pasteur Gérald Fruhinsholz,
le 20 janvier 2020
 

« La parole de l'Eternel me fut adressée, en ces mots: Que vois-tu, Jérémie ? Je répondis: Je vois une branche d'amandier. L'Eternel me dit: Tu as bien vu; car je veille sur ma parole, pour l'exécuter »      – Jérémie 1: 11-12.

Il faut connaître l'hébreu pour apprécier cette parole. L'amandier en hébreu est SHAQED, et Dieu emploie le verbe SHOQED signifiant veiller, être vigilant. L'amandier est le premier arbre fruitier en fleur. Il est appelé en hébreu 'l'arbre qui veille', parce qu'il commence à fleurir déjà au mois de janvier, alors que tout le reste de la nature est encore plongé dans le sommeil. Cet arbre est ainsi un frappant symbole de la vigilance divine toujours active. 

Israël est véritablement l'Horloge de Dieu, la nation sur laquelle nous devons focaliser. 

Pourquoi? … Parce que le Dieu Créateur qui a choisi le peuple juif a mis tout son honneur à respecter ses promesses, et ses desseins se déroulent à la perfection en faveur de la bénédiction de toute l'humanité. Après avoir été dispersé selon les paroles de Jérémie et même presque détruit (1:10), Israël est maintenant réhabilité, ré-établi, reconstruit. Le désert est à présent repoussé, il refleurit et les villes antiques sont rebâties – Israël devient "une plantation de l'Eternel devant servir à Sa gloire" (Es 61: 3). 

 

– La nation d'Israël est sous le regard de Dieu comme aucune autre nation: "C'est un pays dont l'Eternel prend soin, et sur lequel l'Eternel a continuellement les yeux du début de l'année à la fin de l'année! " –  Deut 11:12. 

– Les Psaumes confirment cette pensée (Ps 121): "Voici, Il ne sommeille ni ne dort, Celui qui garde Israël". 

– De même les prophètes – Esaïe 49:16: "Voici, Je t'ai gravée sur les mains; tes murs sont toujours devant mes yeux". Le mot graver est un terme juridique évoquant le sceptre royal; il s'agit là d'un décret divin.

 

Le 5ème forum de la SHOAH: plus de 40 nations à Jérusalem !

Il y a quelque chose d'incroyablement prophétique dans la présence de ces 47 leaders internationaux à Jérusalem du 20 au 24 janvier 2020, dont 26 présidents, 4 rois (d'Espagne, des Pays-Bas, de Belgique et du Luxembourg) et quatre Premiers ministres, à l'occasion du 5ème Forum international de la Shoah, au mémorial du Yad Vashem à Jérusalem.

"Le forum de cette année marque le 75ème anniversaire de la libération du camp de la mort d'Auschwitz-Birkenau. Plusieurs chefs d'État, dont le président Macron (de même Poutine, Merkel, le prince Charles et Mike Pence pour les USA …) seront présents en Israël cette semaine…  Le ministère des Affaires étrangères a qualifié l'événement de troisième plus grand rassemblement de dirigeants internationaux dans l'histoire d'Israël, après les funérailles d'Yitzhak Rabin et de Shimon Pérès. Cette initiative doit "donner aux dirigeants du monde entier l'opportunité unique de s'opposer et de dire stop à l'antisémitisme, à l'intolérance et au racisme, et de mettre fin à la haine", selon la Fondation pour le Forum International sur la Shoah, dirigée par Moshé Kantor ". i24News

 

Sortir de l'esprit de la galout  et se revêtir de l'Esprit du Royaume

La reconnaissance d'Israël par les nations est l'étape ultime avant la venue du Messie. Le processus de l'arrachement de l'exil est cependant long… Le terme hébreu pour désigner l'exil, la captivité, est : la galout.

Le peuple hébreu est sorti de la galout – du joug de l'Egypte (Exode 6: 6) – mais il doit aussi sortir de "l'esprit de la galout" pour entrer en Canaan, le Pays promis. Pour avoir refusé d'y entrer après avoir reçu les commandements de l'Eternel au Sinaï, il a erré 40 ans dans le désert. Aujourd'hui Dieu a permis la re-création d'Israël, et le peuple juif est sorti depuis plus d'un siècle de l'exil des nations pour repeupler Israël. Pourtant, si tout Juif peut actuellement faire une aliyah physique, il n'est pas facile de se débarrasser de "l'esprit de l'exil/galout" afin d'entrer dans le Royaume qui leur est promis.  

Comme Israël qui a erré dans les nations, la véritable Eglise – distincte de la Chrétienté Constantinienne (et Babylonienne) n'ayant cessé d'agir par le glaive (guerres de religion, tueries au nom du Christ) – a survécu durant ces 2000 ans de désert, comme témoin de la Lumière de la Grâce, selon Esaïe 61. A présent où les nations n'ont pas d'autre choix que de reconnaître et admirer Israël, l'Église issue des nations doit saisir "l'Esprit du Royaume" pour accueillir le Messie qui vient – un Messie juif.

Il est temps d'entrer dans la Révélation du Royaume, car "Dieu veille sur Sa parole pour l'exécuter"

 

 

Print Friendly, PDF & Email