Archives pour février, 2014

Le monde a besoin d’Israël !

21 février 2014
Pasteur Gérald Fruhinsholz


Lorsqu’il est question d’Israël, le combat pour la vérité ne connait pas de vacances. Il y a une semaine, les propos du président du Parlement européen Martin Schultz qui parlait à la Knesset, suscitèrent une vive colère de la part de députés israéliens. Naftali Bennet, du parti Bayit Yehudi, demanda même des excuses, ne tolérant pas que l’on dise de telles absurdités, de surcroît en allemand, dans l’enceinte du Parlement israélien.

La cause de cette polémique ?… Un mensonge colporté, issu de la bouche de jeunes de Ramallah. Evoquant le processus de paix, Martin Schutz, raconta comment il fut interpellé par des jeunes Palestiniens, lui assurant que « les Israéliens utilisent 70 litres d’eau, tandis qu’eux-mêmes n’en ont droit qu’à 17 litres ».
Martin Schultz demanda alors naïvement : « Ces informations sont-elles exactes ? »

Propagande mensongère…

IDE, symbole d’excellence. Depuis plus de 40 ans, IDE a rendu l’eau de mer potable pour des millions de personnes dans le monde, grâce à 400 usines de dessalement dans 40 pays.

« Apartheid de l’eau » en Israël (le Monde)… « Israël assoiffe les Palestiniens » (Amnesty International). Voilà la propagande contre laquelle Israël doit lutter en permanence.

Selon Laly Deray (Hamodia 19/02), « cette légende des 17 litres d’eau consommés par les Palestiniens fait depuis longtemps partie de l’armada des accusations portées contre Israël par plusieurs ONG dont Amnesty International – dont le rapport avait servi il y a deux ans à étayer les élucubrations mensongères du député PS Jean Glavany et « Ewash », une coalition d’organisations non gouvernementales et onusiennes oeuvrant dans les couloirs de l’Union européenne et financée par les Européens à raison de plusieurs centaines de millions d’euros par an.
C’est de ce genre d’ONG que Schultz tient ses informations compètement erronées ».

Rétablir la vérité

En 1967, les Arabes consommaient 93m3 d’eau potable, et les Israéliens, 500m3. Quarante ans plus tard, l’écart s’est bien réduit : en 2006, les Palestiniens consommaient 129m3 d’eau potable naturelle, et les Israéliens, 170m3 (n’est pas comptabilisée, l’eau venant des usines de dessalement). Selon Laly Deray, on doit savoir que jusqu’en 1967, la Jordanie n’avait relié que 4 agglomérations sur 700 à son système hydraulique. Quarante ans plus tard, sur 708 villes et villages arabes, 643 sont reliés à l’eau courante israélienne.
« L’arrivée d’Israël en Judée-Samarie a considérablement amélioré le système hydraulique palestinien et décuplé la consommation palestinienne d’eau potable. Les écarts existent encore, certes, mais ils ne sont pas liés à une volonté affichée d’Israël d’assoiffer les Palestiniens, mais plutôt à des habitudes de consommation différentes ».

Israël, pionnier dans la gestion de l’eau

Il est clair qu’Israël est (encore) à la pointe dans ce domaine si sensible qu’est la gestion de l’eau. Ne bénéficiant pas de sources d’eau douce en quantité – Israël doit en outre partager avec la Jordanie – Israël a dû rechercher des solutions pour pallier à la sécheresse. C’est ainsi qu’Israël est devenu leader dans de nombreux domaines de la gestion de l’eau, en économisant celle-ci avec le système du fameux « goutte à goutte », en purifiant les eaux usées (1) (Israël recycle 80 % de ses eaux usées – Europe et USA, 1%), en dessalant l’eau de mer, et même en transformant des eaux usées… en biodiesel.
 
Toutes ces innovations font le bonheur des nations qui connaissent des problèmes d’eau ! En octobre 2013 a eu lieu en Israël le Forum WATEC, sur les technologies de gestion et traitement de l’eau, les énergies renouvelables, etc. Israël a été reconnu là comme « une des économies les plus compétitive au monde ». Et si la pénurie d’eau dans le monde amenait les nations à reconsidérer la place d’Israël ?…
Udi Leshem, un ingénieur en biotechnologie environnementale, et co-fondateur de Aquanos (une des multiples start-ups israéliennes), dit ceci : « L’innovation en Israël est illimitée, c’est un petit pays mais qui regarde constamment vers l’extérieur, un marché immense… 7 milliards de personnes ».
Le monde a besoin d’Israël…

note1
(1) Voir l’excellent rapport « l’eau en Israël », de Marianne Miguet, chargée de mission scientifique – rapport d’ambassade


Tags:

Des chrétiens mis à l’honneur !

7 février 2014
Pasteur Gérald Fruhinsholz


Jane Hansen, Josh Reinstein, le père Gabriel Naddaf, et David Rotem

Ce mercredi 29 janvier, nous étions invités à l’Hôtel King David de Jérusalem : des chrétiens sionistes étaient mis à l’honneur lors de la soirée – Night to Honor our Christian Allies – par le Caucus de la Knesset (KCAC), le groupe de députés agissant au sein du Parlement israélien. En cette année 2014, ce groupe des membres de la Knesset a voulu honorer une femme – Jane Hansen, présidente de Aglow-International, et un homme, le prêtre Gabriel Naddaf, de Nazareth.

La mission du CAUCUS – Le « Knesset Christians Allies Caucus » a pour but d’établir une ligne directe de communication, de coopération et de coordination entre la Knesset et les leaders chrétiens à travers le monde. Josh Reinstein est le directeur du Caucus, qui est co-présidé par les députés David Rotem et Gila Gamliel.


Le « Knesset Christians Allies Caucus » poursuit trois objectifs :

– Mettre en évidence la contribution des chrétiens dans le monde pour les besoins de sécurité d’Israël et du bien-être du peuple juif,

– Sensibiliser les Israéliens à un soutien pour l’aliyah des Juifs,

– Aider les chrétiens en Israël pour les problèmes administratifs éventuels.

 

La Déclaration du KCAC stipule que « Jérusalem est, et doit être, la capitale indivisible d’Israël et le peuple juif, impliquant la localisation des ambassades à Jérusalem », et que« le régime iranien avec son arsenal de développement d’armes de destruction massive et son objectif déclaré de détruire Israël constitue un danger clair et réel pour l’existence de l’Etat d’Israël ». (Terje Liverod)

 

Lors de cette soirée, dans le magnifique hôtel King David de Jérusalem, un prix a été remis au Père Gabriel Naddaf, un prêtre arabe israélien grec-orthodoxe, qui malgré les menaces et l’incitation, encourage les Arabes chrétiens à s’intégrer dans la société israélienne, en faisant notamment leur service militaire (voir le témoignage d‘une soldate israélienne arabe chrétienne).

Le ministre du Tourisme a également honoré la Présidente de Aglow-International, Jane Hansen Hoyt pour sa contribution au tourisme. Aglow est une organisation chrétienne évangélique s’adressant particulièrement aux femmes et agissant dans 170 nations ; elle coordonne des voyages de pèlerins en Israël, et soutient sans condition l’Etat hébreu.

« Toute l’année des millions de chrétiens dans le monde prient pour Israël, et contribuent à la prospérité d’Israël », a déclaré Josh Reinstein. « Nous sommes honorés d’avoir l’occasion une fois par an de vous dire merci ». 

 

Ont aussi participé à cet événement : les (co)présidents David Rotem (Israël Beitenou) et Gila Gamliel (Likoud), le président Shai Hermesh du Congrès juif mondial et le lieutenant-colonel américain Oliver North, qui a acquis une renommée internationale lors de l’affaire Iran-Gate.



Tags: , ,

Soutenir les vivants, honorer les morts…

4 février 2014
Pasteur Gérald Fruhinsholz


Combien il est essentiel de soutenir les rescapés de la Shoah vivant en Israël ! Comme on le sait, Israël consacre une part bien trop importante, mais malheureusement indispensable, à sa sécurité intérieure et à sa défense militaire.

L’aide sociale est ainsi la portion congrue, ; les allocations sont petites… mais cela nous donne le privilège d’être de vrais acteurs pour soutenir  ces personnes (entre autres) qui ont le droit de bénéficier d’une vieillesse heureuse.


En 2013, nous avons pu offrir à des survivants de la Shoah une part de vos dons – 2.000 eurosCette somme a été transmise main à la main par le biais  de l’Assemblée chrétienne de Narkis à Jérusalem (voir leur lettre), avec qui nous oeuvrons.

– Ainsi, une partie du don a été donnée à une soupe populaire à Tsfat (voir la lettre de Meir Panim) qui est tenue par 15 survivants de la Shoah, qui se mettent eux-mêmes au service d’autres survivants de la Shoah et des pauvres, pour leur fournir un repas chaud par jour.

– Une autre partie a été versée à un centre qui pourvoit au soutien émotionnel, financier et psychologique des survivants et leur famille.

– Une troisième partie a été distribuée directement à 5 survivants de la Shoah, Getta (89 ans), Aviva (81), Helen (75), Abraham (83) et Eliora (voir le pdf). Ainsi, la semaine passée, nous avons pu offrir un four à micro-onde à une rescapée et une bouilloire électrique à une autre … des choses qui rendent la vie un peu plus douce pour ces personnes si meurtries.


Soyons généreux… pour ces survivants de l’enfer qu’ont été les camps de la mort.


Tags: ,