Archives pour juin, 2015

Contre le boycott d’Israël

30 juin 2015
Pasteur Gérald Fruhinsholz


fd0e7667-c258-4eba-87b3-f6773f8f91fcLundi 29 juin a eu lieu une manifestation rassemblant un bon millier de personnes devant le bâtiment de l’ONU à Genève. Cette manifestation était à l’initiative de la CICAD suisse, une alliance des communautés juives contre l’Antisémitisme et la Diffamation. De nombreuses organisations chrétiennes sionistes se sont jointes à eux, pour soutenir Israël, et dénoncer l’hypocrisie de l’ONU.

« Israël est le seul bastion de la démocratie dans une région où cette valeur est menacée sur tous les fronts. Aujourd’hui, l’hégémonie et la radicalisation menacent  de contrecarrer le désir ardent de tous les peuples de la région d’avoir une vie meilleure, une économie prospère et des régimes viables et démocratiques.

A ce moment critique, la légitimité d’Israël est menacée sur beaucoup de fronts, le droit du pays de se défendre est mis en question et de fausses vérités sont publiées partout, afin de détourner l’attention des vrais abus de populations civiles innocentes »

 

Déclaration des amis chrétiens pour Israël concernant le boycott des produits israéliens.

3f1f257a-e48d-45ef-9e1d-92a0a050cb55– En tant qu’amis d’Israël, face aux multiples actions planétaires de boycotts nous désirons réaffirmer notre entière solidarité avec Israël,

– Respectueux à l’égard du Peuple juif autant en diaspora qu’en Israël, nous ne pouvons nous désolidariser en aucun cas de ceux qui représentent nos racines.

– Nous refusons énergiquement et dénonçons avec fermeté tout appel aux boycotts sous quelque forme que ce soit à l’égard d’Israël.

– Nous sommes également indignés de constater les nombreuses tentatives de boycotts dans les domaines sportifs et artistiques et félicitons chaque artiste ou club sportif sujet à ces intimidations.

– Nous continuerons d’acheter tout produit israélien et dans certains cas nous n’hésiterons pas à le privilégier.

De cette manière nous tenons à être une authentique bénédiction auprès du Peuple d’Israël racine de notre foi chrétienne.


Pasteur Jean & Suzanne Fauvel


Nous nous joignons à cette proclamation
Pasteur Gérald & Sophie Fruhinsholz
Shalom Israël





Impossible mission de sécurité

28 juin 2015
Pasteur Gérald Fruhinsholz


devant le St Sépulcre

devant le St Sépulcre

Avec un petit  groupe de pasteurs et leaders, avec les responsables du ministère des Affaires religieuses, nous avons pu visiter le Centre de Police dans la Vieille ville de Jérusalem. Situé Porte de Jaffa, près deChrist Church, ce lieu est historique, construit par les Ottomans et occupé durant le Mandat par les soldats britanniques.


Johnny KassabriJohnny Kassabri est notre guide, il est le chef de la police chargé de sécuriser la Vieille ville. Arabe de Galilée, John est aussi un chrétien catholique, et est à même d’apprécier les problèmes pouvant survenir entre les différents confessions chrétiennes, de même avec les musulmans.

 

Sécuriser la vieille ville est une mission en apparence impossible : il y a quatre grands quartiers : arménien, chrétien, juif et arabe – 2000 Arméniens, 5000 Juifs et autant de chrétiens, et… 28 000 Musulmans.Nous avons pu voir la grande salle de contrôle impressionnante qui gère les quelques 300 caméras placées dans la vieille ville, notamment sur les sites les plus susceptibles de générer de la violence.

répartition selon les religions

répartition selon les religions

Récemment le Ramadan commençait : près de 150 000 musulmans se trouvaient sur le mont du Temple. Clairement, ce lieu est un volcan pouvant exploser à tout moment : des femmes musulmanes nommées al Murabitun (payées par des organisations islamiques) sont prêtes à toute provocation, assistées d’enfants tout autant agressifs, à l’égard des Juifs comme des chrétiens ; gare à ceux qui prient.

Il est inconcevable qu'un Juif n'ait pas le droit de prier sur les lieux de NOTRE Temple. Pour les Musulmans, ce lieu ne signifie rien. Ils se prosternent la tête tournée en direction de la Mecque, dos et postérieurs tournés vers le Mont du temple et la Mosquée d'al-Aqsa" (Europe-Israël)

Il est inconcevable qu’un Juif n’ait pas le droit de prier sur les lieux de NOTRE Temple. Pour les Musulmans, ce lieu ne signifie rien. Ils se prosternent la tête tournée en direction de la Mecque, dos et postérieurs tournés vers le Mont du temple et la Mosquée d’al-Aqsa » (Europe-Israël)

Le policier israélien est alors présent pour protéger, s’interposer, sans perdre son calme, tentant d’éviter toute bagarre. A d’autres moments, selon des vidéos vues au centre de contrôle, les policiers peuvent aussi subir des jets de pierre et feux d’artifice d’une violence inimaginable.


Au Saint Sépulcre

Johnny, le chef de la police, nous confia qu’il passait beaucoup de temps sur ce site regroupant pas moins de six familles chrétiennes – Arméniens, Orthodoxes, Coptes, Syriaques, Éthiopiens et Franciscains. Ce n’est pas une sinécure de sécuriser plusieurs processions de pèlerins, au St Sépulcre, lors de fêtes chrétiennes. A la fête du feu sacré (à la Pâque orthodoxe), 12 000 personnes munies de torches peuvent se trouver à l’intérieur de la Basilique… où il n’existe qu’une seule issue.

C’est également la police israélienne qui doit intervenir lors de bagarres entre prélats, prêtres ou moines ! Les frictions sont courantes, et l’unité n’étant pas excellente au Saint Sépulcre, ce sont deux familles musulmanes qui possèdent la clé du bâtiment.


Savons-nous que la guerre de Crimée (1853-56) fut déclenchée en partie « par les disputes entre chrétiens occidentaux et orientaux pour le contrôle des Lieux Saints » (Wikipedia) et notamment celle de savoir qui présiderait le temps de Pâques ? Le Tsar avait utilisé ce prétexte pour déclarer la guerre aux Ottomans ; la France et l’Angleterre ont été les alliés occidentaux – il y eut 240 000 morts du côté des alliés, et 450 000 du côté russe. En mars 2014, Vladimir Poutine, devant les yeux ébahis du monde, a repris la Crimée en l’annexant tout simplement…

Le Kotel ou Mur occidental

Le KotelLe kotel est aussi un des lieux les plus difficiles à sécuriser, de par la densité de la foule. Lors de la Birkat hacohanim, ou à Yom Yerushalayim, une foule immense envahit la place. Tout peut arriver, mais les 300 policiers de Johnny sont là pour encadrer, protéger, et veiller…

Il est intéressant de remarquer que le mot « kotel » vient du Cantique des cantiques (2:9) : « Mon bien-aimé est semblable à la gazelle. Le voici, il estderrière notre mur (kotelnou) ». Croyons que le Messie d’Israël se révélera de « derrière le kotel »…


Des extrémistes juifs

La police a également à contenir les extrémistes juifs. Le lieu le plus « chaud » est bien sûr le har habait, le mont du Temple. Mais également, c’est au tombeau de David que la police israélienne dut intervenir au début du mois lorsqu’un groupe d’étudiants talmudiques juifs a tenté d’empêcher des Chrétiens orthodoxes grecs de pénétrer sur le site du tombeau du Roi David, situé sur le Mont Sion à Jérusalem. Les chrétiens viennent généralement au Cénacle (Actes 2) ou lieu de la Cène qui se trouve à l’étage.


Kol hakavod, Johnny !

Johnny veut davantage de caméras dans la vieille ville, et il souhaiterait renouveler la salle de contrôle qui exige plusieurs millions d’euros… Le budget pour la sécurité est de plus en plus lourd. Mais Johnny en tire fierté : depuis janvier 2015, il n’y a eu aucune émeute, il a réussi à garder la paix au St Sépulcre.

Nous déplorons hélas l’attaque du policier par un jeune musulman de 20 ans, porte de Damas. Prions pour le rétablissement de ce policier.


Faut-il la venue prochaine du Mashia’h pour amener la PAIX à Jérusalem ?… Nous le croyons, mais jusque-là, Israël a l’autorité pour faire face à toute violence, en laissant à chaque religion la liberté d’exercer son culte. Kol hakavod à Johnny, à son équipe, et à tous les services de police et de sécurité, assurant la paix, souvent au péril de leur vie.