21 septembre 2015
Pasteur Gérald Fruhinsholz

99721010-f5b7-4037-b9c5-fcf190d6c4a1Ainsi dit le psalmiste (Ps 64) à propos des ennemis d’Israël : « Ils aiguisent leurs langues comme des épées, ils lancent comme des flèches leurs paroles acerbes ; ils tirent en cachette sur l’innocent. Ils tirent sur lui à l’improviste et n’ont aucune crainte ; ils se fortifient dans leur méchanceté… « .

Comme ces paroles sont actuelles ! Nous le voyons ces jours-ci, durant les fêtes à Jérusalem, avec les assauts de pierres que mènent les Islamistes sur le Mont du temple contre les forces de sécurité israélienne, avec les jets de bombes incendiaires sur les maisons, avec les lancements mortels de pavés sur les voitures ou sur le tramway, avec les roquettes contre les villages du sud… et avec les propos incendiaires d’un Mahmoud Abbas plus hypocrite que jamais.

Dimanche avant Rosh Hashana, des émeutiers musulmans ont lancé des pierres et des feux d'artifice contre la police sur le Mont du Temple, ainsi que des cocktails Molotov à proximité des deux entrées du site le plus sacré du judaïsme.

Dimanche avant Rosh Hashana, des émeutiers musulmans ont lancé des pierres et des feux d’artifice contre la police sur le Mont du Temple, ainsi que des cocktails Molotov à proximité des deux entrées du site le plus sacré du judaïsme.

Le président de l’Autorité Palestinienne a en effet proféré ces paroles, incroyables dans la bouche d’un soi-disant homme de paix : «Nous allons protéger Jérusalem et allons protéger nos lieux saints chrétiens (sic !) et musulmans. Ils sont tous à nous et nous ne les laisserons pas les profaner avec leurs pieds sales (parlant des Israéliens). Nous ne quitterons pas notre patrie. Nous garderons chaque atome de la terre dans ce pays».

Que répond le monde, l’ONU, à ces provocations meurtrières? – Rien, silence des démocraties, silence des médias… La faute incombe (toujours) à Israël.

S’il est quasiment impossible à présent pour les Juifs de monter sur l’Esplanade du temple, il est difficile également pour les chrétiens de s’y rendre sans être insultés et agressés verbalement.

MourabitounUne jeune femme témoigne : «Durant plus d’une heure, les groupes de femmes musulmanes appelées Mourabitoun, régulièrement présentes dans ce secteur nous ont accompagnées, entourées et insultées sans répit, notamment aux cris de ‘Itbah al-Yahoud (mort aux Juifs) et en scandant des slogans favorables à Daech».

Cette parole tirée de Genèse 16:12, définit Ismaël. Elle définit de même l’islamiste d’aujourd’hui, un âne sauvage et indomptable, ne pouvant s’intégrer dans aucune démocratie, refusant tout progrès et toute justice venant des hommes. « Sa main sera contre tous, et la main de tous sera contre lui », disent les Ecritures. Ne le voyons-nous pas aujourd’hui?

Nous voyons de même les conséquences de la jalousie d’Ismaël vis à vis d’Isaac, l’héritier : Israël est devenue la bête noire de tous les Musulmans, sunnites ou chiites. C’est le seul point commun d’ailleurs qui réunit ces deux partis de l’islam se combattant férocement de nos jours.
Étonnant ! Celui qui ne croit pas en la Bible, et au Dieu de la Bible, ferait bien de s’y intéresser. Il verra que tout se déroule comme ce qui était écrit il y a quelques 4000 ans.
Nous croyons que l’islam, grâce à Dieu, tombera, parce que c’est écrit. Dieu se sert de l’Islam pour Ses plans, mais cette idéologie tombera comme est tombé le communisme, comme le mur de Berlin est tombé en 1989, laissant le champ libre aux Juifs du Nord pour faire l’aliyah.

Am Israel HaiD’une certaine manière, Dieu permet le chaos que nous voyons au Moyen-Orient pour tracer « ses » frontières ; et nous croyons que ce qu’Esaïe prophétise s’accomplira (Es 19:23-25) : « Il y aura une route d’Egypte en Assyrie… Israël sera unie à l’Egypte et à l’Assyrie, et ces pays seront l’objet d’une bénédiction. L’Eternel des armées les bénira, en disant : Bénis soit l’Egypte, mon peuple, et l’Assyrie, oeuvre de mes mains, et Israël mon héritage ».

Pour finir, la réponse du psalmiste (Ps 64) exposant la stratégie divine est intéressante: « Dieu lance contre eux ses flèches ; soudain les voilà frappés : leur langue a causé leur chute ». Les paroles de malédiction à l’encontre d’Israël sont comme des boomerangs. Cela vaut pour Mahmoud Abbas, mais aussi pour les leaders européens, pour l’ONU et tous ceux qui fustigent injustement le peuple juif et l’Etat hébreu. Il suffit de lire Genèse 12:3 pour comprendre les principes bibliques : « Je bénirai ceux qui te béniront (Israël), et je maudirai ceux qui te maudiront ».

‘Am Yisrael ‘hay – Israël est vivant !