pasteur Gérald Fruhinsholz
le 22 janvier 2018
 

« Et vous, montagnes d'Israël, poussez vos rameaux, portez vos fruits pour mon peuple Israël… Je mettrai sur vous des hommes en grand nombre, la maison d'Israël toute entière… et tu ne porteras plus l'opprobre des peuples » – Ezéchiel 35 :8. Les montagnes d'Israël désignent la Judée-Samarie. Déjà Dieu avait promis à Abraham du haut des montagnes : « Tout le pays que tu vois, Je le donnerai à toi et à ta postérité, pour toujours » – Gen 13 :15.

La possession de la terre d'Israël fait ainsi partie d'un projet divin qu'on peut appeler messianique. Après 2000 ans, cette terre a été proposée par les nations à Israël, et nous fêtons cette année les 70 ans de l'Etat hébreu – un anniversaire mémorable, celui du 14 mai 1948, date prédite dans la Bible.

 

La fin des Accords d'Oslo ! (1993-2017)

Les Palestiniens eux-mêmes le disent : Oslo est mort. C'est la fin de cette stratégie diabolique consistant à donner la terre pour obtenir la paix ; ça n'a pas marché, et ne marchera jamais, car c'est tout Israël qu'ils veulent…  « Ils » désigne les nations arabes environnantes soutenant le prétendu peuple palestinien – un mythe, une invention de l'Histoire[1], et des nations occidentales hypocrites, par pur intérêt mercantile. Les nations arabes ont 500 fois plus de terre qu'Israël, le seul état juif ; et l'on voudrait encore partager la terre d'Israël. 

Partager la terre équivaudrait à un suicide pour Israël.

Déjà du temps des Juges, les Philistins combattaient Israël pour prendre la terre. C'est une guerre qui ne date pas d'hier. Un pasteur Irlandais du nom de Bob Gass, écrit : « Cette guerre permanente – qui dure encore puisque les Philistins sont les Palestiniens d'aujourd'hui, n'est pas seulement une histoire locale du Proche-Orient. Les ennemis récurrents du livre des Juges, lesquels veulent occuper le pays et en faire partir les Hébreux, s'opposent ainsi au plan messianique de Dieu… Ce projet consiste en une terre et en une bénédiction pour tous les peuples… Ce projet est sans cesse menacé. La terre promise n'est pas seulement un territoire pour un peuple, elle est l'image du royaume retrouvé de Dieu… Sur ce royaume, Dieu régnera absolument, mais pour l'heure, l'ennemi tente encore de déloger le peuple de Dieu […] ».

 

Les montagnes d'Israël – la Judée-Samarie

Ces montagnes sont celles de la Judée-Samarie, que le monde appelle « Cisjordanie ». Ce nom trompeur a été vulgarisé par les médias et se réfère au temps de l'annexion par la Jordanie, mais « les montagnes d'Israël sont le cœur de la Terre promise par Dieu pour les enfants d'Israël. Les ennemis du peuple élu tentent d'effacer cela ; Le processus de ''paix'' est destiné en fin de compte à amener la destruction d'Israël en tant que nation » – "Les montagnes d'Israël" par Norma Archbold (à lire absolument – également en eBook ou pdf). Les montagnes d'Israël attendent leurs habitants ; la Bible dit aussi aux enfants d'Israël, aux Juifs d'aujourd'hui : "Repeuplez le pays, rebâtissez les villes, plantez des vignes…" – Amos 9:14. 

Relisons sérieusement Ezéchiel 35 et 36 et découvrons combien la Bible est actuelle. S'adressant aux ennemis : « Parce que tu as une haine persistante, parce que tu as précipité par l'épée les enfants d'Israël… Je te mettrai à sang et le sang te poursuivra » – Ez 35 :5. La montagne de Séïr et Edom parlent bien des descendants d'Ismaël, Esaü, Moab. Dieu a promis d'établir les Juifs dans les montagnes d'Israël. Cependant les dirigeants des nations arabes et de l'Occident insistent sur le fait que les implantations juives sont à l'origine des troubles dans le Moyen-Orient… et dans le monde. Que voulons-nous croire, le mensonge ou la vérité ?… 

 

Soyons un âne, pour résister à Balaam !

L'âne est un animal noble ! La tribu d'Issacar a comme symbole « l'âne robuste » (Gen 49:14). On connait l'histoire de Balaam et de son ânesse qui refusa d'avancer face à l'ange de Dieu (Nbres 22:31). Face à Dieu qui nous dévoile Ses plans pour Sa terre/Israël, nous devons cesser de tomber dans les pièges grossiers de l'ennemi, Amalek ou satan, en résistant à tout humanisme et sentimentalité face à ce conflit.

Soyons des « ânes » pour résister à la désinformation, et aux Balaam d'aujourd'hui, politiques et médiatiques, mais également religieux, et soumettons-nous à D.ieu et à Sa Parole.


[1] Arafat était une créature du KGB (Mediapart) – de même que Mahmoud Abbas était ''agent du KGB en 1983''. L'OLP est une création du KGB qui avait un penchant pour les mouvements ''de libération''. On pourrait également dire que le peuple palestinien est une extension du pouvoir des Nazis pour la destruction du peuple juif en Eretz, au travers du Mufti al Husseini (voir site A contre-courant).