Archives pour mars, 2017

La vengeance de l’Eternel

13 mars 2017
Pasteur Gérald Fruhinsholz


Hier, nous avons assisté à Jérusalem, à la 2e lecture de la Meguila d’Esther. Le livre d’Esther est le seul livre à être lu deux fois à Pourim, ce qui montre l’importance de la fête. Pourim est véritablement la fête de la Délivrance finale,  évoquant la victoire du Messie sur les ennemis d’Israël.

Bravo à ceux qui, hier dans les assemblées chrétiennes, ont partagé la Parole concernant Pourim, car ce jour nous rappelle que Dieu est en contrôle de toute chose, et qu’Il veille sur son peuple Israël, la prunelle de son oeil. Est-ce important pour nous chrétiens ? – Bien sûr, car l’Eglise est sur le même arbre qu’Israël, l’olivier franc. Et nous constatons combien aujourd’hui particulièrement, les nations, l’Europe et le monde sont dans un chaos qui peut emporter quiconque n’est pas accroché aux promesses de l’Eternel.

Pourim 1946 !

Connait-on cette histoire incroyable des « dix fils d’Haman » pendus à Nuremberg en 1946 ?  Dans la Méguila d’Esther, nous trouvons une requête de la part de la reine Esther au roi, une demande pour le moins surprenante. Le roi dit à Esther : « Les Juifs ont tués et faits périr dans Suze, la capitale, cinq cents hommes et les dix fils d’Haman ». Esther lui demande : « S’il plait au roi, qu’il soit donné aux Juifs de Suze d’agir encore demain selon le décret d’aujourd’hui, et que l’on pende au bois les dix fils d’Haman » – Esther 9:12.

Les pendre alors qu’ils avaient été tués le jour même ? Voilà qui est bien étrange…


Il y a en fait dans le texte des anomalies intéressantes. L’une concerne l’énumération des fils d’Haman, avec des lettres plus ou moins grandes formant un mot, qui selon la gematria, évoque une date. Les lettres Tav, Shin, Zayin ont ainsi pour somme 707. Le grand Vav désigne la valeur de 6000. En clair, au cours du 6ème millénaire, durant la 707ème année, donc 5707, la requête d’Esther devra se réaliser, soit en 1946, date de l’exécution de dix nazis, à Nuremberg !
 
C’est précisément le 7e jour de Soukkot 5707le 16 Octobre 1946, que furent pendus les dix « dignitaires » nazis à l’issue du procès de Nuremberg !  Et la date d’exécution tombe sur la fête juive de « Hochana Raba » (21 Tishri du calendrier juif) qui est le jour de l’accomplissement des verdicts de Dieu, d’après la tradition.

En outre, le rapport établi par les témoins oculaires des derniers instants de Julius Streicher, déclare ceci : « Alors qu’il monte sur la plate-forme, nous l’entendons crier : « Et maintenant, à Dieu ! » Puis il se tourne vers les officiers alliés et vers les huit correspondants de presse alignés face aux potences. Avec un regard plein de haine il fixe tous ces témoins et crie : « Pourim 1946! ». C’est à ce moment que la trappe est tirée (…) « .

Hitler incarnait Haman, et cet épisode des dix fils d’Haman « réincarnés » en ces meurtriers nazis nous montre que la vengeance de l’Eternel a commencé avec le jugement des nazis, juste avant que Dieu ne recrée l’Etat hébreu, ramenant Son peuple dans son pays. Et cette vengeance se poursuit aujourd’hui encore, selon le calendrier de Dieu.

La vengeance de l’Eternel

Peu de prédications évoquent ce qui précède la venue du Messie, à savoir la vengeance de Dieu, Yom naqam – le Jour de vengeance, en hébreu (Esaïe 61:2). Pourtant les prophètes en parlent abondamment. Même Jean en a la révélation, lorsqu’il parle de la venue du Roi des rois : « … De sa bouche sortait une épée aiguë, pour frapper les nations ; il les paîtra avec une verge de fer ; et il foulera la cuve du vin de l’ardente colère du Dieu tout-puissant » – Apocalypse 19:11-16.

Chez les prophètes de la Bible, l’on sait que « ces nations » sont les ennemies d’Israël : « Je rassemblerai toutes les nations, et Je les ferai descendre dans la vallée de Josaphat ; Là, J’entrerai en jugement avec elles, au sujet de mon peuple, d’Israël, mon héritage, qu’elles ont dispersé parmi les nations, et au sujet de mon pays qu’elles se sont partagé… » – Joël 3:2.

Or, que voyons-nous aujourd’hui ?… – Nous voyons que le jugement commencé avec les enfants d’Haman continue. « C’est la vengeance de l’Eternel … (v17) Israël est une brebis égarée, que les lions ont chassée ; le roi d’Assyrie l’a dévorée le premier ; et ce dernier, Nébucanetsar, roi de Babylone, lui a brisé les os. C’est pourquoi ainsi parle l’Eternel des armées, le Dieu d’Israël, voici Je châtierai le roi de Babylone et son pays, comme J’ai châtié le roi d’Assyrie » – Jérémie 50:15-18

Nous voyons combien le Moyen-Orient est dans le chaos ; est-ce le fruit du hasard ?… L’Irak et son tyran Saddam Hussein ont été humiliés, le pays ravagé, démembré. La Syrie aujourd’hui vit la même chose, ce pays n’existe plus, et tous les pays environnants subissent les mêmes terribles destructions. Dieu permet ce chaos…  et ce n’est pas fini.

Aujourd’hui, le nouveau président américain semble permettre que les Kurdes, qui ont toujours été favorables à Israël, retrouvent un territoire qui puisse réunir tous les Kurdes éparpillés en un seul pays de 40 millions d’individus ; ils pourraient être les Mèdes et les Perses mélangés aux tribus exilées d’Israël. Pensons à « la route de l’Egypte à l’Assyrie », d’Esaïe 19.

L’Iran, le pays de Haman, subira-t-il la colère de Dieu ?… Actuellement, l’Iran des mollahs fait toujours peser sur Israël une lourde menace, et ils sont les grands pourvoyeurs du Hamas et du Hezbollah. Pourtant, L’Iran est aussi la Perse du roi Cyrus, ancien grand ami d’Israël.

– L’Europe subit-elle déjà la colère de Dieu, avec « l’invasion » par l’islam des  migrants, dénaturant les nations forgées par la civilisation judéo-chrétienne ?… L’Europe a fait partie des persécuteurs du peuple juif, comme les dix fils d’Haman ; l’Occident est en partie responsable de la Shoah…. comme d’ailleurs la théologie chrétienne, anti-juive depuis 2000 ans.

Dieu fait grâce

La grâce de Dieu suit toujours Sa colère, comme l’aurore après la nuit. Autant pour Israël que pour les nations:  « Je ramènerai Israël dans sa demeure… en ces jours-là, on cherchera l’iniquité d’Israël et elle n’existera plus, et Je pardonnerai au reste que J’aurai laissé » – Jérémie 50:19-20.
Concernant les nations, Dieu fait grâce également: « Dans la suite des temps, Je ramènerai les captifs… de Moab (Jér 48:47), d’Ammon (Jér 49:6), d’Elam (49:39) ».

Attendons-nous donc à Sa grâce,
et comme Esther, prions pour toucher le sceptre du Roi !

L’échec d’Haman…

9 mars 2017
Pasteur Gérald Fruhinsholz


Nous voyons déjà les premiers fruits des promesses de 2017… avec l’échec d’Haman ! Tout observateur sensé comprend que l’établissement d’un Etat palestinien (islamique) au coeur d’Israël est une forme déguisée de la volonté de mettre un point final à la « question juive ». C’était autrefois la volonté de l’Haman biblique, qui, au temps d’Assuérus, avait tramé un plan machiavélique pour détruire « le peuple de Mardochée » (selon le livre d’Esther).

Alors que jusqu’à présent pour l’Etat hébreu, les ennemis étaient surtout ses voisins arabes, nous voyons qu’aujourd’hui est mise en lumière la complicité des nations au travers des instances internationales, comme l’Unesco, l’ONU ou les Droits de l’Homme. Deux événements majeurs ont changé la donne, qui ont tellement surpris les médias, les sondages et le monde des bien-pensants: le Brexit et l’élection de Donald Trump.

Ces deux événements sont importants pour la survie d’Israël.

– Le Brexit a donné à la Grande-Bretagne d’être libéré de l’assujettissement d’une Europe profondément opposée à Israël, et le nouveau PM anglais, Theresa May, a pris une position favorable à l’Etat hébreu, notamment contre la décision de l’Unesco en octobre dernier d’islamiser les sites juifs à Jérusalem. En 2015, Theresa May avait souligné la contribution des Juifs britanniques au royaume : « Sans les Juifs, la Grande-Bretagne ne serait pas la Grande-Bretagne », lors du 67e anniversaire d’Israël.

– L’élection de Donald Trump à la présidence des Etats-Unis est le coup de massue qui met par terre toutes les velléités d’une gauche américaine incarnée par Hussein Obama (1) ressemblant  fort à Haman, brillant, humaniste, et au double langage.
Réalisons ce timing incroyable, qui a mis en échec la tentative de François Hollande au Congrès de Paris de janvier 2017 en accord avec Obama, pour créer unilatéralement un Etat palestinien.

Échec pour Haman

– Échec, car après que l’Unesco ait mis de l’huile dans les rouages de la machine à tuer Israël en islamisant les sites juifs, un petit caillou a bloqué la machine !… comme « la pierre » qui a fait tomber la statue de Nebucanetsar, selon Daniel (Dan 2:34-35). Cette pierre, comme les prophéties l’affirment, deviendra « une grande montagne », évoquant le Royaume messianique sur terre.

– Échec à l’ONU, avec la nouvelle ambassadrice à l’ONU, Nikki Haley (chrétienne évangélique) qui, contrairement à sa prédécesseur Samantha Power, sait dire la vérité: « L’envoyée choisie par Trump pour représenter Washington à l’ONU a fustigé la résolution anti-implantations du Conseil de sécurité et soutient « absolument » le déplacement de l’ambassade à Jérusalem » (LIEN).

– Enfin échec avec la fin tant attendue des Accords d’Oslo, signés en 1993 (2). Ces accords ayant pour base le concept de « la terre contre la paix » pour deux Etats, étaient pernicieux. Yasser Arafat, président de l’Autorité Palestinienne et instigateur des Accords, avait déclaré :

 « le Djihad continuera […] Je vois cet accord comme n’étant pas plus que l’accord signé entre notre Prophète Muhammad et les Qurayshites à La Mecque », faisant ainsi référence à un accord conclu, puis révoqué par Mahomet à la suite de la violation de cet accord par la partie adverse » (wikipedia).

Les Intifadas et attentats meurtriers qui ont suivi ces « Accords d’Oslo » faisant des milliers de morts et envenimant profondément les relations entre Arabes et Israéliens, ont prouvé la folie de ce concept (anti-biblique). Ce sera un fossé difficile à combler, mais rien n’est impossible. Comme le disait Ben Gourion, « celui qui ne croit pas aux miracles en Israël, n’est pas réaliste ».

Croyons qu’il existe une autre forme de coexistence entre Arabes et Juifs, les Arabes chrétiens le démontrent déjà, notamment en voulant s’engager dans Tsahal. Maintenant que le venin des Accords maudits a été extirpé, prions que tombe l’idéologie mortifère et sanguinaire de l’islam (LIEN), et la PAIX viendra avec le Messie « Mardochée »!

Pourim samea’h – Joyeuses fêtes de Pourim !


(1) Certains ont vu dans la Résolution 2334, par le biais de la gematria, le mot « trahison », en hébreu BAGAD : pour la première fois, les Etats-Unis trahissaient Israël en ne mettant pas leur veto (LIEN).
(2) Notons que Shimon Peres, le promoteur des Accords d’Oslo, est décédé le 28 sept 2016, et son enterrement s’est déroulé devant 70 nations réunies pour l’occasion à Jérusalem.