pasteur Gérald Fruhinsholz,
le 11 février 2018
 
 
Nous étions début février invités à parler à la Conférence d'IWS à Lausanne, qui regroupe les organisations évangéliques suisses, tels Chrétiens Amis d'Israëll'Ambassade Chrétienne Internationale de JérusalemEbenezer-Operation Exodus. La Suisse a une longue tradition protestante, Genève ayant été la capitale de la Réforme (1). 

De nombreux chrétiens ont eu "l'amour pour Sion" au coeur. Citons pour exemple Henri Dunant qui fut un des rares chrétiens aux côtés de Theodor Herzl, au 1er Congrès de Bâle. Henri Dunant, initiateur de la Convention de Genève et fondateur de la Croix-Rouge, s'était impliqué pour le rétablissement de l'Etat juif en Palestine. Ce chrétien suisse était persuadé que seule la pratique du judaïsme sur ses propres terres, pouvait préserver les Juifs d'indicibles souffrances… Combien il avait raison. 

Aujourd'hui, la Suisse, bien que neutre, a pris position avec l'Europe contre la Déclaration américaine "Jérusalem, capitale d'Israël". La communauté chrétienne a exprimé son désaccord. Un parti chrétien, toutes dénominations confondues,  a fait une Pétition qui s'adresse au gouvernement suisse pour transférer son ambassade à Jérusalem. Créée en 1975, l'Union Démocratique Fédérale (UDF) est le parti politique suisse qui défend les valeurs chrétiennes.

 

Au chrétiens de monter au créneau… à quand une telle initiative en France ?

Il se peut que dans peu de temps, la civilisation Judéo-chrétienne ne soit plus, remplacée par la charia. Le tsunami musulman continue lentement son travail de sape ; les pays nordiques commencent déjà à être "judenrein", comme la Norvège (terredisrael.com). Les mosquées fleurissent et les gouvernements européens se sentent impuissants à endiguer ce flot ininterrompu de migrants charriant terrorisme et violence.

(1) avec Jean Calvin, Guillaume Farel, et Pierre Viret…


 

Une question de justice historique

Pétition de l'UDF

Cette pétition demande ce qui n'est pas contesté ailleurs : qu'un Etat autonome peut choisir librement sa capitale et que des ambassades étrangères installent leur siège dans cette capitale. Ceci doit aussi être le cas en Israël. « Il n'y a pas de raison à ce qu'Israël soit un des seuls pays du monde à ne pas pouvoir choisir librement sa capitale », écrit le journal allemand ''Bild'' (6 déc 17) à juste titre.

Le 6 décembre 2017, le président des USA a annoncé le déménagement de l'ambassade américaine à Jérusalem. Cela correspond à une reconnaissance de Jérusalem comme capitale d'Israël.

''Bild''  titra : « Une décision historique, une juste décision, une bonne décision ».

L'argument de dire que Jérusalem en tant que capitale d'Israël rendrait la solution des deux-états plus difficile, est une ''absurdité historique''.  Une solution des deux-états a échoué ces cinq dernières décennies BIEN QUE Jérusalem n'ait pas été reconnue comme capitale – c'est un monstrueux, insupportable aveu de satisfaction envers les Arabes. Cette solution des deux-états a échoué, et échouera aussi souvent du fait que les dirigeants palestiniens refusent toute concession, aussi grande qu'elle soit, y compris celle d'une division de Jérusalem en tant que capitale.

La décision du président Trump est logique, nécessaire et juste. « Au lieu de continuer pendant cinq décennies encore à obliger Israël de renoncer à sa capitale, on devrait chaque jour dire clairement aux dirigeants palestiniens de renoncer à la terreur et à une rhétorique de la haine », conclut ''Bild''.

Cette pétition reprend une très ancienne et juste préoccupation. Elle mérite votre soutien !

Pour donner votre signature :

www.ambassade-suisse-jerusalem.ch

 

 

 

 

 

 
 

 

 

 

 

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email