6 novembre 2011
Pasteur Gérald FRUHINSHOLZ


Le lundi 31 octobre est un jour sombre pour la démocratie et l’humanité en général. C’est le jour où les Palestiniens sont devenus membres à part entière de l’UNESCO. Les 173 pays représentés ont voté. Le vote a permis de faire entrer l’Etat non-reconnu de la Palestine au sein de l’Unesco. La résolution a été adoptée par 107 voix pour, 52 abstentions et 14 voix contre. La France a voté pour ! La quasi-totalité des pays arabes, africains et latino-américains se sont prononcés pour.

 

Comment légitimer un Etat bafouant les droits de l’Homme, enseignant la violence et la haine dès la maternelle ? « (Samedi 29 octobre)… Une nouvelle salve a été lancée. Un missile a touché de plein fouet un immeuble de 5 étages à Ashdod. Un blessé et plusieurs crises d’angoisses. Des véhicules ont également prit feu. Puis, ce fut au tour d’Ashkelon d’être visée. Plus d’un million de personnes vivent sous la menace directe de la mort voulue par les terroristes musulmans ». Ainsi, alors que des dizaines de roquettes tombaient sur les villages israéliens, le monde acceptait sans sourciller au sein de l’illustre institution qu’est l’UNESCO (1) prônant la paix et la tolérance, un « Etat » négationniste qui vise la destruction pure et simple d’Israël…


« Tout le pays est à toi, et à ta postérité ! »

Il est intéressant de voir que la nouvelle de la légitimation de ce non-Etat tombe au moment de la Parasha « Lekh lekha », qui mentionne précisément la promesse divine faite à Abram concernant la terre – Judée-Samarie compris ! – à Israël : « L’Eternel dit à Abram : Lève les yeux, et, du lieu où tu es, regarde vers le nord et le midi, vers l’orient et l’occident ; car tout le pays que tu vois, Je le donnerai à toi et à ta postérité pour toujours (ad ‘olam = pour l’éternité) » – Genèse 13:15.

Nous sommes dans ce temps où les nations se liguent avec arrogance contre l’Etat hébreu, pour le faire disparaître ! Il est étonnant de voir combien les prophéties ayant annoncé de telles choses, s’avèrent véridiques. Qu’Israël tienne bon ! car comme le dit le Psalmiste (56:12) « Moi, je me confie en Dieu, je ne crains rien : que peuvent me faire des hommes ? »


« Pour la cause de Sion »

Comprend-on l’enjeu et l’importance de cet événement ? Voilà la réaction d’une amie chrétienne : « C’est avec désespoir et stupeur que je viens d’apprendre l’adhésion de ce que les ennemis d’Israël appellent la Palestine à l’Unesco, et le vote de la France. La colère et la honte m’étreignent mais la peur aussi pour tous mes frères Juifs et Chrétiens en Israël… ».

la Palestine à la place d'Israël

Le monde chrétien va-t-il prendre la mesure de cette réalité génocidaire… ou fermera-t-il encore les yeux, comme en 1938 ? « Cette affaire qui concerne les Juifs ne nous concerne pas… », avait déclaré l’Eglise. Et cette affaire est devenue « la question juive » qui a eu comme réponse : Auschwitz. Arrêtons de nous voiler la face et de faire l’autruche ! Légitimer la Palestine équivaut à vouloir effacer Israël de la carte ! Qui croit prétendre que « la Palestine » – selon le terme diffamatoire donné par l’empereur Adrien – se contentera d’être une moitié de Palestine ?…

La Bible interpelle les nations : « Approchez, nations, pour entendre ! Peuples soyez attentifs !… la colère de l’Eternel va fondre sur toutes les nations… C’est un jour de vengeance pour l’Eternel, une année de représailles pour la cause de Sion » – Esaïe 34.

 

Un mal pour un bien ?

Finalement, est-ce que cette décision de faire entrer au sein d’une institution, symbole de paix et d’entente entre les peuples, un Etat terroriste n’ayant d’autre but que d’éradiquer son voisin à coups de roquettes, de missiles et de bombes humaines, ne va pas tout simplement entraîner l’Unesco à sa perte… financière ? Car si Israël, les Etats-Unis, Ie Canada et peut-être d’autres nations responsables boycottent cette institution, celle-ci disparaîtra.
C’est en tout cas un sujet de prière…




(1) L’UNESCO est en quelque sorte une succursale culturelle et éducative de l’ONU.




Print Friendly, PDF & Email