pasteur Gérald Fruhinsholz,
le 2 décembre 2018
 
Le 29 novembre 1947, l'Assemblée générale des Nations-Unies adoptait une Résolution demandant la création d'un État juif en Palestine, avec la Résolution 181 qui partageait "la Palestine" en un Etat arabe et un Etat juif. Les Arabes refusèrent  ce plan de partage et ce fut le début d'une guerre civile qui se continua après le 14 mai 1948, date de la Déclaration de l'Etat hébreu.

Il est incroyable de voir qu'après 2000 ans d'errance du peuple juif, de persécution et de rejet, il a fallu la Shoah pour "émouvoir" les nations. Les motivations n'étaient évidemment pas vraiment pures ni innocentes, les Européens se déculpabilisant d'avoir été les acteurs directs ou indirects de ce génocide, la Russie voulant sa part du gâteau au Moyen-Orient d'où il fallait chasser les Anglais… 

 

Dieu se sert des nations pour Ses plans

Comment l'Histoire se déroule-t-elle ?… Dieu se sert des nations et des hommes pour l'accomplissement de Ses desseins. La création de l'Etat hébreu est le point d'orgue, prélude de la venue glorieuse du Messie, la terre d'Israël attirant comme un aimant tous les enfants d'Israël… 

Ezéchiel 37 donne une merveilleuse image de ce qui se passe, sous l'aspect prophétique. Dieu donne au prophète une vision saisissante d'une vallée remplie d'ossements desséchés. Il ordonne au prophète de prophétiser sur ces os. Des nerfs, de la chair se mettent à pousser et à faire de ces ossements des hommes de chair. Puis Il ordonne à Ezéchiel de prophétiser sur ces morts : "Qu'ils revivent !… Et l'esprit entra en eux, et ils devinrent vivants ; ils se mirent debout sur leurs pieds : c'était une immense armée ('hayil gadol me'od me'od) !".

'HAYIL est le mot hébreu qui désigne cette armée qui parle à la fois du peuple juif et de son armée. Il a comme sens la force, la valeur, l'exploit. Cela nous rappelle le Psaume 108, verset 14 : "Avec Dieu, nous ferons des exploits ('hayil) ; Il écrasera nos ennemis". 

 

Tsahal, une armée d'exception

Nous entendons ces jours-ci comment Tsahal avec sa force aérienne 'Hayil Avir (חיל האוויר' l'aviation israélienne) a mené un double raid sur Damas, pour empêcher l'Iran de s'installer en Syrie.  D'après  Menapress"le quartier général des Gardiens de la Révolution iranienne qui y était installé a été totalement détruit… Des installations de communication, des dépôts d'armes et de munitions ont également été bombardés. Selon d'autres rapports syriens qui n'ont pas pu être vérifiés jusqu'à présent, le QG de la division 76 de l'Armée gouvernementale a lui aussi été détruit". 

Et cela, malgré la menace des systèmes russes de missiles antiaériens S-330 et S-400. 

Comme le souligne la mena, "Moscou, notamment par l'intermédiaire de son ministre des Affaires Etrangères Sergeï Lavrov, avait menacé Jérusalem de graves conséquences s'il s'en prenait à nouveau à la capitale syrienne et à ses aéroports. Les Israéliens sont passés outre, probablement parce que les Iraniens et leurs alliés préparaient de façon imminente (peut-être même cette nuit) des transferts massifs d'armements pour le Hezbollah et des coups de main contre la partie israélienne du Golan". 

 

Israël est dans l'exploit ('HAYIL) permanent (il ne peut se permettre une seule défaite). Parce que "avec Dieu, ils feront des exploits, ils écraseront leurs ennemis". 

De même que dans la Bible, nous lisions les exploits d'Abraham contre les rois Amoréens, de Gédéon contre les Madianites, de Déborah et Barakh, de Samson qui vainquit les Philistins, et du roi David qui fut un grand guerrier, tuant d'une pierre le géant Goliath… aujourd'hui, les soldats de Tsahal sont des 'Hayalim.

Binyamin Netanyahou, récemment, parlait aux unités commandos déclarant qu'ils étaient comme les Maccabim (1) : "La plus grande réponse à l'antisémitisme est l'Etat d'Israël et les forces de défense israéliennes… La veille de 'Hanouccah, l'esprit des Maccabim est là : vous êtes les Maccabim".

Les défenseurs d'Israël, c'est l'histoire de 'HANOUCCAH !

Bonne fête de Hanouccah à tout Israël !

(1) Les Maccabées (Makabim en hébreu) sont une famille juive qui mena la résistance contre la politique d'hellénisation pratiquée par les Séleucides au IIe siècle av. JC. Le surnom de "Maccabée" est celui de Judas, troisième fils du prêtre Mattathias. L'étymologie est multiple, des explications ont été proposées : une proposition est qu'il vient du mot araméen maqaba, qui signifie « marteau », allusion à sa force dans les batailles. Il peut aussi s'agir de l'acronyme MaKaBi formé des premières lettres du verset biblique Mi Kamokha Ba-elim Adonaï qui veut dire: « Qui est comme Toi entre les dieux, ô Seigneur ». 

 

Print Friendly, PDF & Email