pasteur Gérald Fruhinsholz
le 19 juillet 2019
 

"… Visitez Sion, faites le tour des murailles de Jérusalem, comptez ses portes, observez ses remparts, priez sur ses sites, c'est le temps pour la dernière génération" – Psaume 48 (trad libre)

Le psaume 48 révèle l'importance de venir visiter Jérusalem et faire un retour à la source de notre foi. 

La "Porte Dorée (ci-contre), appelée aussi "Porte de la miséricorde" – Sha'ar haRa'hamim (1), est celle par laquelle le Messie-Roi rentrera dans le Temple: « Après cela, il me conduisit à la porte, à la porte orientée vers l'Est. Là, je vis la gloire du Dieu d'Israël qui s'avançait. Sa voix était pareille au bruit des grandes eaux, et la terre resplendissait de Sa gloire » – Ezéchiel 43 :1

Quel événement cela va être ! Une entrée puissante et majestueuse (que le monde verra), pour un règne de "mille ans"…

 

Revenir à la source

Jérusalem est  "la ville du grand Roi", "la ville de l'Eternel des armées" ('Ir Adonaï Tseva'ot), selon le Ps 48. C'est à l'origine la ville de David, et il est bon de visiter ces sites et méditer sur ces lieux millénaires. Le Fils de David, Mashia'h Ben David, est le Messie glorieux qui gouvernera le monde de cette ville même.

N'est-ce pas déjà là une bonne raison de vouloir visiter et prier dans cette ville ?… en s'imprégnant de son atmosphère, en louant Dieu – les Écritures ne cessent de chanter les louanges de Jérusalem : "Je suis dans la joie quand on me dit : allons à la maison de l'Eternel" (Ps 121) ; "L'Eternel te bénira de Sion" (Ps 128) – "Oui, l'Eternel a choisi Sion, Il l'a désiré pour sa demeure" (Ps 132). "Pour l'amour de Sion, je ne me tairai pas, pour l'amour de Jérusalem, je ne prendrai pas de repos jusqu'à ce que son salut paraisse" (Esaïe 62). 

En ce temps où l'on parle beaucoup de pollution, l'on doit comprendre que tout croyant doit revenir à la source dans le but de purifier sa foi. C'est à Jérusalem que tout a commencé et que tout finira. Notre foi a été largement polluée par le paganisme et l'esprit grec qui s'est, dès le début mélangé à la foi chrétienne. Notre foi a besoin d'être purifiée. Nous avons été en outre greffés sur l'Olivier franc – Israël – et il est important de sentir la sève qui coule également dans les veines du peuple juif, peuple choisi de l'Eternel. 

 

Une huile de guérison

La dernière église, selon Apo 3:18, a un problème de cécité ; elle a besoin d'un collyre, en hébreu d'une "huile de guérison". Actuellement, nous avons besoin de voir combien le sujet d'Israël est qadosh/saint, spécial – les nations ne peuvent supporter "cette pierre pesante" (Zach 12:3), de voir combien les instances internationales s'opposent à Jérusalem comme "capitale d'Israël" et combien les pays musulmans veulent anéantir le peuple juif, et de voir finalement l'urgence pour les chrétiens d'être de vrais soutiens pour Israël.

L'Eglise d'aujourd'hui et de demain ne peut être qu'"amoureuse de Sion", et le véritable  œcuménisme passe par Israël. Nous ne pouvons pas dire aimer Jésus et ne pas aimer Son peuple. 

 

Montons à Sion

« Des peuples s'y rendront en foule, et diront : Venez, et montons à la montagne de l'Eternel, à la maison du Dieu de Jacob, afin qu'Il nous enseigne Ses voies, et que nous marchions dans Ses sentiers » – Esaïe 2 :3. 

Les charters ne manquent pas (en France notamment) de nos jours. Israël est à 4h de vol, et les agences de voyage sont nombreuses. Amis chrétiens, c'est le temps de venir visiter Israël et Jérusalem ! La fenêtre d'opportunité peut se fermer.

Pour Neil Armstrong, « marcher sur les pierres » où Jésus a marché a été plus excitant que de « marcher sur la Lune » !

« Si je t'oublie, Jérusalem, Que ma droite m'oublie ! ('im eshka'her Yerushalaïm tishka'h yemini) Que ma langue s'attache à mon palais, si je ne me souviens de toi, si je ne fais de Jérusalem le principal sujet de ma joie !… » – Ps 137:5

Gérald & Sophie

(1) Selon la tradition juive, à Yom Kippour, le Sacrificateur prenait l'agneau expiatoire (Azazel) et le chassait par cette porte. La veille, les Juifs faisaient repentance, s'appuyant sur la parole : « L'Eternel, l'Eternel, Dieu miséricordieux, riche en bonté et en vérité, conserve son amour pour mille générations et pardonne l'iniquité, la transgression et le péché » – Exode 34: 6-7.

 

 

Print Friendly, PDF & Email