pasteur Gérald Fruhinsholz,
le 2 novembre 1917
 

N'y a-t-il pas une relation entre le puits d'Abraham et la victoire de Beer-Sheva le 31 octobre 1917 ?… Cette victoire a été l'élément décisif pour vaincre l'armée turco-allemande, ouvrir la porte à la Déclaration Balfour et permettre la libération de Jérusalem. 

Lors de la 1ère Guerre mondiale, les Britanniques étaient opposés à l'Empire ottoman, allié des Allemands. Face aux Turcs, l'Armée britannique avait subi 4 défaites sanglantes et humiliantes successives : les Dardanelles, Gallipoli, la bataille de Kut en Mésopotamie, et Gaza. Winston Churchill, premier Lord de l'Amirauté, avait démissionné du fait de ses erreurs. Et les Anglais ont décidé alors de changer de tactique, nommant le chef de la Force d'expédition en Egypte, Edmond Allenby comme Commandant de la région. Allenby avait comme objectif de libérer Jérusalem pour Noël 1917… Ce général suivit les conseils d'un agronome juif Aaron Aaronsohn qui lui expliqua que pour que des troupes à cheval et à chameau puissent tenir en plein désert, il fallait de l'eau, et cette eau se trouvait à Beer Sheva. (lire Albert Soued)

Beer-Sheva évoque le puits du serment qu'Abraham fit avec Abimélech. Le 31 oct 1917, Allenby conquit le lieu stratégique de Beer-Sheva, ce qui lui ouvrit la porte de Jérusalem, libérée le 9 déc 1917 ('Hanoukkah 5778). Le 2 nov, Lord Balfour avait publié sa Déclaration ! 

 

Le puits de l'alliance et la révélation de El Olam

Beer-Sheva est le lieu où Abraham fit alliance avec Abimelech, roi de Guerar (Gen 21).  Abimelech reconnaissait le Dieu d'Abraham : "Dieu est avec toi dans tout ce que tu fais !". Ce chef des nations avait compris la dimension prophétique du Patriarche ; dépassant leurs différents, ils firent tous deux alliance. Le puits d'Abraham symbolise l'Alliance divine, il représente la source divine qui conduit certains pays et leaders des nations à soutenir Israël, et à participer au projet du Dieu de l'Eternité, El-Olam

Les Britanniques, les Australiens et Néo-zélandais ont été les instruments de la victoire de Beer-Sheva. Il y a du bon et du mauvais en chacune des nations (1), et toute nation sera jugée à l'aune de ses actions envers Israël (Joël 3:2):  « Car voici, en ces jours, en ce temps-là, quand Je ramènerai les captifs de Juda et de Jérusalem, Je rassemblerai toutes les nations, et Je les ferai descendre dans la vallée de Josaphat; Là, j'entrerai en jugement avec elles, au sujet de mon peuple, d'Israël, mon héritage, qu'elles ont dispersé parmi les nations, et au sujet de mon pays qu'elles se sont partagé, (et des enfants d'Israël qu'ils ont abusé) ».

 

Célébration de la victoire à Beer-sheva, 100 ans après

"Il y a exactement 100 ans, les valeureux soldats du corps d'armée australien et néo-zélandais [ANZAC] ont libéré Beer Sheva pour les fils et les filles d’Abraham, et […] permis au peuple juif de faire son retour dans l'Histoire", a proclamé le Premier ministre Benjamin Netanyahu, en présence de son homologue australien Malcolm Turnbull et de la gouverneure de Nouvelle-Zélande, Patricia Reddy.

"Israël rend hommage au sacrifice de ces valeureux soldats. Nous ne les oublierons jamais", a-t-il ajouté. Cette bataille, qui a contribué à mettre fin à la domination ottomane dans la région, "est devenue partie intégrante de notre histoire, de notre conscience collective", a pour sa part déclaré l'Australien Malcolm Turnbull. Cette victoire, et l'avancée des troupes britanniques en Palestine, "n'a pas créé l'Etat d'Israël mais a rendu son existence possible". Dans le cas contraire, "la Déclaration Balfour n'aurait été que des mots creux", a-t-il relevé […] Times of Israel

Réalisons ceci : 4 000 ans auparavant (1948 avant JC), Abraham, en faisant alliance avec Abimelech, a ouvert la voie à un tel moment historique : la victoire de Beer-sheva du 31 oct 1917 ! Cette victoire a clos 4 siècles d'occupation musulmane. La capitale du Neguev peut en être fière. David Ben Gourion, père fondateur d'Israël, voulait faire fleurir le désert du Néguev. Ce rêve est en train de prendre forme avec l'éclosion d'une capitale de grande technologie, à Beer-Sheva. (voir danilette.com)

(1) La honte des Britanniques sera le "Livre blanc" qui limita dramatiquement l'immigration des Juifs dans la Palestine d'alors durant la 2de Guerre mondiale. La honte des Australiens sera de refuser d'accueillir les Juifs d'Allemagne à la Conférence d'Evian en juillet 1938, sous le prétexte qu'ils ne voulaient pas de problème chez eux.

 

 

Print Friendly, PDF & Email