30 juillet 2017
Pasteur Gérald Fruhinsholz
 

Le roi de Jordanie veut dé-judaïser le Mont du Temple ! Erdogan tente d'interpeller tous les Musulmans pour y expulser toute présence juive, alors qu'ils prouvent eux-mêmes que Jérusalem n'est pas le centre de leur foi. Ils prient en direction de la Mecque, ils jouent au football sur le soi-disant lieu sacré de "l'Esplanade des mosquées"…

Avant 1967, durant 19 ans d'occupation jordanienne, nul imam n'a revendiqué Jérusalem comme étant la ville sainte ; ils n'y sont jamais venus en masse pour prier. En outre, Jérusalem n'est pas mentionnée dans le Coran… par contre, plus de 700 fois dans la Bible.

 

Théologies de remplacement

Comme certains chrétiens qui, dans leur théologie, tentent de remplacer Israël par l'Eglise, l'Islam en tant que religion mortifère de nature hégémonique, tente de se substituer à toute autre religion, qu'elle soit chrétienne ou juive – on ne peut pas négocier avec l'Islam. Le Mont du Temple est évidemment le symbole par excellence, le coeur d'Israël qu'il faut ravir. Et chacun de rivaliser en déclarations outrancières, tel Erdogan se voyant déjà le futur Calife, et Abdallah II désirant plus que tout garder le contrôle du Waqf. Depuis les accords d'armistice de 1949, la Jordanie contrôlait le Waqf, nommait le Grand Mufti de Jérusalem et le chef du Conseil musulman suprême (wikipedia). 

 

Jérusalem, une coupe d'étourdissement

Israël rend fou le monde arabe et les Etats islamiques en général – c'est un peu le village gaulois qui rendait fou César. Dieu dit dans le Tanakh: "Voici, JE ferai de Jérusalem une coupe d'étourdissement pour tous les peuples d'alentour" – Zacharie 12:2. Cela, c'est sur un plan spirituel: les Musulmans sont ivres de colère concernant le Mont du temple qui est devenu "leur cause", leur slogan: "El Aqsa est en danger!". En danger de quoi, on se le demande.

Sur un autre plan, politique celui-là, Dieu dit: "En ce jour-là, JE ferai de Jérusalem une pierre pesante pour tous les peuples, tous ceux qui la soulèveront seront meurtris" – Zach 12:3. Cela touche les nations, l'Occident notamment qui se permet de déclarer les lieux saints d'Israël comme appartenant à l'Islam. En général, lorsque la Bible utilise l'expression "Bayom haHou – en ce jour-là", c'est pour dire que que nous sommes vraiment à la fin des temps, juste avant la venue du Mashia'h qui rétablira toutes choses, et vengera Israël de tout l'opprobre qu'on aura placé sur cette nation. 

 

La Haftarah : Esaïe 1:1-27

Le texte de la Haftarah, qui est la partie prophétique de la Parasha Dvarim, mentionne Jérusalem: "Je rétablirai tes juges et tes conseillers… on t'appellera ville de justicecité fidèle" (v 26). On voit un parallèle en Zacharie 8:2 : "Ainsi parle l'Eternel: JE retourne à Sion, et J'habiterai au milieu de Jérusalem (sur le Mont du Temple). Jérusalem sera appelée ville de vérité ('emeth), et la montagne de l'Eternel des armées, montagne sainte (ou Mont du Lieu saint – har haQodesh)". 

Dans la suite du texte (v 7), Dieu dit: "JE délivre mon peuple des nations de l'ouest (Occident), et des nations de l'orient (nations arabes)". Plus loin (Zach 12:9), Dieu dira: "En ce jour-là, JE détruirai toutes les nations qui viendront contre Jérusalem". 

 

Dieu se rit des nations

Mardi 1er août sera le jour du 9 Av (ticha' be'Av) rappelant la destruction des deux Temples – le 9 Av est ainsi un jour de jeûne. Dans le livre des Lamentations de Jérémie qui sera lu lors lundi soir, il est dit: "Il est bon d'attendre en silence le secours de l'Eternel" (Lam 3:26). Dans la pire des situations, dit le prophète, Dieu place une lumière, et l'on peut s'attendre à la miséricorde divine. 

Dieu est en contrôle, Il a le dernier mot ! Le Psaume 2 nous révèle un Dieu qui "se rit des nations" – Son plan est déjà inscrit dans les lieux célestes, et rien ni personne ne pourra y changer une virgule – Il établira Son Messie à Jérusalem, "sur la montagne sainte".

En ces temps où les ennemis d'Israël font entendre leur fureur et crient "El Aqsa est en danger", qu'Israël soit uni derrière son chef, que les chrétiens soient dans la prière et le soutien. 

Demain soir, lundi 31 juillet, aura lieu la "Marche de Tisha be'Av" autour des remparts, pour témoigner de la souveraineté d'Israël sur Jérusalem et tout Israël.





Print Friendly, PDF & Email