15 novembre 2015
Pasteur Gérald Fruhinsholz

Murailles Bleu-Blanc-RougeLa France s’éveille… à la réalité de la guerre, la 3e guerre mondiale. Le monde est en guerre depuis les attentats des tours jumelles le 11 sept 2001, une guerre asymétrique certes, mais réelle. Actuellement, avec l’explosion des frontières au Moyen-Orient, où le chaos s’est installé, le monde occidental confronte un adversaire invisible, une idéologie semblable au nazisme, se nommant islamisme. Israël est à l’avant-garde de ce combat démesuré mais Israël a les armes pour combattre ce monstre. Le problème est que les nations refusent à Israël sa légitimité même, et par le biais des instances internationales combattent cette nation courageuse. C’est un non-sens incroyable, une haine inexplicable appelée antisionisme ou antisémitisme, et l’Europe est en train de voir les fruits de sa folie ; elle boira la coupe jusqu’à la lie. Ce qu’elle croyait amadouer, cet islam inintégrable, en tolérant des imams radicaux sur son sol, en laissant les banlieues s’enflammer et se radicaliser dans les mosquées, en croyant naïvement à l’œcuménisme et à un humanisme béat, par peur justement des attentats, est en train de lui éclater à la figure.
 
Voilà pourquoi j’aime vivre en Israël : ce pays si décrié connaît le prix de la vie, et ne se nourrit pas de chimères. Israël aime la vie avec un grand V, mais il n’y a pas une famille qui ignore le prix sanglant du terrorisme, qui n’est pas amputé d’un membre de sa famille à cause de fous islamiques. On peut difficilement se prémunir contre un kamikaze déterminé. Grâce à D.ieu, les attentats évités en Israël sont légion, grâce également à la vigilance des gardes – les shomrim, à celle de la sécurité et des renseignements. Après cette tragédie du vendredi 13 novembre 2015, la France comprendra peut-être mieux la détermination d’Israël, et son combat.
 
Binyamin Netanyahou a proposé son aide à la France et a mis ses drapeaux en berne ; les murailles de Jérusalem sont en bleu-blanc-rouge. Et pourtant, combien la France fait tout pour discréditer Israël et lui rendre la vie dure, en soutenant le mouvement BDS, en autorisant « l’étiquetage des produits des colonies », en soutenant l’hypocrisie de l’Autorité palestinienne. La France paye le prix fort de son aveuglement et de son entêtement criminel à contrecarrer la politique israélienne. Qui ne connaît les mots de certains diplomates français traduisant bien la pensée du Quai d’Orsay : « Israël, un pays de m… », ou bien « Israël est une parenthèse de l’histoire », dit par un ancien premier ministre.
 

Faire techouva

La tragédie qui touche la France est terrible, c’est une journée de grand deuil.
Sommes-nous, en tant que chrétiens, innocents de tout ce qui se passe ? L’Eglise est-elle à la hauteur de sa mission ? L’Occident chrétien n’est pas très visible dans la politique européenne, ni même sur le terrain de la défense de la foi ou de la morale. Elle n’est pas non plus, loin s’en faut, aux côtés d’Israël. Nous avons, je le crois, à faire techouva, à nous repentir. Même s’il existe en Israël une force destructrice refusant sionisme et ’emouna, je crois en Israël parce que D.ieu lui-même y croit et s’y est engagé par des promesses indéfectibles :
 
« Je ramènerai les captifs de mon peuple d’Israël ; Ils rebâtiront les villes dévastées et les habiteront, Ils planteront des vignes et en boiront le vin, Ils établiront des jardins et en mangeront les fruits. Je les planterai dans leur pays, et ils ne seront plus arrachés du pays que Je leur ai donné, dit l’Eternel, ton Dieu » – Amos 9 :14
« Ma demeure sera parmi eux ; je serai leur Dieu, et ils seront mon peuple. Et les nations sauront que je suis l’Eternel, qui sanctifie Israël, lorsque mon sanctuaire sera pour toujours 
au milieu d’eux » – Ezéchiel 37 :27
 
Concernant la France, nous sommes profondément touchés pour les victimes de ces attentats sanglants. Pour ces victimes, nous pouvons prier, nous pouvons demander pardon, fairetechouva. Nous sommes responsables de notre nation. Jésus a pleuré sur Jérusalem connaissant sa destruction proche, Il chérissait sa nation, il aimait profondément le peuple juif.
Le verset ci-dessous était adressé à Israël, mais il nous concerne nous aussi, chrétiens :

« Si mon peuple sur qui est invoqué mon nom s’humilie, prie, et cherche ma face, et s’il se détourne de ses mauvaises voies, Je l’exaucerai des cieux, Je lui pardonnerai son péché,
et Je guérirai son pays » – 2Chron 7 :14
 
Nous sommes de tout cœur avec toutes les familles endeuillées. Nous prions de même pour le rétablissement des blessés lors de ces attaques démoniaques, à Paris. Les cicatrices seront longues à guérir, mais nous croyons en un D.ieu qui fait grâce et guérit.

Gérald & Sophie,
et l’équipe de Shalom Israël




Print Friendly, PDF & Email