27 septembre 2012
Pasteur Gérald Fruhinsholz

Quelle paix, et pour quel monde ?…

L’Histoire recommence… et l’homme n’a pas envie de changer, après tout. Après 1933 et 12 ans de régime nazi, le monde qui a tellement crié « Plus jamais ça ! » – outré, indigné, choqué de ce qu’il a pu voir dans les camps de la mort, n’hésite pas une seconde aujourd’hui à sacrifier Israël sur l’autel de ses seuls intérêts et de la honte. Israël demeure le « bouc émissaire ».

De même, après avoir été tellement silencieuse durant ce même temps où l’on tentait de faire disparaître le peuple juif en l’assassinant, aujourd’hui, la Chrétienté ne lève pas le petit doigt pour protester contre un autre possible génocide. Ne craint-elle donc pas de confronter le D.ieu de Jacob ?…

Car personne ne proteste contre un Ahmadinejad, le laissant pérorer du haut de la chaire de l’ONU, comme on a laissé parler Hitler en 1939, annonçant clairement la destruction du peuple juif… Qui ne dit rien consent.


– Discours d’Adolf Hitler au Reichstag, le 30 janvier 1939 : « Ma prophétie trouvera son accomplissement. Ce n’est pas l’humanité aryenne qui sera anéantie par cette guerre, mais le Juif qui sera exterminé. Quoi que puisse apporter ce combat, quelle que soit sa durée, ce sera là son résultat final » –   

 – Discours de Hitler, le 24 février 1942 – « On sera éternellement reconnaissant au national-socialisme d’avoir effacé les Juifs en Allemagne et en Europe centrale »

 

 – Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a affirmé le 17 août 2012 : la « tumeur cancéreuse » – Israël – va bientôt disparaître. « Le régime sioniste est une tumeur cancéreuse… Les pays de la région vont en finir prochainement avec la présence des usurpateurs sionistes sur la terre de Palestine », a déclaré Mahmoud Ahmadinejad devant les manifestants réunis à l’université de Téhéran.

Honte aux nations qui n’ont pas quitté la salle hier, face au discours de Mr Ahmadinedjad !

 

Honte à la France !

Contrairement aux années 40, nous avons la possibilité de réagir face à des lois iniques ou des décisions mauvaises engageant le pays. La conscience de chacun peut s’exprimer. Voilà une lettre écrite ce matin par une chrétienne, dont vous pouvez suivre l’exmple, concernant notamment la décision de la France de rester passivement assis devant l’innommable discours d’un dictateur fou :

 

Monsieur le Président de la République,

Profondément choquée ce matin en apprenant par les médias bien informés que la France ainsi que toute l’Europe sont restés pour écouter le discours de ce despote iranien à l’Onu hier. La moindre des choses aurait été de s’unir aux courageux pays comme les USA et le Canada et bien entendu, Israël qui ont osé quitter la salle. Israël, seule démocratie du Proche Orient a donc dû subir cet affront de plus, le jour même de Yom Kippour pour eux !

Monsieur le Président, la France est-elle tellement compromise au point de ne plus pouvoir réagir du tout ? Sachez que pour nous, non-Juifs français, cette journée d’hier représente un vrai séisme qui ne sera pas sans conséquences.

Très respectueusement, S.F. (une chrétienne responsable)

 

Un discours d’anthologie

L’an dernier à la même époque, le Premier Ministre israélien Binyamin Netanyahou faisait un remarquable discours. Les données n’ont pas vraiment changé en une année. Aucun progrès n’a été fait en faveur de la paix. Pour toute personne désirant connaître les faits réels au Moyen-Orient, voir les tenants et les aboutissants du « problème », voilà un texte qui vaut la peine d’être lu et étudié… en classe, dans les églises, en famille.

Merci à Madame Thérèse Zrihen-Dvir pour son texte ci-dessous décrivant si bien les instances des « Nations… unies » pour le mal et la destruction de l’humanité. Merci à ces femmes courageuses.


* * * * * * * * * * * * * * * * *


L’ONU – LE DÉFILÉ DES ÉPOUVANTAILS

 

Par Thérèse Zrihen-Dvir

Demain, le grand jour, le jour J juif, le jour où ce peuple appelé juif portera son regard vers le Heykhal où sont enchâssés les saints rouleaux de la Bible et demandera pardon à son créateur… Demain est aussi le jour du jugement… celui que tous appréhendent et que certains osent contester… surtout parmi ceux qui au lendemain du grand Pardon, paraderont dans ce repaire immonde appelée l’ONU.

 

Les motifs qui avaient donné le jour à l’ONU ont depuis longtemps été dépassés, sinon trépassés… car l’ONU d’aujourd’hui n’est rien d’autre qu’un nid de crotales, une honte au noble projet qu’il devait servir et défendre.

Ces chefs d’États que les médias occultent, exècrent mais convoitent, se retrouveront sous une nuée de photographes et leurs paroles, trop souvent, à double tranchants, ambigües, équivoques, obscures et parfois catégoriques, seront enregistrées, classées dans des coffres-forts comme des joyaux, comme s’ils valaient vraiment une place dans ce que l’humanité a créé de saint… le saint des saints.

 

L’épouvantable parade des épouvantails ivres de tenir entre leurs mains le destin de l’humanité… prendra place, implacable et hallucinante. Ici est le lieu où l’homme croit devenir D-ieu, où il cherche à arracher à la Divinité les rênes de sa création en décrétant par un oui ou un non qui vivra et qui mourra.

Comment osent-ils… comment un homme, un simple mortel qui ne saura jamais quand son heure arrivera de quitter ce monde naturellement ou tragiquement… comme ose-t-il se prendre pour un D-ieu et blasphémer en son nom… de quel droit s’approprie-t-il le Divin et en son nom ordonner un génocide ?

En quoi donc ces êtres humains ont évolué à travers les âges… en rien, sinon que leur affublement a changé, leurs armes de mort se sont perfectionnées, et leur quantité de sagesse stagnante qui les protège comme des conserves dans leurs costumes en alpaga ou leurs burnous, restent les mêmes bornés de la préhistoire, les mêmes barbares qui n’ont jamais quitté le Moyen-Âge… évolution disent-ils ; laquelle, la voyez-vous ? Où est-elle donc ?

 

Dans une partie du globe sévissent des maladies oubliées par les siècles, la famine, l’arbitraire, la mort… dans l’autre, une calamité d’une autre espèce se perpétue sous de différentes connotations… le racisme, le pouvoir, la richesse, l’injustice, la convoitise, l’altruisme… lexique indéfini pour définir la nature controversée de l’être humain sous tous les cieux.

 

L’homme de l’année est sans doute le chef d’État iranien Ahmadinejad qui ne cesse de faire la une sur tous les journaux et les écrans… ne cesse de réclamer le génocide de la nation juive, de la menacer, de l’asphyxier comme s’il était un insecte malsain dont l’humanité doit se défaire… Après lui vient Obama, le gentil petit métis, complice et subordonné, qui sous des allégations sans base, tourne le dos au petit État juif, cherchant éperdument à l’offrir comme une curée aux chiens.

Hier encore, c’était un autre chef d’État qui creusait la tombe aux Juifs… Oh, il a fait bien du chemin et ses crimes carillonnent encore dans les oreilles de l’humanité, celle-ci même qui aujourd’hui s’évertue à se les boucher… une poignée de juifs – débarrassons nous d’eux enfin…

 

Chers chefs d’États ingrats, inconscients et sans scrupules… vous vous trompez… car enfin, ce que vous croyez êtres, vous ne le serez jamais… et le mot de la fin de chaque créature, humaine, animale, végétale, de chaque peuple, de la planète et de l’univers entier, Seul le CREATEUR le possède.


http://theresedvir.com/
http://therese-zrihen-dvir.over-blog.com/



Print Friendly, PDF & Email