pasteur Gérald Fruhinsholz,
le 14 novembre 2018
 

Au kibboutz Ramat Rachel à Jérusalem se déroule cette semaine la Conférence d'Ebenezer Operation Exodus. 36 nations sont participantes de cette organisation qui a pour but de ramener les Juifs en Israël, en les aidant à faire leur Aliyah – la montée en Israël. Ce soutien des nations concernant Israël est voulue de Dieu, inscrit dans le Tanakh : "Ainsi dit le Seigneur, l'Eternel : J'appelle les nations/goyim… ils ramèneront tes fils entre leurs bras, et porteront tes filles sur leurs épaules" – Esaïe 49:22.


C'est ainsi que depuis 1991, des centaines de milliers de Juifs ont été ramenés en Israël par l'intermédiaire de chrétiens sionistes (1), et notamment d'organisations internationales comme "Ebenezer Operation Exodus". Il reste selon l'Agence juive quelques 1,5 millions de Juifs en Europe. La Bible le précise, le peuple juif doit rentrer en Israël, et nous voyons que depuis 1881, date de la première grande Aliyahmoderne, les Aliyot se sont multipliées :

Esaïe 43:5 : " (Dieu dit) Ne crains rien… Je ramènerai ta postérité de l'orient, Je te rassemblerai (qabbats) de l'occident. Je dirai au nord : donne ! et au midi : ne retiens pas ! Fais venir mes fils des pays lointains, et mes filles des extrémités de la terre – tous ceux qui portent mon nom, et que J'ai créés pour ma gloire ; Je les ai formés, oui, Je les ai créés". 

 

L'Aliyah sanctifie le nom de Dieu

Pour l'avoir vécu d'une certaine manière, nous savons que l'Aliyah n'est pas facile à vivre – le déracinement, l'apprentissage d'une langue, la différence culturelle, etc. C'est vrai hélas, le peuple juif a souvent été le peuple errant, rejeté par les nations – les Juifs étaient chassés de partout, quand ils n'étaient pas l'objet de massacres. Cette errance dure depuis 2000 ans, mais Dieu a permis de redonner à Israël un territoire, un Etat, une fierté, une place d'honneur au sein des nations, dans l'attente du Messie. 

Le verset au-dessus dit que le peuple juif porte le nom de Dieu, et qu'il a été créé par Sa gloire !… Dieu a évidemment un plan pour Son peuple qu'Il appelle à revenir sur sa terre ancestrale, des extrémités de la terre !  Dieu dit que l'Aliyah sanctifie Son nom (= qiddoush haChem) : "Quand Je les ramènerai d'entre les peuples, quand Je les rassemblerai du pays de leurs ennemis, Je serai sanctifié aux yeux de toutes les nations" – Ezéchiel 39:27. 

 

Opération Exodus

Dans les années 80, Dieu toucha le coeur de chrétiens concernant le retour de Son peuple. Certains reçurent des visions notamment celle-ci en 1974 : on voyait "comme sur un écran des centaines de milliers de Juifs sortant de l'Union Soviétique". 

Et en 1991, lors de la guerre du Golfe, une équipe d'intercesseurs chrétiens se trouvaient à Jérusalem, quand les scuds tombaient sur Israël – "120 chrétiens réunis à Jérusalem, pendant la guerre du Golfe, priaient pour le Second Exode du peuple juif, prophétisé dans la Bible – et ils se sont trouvés embarqués dans une aventure qu'ils auraient du mal à imaginer…". 

Équipés de masques à gaz et à genoux dans la prière, ces hommes et ces femmes reçurent de Dieu cette parole : "Maintenant, c'est le temps de ramener mon peuple du Nord". Déjà en octobre 1990, le Mur de Berlin était tombé, une brèche s'était creusée dans l'Europe de l'Est  et les Juifs allaient pouvoir sortir.

Des entrepreneurs chrétiens mirent alors à disposition des bus pour chercher les Juifs jusqu'en Sibérie, d'autres avec le concours de l'Agence juive affrétèrent des bateaux, ouvrant une ligne entre Odessa et Haïfa, et des avions furent utilisés pour aider les Juifs du Nord à rentrer au pays.

 

Les colombes reviennent au colombier

Le prophète Esaïe ne connaissait pas l'avion en son temps. Pourtant, l'idée est formulée dans ces paroles antiques : "Qui sont ceux-là qui volent comme des nuées, comme les colombes vers leurs colombiers ?" (Es 60:8). 

Lisons ce témoignage qui raconte la venue des premiers Olim : "[…] Un certain jeudi à 4h du matin, nous nous tenions avec un petit groupe sur le terrain de l’aéroport de Ben Gourion. Le ciel commençait à s’illuminer à l’Est, lorsque la porte d’un appareil d’El-Al bleu et blanc, s’ouvrit pour laisser descendre les 250 premiers OLIM, littéralement,  »ceux qui montent » en Israël. Ils allaient faire leurs premiers pas sur la terre d’Israël, et nous les regardions : des petits enfants, des fillettes serrant leur poupée dans les bras, un enfant portant son petit chien ; des gens âgés qui descendaient les marches avec difficulté. Certains bien habillés, d’autres visiblement très pauvres. Un homme s’agenouilla pour embrasser le sol. Notre groupe poussait des acclamations en agitant des drapeaux d’Israël. Il y avait une joie extraordinaire. Parmi les Olim, les uns riaient, d’autres chantaient, d’autres pleuraient et ils se mirent tous à se serrer dans les bras les uns des autres. C’était une expérience indescriptible de les voir arriver, pour la première fois. Tout ce que nous avions demandé dans nos prières, ce dont nous avions tellement parlé depuis 1980, il nous était maintenant donné de le voir de nos yeux ! […]"

Sachons que le Dieu d'Israël est à l'origine de ce grand mouvement, pour le bien de toute l'humanité : "Sur toi (Israël), l'Eternel se lève, sur toi SA gloire apparaîtra. Des nations marcheront à ta lumière, et des rois à la clarté de tes rayons. Porte tes yeux alentour, et regarde : Tous, ils s'assemblent, ils viennent vers toi. Tes fils arrivent de loin, tes filles sont portées dans les bras. Tu tressailliras alors et tu te réjouiras, et ton coeur bondira et se dilatera, quand les richesses de la mer se tourneront vers toi, quand les trésors des nations viendront à toi." – Esaïe 60: 4-5

Gérald & Sophie

 

 

Print Friendly, PDF & Email