour du 18 juin 2013, ma lecture porte sur le psaume 136, étroitement lié au psaume 135. Quelques vérités méritent d’être extraites, telles des perles de grand prix, jamais ternies :

- Ps 135:4 : “Car l’Éternel s’est choisi Jacob, Israël, pour qu’il lui appartienne” (comme son trésor particulier).
- verset 12 : ”Et l’Éternel donna le pays en héritage, en héritage à Israël, Son peuple”
- verset 21 : “Que de Sion, l’on bénisse l’Éternel, qui demeure à Jérusalem !”
- Ps 136 (en entier) avec le leitmotiv : ki le’olam ‘hasdo – “car sa miséricorde dure à toujours” (répété 26 fois : la valeur numérique de D.ieu). C’est avec ces chants de louange à D.ieu que le roi Josaphat eut la victoire sur ses ennemis ! (2 Chron 20:21).

 

Résistez – un mot d’ordre chrétien !

La Chrétienté ferait bien aujourd’hui de reprendre ce mot d’ordre -“Résistez !” - qui fut celui des Camisards (3) contre les dragons de Louis XIV. En expulsant les Protestants, comme l’on été les Juifs auparavant, la France a pris de graves et mauvaises décisions qui l’affectent depuis. C’est la civilisation judéo-chrétienne qui a formé l’Occident ; elle a été le socle de l’humanisme et de ses valeurs morales et éthiques.

 

Aujourd’hui, la France et l’Europe sont en dhimmitude, ayant accepté le diktat de l’Islam et de la sharia, la loi islamique. Israël demeure une démocratie vivante malgré l’opposition des Nations-Unies pro-arabes, et représente un sanctuaire. L’Eglise ne peut se permettre d’ignorer les leçons de l’Histoire, de même celles de la Bible. Boycotter Israël amène la malédiction, Balaam et Balaq l’ont appris à leurs dépens. A l’inverse, bénir Israël est la condition de toute bénédiction, et aimer ce pays comme D.ieu l’aime, est essentiel pour tout chrétien proche de la Parole.

A chacun de prendre la bonne décision – “rentrons en résistance !”


“Si je t’oublie, Jérusalem, que ma droite m’oublie !
Que ma langue s’attache à mon palais, si je ne me souviens de toi,
si je ne fais de Jérusalem, le principal sujet de ma joie”
 - Ps 137

 

(1) Lire à ce sujet l’excellent article de Richard Darmon - Hamodia).

(2) La dhimmitude fut l’univers juridique, politique, spirituel des Juifs et des Chrétiens indigènes dont les pays furent conquis par le Djihad et gouvernés par la sharia. L’univers de la dhimmitude a englobé des millions de personnes, il a couvert durant plusieurs siècles l’Afrique, l’Asie, et l’Europe.

(3) Les Camisards étaient des protestants français (Huguenots) de la région des Cévennes, en France, qui ont mené une insurrection contre les persécutions qui ont suivi l’Édit de Fontainebleau en 1685. A l’origine, le mot “resister” correspond à Marie-Durant qui fut enfermée 38 années, pour sa foi, avec des coreligionnaires protestantes, à la Tour de Constance, à Aigues-mortes. 



Tags: , , , , , , ,

Quand les Juifs partent…

15 août 2012
Pasteur Gérald Fruhinsholz


Lorsque les Juifs commencent à quitter un pays, celui-ci a du mouron à se faire ; c’est la bénédiction qui s’en va… C’est un fait que le monde a été au bénéfice du monde juif et de ses communautés. C’est ainsi, non seulement parce que la Bible le dit, mais simplement parce l’Histoire le démontre. Les pays européens, lorsqu’ils chassaient leurs Juifs après les avoir spoliés, laissaient toujours la porte ouverte pour qu’ils reviennent, sachant combien ceux-ci représentent une élite et une richesse à beaucoup d’égards.

 

C’est la Norvège aujourd’hui qui “inaugure” ce triste processus d’expulsion qui a jalonné l’histoire de la diaspora juive : par la force des choses et particulièrement la force de l’antisémitisme alimenté (ou non) par l’islam montant, la Norvège voit ses Juifs partir. Grâce à Dieu, il existe un pays, Israël, qui peut les accueillir. Cela ne disculpe en rien la Norvège, et tous les autres pays d’Europe qui sont sur la liste des “expulseurs”. Il y a comme un système de vases communicants : plus l’immigration musulmane s’accentue, plus l’aliyah juive progresse.


En 1939, 1800 Juifs vivaient en Norvège. Après son invasion par les troupes nazies le 9 avril 1940, la Norvège a été un temps dirigée par le régime collaborationniste de Vidkun Quisling. Aujourd’hui le Premier Ministre norvégien Jens Stolenberg a fait amende honorable, demandant pardon pour avoir livré les Juifs aux Nazis. 772 Juifs furent arrêtés en Norvège et déportés pendant la guerre ; seuls 34 d’entre eux ont survécu.

 

Aujourd’hui, la situation a empiré, comme au Danemark et en Suède, avec la croissance phénoménale de l’immigration “musulmane”. Mais l’Islam n’est pas le seul coupable, comme le décrit Bruce Bawer - voir l’article (écrit en nov 2011) traduit sur le site Debriefing.com :


«  En Norvège, l’antisémitisme se montre le plus virulent parmi l’élite culturelle, les académiques, les intellectuels, les écrivains, les journalistes, les politiciens et les technocrates ; mais il est vrai aussi que, par le biais des médias et des écoles, il s’est infiltré goutte à goutte chez la plupart du commun des Norvégiens, bien que nombre d’entre eux n’aient, probablement, jamais rencontré le moindre juif.

… D’après certaines informations, le Grand Rabbin d’Oslo reçoit, jour après jour, une pile de lettres d’insultes. Pendant la guerre de Gaza, un grand journal norvégien a eu beaucoup de mal à trouver des juifs norvégiens disposés à s’exprimer en public, ouvertement, sur cette guerre : ils disaient craindre des représailles. Les universitaires norvégiens ont cherché à bannir tout contact avec les universités israéliennes. Des militants norvégiens ont encouragé le boycott des produits israéliens. Une intimidation de nature antisémite se pratique en masse dans les écoles. De temps à autre, un professeur de renom, un activiste, ou un auteur célèbre, écrivent un éditorial virulent, ou bien prononcent un discours virulent, venimeux, pour dénoncer Israël et insulter les juifs, et ce en toute sécurité. Ils ne risquent ni coups ni blessures, corporels ou autres, contrairement à ce qui se passerait si, par exemple, ils s’exprimaient ouvertement contre l’Islam [...]

 

Même si la Bible est en faveur de l’aliyah des “enfants d’Israël”, je crois qu’il existe une part non négligeable de Norvégiens chrétiens ou laïques qui n’ont aucun problème, bien au contraire, à l’égard de leurs communautés juives. Reste à savoir si ceux-ci sauront les défendre, les garder, les aimer…

«  En ce temps-là, L’Eternel secouera des fruits, depuis le cours du fleuve jusqu’au torrent Égypte ; Et vous serez ramassés un à un, enfants d’Israël ! En ce jour, on sonnera de la grande trompette, et alors reviendront ceux qui étaient exilés au pays d’Assyrie ou fugitifs au pays Égypte ; et ils adoreront l’Eternel, sur la montagne sainte, à Jérusalem »

Esaïe 27:12

 

Ci-dessous un article humoristique (mieux vaut en rire) de Guy Millière qui, dit en passant, fait un travail remarquable en faveur d’Israël ; son travail est louable, il défend la vérité.



* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *


Des Scandinaves lancent un nouveau bateau pour Gaza

Guy Millière – 11 août 2012 – JJSS News


 

La Scandinavie est une région du monde prospère, mais où on s’ennuie beaucoup. Il y fait plutôt froid, surtout l’hiver, ce qui donne des envies de faire de croisières vers des régions plus ensoleillées. Il n’y guère d’activités culturelles. Il n’y a quasiment plus de Juifs. Et les autochtones qui les ont chassé au fil des ans ne peuvent donc plus insulter les Juifs, ce qui est frustrant. Les nouveaux arrivants, le plus souvent musulmans, seraient prêts à fraterniser dans la chasse aux Juifs, mais faute de gibier disponible, se tournent vers des Scandinaves qui se disent que ces manques de fraternisation, ces agressions, c’est la faute des Juifs qui, s’ils étaient restés quand même pour se faire casser la figure auraient servi à quelque chose.

 

Des Scandinaves ont alors eu des idées : se venger sur des Juifs de l’extérieur, s’en prendre à Israël. Et cela leur a donné un regain de dynamisme. Des Scandinaves de gauche, mais aussi parfois de droite, se sont mis à casser verbalement du Juif Israélien. Des journaux ont publié des textes attribuant aux Juifs Israéliens tous les maux de la terre. Des mouvements de boycott on été lancés qui ont eu plus de succès qu’en d’autres contrées d’Europe. Ces Scandinaves ont vu que c’était un bon défoulement de s’en prendre aux Juifs Israéliens et qu’en affirmant défendre le « peuple palestinien », ils s’attiraient la sympathie des immigrants musulmans puisqu’ils pouvaient désormais avoir un ennemi commun, le Juif israélien, et un ami commun, le Palestinien.

 

Depuis, il est rare qu’ils ne contribuent pas à des opérations contre le « blocus de Gaza », et ne contribuent pas à des flottilles pleines de gens prêts à sympathiser avec le Hamas ou le djihad islamique. Ils organisent ces opérations l’été, ce qui permet de profiter pleinement du climat méditerranéen et de pouvoir, qui sait, prendre une photo de plage avec un tueur de juif, ce qui est toujours sympathique.

Les flottilles précédentes ont été des échecs. Mais pour ces gens c’est l’intention qui compte. Ils disent vouloir apporter une aide humanitaire, mais si on leur répond que les Syriens, par exemple, auraient bien besoin d’aide, ils répondent qu’ils ne peuvent pas être partout à la fois. Ils pourraient ajouter qu’incriminer des soldats syriens, cela ne leur plairait pas et ne leur apporterait pas la même joie (où pratiquer la chasse aux Juifs en Syrie), et que s’en prendre à des soldats juifs fait courir moins de risques que s’en prendre à un soldat arabe qui, lui, aura la gachette bien plus facile.

 

Le bateau part de Norvège. Il s’appelle Estelle. Il fait escale en Suède. Il devrait arriver vers Gaza à l’automne. Ses affréteurs aimeraient trouver d’autres bateaux au cours du parcours pour les accompagner. Je ne sais s’ils y arriveront ou arriveront jusqu’au bout.

Israël devrait les accueillir comme il se doit : pas en risquant des actes de violence, non, c’est inutile. Pas en les faisant sombrer en haute mer, ce qui serait tentant. Mais en leur versant depuis les airs du goudron et des plumes pour décorer le goudron.

C’est ainsi qu’on accueillait certains escrocs dans l’Ouest américain. Et le goudron va bien à la peau des Scandinaves, les plumes sont utiles pour les nuits d’hiver en région nordique. Cela pourrait même être considéré comme un cadeau.


Guy Millière – JSSNews



Tags: , , , , , ,

Cuando los judíos se van…

15 de agosto de 2012
Pastor Gérald Fruhinsholz

Cuando los judíos empiezan a abandonar un pais, es motivo de preocupación para este, esto significa que la bendición se va… Es un hecho evidente que los judíos y sus comunidades fueron de bendición para el mundo. Y esto es así, no sólo porque lo dice la Biblia, sino porque sencillamente la historia lo demuestra. Cuando los países europeos expulsaban a los judíos tras haberlos expoliado, éstos siempre dejaban una puerta abierta para que regresaran ya que sabían muy bien que los judíos representan una élite y una riqueza en muchos aspectos.


Noruega es la que, hoy en día, por desgracia « inaugura » este triste proceso de expulsión que recorrió la historia de la diáspora judía : debido a las circunstancias y en particular por el antisemitismo nutrido (o no) por un creciente Islam, Noruega ve como sus judíos se van. Gracias a Dios, existe un pais, Israel, que los puede acoger. Noruega, y todos los demás países de Europa que están en la lista de « expulsadores » no dejan por ello de ser culpables. Se establece como un sistema de vasos comunicantes : cuanto más crece la inmigración musulmana, más progresa el aliyá judío.


En 1939, 1800 judíos vivían en Noruega. Después de ser invadida el 9 de abril de 1940 por las tropas nazis, Noruega estuvo dirigida durante un tiempo por el régimen colaboracionista de Vidkun Quisling. En la actualidad, el Primer Ministro noruego Jens Stolenberg se disculpó pidiendo perdón por haber entregado judíos a los nazis. En Noruega se detuvieron y deportaron a 772 judíos durante la guerra ; sólo sobrevivieron 34.


Actualmente la situación empeoró, como en Dinamarca y en Suecia, con el crecimiento espectacular de la inmigración « musulmana ». Pero no sólo es culpable el Islam, tal y como lo describe Bruce Bawer - ver el artículo (escrito en nov de 2011) traducido en la página web de Debriefing.com :

 

«  En Noruega, el antisemitismo se muestra mucho más virulento entre la élite intelectual, los académicos, los intelectuales, los escritores, los periodistas, los políticos y los tecnócratas ; pero también es cierto que se fue filtrando poco a poco en gran parte de los hogares noruegos, a través de los medios de comunicación y de las escuelas, aunque la mayoría nunca se haya cruzado con un judío.

… Según algunas informaciones, el Gran Rabino de Oslo recibe día tras día un montón de cartas con insultos. Durante la guerra de Gaza, a un gran periódico noruego le costó mucho encontrar a judíos noruegos que quisieran expresarse en público, y sin reparos, acerca de esa guerra : decían que temían las represalias. Los universitarios noruegos intentaron poner fin a cualquier contacto con las universidades israelíes. Militantes noruegos alentaron el boycott a los productos israelíes. En las escuelas, se está practicando una intimidación de naturaleza antisemita a gran escala. De vez en cuando, un profesor ilustre, un activista, o un autor famoso, escriben un artículo punzante, o pronuncian un discurso agresivo, nocivo, para denunciar a Israel y para insultar a los judíos, con total libertad. No corren el riesgo de recibir ni golpes, ni de ser heridos de forma corporal u otra, totalmente a lo opuesto de lo que ocurriría si por ejemplo se expresaran abiertamente contra el Islam [...]

 

Aunque la Biblia esté a favor del aliyá de los « hijos de Israel », creo que existe un gran número de noruegos cristianos o láicos que no tienen ningún problema con sus comunidades judías, más bien todo lo contrario. A saber si estos séran capaces de defenderlos, de cuidarlos, de amarlos…

 

« Y sucederá en aquel día que el Señor trillará desde la corriente del Eufrates hasta el torrente de Egipto, y vosotros seréis recogidos uno a uno, oh hijos de Israel.Sucederá también en aquel día que se tocará una gran trompeta, y los que perecían en la tierra de Asiria y los desterrados en la tierra de Egipto, vendrán y adorarán al Señor en el monte santo en Jerusalén» - Isaías 27:12

 

Más abajo, un artículo humorístico (es mejor reirse) de Guy Millière quien, dicho de paso, está realizando una labor increible a favor de Israel ; su trabajo es meritorio, defiende la verdad.


* * * * * * * * * * * * * * * * *


Barco escandinavo zarpa rumbo a Gaza

Guy Millière – 11 de agosto de 2012 – JSS News


Escandinavia pertenece a la región próspera del mundo, pero donde uno se aburre mucho. Hace más bien frío, sobre todo en invierno, lo que incita a que quieran hacer cruceros hacia regiones más soleadas. No hay actividades culturales. Prácticamente ya no hay judíos. Y los autóctonos que los expulsaron a lo largo de estos años ya no pueden insultar a los judíos, hecho en sí, muy frustrante. Los recién llegados, en mayoría musulmanes, estarían dispuestos a confraternizar en la cacería contra los judíos, pero a falta de presas disponibles, éstos hacen migas con los escandinavos que dicen que la falta de fraternización, las agresiones, es culpa de los judíos, porque si se hubieran quedado, al menos para partirles la cara, hubieran servido para algo.


Entonces, unos escandinavos tuvieron una idea : vengarse de los judíos de fuera, atacar a Israel. Y eso les hizo subir la adrenalina. Escandinavos de izquierda, pero a veces también de derecha, se pusieron a hablar mal de los judíos israelíes. Unos periódicos publicaron textos que culpaban a los judíos israelíes de todos los males de la tierra. Se iniciaron movimientos de boycott que tuvieron mucho más éxito que en el resto de los países europeos. Estos escandinavos se dieron cuenta que atacar a los judíos israelíes era una buena manera de desahogarse y que al pronunciarse a favor del « pueblo palestino », simpatizaban con los inmigrantes musulmanes ya que de ahora en adelante compartirían  un enemigo común, al judío israelí, y un amigo común, al palestino.


Desde entonces, no es nada raro verlos colaborar en operaciones en contra del « bloqueo de Gaza », contribuir con unas flotillas repletas de gente dispuesta a simpatizar con Hamas o con el djihad islámico. Organizan estas operaciones durante el verano, lo que les permite disfrutar a tope del clima mediterráneo y de poder sacar, quien sabe, la foto de una playa con un asesino de judíos, es super divertido. Las flotillas anteriores fueron un fracaso. Pero lo que cuenta para esta gente, es la intención. Dicen que quieren llevar ayuda humanitaria, pero si uno les contesta que los sirios, por ejemplo necesitarían ayuda, contestan que no pueden estar en todas partes. Podrían añadir que recriminar a unos soldados sirios no les gustaría tanto y no les aportaría la misma satisfacción (¿dónde podrían ir a cazar a los judíos en Siria ?), además atacar a soldados judíos conlleva menos riesgos que atacar a un soldado árabe, que él sí que tiene el gatillo más fácil.


El barco sale de Noruega. Lleva el nombre de Estelle. Hace escala en Suecia. Debería llegar a Gaza en otoño. A sus fletadores les gustaría cruzarse con otros barcos durante el recorrido para que les acompañaran. No se si lo conseguirán o si conseguirán llegar a la meta. Israel debería recibirlos como tiene que ser : no arriesgándose con actos violentos, no, es inútil. No hundiéndolos en alta mar, aunque es algo tentador. Sino virtiendo alquitrán y plumas para decorar el alquitrán. Así es como se recibía a algunos estafadores en el Oeste americano. Además, el alquitrán es muy favorecedor para la piel de los escandinavos,  las plumas son muy útiles para las noches de invierno en las regiones nórdicas. Incluso esto, podría ser considerado como un regalo.


Guy Millière – JSSNews


 Traducción :Esther KWIK


Tags: , , , , , ,

Flop pour”Flytilla” !

16 avril 2012
Pasteur Gérald Fruhinsholz

Encore un flop pour les ennemis d’Israël, avec la “Flytilla 2012″ ! Notons que le mot a été inventé pour parler de cette nouvelle flottille aérienne… Ils persistent donc et signent dans leur antisémitisme borné ; mais les centaines de “courageux activistes” qui ont tenté de rejoindre Bethléhem pour soutenir les partisans de la “Palestine”, ont été refoulés.

Merci Seigneur, merci aux intercesseurs et à la sécurité israélienne qui a su déjouer ce type de projet terroriste. Car, après le massacre de Toulouse par un certain Mohamed, il n’y a pas d’autre mot pour décrire ceux qui s’acharnent à vouloir remplacer Israël par “Palestine”. Comme le souligne le Premier Ministre Binyamin Netanyahou, le vrai courage serait plutôt d’aller manifester en Syrie… (lire le rapport de Guysen News : “Israël ! la Flytilla fait le bilan”).

“Ils disent : Exterminons-les du milieu des nations, et qu’on ne se souvienne 
plus du nom d’Israël !… 
Ils seront confus et épouvantés pour toujours !
Ils sauront que toi seul, dont le nom est l’Eternel, tu es le Très-Haut sur toute la terre !”
Psaume 83


********************************

Bienvenue en palestine !

lettre de bienvenue de l’Etat d’Israël aux activistes


par Gerard Fredj

L’Etat d’Israël a remis à tous les activistes pro-palestiniens arrivés en Israël – y compris ceux qui vont être expulsés – une lettre de bienvenue dont l’ironie n’est pas absente.

"Go to Syria"

Nous vous remercions d’avoir fait d’Israël le sujet de vos préoccupations humanitaires.

Nous savons que vous auriez pu faire de pires choix.

Bien sûr, vous avez choisi Israël pour vos préoccupations humanitaires. Vous auriez pu choisir de protester contre la barbarie du régime syrien, dont les massacres quotidiens ont fait des milliers de morts.

Vous auriez pu choisir de protester contre la répression sévère des dissidents iraniens par un régime qui soutient le terrorisme partout dans le monde.

Vous auriez pu choisir de protester contre la domination du Hamas sur Gaza, où les organisations terroristes commettent le double crime de tirer sur les civils du sud d’Israël, et de se cacher derrière leur propre population civile.

Au lieu de cela, vous avez choisi de manifester contre Israël, la seule démocratie du Proche Orient, où les femmes bénéficient d’une totale égalité, où la presse peut critiquer le gouvernement, où les organisations de défense de Droits de l’homme peuvent agir librement, où la liberté religieuse est protégée pour tous, où les minorités peuvent vivre sans peur.

Nous vous suggérons donc de commencer à résoudre les vrais problèmes de la région, puis de revenir partager avec nous votre expérience.

Nous vous souhaitons un vol agréable “.



Tags: , , , , , ,