Le grand shabbat avant Pessa’h

pasteur Gérald Fruhinsholz,
le 6 avril 2020
 

Le Shabbat avant Pessa'h est appelé « Chabbat Hagadol » (le Grand Chabbat), selon la tradition juive, pour les miracles survenus en ce jour – le 10 NISAN – avant la libération des enfants d'Israël de l'esclavage de Pharaon et avant la célébration de la Pâque. Cette configuration ne se retrouve pas chaque année, du fait qu'il y a différents types d'années dans le calendrier hébraïque (1). 

« L'Eternel dit à Moïse et Aaron… Parlez à toute l'assemblée d'Israël et dites : le 10e jour de ce mois, prenez un agneau par famille, un agneau par maison… un agneau sans défaut » – Exode 12:3-5. Ce jour du 10 nisan était ainsi le jour de la mise à part des agneaux sans défaut. 

En ce même jour, à Jérusalem, à shabbat hagadol, le Fils de l'Homme a été mis à part : Jésus s'est laissé questionner par les religieux, Scribes, Pharisiens et Sadducéens, et ils n'ont trouvé aucun défaut, et à l'instar des agneaux de Moïse, Jésus est devenu "l'Agneau de Dieu parfait". Il savait que 4 jours après aurait lieu le sacrifice des agneaux de Moïse, le 14 nisan (Exode 12:6), avant le grand jour de Pessa'h.

En outre, deux autres événements prophétiques ont eu lieu à Jérusalem, en ce jour : 

1) – Jésus a chassé les vendeurs du Temple – ceux-ci n'avaient pas leur place dans le Temple, et Yeshoua', comme tout Juif, a nettoyé la Maison de son Père du levain.

2) – et avant tout, Jésus a été accueilli comme le Messie quand Il est entré dans Jérusalem – on appelle ce jour la 'Fête des Rameaux' : c'était la préfiguration de Sa venue comme Roi des rois – « Hosanna au Fils de David ! Béni soit Celui qui vient au nom du Seigneur ! Hosanna dans les lieux très hauts ! » – Mat 21:9.

Nous avons étonnamment cette année 2020 la même configuration avec Exode 12 relatant la sortie d'Egypte:  Le 10e jour du mois de nisan, Yeshoua' s'est rendu à Jérusalem en tant qu'Agneau sans défaut que l'on présentait avant le sacrifice de Pessa'h. Le jour de Shabbat haGadol, Jésus a accepté de venir à Jérusalem pour être le sacrifice de Pessa'h ; Il s'est identifié aux agneaux de Moïse devant être immolés et dont leur sang serait sur les linteaux des portes de chaque maison afin que les enfants d'Israël soient délivrés des chaînes de Pharaon.  

A notre tour d'être sauvés de l'esclavage du péché par le sacrifice de l'Agneau de Dieu – son sang a été déposé sur les linteaux de nos coeurs ! 

 

Le Grand Jour de l'Eternel

Une des lectures juives du "shabbat haGadol" est Malachie 3:4-24 et particulièrement Mal 3:23 (ou 4:5) qui parle du "jour grand et terrible" (en hébreu Yom Adonaï hagadol vehanora) « Voici, je vous enverrai Elie, le prophète, avant que le jour de l'Eternel arrive, ce JOUR grand et redoutable. Il ramènera le coeur des pères à leurs enfants, et le coeur des enfants à leurs pères, de peur que je ne vienne frapper la terre d'interdit ».

Réalisons que nous sommes dans des temps prophétiques. Dieu est le Maître du temps ('Atiq yomim, l'Ancien des jours – Daniel 7:14). La fête de Pessa'h de cette année se coordonne parfaitement avec l'Oeuvre de la Croix qui a ouvert le ciel pour nous, et elle prophétise la venue du Roi des rois devant établir Son royaume de paix et de justice sur la terre.

Ajoutons que, selon Josué 4:19, c'est également le 10 nisan, que les enfants d'Israël ont été circoncis sous  l'autorité de Josué /Yehoshoua'. La "circoncision du coeur" – elle nous concerne – c'est peut-être finalement ce que Dieu nous demande durant ce temps de confinement, temps de "Shabbat" forcé… pour être une vraie nouvelle création en Yeshoua'.

Bonnes fêtes de Pâque – Il est vivant !

Gérald & Sophie, de Jérusalem

 

(1) Nous citons l'ouvrage "la Haggadah de Pessah" (Emeth Editions), par Eli'ezer. Ces différences sont notamment dues au rajout du mois de Adar,  tous les 3 ans.

 

 

Print Friendly, PDF & Email

Article suivantRead more articles