Archives pour janvier, 2013

Vision de pionniers (2)

26 janvier 2013
Pasteur Gérald Fruhinsholz

Avec des terres achetées par le KKL aux Templiers allemands, le kibboutz Sdé Eliyahou s’est créé en 1939 « en une nuit » (1)  à la barbe des Britanniques, et sous le feu des Arabes s’opposant à l’édification des villages israéliens. En plus de l’hostilité des hommes, les pionniers juifs ont dû affronter le manque de salubrité, la malaria, et des conditions climatiques terribles : un froid hivernal – 0° et une chaleur en été dépassant 40°. Il fallait une foi chevillée au corps pour vivre dans ces conditions, et être animé d’une vraie vision.

Sdé Eliyahou, situé dans la vallée du Jourdain et proche de Bet Shean, est issu du courage de ces pionniers dont plusieurs sont morts de maladie ou sous les balles ennemies. Le kibboutz est aujourd’hui à la pointe de la bio-technologie, et capable de proposer au monde des solutions dans de nombreux domaines. Abritant quelques 300 membres et autant d’enfants, la communauté (2) combine d’une manière harmonieuse, les principes de vie religieuse selon la Torah, et les exigences d’une vie de kibboutz liée au travail de la terre.

 

Le secteur « Bio-Bee »

Sdé Eliyahou est spécialisé dans le domaine Bio, en hébreuorgani. L’agriculture organi vise à empêcher l’utilisation de produits chimiques tels les insecticides ou les pesticides, mais également à trouver les moyens naturels pour faciliter le développement des cultures. Ici par exemple, on élève toutes sortes d’animaux devenus les alliés de l’homme :

  • des « prédateurs » – araignées, pucerons… – pour éliminer les insectes nuisibles dévoreurs des fruits et légumes ;
  • des mouches mâles stérilisées pour tenter de diminuer les dégâts amenés par les larves destructrices des cultures – Rivka, notre interlocutrice française, s’occupe ainsi de millions de mouches en sachets transportables, exportables pour l’étranger ; Bio-Bee possède d’ailleurs des succursales à l’étranger, au Chili, en Turquie ;
  • des abeilles musclées (sortes de bourdons, solides et bien acclimatés) pour la pollinisation dans les serres. Lorsque l’on sait combien dans le monde, les abeilles meurent, voilà un bon concept…
  • des chouettes pour éradiquer les rats et autres mulots destructeurs des cultures,
  • des ânes pour tondre l’herbe dans les palmeraies. Les dattes comme tous les autres fruits et légumes sont naturellement « bio », avec le label de la petite abeille ;
  • des poissons en bassins avec des méthodes spéciales économiques en eau,
  • des vaches laitières (40 litres/jour) – la championne se trouve au kibboutz voisin : 80 litres/jour !

 

Les chercheurs de Bio-Bee sont très attentifs dans leur production à ne pas provoquer de déséquilibre d’espèces. Il s’agit juste d’amplifier le phénomène de lutte naturelle. Sur les 35 000 hectares d’espaces verts naturels, de serres et de chambres spécialement aménagées, les insectes prolifèrent naturellement, se reproduisent, se multiplient – les conditions climatiques idéales à leurs développement sont réunies dans cette région proche de la Jordanie. Sachons d’ailleurs que les Palestiniens, les Jordaniens et autres pays arabes, apprécient de bénéficier des innovations israéliennes !

Israël, laboratoire du monde !

Les idées audacieuses sont dans l’air en Israël. En effet il possède le plus haut taux de brevets par habitant au monde, la plus grande concentration de start-up (entreprises à fort potentiel de croissance) de la planète, le plus grand pourcentage du PIB investi en recherche et développement.

Comme dit la Bible, le peuple juif et Israël en tant que nation, sont déjà « une lumière pour le monde ». A l’heure où le monde s’inquiète pour la santé du globe, il serait bon de faire confiance à l’Etat hébreu, plutôt que de s’inquiéter de ses constructions… Cette nation a encore beaucoup à apporter à l’humanité !


Tou Bichvat : plantez des arbres avec le KKL !

Tou Bichvat (le 15 du mois de Chvat) est le « nouvel an des arbres » – ‘hag hahilanot – en Israël, qui est le seul pays au monde à voir sa forêt s’accroître depuis sa création. Tou Bichvat annonce la fin de l’hiver et la venue du printemps, moment où la sève monte dans l’arbre.
En un clic, plantez des arbres ! Avec le KKL (3), investissez en Israël en contribuant à l’accomplissement prophétique biblique…  

 

« Ainsi l’Eternel consolera Sion… Il rendra son désert semblable à un Eden,
et la ‘Arava à un jardin de l’Eternel »
 – Esaïe 51:3


‘hag tou bichvat samea’h !


(1) La stratégie était d’ériger, en une nuit, une tour et une palissade, formant l’embryon du Kibboutz.

(2) Les premiers Juifs à faire l’aliyah ont été les Allemands dans les années 30, puis les Italiens, enfin les Français avec les Bnei Aqiva (les Bnei Aqiva de France est le mouvement de jeunesse sioniste religieux le plus important au monde présent dans plus de 25 pays, né en 1929 sous l’impulsion du Rav Kook, basant ses valeurs sur la terre d’Israël, et la Torah.

(3) Le KKL est le Fonds national juif (Keren Kayemeth LeIsrael en hébreu), possèdant et gèrant plusieurs centaines de milliers d’hectares de terres en Israël. Fondé en 1901 en tant que fonds central du mouvement sioniste, il s’occupa du rachat de terres en Palestine et de la préparation des futurs pionniers sur le terrain. Il est connu pour avoir planté de nombreuses forêts.



Tags: , ,

Vision de pionniers (1)

24 janvier 2013
Pasteur Gérald Fruhinsholz

Le pont Ottoman

On a besoin de savoir que vivre en Israël nécessite une âme de pionniers. Israël n’est pas une nation comme une autre, et ceux et celles qui ont construit le pays étaient tous animés d’une vision – c’était un désert, et les Juifs ont dû faire face à de gigantesques défis pour faire d’Israël un pays habitable.

 
Au cours de notre tioul organisé par le Bnei Brit de Jérusalem (Robert Gamzon), nous avons pu visiter le kibboutz Guesher hayechana (le vieux pont) où l’on peut voir côte à côte trois ponts – celui des Romains, des Ottomans, et celui des Britanniques (en béton). Ces ponts situés au sud du Kinneret enjambent le Jourdain, qui est la frontière avec la Jordanie. En ce lieu appelé Naharayim (les deux fleuves), un rêveur fou, ingénieur russe ayant fait son aliyah, a imaginé en 1927 de construire dans la Jordanie de l’époque une Centrale hydro-électrique devant être la première Centrale fournissant de l’énergie à Israël.
 

Pinchas Rotenberg, c’est le nom de ce rêveur, est né en 1879 en Ukraine. Ayant étudié l’ingénierie à Saint-Pétersbourg,  Pinhas Rotenberg, un vrai socialiste,  adopte dans le temps de Dieu, la vision sioniste. En 1919, il s’installe dans la Palestine du Mandat Britannique dans le but de développer un système d’irrigation et d’électricité à partir des ressources locales. En l’espace de 5 ans, la Centrale de Neharayim fut construite, après 7 ans de tractations  avec les Jordaniens et le pouvoir britannique qu’il fallait convaincre, et après avoir difficilement réussi à collecter des fonds. Ce fut un chantier mémorable permettant à tous, Juifs et Arabes, de travailler à un projet commun, devant être une bénédiction avec cette nouvelle énergie si commune aujourd’hui, et si nouvelle à l’époque. Il fallut en outre édifier trois barrages en amont, pour que la Centrale puisse fonctionner en toute saison.


Autre nouveauté, le projet se fit sur la rive-est du Jourdain. Naharayim est comme une enclave en Jordanie, car l’usine fut construite à la jonction des deux rivières, le Yarmouk et le Jourdain. Le projet fut un immense succès, mais malheureusement la Centrale ne fonctionna que 16 années ! En 1948, lorsque l’Etat hébreu se vit attaquer sur tous les fronts par les armées arabes, l’usine et ses ouvriers, furent pris en otage. Après la guerre d’indépendance, elle fut abandonnée aux mains des Jordaniens… qui la laissèrent mourir. Il ne reste aujourd’hui que des vestiges démontrant le génie de ces sionistes rêveurs sachant construire un pays, et être ambassadeurs de paix.
 

Guesher hayechana

Guesher veut dire « pont » en hébreu. De l’autre côté de la route 90 le long du Jourdain, il y a le kibboutz « Guesher ha’hadasha » (le nouveau pont). Il fait face à « l’ancien pont » – Guesher hayeshana – qui fut donc transformé en musée permettant de comprendre comment des hommes animés d’une vraie vision, peuvent bâtir un pays, pour faire d’un désert… « un pays où coulent le lait et le miel ». 
 
A nous d’être des « ponts », à notre niveau, d’être des rêveurs bibliques ou sionistes, au sein des nouvelles générations, pour enjamber les fleuves d’ignorance et d’incompréhension, et permettre à Israël d’être porteur d’innovation et créateur d’énergie tel Pinhas Rotenberg.




Tags: , ,

Il ne dort ni ne sommeille …

2 janvier 2013
Pasteur Gérald Fruhinsholz


En 1996, lorsque D.ieu plaça Israël sur notre coeur, nous avions conçu  et affiché ce badge à chaque manifestation en faveur d’Israël se déroulant en France. Nous étions souvent une poignée de fidèles, avec des banderoles, un piano et nos voix, devant l’Ambassade d’Israël, pour exprimer notre soutien. Aujourd’hui, après 7 ans de vie en Israël, nous voulons plus que jamais, avec les conférences, les articles et les messages, avec notre site Shalom Israël et le journal, continuer à sonner la trompette, ou le shofar ! Et en ce début d’année 2013, nous voulons remercier toutes celles et ceux qui, d’une manière ou d’une autre, par des mails, par des dons, par un coup de fil, se tiennent avec nous sur la brèche.



Lekh lekha Israël !

De même, nous souhaitons à Israël et au peuple juif, les meilleurs voeux pour 2013 ! Croyant cependant que la situation sur un plan international n’est pas en faveur de l’Etat hébreu – loin de là – puisque les nations réunies (l’ONU notamment) s’ingénient à condamner sans relâche le gouvernement israélien pour sa décision d’aller de l’avant, de construire, et tout simplement de vivre, nous ne voulons pas nous contenter de plates salutations.

Israël a besoin de vrais amis. Des gens qui s’investissent et contribuent même à son économie, à un soutien sans faille et sans condition. D.ieu a permis de telles amitiés possibles : Mamré et Abraham, Jéthro et Moïse, Ruth et Bo’az, le roi Cyrus et Esdras… le pasteur William Hechler et Théodore Herzl. Lire à ce sujet notre livre « Lekh lekha Israël » – sur la destinée d’Israël et de l’Eglise.

Charles Westphal, pasteur et président de la Fédération Protestante de France (1961 à 1972), disait ceci : « Le mystère de l’Israël est inséparable du mystère de l’Eglise, il est notre mystère ; le mystère de notre péché et le mystère de notre grâce. Objets de la même révélation, de la même vocation, appelés au même jugement, promis au même Royaume, nous ne serons pas sauvés, au dernier jour, les uns sans les autres… »

 

 Le Ps 121 – Cantique des degrés – Shir hama’alot 

Lisons ensemble ce psaume en ce début d’année 2013, en étant d’un même coeur, en s’attendant à l’intervention surnaturelle du D.ieu de Jacob, également celui des nations. Écoutons-le, chanté par cette jeune israélienne au concours de l’Ecole de musique d’Israël, avec une interprétation tellement émouvante :

« Je lève mes yeux vers les montagnes …  
D’où me viendra le secours ? Le secours me vient de l’Eternel, qui a fait les cieux et la terre. Il ne permettra pas que ton pied chancelle ; Celui qui te garde ne sommeillera pas.
Voici, Il ne sommeille ni ne dort, Celui qui garde IsraëlL’Eternel est celui qui te garde, l’Eternel est ton ombre à ta main droite. Pendant le jour le soleil ne te frappera point, ni la lune pendant la nuit. L’Eternel te gardera de tout mal, Il gardera ton âme ; L’Eternel gardera ton départ et ton arrivée, dès maintenant et à jamais » – Ps 121


L’Éternel de justice – יהוה צדקנו !

« Pour vous qui craignez mon nom, se lèvera le soleil de justice, et la guérison sera sous ses ailes » – Malachie 4:2. Par ces mots de consolation, nous nous adressons également à tous les chrétiens persécutés dans le monde. Ils sont hélas nombreux, ignorés par les médias. Alors que Noël a été célébré dans les fastes et la bonne conscience de l’Occident, les chrétiens du Nigeria, du Soudan ou de Syrie se font assassiner en toute impunité… Pour vous qui subissez injustement ces violences, sachez que le Soleil de justice, le Prince de paix, est prêt de se lever, avec la guérison sous ses ailes. 


Pour Israël souffrant l’opprobre des nations, la justice divine sera également au RDV – le prophète Jérémie l’a écrit : « Voici les jours viennent, dit l’Eternel où Je susciterai à David un germe juste. Il règnera en roi et prospérera. Il pratiquera la justice et l’équité dans le pays. Juda sera sauvé, Israël aura la sécurité dans sa demeure. Et voici le nom dont on l’appellera :l’Eternel notre justice – Adonaï Tsidqenou » – Jérémie 23:5.

Meilleurs voeux, de justice et d’amour, à tous,
Gérald & Sophie, et toute l’équipe de Shalom Israël

Tags: , , , , , ,

No se adormecerá ni dormirá…

2 de enero de 2013
Pastor Gérald Fruhinsholz


« Soy cristiano y bendigo a Israel »

En 1996, cuando D.ios puso en nuestro corazón a Israel, confeccionamos este cartel que mostrábamos en cada manifestación celebrada en Francia a favor de Israel. Éramos muy a menudo un puñado de fieles, con banderas, acompañados por un piano y por nuestras voces, delante de la Embajada de Israel, para expresar nuestro apoyo.

En la actualidad, al cabo de 7 años pasados en Israel, queremos más que nunca seguir tocando el shofar por medio de las conferencias, de los artículos y de los mensajes, con nuestra página web de Shalom Israel y con el periódico.

Al inicio de este 2013, queremos agradecer a todos aquellos que de alguna manera, con sus mails, con sus donaciones, con sus llamadas, siguen en la brecha con nosotros.

 

¡Lej lejá Israel !

¡Transmitimos también a Israel y al pueblo judío, nuestros mejores deseos para el 2013 ! Como creemos sin embargo que la situación en un plano internacional no está a favor del Estado hebreo, todo lo contrario, ya que las naciones reunidas (la ONU en particular) se las ingenian para condenar sin tregua al gobierno israelí por haber tomado la decisión de seguir adelante, de construir, y sencillamente de seguir viviendo, no nos queremos conformar con felicitaciones « por cumplir ».

Israel necesita amigos verdaderos. Gente que se implique y contribuya incluso en su economía, que les apoye con sinceridad y sin condiciones. D.ios perimitió que se forjaran amistades como : Mamre y Abraham, Jetro y Moisés, Ruth y Bo’az, el rey Ciro y Esdras… el pastor William Hechler y Théodore Herzl. Leer al respecto nuestro libro « Lej lejá Israel«  – acerca del destino de Israel y de la Iglesia.

Charles Westphal, pastor y presidente de la Federación Protestante de Francia (1961 a 1972), decía lo siguiente : « El misterio de Israel es inseparable del misterio de la Iglesia, es nuestro misterio ; el misterio de nuestro pecado y el misterio de nuestra gracia. Partícipes de la misma revelación, de la misma vocación, llamados al mismo juicio, con la promesa del mismo Reino, no seremos salvados, en el día final, los unos sin los otros… »

 

El Salmo 121 – Cántico gradual – Shir hama’alot

Leamos juntos este salmo al inicio de este año 2013, con un mismo corazón, expectantes por la intervención sobrenatural del D.ios de Jacob, y también el de las naciones. Escuchémoslo, cantado por esta joven israelí en el concurso de la Escuela de música de Israel, con una interpretación muy conmovedora:

« Alzaré mis ojos a los montes…    ¿De dónde vendrá mi socorro?

 Mi socorro viene de Jehová, que hizo los cielos y la tierra. No dará tu pie al resbaladero, ni se dormirá el que te guarda.

He aquí, no se adormecerá ni dormirá el que guarda a Israel. Jehová es tu guardador; Jehová es tu sombra a tu mano derecha. El sol no te fatigará de día, ni la luna de noche. Jehová te guardará de todo mal; El guardará tu alma. Jehová guardará tu salida y tu entrada desde ahora y para siempre. » – Salmo 121

 

¡El Señor de justicia –  ! יהוה צדקנו  

« Mas para vosotros que teméis mi nombre, se levantará el sol de justicia con la salud en sus alas » – Malaquías 4:2. Con estas palabras de consuelo, nos dirijimos también a todos los cristianos perseguidos en el mundo. Por desgracia son muchos, los que son ignorados por los medios de comunicación. Mientras que Navidad se celebró con la ostentación y la buena conciencia de Occidente, los cristianos de Nigeria, de Sudán o de Siria son asesinados con total impunidad… Para vosotros que padecéis injustamente esta violencia, recordad que el Sol de justicia, el Príncipe de paz, está listo para levantarse, con la salud en sus alas.

Para Israel que también sufre el oprobio de las naciones, la justicia también llegará – Lo escribió el profeta Jeremías : « He aquí, vienen días-declara el Señor- en que levantaré a David un Renuevo justo; y El reinará como rey, actuará sabiamente, y practicará el derecho y la justicia en la tierra. En sus días será salvo Judá, e Israel morará seguro; y este es su nombre por el cual será llamado: « El Señor, justicia nuestra. – Adonaï Tsidqenou » – Jeremías 23:5.


Nuestros mejores deseos de justicia y de amor para todos,
Gérald & Sophie, y todo el equipo de Shalom Israël


Traducción :Esther KWIK