Urgence Soutien

10 juillet 2014
Pasteur Gérald Fruhinsholz


Nous sommes au 3e Jour de tirs de roquettes de Gaza, qui tombent par dizaines sur le pays (365 roquettes en moins de 3 jours). Des troupes de Tsahal sont prêtes pour une possible offensive terrestre. Les lignes rouges ont toutes été franchies par le Hamas, Israël répondant pour l’instant par des répliques de tirs ciblés sur des bâtiments officiels du Hamas et/ou sur des cibles stratégiques à Gaza.

 

Pendant ce temps, Israël vit au rythme des « alertes rouges » qui laissent, de 15 sec à 1 mn selon la distance, pour se mettre à l’abri des roquettes. Le Dôme de fer (kipat barzel), une remarquable innovation de la technologie israélienne, montre son efficacité en détruisant en l’air un maximum de roquettes/missiles.

 

Pourtant, cette situation ne peut durer. Quel pays accepterait un tel bombardement ?… La France est intervenue au Mali, à des milliers de km. Pour Israël, il s’agit de la défense de sa propre population – Sderot est à 2,5 km de Gaza – et que l’on ne dise pas qu’Israël agit de manière disproportionnée : la « bonne proportion » serait en effet d’envoyer autant de roquettes qu’Israël en reçoit, et de les envoyer « à l’aveuglette ». Au contraire de cela, Tsahal avertit toujours les habitants avant les frappes, pour qu’ils aient le temps de se mettre à l’abri. Israël est le seul pays au monde à faire cela, pour éviter les pertes civiles.

 

Pendant ce temps en Israël, les enfants vivent dans la peur, font des cauchemars, dans l’angoisse de se lever en pleine nuit et courir au Miklat (l’abri). Cela fait fait des années que Sderot et autres villages du sud vit cette situation !

 

Nous voulons faire un APPEL d’URGENCE, pour une association s’occupant d’enfants et que nous connaissons bien : TSEDEK. Les DONS peuvent êre faits au travers de SHALOM-ISRAEL.

 Gérald Fruhinsholz

 

Israël est en guerre…
protégeons nos enfants !


« En raison des tirs de roquettes incessants sur les villes du sud d’Israël, les villages d’enfants d’Ashdod et d’Ashkelon ont reçu un ordre d’évacuation par les autorités sécuritaires. Ayant été retirés de leur famille par décision judiciaire, ces enfants n’ont nulle part où aller.


Très rapidement et grâce à l’aide de généreux donateurs, l’association Tsedek s’est mobilisée pour leur venir en aide et organiser des camps de vacances dans le Nord du pays. Depuis le 8 juillet, 150 enfants ont été accueillis dans les camps de vacances de Tsedek, des repas leur sont servis et ils se distraient avec des activités récréatives, des excursions… Ils peuvent ainsi profiter de moments de détente – loin des zones d’impact.


Compte tenu de l’incertitude quant à la durée de cette situation de crise, Tsedek compte bien continuer le plus longtemps possible à aider ces enfants. Pour cette opération concernant 150 enfants, le coût d’une journée par enfant s’élève à 50 euros (comprenant l’hébergement, les repas, les excursions, les activités) »


En France (coordonnées de l’association Tsedek)

  • Par carte bancaire : Cliquez ici
  • Par chèque, à établir à l’ordre d' »Aide aux Enfants », à transmettre à l’association Tsedek en France : Aide Aux Enfants, Mona JEKEL, 104, boulevard Malesherbes, 75017 PARIS).
  • Par virement bancaire : Banque : Société Générale

Titulaire du compte : Aide aux Enfants (AAE), 8 rue du Docteur Pellat 93500 Pantin, Domiciliation : Pantin-Eglise (03945)

Identification nationale (RIB) : 30003-03945-00050321812-70

Identification internationale (IBAN) : IBAN FR76 3000 3039 4500 0503 2181 270

Identifiant international de la Banque (BIC) : SOGEFRPP

 

En Israël

  • Par virement bancaire : Torah Betsion TSEDEK

Banque Mizrahi (code 20) : rehov Haneviim 84,  Jérusalem 94341

Agence : code 402

Numéro de compte : 267039

Code SWIFT : MIZBILIT XXX 20 402 267039

IBAN : IL62-0204-0200-0000-0267-039.

  • Par chèque : à l’ordre de TSEDEK, à envoyer à :O BOX 10 252 – 91102 JERUSALEM ISRAEL
  • Via Internet / Paiement sécurisé : Cliquez ici

« Merci de nous aider. Merci pour eux »

Olivier Granilic



Print Friendly, PDF & Email

Article suivantRead more articles