Messages étiquettés Bible

Herzl et Hechler…

5 août 2013
Pasteur Gérald Fruhinsholz


“Dans 5 ans peut-être, dans 50 ans certainement…”.

Ces mots furent ceux de Theodor Herzl devant un parterre de 204 délégués des communautés juives d’Europe centrale, au Premier Congrès  sioniste de Bâle, en août 1897.

Par ces mots, Theodor Herzl est devenu le “Prince d’Israël”, car, contre toute attente, ces paroles se sont réalisées…  Dans son journal, Herzl (1) écrit : « Si je devais résumer le Congrès de Bâle en un mot, ce serait celui-ci : à Bâle j’ai fondé l’Etat Juif ». 


Mais qui sait que Theodor Herzl eut besoin d’un humble chrétien, pour lui faire comprendre que D.ieu avait Sa main sur lui pour la création de l’Etat hébreu et la restauration de Sion, et qui fut utilisé par D.ieu pour lui ouvrir les portes des grands de ce siècle ?… Un homme versé dans les Écritures, qui mieux que lui connaissait l’exactitude des temps prophétiques ?…


Parlons de Theodor Herzl : il est né en 1860 à Budapest, et mort en 1904.

Journaliste et écrivain juif austro-hongrois, Theodor fonde le mouvement sioniste au congrès de Bâle en 1897 ; il est l’auteur de Der Judenstaat (« L’État des Juifs ») en 1896. En somme, Theodor Herzl est le prophète des temps modernes en ayant eu la vision d’un Etat capable d’accueillir les Juifs du monde entier. ”L’Affaire Dreyfus” en France, symbole d’un antisémitisme violent, a été pour Theodor, le choc décisif.

 

“Le Prince et le prophète”

Le livre du pasteur Claude Duvernois est une biographie intéressante, car elle révèle un aspect méconnu de la vie du grand Theodor Herzl. Ce témoignage démontre combien la place d’un chrétien au côté de Herzl fut déterminante. Le révérend William Hechler était chambellan de Cour, et il put, grâce à ses connaissances personnelles, ouvrir au “Prince d’Israël” les portes des rois.
André Chouraqui, qui préfaça en 1965 le livre du pasteur Duvernois, n’hésite pas à faire la comparaison avec le couple Moïse/Jethro : “Moïse avait eu à ses côtés Jethro, le prêtre de Madian. C’est un chrétien, le chapelain de l’Ambassade britannique à Vienne, qui se dresse à la droite de Herzl et qui, du début à la fin, l’accompagne [...]“. 

De même, docteur Ali Menjour : « Hechler avait deviné par sa connaissance de la Bible et par des calculs inspirés, la date de 1897 comme étant la date de ”l’aube de la restauration ultime d’Israël”Théodore Herzl représentait pour une grande majorité de contemporains et même de rabbins ”un dangereux énergumène”, mais cet homme choisi de D.ieu fit cette superbe déclaration : “A Bâle, j’ai fondé l’Etat juif ! Si je disais cela à présent je serais accueilli par un éclat de rire universel. Dans 5 ans peut-être, dans 50 ans certainement, la chose sera devenue claire pour tout le monde…”. 
 
Le 29 novembre 1947 lui donna raison – 50 ans après la prédiction d’Herzl, Israël renaissait. La rencontre entre Herzl et Hechler eut lieu en mars 1896 :
« Après avoir grimpé quatre étages dans l’immeuble où résidait Hechler, Herzl fut accueilli au son de l’orgue… Tout juste après avoir souhaité la bienvenue au ”fils de Sion” comme il se plaisait à qualifier Herzl, le révérend Hechler étala un plan de l’ancien temple de Jérusalem et une immense carte de la Palestine pour expliquer à son hôte le lieu où devait s’ériger le nouveau temple… Depuis cette rencontre, Hechler n’a pas quitté Herzl et n’a pas hésité un moment à lui ouvrir les portes des chancelleries allemandes et austro-hongroises. Ayant été précepteur à la Cour du Grand Duc Frédéric de Bade, l’oncle de l’empereur Guillaume II, le révérend Hechler, dont le père était allemand, avait su garder avec son ancien maître des relations pleines de déférence. Ne s’étant jamais servi de ces relations à des fins personnelles, il les a utilisées pour ce qu’il considérait être la cause de son existence ».
 

Un homme original mais providentiel

William Hechler, habillé en bédouin

“Selola Bible, les Juifs doivent retourner en Palestine. Par conséquent, je viens en aide à ce mouvement, en tant que Chrétien pleinement convaincu de la vérité de la Bible. Car cette cause est la cause de Dieu” - révérend William Hechler.

 
Lisons le témoignage de Jerry Klinger, président de la “American Jewish Society for Historic Preservation” (2) : «Le sionisme politique et l’état moderne d’Israël est en grande partie né de la volonté farouche de Theodor Herzl. Mais s’il n’y avait eu un chrétien à ses côtés, Herzl serait resté un obscur écrivain autrichien excentrique. On a pour ce pasteur Hechler qui a été oublié, une vraie dette».

le pasteur William Hechler et ses enfants

« Hechler est resté aux côtés de Herzl durant les six années de la lutte infructueuse pour un Etat juif. Quand Herzl était mourant en juillet 1904, Hechler était à son chevet. Theodor Herzl souhaitait que William Hechler fut honoré par le mouvement sioniste, pour tout ce qu’il avait fait pour le peuple juif.

… Hechler est mort dans la misère à Londres, oublié par les hommes, en janvier 1931. La communauté juive de Vienne pensa ériger une statue pour lui en 1934. Mais les ténèbres de la Shoah commençait déjà à se répandre, et la statue fut oubliée. Ce qui est terrible, c’est que William Hechler avait prédit qu’une terrible calamité s’abattrait sur les Juifs, si un Etat juif n’était pas créé… ».

 

Personnellement, je dois beaucoup à Claude Duvernois. Ce pasteur qui vit de ses yeux en 1967, durant la guerre des Six-jours, la “muraille de feu” divine (Zacharie 2:5) autour de Jérusalem, sut transmettre avec son livre (il en a écrit de nombreux autres) la vision sioniste. En tant que chrétien et ami d’Israël, je ne peux que souligner l’importance de ce couple prophétique incarné par Herzl et Hechler. Claude Duvernois habite près du mont Herzl, et son voeu le plus cher est bien sûr de voir que Theodor Herzl et William Hechler soient enfin réunis dans la Jérusalem qu’ils ont tant aimé.

Que son vœu soit exaucé…
Gérald Fruhinsholz


(1) Venez visiter le musée HERZL au mont Herzl, ça vaut la peine ! (25 nis – réserver à l’avance).

(2) “En avril 2010, la Société juive américaine “for the Historic Preservation”, a découvert la tombe abandonnée du pasteur Hechler, à Londres. Avec la Communauté chrétienne sioniste de Grande-Bretagne, et avec l’espoir d’un soutien juif, le désir de Herzl pourrait être respecté, si l’on érigeait une pierre tombale qui honore le ministre chrétien qui a rendu Herzl et le Sionisme politique légitime” (J. Klinger).



Tags: , , , ,

L’appel du 18 juin 2013

18 juin 2013
Pasteur Gérald Fruhinsholz


Résistance ou dhimmitude

Il est des décisions au niveau national qui peuvent changer durablement la face d’un pays… positivement ou négativement. Si l’on doit se souvenir avec respect et reconnaissance de la décision de l’appel du 18 juin 1940, lavant la France du déshonneur de Vichy et de sa politique antisémite, il n’en va pas de même pour d’autres décisions prises par le général De Gaulle.


En effet, c’est le même homme qui incarna l’âme de la résistance française contre le nazisme, qui refusa à Israël le droit de résister en 1967 aux armées arabes, animées d’une haine semblable au nazisme. Husseini, le grand Mufti de Jérusalem, était le “digne” représentant de ce “nazisme islamique” qui perdure de nos jours, et contraint l’Occident aujourd’hui à rentrer en dhimmitude.

 

Israël, “un peuple sûr de lui et dominateur”…

De Gaulle et tous ses successeurs sans exception ont préféré EURABIA à une Europe libre. Séduit par l’or noir et visqueux du pétrole, De Gaulle a rejeté l’éclat éternel du diamant de Jérusalem (l’humour de Dieu est qu’aujourd’hui, Israël devient exportateur d’énergie). Mauvais choix du grand homme !

Husseini et Hitler

Durant la guerre qui permit la libération de Jérusalem (pour devenir la capitale d’Israël), l’homme de la libération de Paris s’opposa violemment à Israël, décrétant un BOYCOTT des armes destinées à l’Etat hébreu. La rupture fut consommée entre la France et Israël, qui se tourna alors vers les Etats-Unis.

De Gaulle paya le prix fort de cette mauvaise décision du boycott d’Israël, avec le chaos de mai 68, qui fut à l’origine de sa démission (en 1969) et de sa chute (1).


En boycottant Israël, l’homme de la résistance a en fait ouvert la porte à la dhimmitude (2), qui est l’expression d’une politique d’apaisement et de fuite en avant. Aujourd’hui, Israël incarne la résistance pour la liberté. Tourner le dos à Israël équivaut à capituler et abandonner les vraies valeurs pour lesquelles tant de résistants se sont battus.

 

Hodu l’Adonaï ki tov, ki le’aolam ‘hasdo…

En ce jour du 18 juin 2013, ma lecture porte sur le psaume 136, étroitement lié au psaume 135. Quelques vérités méritent d’être extraites, telles des perles de grand prix, jamais ternies :

- Ps 135:4 : “Car l’Éternel s’est choisi Jacob, Israël, pour qu’il lui appartienne” (comme son trésor particulier).
- verset 12 : ”Et l’Éternel donna le pays en héritage, en héritage à Israël, Son peuple”
- verset 21 : “Que de Sion, l’on bénisse l’Éternel, qui demeure à Jérusalem !”
- Ps 136 (en entier) avec le leitmotiv : ki le’olam ‘hasdo – “car sa miséricorde dure à toujours” (répété 26 fois : la valeur numérique de D.ieu). C’est avec ces chants de louange à D.ieu que le roi Josaphat eut la victoire sur ses ennemis ! (2 Chron 20:21).

 

Résistez – un mot d’ordre chrétien !

La Chrétienté ferait bien aujourd’hui de reprendre ce mot d’ordre -“Résistez !” - qui fut celui des Camisards (3) contre les dragons de Louis XIV. En expulsant les Protestants, comme l’on été les Juifs auparavant, la France a pris de graves et mauvaises décisions qui l’affectent depuis. C’est la civilisation judéo-chrétienne qui a formé l’Occident ; elle a été le socle de l’humanisme et de ses valeurs morales et éthiques.

 

Aujourd’hui, la France et l’Europe sont en dhimmitude, ayant accepté le diktat de l’Islam et de la sharia, la loi islamique. Israël demeure une démocratie vivante malgré l’opposition des Nations-Unies pro-arabes, et représente un sanctuaire. L’Eglise ne peut se permettre d’ignorer les leçons de l’Histoire, de même celles de la Bible. Boycotter Israël amène la malédiction, Balaam et Balaq l’ont appris à leurs dépens. A l’inverse, bénir Israël est la condition de toute bénédiction, et aimer ce pays comme D.ieu l’aime, est essentiel pour tout chrétien proche de la Parole.

A chacun de prendre la bonne décision – “rentrons en résistance !”


“Si je t’oublie, Jérusalem, que ma droite m’oublie !
Que ma langue s’attache à mon palais, si je ne me souviens de toi,
si je ne fais de Jérusalem, le principal sujet de ma joie”
 - Ps 137

 

(1) Lire à ce sujet l’excellent article de Richard Darmon - Hamodia).

(2) La dhimmitude fut l’univers juridique, politique, spirituel des Juifs et des Chrétiens indigènes dont les pays furent conquis par le Djihad et gouvernés par la sharia. L’univers de la dhimmitude a englobé des millions de personnes, il a couvert durant plusieurs siècles l’Afrique, l’Asie, et l’Europe.

(3) Les Camisards étaient des protestants français (Huguenots) de la région des Cévennes, en France, qui ont mené une insurrection contre les persécutions qui ont suivi l’Édit de Fontainebleau en 1685. A l’origine, le mot “resister” correspond à Marie-Durant qui fut enfermée 38 années, pour sa foi, avec des coreligionnaires protestantes, à la Tour de Constance, à Aigues-mortes. 



Tags: , , , , , , ,

Israël n’est pas un mythe…

7 octobre 2012
Pasteur Gérald Fruhinsholz


l’autel de Josué, sur le “Har Eval”

Pour la première fois depuis l’intifada en 2000, nous avons pu venir sur le Mont Ebal (Har Eval), près de Schekhem, escortés par l’armée. C’était une occasion unique. Notre guide, Edith Lévy Neumand et Arié, habitant la Samarie, nous ont guidés avec une trentaine de personnes. Mais trois autres bus étaient déjà présents sur ce lieu élevé (940 m), où l’on surplombe la ville de Naplouse, la ville biblique de Shekhem et le tombeau de Joseph. Et là sur place, nous avons pu avoir un entretien mémorable avec le professeur Adam Zertal, “découvreur” de l’autel de Josué, site biblique par excellence.


Adam Zertal, ancien négationniste

Adam Zertal

Adam Zertal (né en 1936) est un archéologue israélien, de l’école de Tel-Aviv professant le « négationnisme ». Zertal a grandi à Ein Shemer , un kibboutz Hashomer Hatzaïr (mouvement sioniste de gauche). Puis il fut gravement blessé à la guerre de Kippour. Hospitalisé à Hadassa Ein Kerem, Zertal déclara à un journaliste : « Durant cette année à l’hôpital, je me suis intéressé à l’archéologie. Et alors que je croyais que la Bible était pleine de mythes, j’ai décidé après mon rétablissement de parcourir à pied Israël pour chercher des preuves archéologiques »… Et Adam Zertal « tomba » par le hasard de D.ieu sur l’autel de Josué !

 

 ”Comment le peuple juif fut inventé” !

Zertal a été à l’école de ces “nouveaux historiens” de l’école archéologique israélienne qui, au nom d’un parti pris laïc, tentent de nier toute judaïté au passé d’Israël. Par négation de la judaïté, on comprend bien entendu la négation du caractère juif de nombreuses découvertes, comme à Ir David, la Cité de David, où l’on nie (c’est difficile à présent !) l’historicité du roi David. Cela contribue à la délégitimation de l’Etat hébreu, et cela fait le jeu de tous les détracteurs d’Israël. Au sein de ces archéologues revisitant l’Histoire biblique, il faut citer le Professeur Israël Finkelstein, et Schlomo Sand, l’auteur de ce livre (2008) : « Comment le peuple juif fut inventé ». Selon eux, le peuple juif faisait partie des peuplades cananéennes, n’ayant pas plus que d’autres, la prétention d’habiter Israël…

 

“Soyez des missionnaires… pour la vérité !”

Le Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob attendait Adam Zertal au tournant… en l’amenant précisément en 1980 au lieu même de l’autel de Josué, commandé par D.ieu Lui-même  (Josué 8:30) :

“Alors Josué bâtit un autel à l’Eternel, le Dieu d’Israël, sur le mont Ebal, comme Moïse, serviteur de l’Eternel l’avait ordonné aux enfants d’Israël… : c’était un autel de pierres brutes, sur lesquelles on ne porta point le fer”.

 

Adam Zertal eut la preuve de l’authenticité de ce site biblique qu’il data (au carbone 14) en 1250 av JC. D’autres preuves existent qu’il expose dans ses ouvrages. Il eut également la conviction que le Mont Garizim cité dans la Bible comme “jumeau” du Mont Ebal, se trouve plutôt à la place du mont Kabir, où se trouve également “Elon Moreh” le lieu biblique du “chêne de Moré” (voir le site – LIEN)

 “Abram traversa le pays, jusqu’au lieu de Sichem, jusqu’au chêne de Moré” - Gen 12:6.

“Lorsque l’Eternel, ton Dieu, t’aura fait entrer dans le pays dont tu vas prendre possession, tu prononceras la bénédiction sur la montagne de Garizim, et la malédiction sur la montagne d’Ebal - Deut 11:29

 

Zertal, “converti” à la vraie réalité biblique (il parle français !) termina le discours qu’ilnous adressa, par ces mots : “Soyez des missionnaires de la vérité !”. Zertal sait que dans le milieu “des écoles de pensée scientifique”, son avis va à l’encontre de la pensée “officielle”. Il cita un journaliste américain, disant : “Si Zertal a raison, il va renvoyer les chercheurs et les sommités académiques au jardin d’enfants” !”.

 

Les lieux bibliques achetés en Israël

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=TKc_ne9gI7g[/youtube]Savons-nous que les lieux bibliques achetés en “espèces sonnantes et trébuchantes” par le peuple juif sont toutes en zone occupée ?…

  • Hébron - la caverne de Macpéla… a été achetée par Abraham aux Héthiens (Gen 23) – les Juifs ne peuvent y accéder qu’avec la protection de l’armée israélienne.
  • Jérusalem - le Mont du Temple… acheté par David au roi Ornan (2Sam 24 ; 1Chron 21), est actuellement occupé par les Musulmans (quatre mosquées sont sur le mont du Temple !) ; ses fondements sont profanés impunément. On ne peut même pas  remuer les lèvres sur l’esplanade, sous peine d’être accusé de prier…
  • Shekhem… a été acquise par Jacob, aux fils de Hamor le Hévien (Gen 33:19). L’on sait également que la tombe de Joseph se trouve à Shekhem, et qu’elle a été profanée par les Musulmans en 2000 : “Les os de Joseph, que les enfants d`Israël avaient rapportés d`Égypte, furent enterrés à Sichem, dans la portion du champ que Jacob avait achetée des fils de Hamor, père de Sichem, pour cent kesita, et qui appartint à l`héritage des fils de Joseph”- Jos 24 :32.  Un panneau à l’entrée de Shekhem intime aux Juifs l’interdiction formelle d’entrer…

Arié

Il est connu que la terre d’Israël est “achetée” deux fois par Israël – par “l’argent et par le sang” - c’est le slogan de tous les pionniers juifs habitant en Judée-Samarie. C’est hélas “le prix” à payer pour avoir le droit d’habiter sur sa propre terre.

 

Merci à tous les Adam Zertal capables de convaincre les chercheurs  et archéologues de tous bords ! Et soyons autour de nous des ambassadeurs pour transmettre la “vraie” vérité, celle d’un Dieu souverain ayant légué en héritage au peuple juif la terre d’Israël, et venant bientôt pour venger Israël de tous les négationnistes, antisémites, antisionistes…

Non, Israël n’est pas un mythe ! 

 

“Je ramènerai les captifs de mon peuple d’Israël ; ils rebâtiront les villes dévastées et les habiteront, ils planteront des vignes et en boiront le vin, ils établiront des jardins et en mangeront les fruits. Je les planterai dans leur pays, et ils ne seront plus arrachés du pays que JE leur ai donné, dit l’Eternel, ton Dieu” - Amos 9:15.



Tags: , , ,

Stratégie contre l’islam

13 mai 2012
Pasteur Gérald Fruhinsholz


Les Iraniens se convertissent par milliers et le régime panique : c’est une menace à la sécurité nationale. Les services de renseignement brûlent des Bibles par milliers… (voir l’article ci-dessous).

Ce qui arrive en Iran est incroyable. La foi chrétienne devient une grave menace pour les Ayatollahs : ils ne peuvent plus contrôler un mouvement spontané de conversions malgré les persécutions.

  

La stratégie de l’islam

Binyamin Netanyahou a dit : « La population israélienne chrétienne sera toujours libre de pratiquer sa foi. C’est le seul endroit au Moyen-Orient où les chrétiens sont totalement libres de pratiquer leur culte ». Alors que les chrétiens fuient le Moyen-Orient musulman en masse, leur population a augmenté de 1000 % depuis la naissance de l’Etat hébreu en 1948. Et les chrétiens arabes qui vivent en Israël sont parmi les plus instruits et les plus éduqués au Moyen-Orient.

 

Le grand mufti, Sheikh Ab dul Aziz bin Abdullah al-Shaikh

Qu’en est-il dans le Moyen-Orient musulman ? Le prophète Mahomet a déclaré qu’aucune autre religion ne pouvait coexister avec l’islam. Les leaders musulmans d’aujourd’hui prennent la déclaration de Mahomet à la lettre. Le grand Mufti et responsable n°1 de l’autorité religieuse d’Arabie Saoudite a récemment lancé une fatwa ordonnant l’obligation de détruire toutes les églises chrétiennes de la Péninsule arabique.

Cette fatwa n’a pas été reprise par les médias et on attend toujours la position de l’administration de l’Occident. Comme le souligne Cliff May, président du FDD (fondation de Defense of Democraty), « si Obama ne réagit pas, les médias et le gouvernement cautionnent la destruction des églises. Et pire, la fatwa sera reprise en Egypte, au Nigeria, en Irak, au Pakistan et en Indonésie. Pays après pays, les églises seront brûlées et parfois avec des chrétiens dedans ».

Pour lui, la déclaration du Mufti d’Arabie saoudite fait partie d’une stratégie musulmane inquiétante. « Ce à quoi nous avons affaire aujourd’hui – un des plus grands problèmes de l’Histoire dont les médias refusent de parler – c’est la persécution massive, le massacre et donc le nettoyage des chrétiens dans le monde musulman ».

Le soi-disant « Printemps arabe » qui voit l’islam radical arriver au pouvoir comme avec les Frères musulmans, a rendu la vie des chrétiens encore plus infernale au Moyen-Orient, sauf en Israël.

  

La stratégie de D.ieu 

Est-ce que Dieu n’a pas son mot à dire face à cette menace de destruction d’Israël comme de celle des chrétiens ?… Le réveil chrétien en Iran procède du miracle. D.ieu qui connaît toute chose et mène Ses projets à exécution, nous avertit que l’islam va tomber, de même que les descendants d’Ichmaël serviront l’Éternel. Prions pour que cela s’accomplisse, et prions également afin que les chrétiens d’Iran et autres pays islamiques puissent résister.

  

Nebajoth et Kedar étaient les enfants d’Ichmaël (Gen 25:14). Selon Esaïe 60:7, « Les troupeaux de Kédar se réuniront tous chez toi ; les béliers de Nebajoth seront à ton service ; ils monteront sur mon autel et me seront agréables, et Je glorifierai la maison de ma gloire ».

Ps 72  « En ses jours le Juste fleurira, et la paix sera grande jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de lune. Il dominera d’une mer à l’autre, et du fleuve aux extrémités de la terre. Devant Lui, les habitants du désert fléchiront le genou, et ses ennemis lécheront la poussière ».

Esaïe 19 nous parle enfin de cette “route” qui ira de l’Egypte à l’Assyrie. Ichmaël, le peuple arabe, est poursuivi par le D.ieu d’Israël  : “Il les frappera mais Il les guérira ; et ils se convertiront à l’Eternel”.



* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *


Iran : les services de renseignement arrêtent ceux
qui se convertissent au christianisme

12/05/2012  

 

Les ayatollahs iraniens sont frustrés que les Iraniens abandonnent l’islam pour le christianisme en grand nombre malgré la menace d’exécution pour apostasie.

Un ancien officier de renseignement de la Garde révolutionnaire, qui a fait défection en Europe, a déclaré au Daily Caller que le régime iranien avait ordonné aux services de renseignement intérieur d’utiliser des mesures draconiennes pour mettre fin aux conversions – y compris l’emprisonnement, la torture et la destruction massive de bibles par le feu.

 

La source du Daily Caller a indiqué que dans la seule ville de Shiraz, dont la population excède un million, le siège social du renseignement possède 30.000 dossiers sur des musulmans convertis au christianisme. « Les espions des Gardiens de la révolution ont désigné des unités dans les grandes villes à travers le pays, avec l’ordre d’infiltrer leurs groupes, d’identifier les pasteurs et les membres, puis de les arrêter et de les forcer, sous la torture, à avouer des activités criminelles et des relations avec Israël ou les USA », a-t-il affirmé.

L’une des méthodes de torture consiste à battre les épouses des convertis en leur présence pour les amener à collaborer. D’autres convertis sont enfermés pendant des semaines dans l’obscurité totale dans des cellules de type cachot sans aucun contact humain, de sorte qu’ils perdent la notion du temps.

Des dizaines de milliers de bibles importées en contrebande ont été confisquées et brûlées par les Gardes sous les ordres du régime islamique. Dans un cas, selon la source du Daily Caller, le bureau du guide suprême iranien, l’ayatollah Ali Khamenei, a ordonné aux Gardiens de brûler toutes les bibles confisquées pour empêcher les conversions. Le bureau de Khamenei a déclaré que la bible n’est pas considérée comme un livre saint.

 

Source : Iranian intelligence agents target, arrest Christian converts, The Daily Caller, 5 mai 2012. Extrait traduit par Poste de veille.




Tags: , , , , , ,