Pour l’amour de Sion


L’attentat du 23 mars dernier à la Gare centrale de Jérusalem a fait un mort et une quarantaine de blessés. Souvent l’on pense : « Ah, il n’y a que peu de morts »… , et cela ne fait pas la Une des médias. Certes, on peut guérir  des blessures physiques mais il reste celles de l’âme.

Il y a quelques années, lors d’un attentat sanglant qui vit un bus exploser avec un kamikaze, une jeune policière fut la première à arriver sur les lieux pour porter secours. Quelques mois plus tard, cette jeune femme tomba dans le coma, causé par le choc de l’horreur. Il y a de nombreux exemples de chocs post-traumatiques comme celui-ci. Ces victimes ne doivent pas être oubliées. Quand s’arrêteront ces folies meurtrières ? Qui peut excuser ou cautionner ces agissements qui tuent et mutilent des famille, des enfants, sans aucune pitié ?…  Aucune cause ne justifie ces actes odieux.



Mourir po
ur la terre

Mary Jane Gardner

A Jérusalem, une personne est morte de ses blessures, une chrétienne évangélique, Mary Jane Gardner. Elle rejoint dans l’au-delà les innombrables victimes juives, comme la dernière famille assassinée à Itamar, un village près du mont Garizim, la montagne de la bénédiction. Ces familles israéliennes, des pionniers bibliques, sont des amoureux de la terre donnée en héritage à Israël. Ils lui donnent tout leur amour et la font fructifier, par obéissance à la Parole.

Mary, elle, est venue mourir à Jérusalem, la ville du Messie. Après avoir vécu 20 ans au Togo, seule dans un village pour y traduire la Bible dans le dialecte de la tribu, Mary est venue à Jérusalem pour y apprendre l’hébreu et parfaire sa traduction. Elle est tombée amoureuse de la Judée-Samarie, de ses collines, de ses fleurs, car elle aimait la nature. A 56 ans, des terroristes sans nom et sans visage lui ont pris la vie. Mary fait partie à présent des martyrs qui ensemencent la terre d’Israël de leur sang. En tant que croyant, la mort a un sens, même si elle n’est pas recherchée. De nombreux chrétiens meurent actuellement dans le monde, pour leur foi – c’est une semence de vie pour le futur.

La pensée juive dit que dans les temps précédant la venue du Messie, les non-juifs se tourneront vers Yaaqov-Israël pour retrouver leurs racines. Ces amis viennent pour bénir Israël, de la même façon qu’Essaw-Esaü est venu bénir son frère Ya’aqov-Jacob. Et même si nous savons que c’est le temps pour Yichma’ël dans sa folie meurtrière de conquérir la terre – autant la terre d’Israël que celle des nations – nous croyons que ce fils d’Abraham tombera lui aussi à genou devant le Messie d’Israël. N’oublions pas que D.ieu a également pour Yishma’ël un plan de rédemption.Ruth la Moabite qui voulait suivre Naomi l’invitant à repartir chez les siens, avait  répondu : « Ne me presse pas de te laisser, de retourner loin de toi ! Où tu iras, j’irai, où tu demeureras, je demeurerai ; ton peuple sera mon peuple, et ton Dieu sera mon Dieu ; où tu mourras, je mourrai ». Nous sommes dans un temps où les vrais amis d’Israël doivent être prêts à venir bénir le pays… quel qu’en soit le prix !

 

Plus que jamais sioniste

On dit qu’Elisabeth Taylor, star d’Hollywood dernièrement décédée, était une fervente sioniste. L’ambassadeur israélien aux Etats-Unis, Simcha Dinitz, révèle qu’en 1977, elle avait proposé de s’échanger contre les otages juifs détenus par des terroristes palestiniens et allemands à l’aéroport d’Entebbe, en Ouganda.

Voilà ce que ces attentats finalement doivent susciter : pour les Juifs, la volonté redoublée d’aimer la terre d’Israël en faisant notamment leur aliyah ; pour les chrétiens et non-juifs, de soutenir encore plus l’Etat hébreu, par tous les moyens possibles. Autant les détracteurs s’agitent dans le monde pour dénigrer Israël, autant les amis d’Israël  doivent « s’indigner » et réagir à la haine, en agissant dans l’amour et la détermination, comme Ruth. C’est la seule réponse que D.ieu demande – que l’esprit de vie manifesté dans ce soutien inconditionnel soit un rempart contre l’esprit de mort et de folie meurtrière qui ressurgit actuellement dans le monde, au travers de l’Islam intégriste et de l’antisémitisme renaissant.


Gérald & Sophie Fruhinsholz
23 mars 2011




Print Friendly, PDF & Email

Tags: , , , , ,

Boycott illégal !


Alors que le monde constate que l’effondrement du monde arabo-musulman n’est en rien lié à Israël, mais plutôt à l’incurie et la dictature de ses gouvernants, il en est qui continuent et s’obstinent à fustiger Israël, faisant feu de tous bois jusqu’à décréter « une semaine de l’apartheid israélien« , du 7 au 20 mars 2011.

Tout d’abord, l’emploi du mot « apartheid » est ridicule et n’a aucun sens – tout comme le mot génocide utilisé lors de l’opération Rempart à Djénine en 2002 ayant fait du côté palestinien 58 victimes et 23 soldats israéliens…


Concernant le Boycott des produits israéliens, nous devons affirmer très clairement, avec « Boycott illégal » qui répond précisément à ces questions :

  • Oui, l’importation de produits provenant d’Israël et des implantations est légale,
  • Oui, le boycott de ces produits est illégal et doit être condamner,
  • Non, aucune comparaison n’est possible avec l’Afrique du sud, l’Etat hébreu ne peut être accuser d’apartheid,
  • Hélas oui, le boycott nuit aux intérêts des Palestiniens,
  • Et pour finir, nous disons que ce boycott ne favorise en rien la paix.


Je recommande la lecture du texte ci-dessous transmis par un ami chrétien, et des réponses du site « Boycott illégal ». Voir également les différentes formes de BOYCOTT sur IsraelValley – excellent site de la Chambre de Commerce France-Israël.



Comment lutter contre la semaine de l’apartheid israélien qui aura lieu du 7 au 20 mars ?


Voir le site très bien organisé et bien financé des organisateurs de la semaine de l’apartheid israélien.

L’état d’Israël est-il un état d’apartheid comparable à l’Afrique du Sud ?

Non. Israël n’a rien à voir avec un régime d’apartheid. 20 % de la population ne sont pas juifs : Arabes musulmans et chrétiens, Druzes, Baha’is, Circassiens, etc…y sont représentés sans aucune discrimination.

Pendant l’apartheid, les Noirs étaient majoritaires mais n’avaient pas le droit de vote. En Israël, la minorité arabe a le droit de vote et même des représentants au parlement israélien.

Pendant l’apartheid, les Noirs ne pouvaient avoir de relations sexuelles avec les Blancs, ils ne pouvaient pas prendre les mêmes moyens de transport, ni donner ou recevoir du sang et des organes des Blancs, ils ne pouvaient pas se faire soigner dans les hôpitaux réservés aux Blancs. En Israël, les Palestiniens sont libres de toutes relations sexuelles (y compris homosexuelles), les moyens de transport ne sont bien sûr pas réservés aux seuls juifs israéliens (et ce, malgré le risque d’attentat), chacun peut donner ou recevoir du sang et des organes, les hôpitaux sont ouverts à tous, sans aucune distinction (180.000 Palestiniens ont été soignés dans les hôpitaux israéliens en Israël durant l’année 2010).

Pendant l’apartheid, les Noirs ne bénéficiaient d’aucun droit au travail. En Israël, les salaires et les avantages sociaux des travailleurs arabes sont les mêmes que ceux de leurs homologues israéliens. Le droit syndical est le même pour tous.

Pendant l’apartheid, les Noirs n’avaient pas accès aux écoles et universités. En Israël près de 59 % des jeunes filles arabes israéliennes fréquentent l’école durant plus de huit ans. Plus de 300.000 enfants arabes vont en classe dans les écoles israéliennes.

Pendant l’apartheid, les Noirs avaient des places réservées au cinéma, les plages étaient séparées. En Israël, chacun est parfaitement libre de se rendre au cinéma ou à la plage, sans discrimination. L’arabe, comme l’Hébreu est langue officielle en Israël.
Israël n’est ni un Etat raciste, ni ségrégationniste, mais démocratique et favorisant la liberté d’expression.


Le site EOZ, Elders of Siona créé des posters pour lutter contre cet évènement mondial et donne la possibilité d’éditer ses posters, renseignements sur le site.


Pasteur Gérald FRUHINSHOLZ
07 mars 2011




Print Friendly, PDF & Email

Tags: , , , ,

Tremblements de terre…


La cathédrale de Christchurch dévastée

Les derniers bouleversements actuels – le tremblement de terre à Christchurch en Nouvelle Zélande et le « tsunami » des nations arabes secouant le joug de leurs dictateurs nous interpellent grandement.

Nous sommes évidemment attristés en voyant le nombre de victimes. C’est comme si nous vivions des temps apocalyptiques…, les inondations en Australie n’ont-elles pas été nommées « bibliques » ?


Personne n’a pu prévoir ce qui se passe en ce moment dans les nations arabes, ni aucun service de renseignement ! Mais alors que nous voyons les réactions musclées en Égypte, en Algérie ou en Tunisie contre la population, et les massacres se déroulant en Libye faisant des centaines de morts, je ne peux que me demander où sont les nombreuses associations dites humanitaires « soucieuses des droits de l’homme » si promptes à s’émouvoir lorsqu’il s’agit de victimes palestiniennes, en Israël…

Drapeau israélien brûlé en Algérie

Y a-t-il encore là aussi « deux poids et deux mesures » ? La vie d’un arabe en Egypte ou en Libye a-t-elle moins de valeur qu’un arabe palestinien à Gaza ou en Israël ? Mr Stéphane Hessel ne trouve-t-il pas là une occasion de s’indigner ?… Voilà en tous cas des événements que le monde ne peut pas attribuer à Israël ! Bien que… il se trouvera sans doute des antisionistes sans scrupules pour accuser « les Juifs » d’être derrière tout cela.


Des temps prophétiques

Ce tremblement de terre en Nouvelle Zélande qui a fait autant de morts et détruit autant de bâtiments officiels dont des églises et la cathédrale, nous rend perplexes. En tant que croyants attentifs à ce qui se passe dans le monde, nous ne pouvons que constater une accélération étonnante des événements dramatiques.

La Bible parle de ces temps troublés concernant « les derniers jours ». Les mauvaises langues diront qu’Israël est toujours au centre de ces événements. Au bout du compte, ils n’ont pas tort. Mais que ces « langues » sachent que celui qui tire les ficelles n’est pas Israël ou « les Juifs », mais D.ieu Lui-même.

« Je suis D.ieu, et il n’y en a point d’autre ; Je suis D.ieu et nul n’est semblable à moi. J’annonce dès le commencement ce qui doit arriver, et longtemps à l’avance ce qui n’est pas encore accompli. Je dis : mes arrêts subsisteront et J’exécuterai toute ma volonté… J’exercerai ma vengeance, Je n’épargnerai personne » – Esaïe 46 :10 ; 47:3.


Cette vengeance concerne Israël… La justice de l’Eternel s’exerce en sa faveur.  Alors que le monde entier se ligue contre Israël – « Ouf, se disent les Israéliens, nous ne sommes pas cette fois-ci l’objet d’accusations stupides » – la focalisation va vite se recentrer sur Jérusalem. En effet, si tous ces pays arabes environnant Israël se placent sous des autorités islamiques, si l’Iran continue d’accentuer son emprise en envoyant notamment deux navires de guerre en Méditerranée, il est certain que l’attention va rapidement et à nouveau se re-concentrer avec plus de force sur Israël, et Jérusalem sera d’autant plus « une pierre pesante » pour les nations (Zacharie 12:3).

 

Christchurch… l’Eglise de Christ ? 

Une interrogation est celle-ci, constatant le cataclysme de Christchurch : y a-t-il une relation à faire, un sens à donner au fait que cette ville au bout du monde des nations s’appelle Christchurch = Eglise de Christ ? Quelle réponse par exemple donne l’Eglise à ce qui se passe actuellement, a-t-elle une explication ?… Que dit-elle au sujet de l’Islam parti à la conquête de la civilisation judeo-chrétienne, de nos villes, de nos institutions, de nos églises…  Et  quel soutien la Chrétienté apporte-t-elle au peuple choisi, la première cible des Islamistes, à Israël que ces derniers menacent de faire disparaître ?

La destruction de la ville au nom symbolique en Nouvelle-Zélande – Christchurch – pourrait-elle suggérer que D.ieu en a après « cette Eglise » – une Eglise qui, au lieu de bénir Israël, fait tous ses efforts pour boycotter les produits israéliens, condamner l’Etat hébreu, affréter des  bateaux pour Gaza, et accepter le diktat de l’Islam ?


C’est juste une pensée qui doit nous faire réfléchir… mais en attendant, nous prions pour les victimes des ces « tremblements de terre » ainsi que pour leurs familles. Que D.ieu nous parle et bénisse Sa création.


Pasteur Gérald Fruhinsholz,
23 février 2011




Print Friendly, PDF & Email

Tags: ,

Lettre d’Israël …


Réponse à l’article paru dans le journal d’Alsace du 23/01/2011 – « Lettre de Palestine … »


"Palestinien" coupant un olivier

Les injustices existent partout dans le monde, mais pourquoi faut-il toujours que l’on fasse d’Israël  le bouc émissaire et l’ennemi de la paix ? Israël est la seule démocratie au Moyen-Orient. Nous voyons justement aujourd’hui dans le monde arabe, la tentative de ces peuples de se débarrasser de l’oppression de leurs gouvernants. Une telle chose serait-elle envisageable en Israël ? Absolument pas ! Car en Israël la liberté existe à tous les niveaux. Nous sommes témoins  de cette liberté de vivre : les Arabes israéliens font leurs courses à Jérusalem avec le sourire… les députés arabes sont élus à la Knesset… les chrétiens vivent leur foi sans aucune contrainte…, etc. Il est également connu que la majorité des Arabes vivant en Israël ne veulent pas d’un Etat palestinien.


Pour répondre précisément à votre accusation, je cite une information concernant « le coupage des oliviers » :

Flagrant délit : des arabes détruisent des oliviers pour accuser les colons : « Des arabes et des militants d’extrême-gauche ont organisé des actes de vandalisme dans les champs d’oliviers arabes dans le but d’accuser les juifs de vandalisme. Samedi les membres de l’Unité Tazpit, ont pris la main dans le sac les vandales et signalent que ceux ci ont orchestré leurs méfaits afin d’accuser faussement les juifs d’abattre les oliviers sur des terres « palestiniennes ». Les photos ont été prises par les membres de l’Unité Tazpit vendredi près de l’implantation Nevé Tsuf. Les images montrent des arabes et des militants de gauche abattre et élaguer des oliviers « palestiniens » à l’aide d’une scie électrique…

Le directeur de Tazpit, Amotz Eyal a déclaré que «lors de chaque saison de récolte d’olive, il y a de nombreux cas d’agriculteurs arabes qui coupent des branches d’olivier pour rejeter la faute sur les juifs ».


Au lieu de participer aux manifestations anti-Israël en Israël ou à Strasbourg, je vous propose d’aller dans n’importe quel pays islamiste, où ce ne sont pas des arbres qui sont coupés, mais des gamines qui sont violées (une gamine en Algérie de 4 ans violée dans une mosquée à Ouargla, 6 fillettes violées par un homme au Pakistan)… des hommes et des femmes pendus en Iran… des femmes que l’on enterre à mi-corps et que l’on lapide… une journaliste soudanaise fouettée 40 fois pour avoir porté un pantalon, tenue jugée indécente… ou des chrétiennes enfermées des mois durant dans des containers métalliques,  etc…


Femme enterrée et lapidée

Un dernier exemple, une lapidation en Somalie : « L’ONU alerte sur le sort des enfants et des femmes en Somalie. Elle dénonce  la violence que subissent les femmes et les enfants dans ce pays, ainsi que l’Unicef, qui s’inquiète de  l’extrême vulnérabilité de leur condition. La dernière horreur que l’on apprend concerne  une enfant de 13 ans, lapidée au nom d’une justice dite religieuse… la  lapidation en place publique décidée par un tribunal de  Kismayo. Décision inacceptable, déplorable, les mots  manquent pour la qualifier… Une enfant de 13 ans,  a été reconnue « coupable » après avoir été violée par 3 adultes ».

Voilà des causes qui méritent que l’on manifeste ! Mais curieusement, cela n’intéresse ni les médias, ni les organisations de gauche soi-disant humanistes. Accuser (injustement) Israël de tous les maux est tellement plus facile et n’encourt aucune réaction violente… c’est évidemment différent lorsque l’on accuse (justement) la barbarie perpétrée au nom de l’Islam.


En tant que chrétien, j’aime à la fois Isaac et Ismaël – le peuple juif et le peuple arabe. Ismaël a été béni mille fois quand on voit les nombreuses nations arabes et les richesses naturelles en leur possession. Au milieu de cette mer de nations arabes existe le minuscule territoire octroyé à Israël. Et pourtant, Israël est un îlot de liberté, unique démocratie au Moyen-Orient. Le fait de voir le monde et certains chrétiens salir sans cesse cette nation par toutes sortes d’accusations me révolte. Il n’y a aucune excuse à cette attitude anti-israélienne, si ce n’est l’expression d’un antisémitisme revenant avec force.

Israël vit avec 20 % de sa population qui est arabe, mais curieusement personne ne s’offusque qu’aucun juif ne puisse venir vivre dans cet éventuel État palestinien que le monde entier réclame. Cette injustice ou intolérance ne choque personne ?… Qui sont les vrais et réels partisans de paix et du respect des droits de l’homme ?

La Bible dit que le peuple juif est le peuple choisi de l’Éternel et qu’Isaac est l’héritier avec qui D.ieu a« établi une alliance perpétuelle ». Conformément à la Parole et malgré la Shoah, les innombrables persécutions et massacres dont les Juifs ont été victimes, D.ieu a permis que soit restauré l’Etat hébreu. Voilà les miracles de D.ieu que j’aime, en tant que croyant. Israël est « une bénédiction pour toutes les familles des peuples ».


Madame, de la même façon que vous dites, « je ne peux pas me taire », je m’oppose à vos accusations injustes parce qu’également, « pour l’amour de Sion, je ne me tairai pas ! ».


Pasteur Gérald FRUHINSHOLZ
02 février 2011




Print Friendly, PDF & Email

Tags: , , , ,