Messages étiquettés Terrorisme

La stratégie des lâches…

17 juin 2014
Pasteur Gérald Fruhinsholz


Il est consternant de voir l’attitude pour le moins inconvenante des médias traitant le kidnapping des jeunes  « colons israéliens ».

Où sont l’éthique et la décence des journalistes dans ce type de rapport biaisé ?… Il est vrai que lors de l’assassinat de la famille Fogel à Itamar le 12 mars 2011, il était aussi question des « cinq colons juifs » –  parmi eux, 3 enfants dont un bébé. Il faut décrypter : lorsque des Israéliens meurent assassinés, ce sont des colons (sous-entendu : tant pis pour eux), mais l’enfant palestinien qui meurt (quelquefois tué par une explosion non contrôlée d’un poseur de bombes), c’est toujours une victime pour laquelle l’occupant (israélien) est responsable.


Créativité morbide…

Concernant le kidnapping de ces jeunes étudiants d’Hébron – ce sont presqu’encore des enfants – les youyous et les coups de feu tirés en l’air ont retenti à Gaza, avec les habituelles distributions de bonbons et de gâteaux aux enfants : toujours la même démonstration de joie indécente.

Où sont vos commentaires, messieurs les journalistes ?… Est-ce là le visage d’une population désirant sérieusement la paix ?… Non, surtout pas la paix, ce serait couper le robinet de la manne des Occidentaux naïfs (mais surtout hypocrites) qui ne veulent même pas savoir où vont les millions de dollars offerts, ni à qui ils profitent !… Certainement pas aux plus pauvres d’entre eux. Les nantis de Gaza et de Ramallah pourront encore se faire construire de belles maisons en Arabie saoudite ou au Qatar.


Depuis 2013, Tsahal et le Shin-Bet ont déjoué plus de 64 tentatives d’enlèvements, mais la motivation des terroristes à enlever des Israéliens ne s’amoindrit pas. Le Hamas a investit des efforts massifs dans les tentatives de kidnapping à travers son large réseau terroriste – voir l’article de Tsahal.

« Eyal, Gilad et Naftali, trois jeunes Israéliens, ont été kidnappés par le Hamas. Ils ont été vus pour la dernière fois jeudi soir (12/06/2014) dans la région du Goush Etzion, proche de Jérusalem. Les forces israéliennes ont lancé l’Opération « Gardien de nos Frères » afin de retrouver les trois adolescents autour de la ville de Hébron. Près de 200 suspects palestiniens ont été arrêtés dans le cadre des recherches (voir LIEN de Tsahal, avec les prises d’armes). Les 3 jeunes Israéliens kidnappés sont : Eyal Yifrach, 19 ans, Gilad Shaar, 16 ans et Naftali Frenkel 16 ans ». 

Prions pour que ces jeunes soient retrouvés sain et sauf. Nous croyons que le voile de haine du peuple arabe tombera un jour :

« Les fils de tes oppresseurs viendront s’humilier devant toi, et tous ceux qui te méprisaient se prosterneront à tes pieds ;
ils t’appelleront ville de l’Eternel, Sion du Saint d’Israël…
Tu suceras le lait des nations, tu suceras la mamelle des rois, et tu sauras que JE suis l’Eternel ton sauveur, ton Rédempteur,
le Puissant de Jacob »

Esaïe 60:14-16



Tags: , , ,

« Je suis vivant… mais j’ai trop mal »

19 mars 2013
Pasteur Gérald Fruhinsholz


Ce sont les mots de Aaron Bryan Bijaoui, 16 ans, de l’école Ozar Hatorah : « Je suis vivant…. dit-il, son regard dans le vague, mais les autres ne sont plus là, et j’ai trop de mal à le supporter ».

Le matin du 19 mars 2012 à Toulouse, Aaron, comme à son habitude, accueille les plus jeunes élèves à l’école Ozar Hatorah. Ce matin-là, il voit Jonathan Sandler et ses fils, Gabriel et Arié arriver ; il est avec Myriam, 7 ans, la fille du directeur, à l’entrée de l’école. Mais ce matin-là, il a surtout fait face à l’innommable – Bryan est gravement blessé par balle.

La vie d’Aaron a définitivement changé. Sa mère dit qu’il ne rit plus comme avant ; il a vécu en direct l’horreur de l’école Ozar Hatorah. Il n’oubliera jamais les visages des enfants tués sous ses yeux, tout comme celui de Jonathan Sandler…


De même, nous ne voulons pas oublier… les victimes d’Itamar. La tuerie d’Itamar, c’est également le fait de fous islamistes, le 11 mars 2011, qui poignardèrent cinq membres d’une même famille, le père, la mère et trois de leurs enfants, le dernier à peine âgé de trois mois – ils vivaient à Itamar, une implantation israélienne, près de Schekhem (Naplouse).



« Pour plus de lumière »

C’est le titre du livre des Commentaires sur les Parachioth, par le Rav Jonathan Sandler (Editeur Kountrass). Avec ce livre, Jonathan nous emmène en voyage, au fil desParachioth – le passage biblique de la semaine – des fêtes, d’un bout à l’autre de l’année juive. En mettant en lumière, à chaque étape, leur signification et leur enseignement pour nous aujourd’hui, en ce 21 ème siècle si troublé, si tumultueux.

« Le jeune enseignant se consacrait à transmettre la pensée juive et faire le don, à l’élève et à son lecteur, de la capacité à se bâtir du sens à sa vie. Il fait, à travers ce livre entendre et rayonner sa voix. Et c’est bien dans cette perspective qu’Eva Sandler, l’épouse de Jonathan, a choisi comme titre à cet ouvrage « Pour plus de lumière ». »


‘Am Israël ‘hai !

C’était le 1er nov 2012, Binyamin Netanyahou était venu en France à Toulouse, pour être avec Eva Sandler, les parents de la petite Myriam Monsenego, et la communauté juive de Toulouse. Le Président François Hollande était venu également, suite aux évènements tragiques de Toulouse qui concernent la France, promettant de protéger les Juifs. Mais personne n’ignore que, de toute façon, ces menaces de la part d’un Islam extrémiste, iront en empirant, et que les Juifs, un jour ou l’autre, auront un choix à faire : ou bien subir l’opprobre en diaspora ou bien vivre libre en Israël.


Le chef de l’Etat hébreu Binyamin Netanyahou a parfaitement illustré cette pensée, en terminant son discours par ces mots : ‘AM ISRAEL ‘HAI – le peuple d’Israël vivra – il chantera même ces paroles, reprises par l’assemblée enthousiaste.

Oui, il arrivera le temps où D.ieu ôtera l’opprobre des nations (Ezéchiel 36:15) et fera cesser les insultes et l’ignominie. Oui, Israël vivra, ayant un rôle déterminant de salut pour l’humanité, et ce rôle est à jouer dans le pays que D.ieu a donné à Son peuple, Eretz-Israël. Le prophète Esaïe (ch 60) avait entrevu ces évènements, de loin. Ils sont devant nous.

« Lève-toi (Jérusalem), sois éclairée, car ta lumière arrive, et la gloire de l’Eternel se lève sur toi.
Voici, les ténèbres couvrent la terre, et l’obscurité les peuples ; Mais sur toi, l’Eternel se lève, sur toi sa gloire apparaît.
Des nations marchent à ta lumière, 
et des rois à la clarté de tes rayons.
Porte tes yeux alentour, et regarde : tous ils s’assemblent, ils viennent vers toi ; 
tes fils arrivent de loin, et tes filles sont portées sur les bras.
Tu tressailliras alors et tu te réjouiras, et ton cœur bondira et se dilatera,
quand les richesses de la mer se tourneront vers toi, quand les trésors des nations viendront à toi. »


Tags: , , , ,