Messages étiquettés soutien

Israël, une bénédiction pour les nations !

14 décembre 2013
Pasteur Gérald Fruhinsholz


Les pasteurs norvégiens à la knesset

Je suis admiratif et même jaloux de ces pasteurs qui ont réussi à se réunir pour faire acte de repentance et s’humilier, à la fois pour bénir Israël et leur propre nation. La Bible dit : « Si mon peuple sur qui est invoqué mon nom s’humilie, prie, et cherche ma face, et s’il se détourne de ses mauvaises voies,- Je l’exaucerai des cieux, Je lui pardonnerai son péché, et Je guérirai son pays » – 2Chron 7:14.

 

Mais il existe un autre principe essentiel à la bénédiction des nations – il passe par Israël. Je l’ai personnellement souvent rappelé à nos présidents (français) successifs. Ce principe est le suivant  : « Celui qui bénit Israël est béni »selon Genèse 12:3, 27:29, Nombres 24:9. Bien entendu, l’inverse est vrai : La nation qui maudit ou ne bénit pas Israël, ne prospérera pas, et sera jugé par Dieu.

 

Reçus à la Knesset pour une demande de pardon

Il est vrai que la Norvège est l’un des pays européens les plus antisionistes, pour ne pas dire antisémite. Sait-on que le rassemblement des jeunes sur l’île Utøya (près d’Oslo), qui fut l’objet d’un massacre en 2011, et qui était parrainé par les Travaillistes au pouvoir, était en fait un rassemblement à tendance antisémite visant à délégitimer Israël ?

De plus, on peut dire a posteriori que les Accords d’Oslo ont été très néfastes pour Israël, ouvrant la porte aux attentats meurtriers, jetant la faute sur les méchants « colons » israéliens, et perpétuant l’idée de l’idéologie pernicieuse : « les territoires pour la paix ».

 

Ces pasteurs représentant une trentaine de congrégations norvégiennes, sont venus pour présenter des excuses, en rapport aux Accords d’Oslo… et à l’antisémitisme/antisionisme du gouvernement et de leur pays (voir le site Philosémitisme).

Ils ont été reçus par la député Gilal Gamliel, qui est président du Caucus de la Knesset (Comité en lien avec les Chrétiens amis d’Israël) : « En tant que présidente du Caucus, je constate, lors des nombreuses conférences internationales, l’amour des chrétiens aimant Israël. Aujourd’hui, ce sont des leaders chrétiens de Norvège qui viennent pour la première fois à la Knesset demander pardon pour une longue liste d’implications de leur pays à l’encontre Israël, allant de la Shoah aux Accords, et aux dons faits à des organisations terroristes soutenant le boycott d’Israël ».

 

Une vision pour réparer l’injustice et redonner la bénédiction

Le pasteur Terje Liverød est l’initiateur de cette démarche de repentance. Missionnaire en Norvège pour le monde musulman depuis 30 ans, cet homme reçut une vision claire de Dieu sur Ses projets envers la Norvège : Il vit dans une vision prophétique une délégation se présentant en Israël pour une demande de pardon ; il ne pouvait reconnaître aucun des leaders norvégiens connus ; ces pasteurs venaient de tout le pays, et ils étaient mûs par un même esprit d’unité.

Puis lors d’une Conférence sur le sujet de la renaissance de la Norvège, réunissant 3000 personnes, une femme chrétienne eut cette parole, 1) que la Norvège ne pouvait rentrer dans la bénédiction sans une vraie réconciliation avec Israël, 2) qu’elle avait vu dans un songe un homme devant être le pont entre la Norvège et Israël.

Reconnaissant cet homme comme étant le pasteur Terje Liverød, elle le fit monter sur la plate-forme, et convoqua tous les responsables pour investir le pasteur de ce mandat.

C’est ainsi que Terje Liverød se mit en quête des pasteurs désireux de composer la délégation. Ce ne fut pas facile, mais le projet se concrétisa, et ensemble, ils firent la Déclaration ci-dessous :

 

DECLARATION de pasteurs et responsables d’église en Norvège

 

Nous, pasteurs et responsables d’églises de Norvège, faisons cette déclaration : en tant que leaders chrétiens, nous nous repentons et demandons pardon pour l’attitude de la Norvège à la fois dans le contexte de l’Eglise, et dans d’autres parties de la société norvégienne.

Nous, dirigeants du peuple et de l’Eglise de Norvège, proclamons que nous ferons de notre mieux pour conduire notre pays dans le changement.

Nous voulons voir un vrai changement en Norvège, en bénissant Dieu et Israël.


Pardonne-nous Israël, en tant que nation :

– Pour les Accords d’Oslo, qui préconisent la division d’Eretz Israël.

– Pour l’argent de la Norvège qui a fini au soutien des organisations terroristes.

– De n’avoir pas déménagé notre ambassade à Jérusalem, capitale éternelle et indivisible d’Israël.

– De ne pas avoir pris la défense d’Israël dans un monde qui est de plus en plus hostile.

– Pour l’attitude antisémite et antisioniste des politiques et des médias en Norvège.


Pardonne-nous Israël, en tant qu’Eglise :

– Pour ne pas avoir résisté à l’attitude politique anti-israélienne de la Norvège.

– Pour le fait que beaucoup dans l’Eglise aient rejeté le rôle d’Israël dans le plan de Dieu.

– Pour notre tiédeur envers la persécution que vous avez subie.

– Pour l’indifférence envers vous qui êtes la « nation choisie » de Dieu.

– Pour les déclarations antisionistes de dirigeants de l’Eglise.

– Pour avoir permis la Théologie du Remplacement, et sa propagation dans les églises.


Nous déclarons  que :

  1. Israël est la mère spirituelle de l’Eglise – Israël nous a donné les Écritures saintes, les prophètes, les apôtres, et le Messie.
  2. Le rejet spirituel d’Israël a conduit à la Théologie de Substitution, ayant débuté dans l’Eglise luthérienne de Norvège, et s’étant propagé aux églises indépendantes.
  3. Dieu a confirmé Ses promesses faites à Israël. Nous sommes convaincus que Dieu tiendra Ses promesses à la fois pour Israël et pour l’Église.
  4. La culture et la tradition de notre nation est construite sur un socle de valeurs judéo-chrétiennes fondées sur des racines juives.


Pardonne-nous Israël, en tant que nation :

– Pardonnez aux amis d’Israël dans l’Église en Norvège qui n’ont pas suffisamment élevé leur voix en faveur d’Israël.

– Pour les forces puissantes qui exigent un boycott d’Israël dans tous les domaines, y compris dans le commerce.

– Pour l’argent envoyé par le gouvernement norvégien servant indirectement à soutenir les terroristes.

– Pour les nombreux responsables politiques qui ont à plusieurs reprises fait des commentaires anti-israéliens, et pour notre incapacité à réagir.

– Pour la généralisation de l’antisionisme dans les médias, la télévision, les journaux, la radio et Internet.

– Pour notre Constitution qui a empêché les Juifs d’entrer dans le royaume jusqu’en 1851.

– Pour avoir envoyé les Juifs de Norvège dans les camps de la mort nazis pendant la Seconde Guerre mondiale.

– Pour avoir rejeté les Juifs après la Seconde Guerre mondiale.

– Pour ne pas avoir donné à Israël la gloire pour l’importante contribution de ce pays à l’humanité. Sans les innovations d’Israël, nos hôpitaux ne fonctionneraient pas comme ils fonctionnent aujourd’hui. De même pour nos ordinateurs et la téléphonie en général.

– Pour nous qui nous sommes alliés avec des puissances qui cherchent à détruire la nation d’Israël.


En tant que leader spirituel en Norvège, nous voulons briser ces alliances. Les Accords d’Oslo ont cherché à diviser le pays. Les Accords ont conduit à débloquer d’importantes sommes d’argent qui ont été transférées par l’État norvégien aux groupes palestiniens impliqués dans le terrorisme.

 

Nous déclarons que :

  1. Israël est une grande bénédiction pour le monde.
  2. La révélation de Dieu vient par Israël.
  3. La Parole de Dieu est venue par Israël
  4. Christ notre Sauveur est né juif en Israël.
  5. Les médias norvégiens ont pendant des années, fourni une couverture biaisée et déséquilibrée du conflit au Moyen-Orient, particulièrement à l’encontre d’ Israël.
  6. Israël est aujourd’hui une bénédiction pour le monde, et une bénédiction dans les domaines financiers, culturels, technologiques et spirituels, ainsi que dans de nombreux autres domaines.


En tant que leaders des différentes églises en Norvège, nous affirmons enfin que :

  1. – La Norvège en tant que nation a un appel à bénir Israël.
  2. – La Norvège en tant que nation a une vocation à aider Israël à sécuriser ses frontières.
  3. – La Norvège en tant que nation doit reconnaître le droit juif à la propriété pour Eretz Israël.
  4. – Nous, en tant que nation, avons une vocation à être parmi les alliés les plus forts d’Israël.
  5. – Nous travaillerons à ce que la Norvège soit un solide ami d’Israël dans les générations à venir.

Comme Henrik Wergeland, Trygve Lie, Kaare Kristiansen et de nombreux pères de notre nation, nous souhaitons une nation et un peuple qui bénissent Israël et le peuple juif.


 

« Je bénirai ceux qui te béniront et je maudirai ceux qui te maudiront » – Genèse 12:3

Nous prions de tout notre cœur : Seigneur, bénis Israël !
(par Anita Apelthun Heureux)


Tags: , , , , , , , ,

Joyeuse fête de ‘Hanoukah !

28 novembre 2013
Pasteur Gérald Fruhinsholz


Bonne fête de ‘Hanoukah à tous nos amis juifs d’Israël et d’ailleurs ! 
Cette mega-menorah a été réalisée par un entrepreneur protestant dans son propre atelier, financée par l’organisation hollandaise « Chrétiens pour Israël ».
Nous nous associons à ces amis chrétiens pour bénir Israël en ce temps où les nations s’acharnent à conclure de mauvais accords laissant l’Etat hébreu sur la touche. Comme à Munich, les nations se lavent les mains, ne cherchant que leur propres intérêts, sans savoir qu’ils seront de toute façon victimes de leur propre lâcheté.
 
Klaas Ziljstra est l’auteur de cette menorah/Magen David de 10 mètres de haut, solidement fixée sur une base de 6 tonnes en vue d’affronter les méchants vents du nord – beau symbole démontrant la solidité de l’Etat hébreu capable d’affronter ses pires ennemis.
 
La Bible déclare : « Pourquoi ce tumulte parmi les nations ? Ces vaines pensées parmi les peuples ? Pourquoi les rois de la terre se soulèvent-ils et les princes se liguent-ils avec eux contre l’Eternel et contre son Oint ?… Celui qui siège dans les cieux rit, le Seigneur se moque d’eux. Puis Il leur parle dans sa colère, il les épouvante dans sa fureur : c’est Moi qui ai oint mon roi sur SION, ma montagne sainte » – Psaume 2.
 

Le Musée du désert, commémorant l’histoire des Camisards

J’écris cette lettre de la région du Gard qui a vu un déchaînement barbare pendant tout un siècle (de la Révocation de l’Edit de Nantes en 1685 par le roi louis XIV, jusqu’à la Révolution française de 1789) des « dragonnades » à l’encontre des familles huguenotes. Des centaine de milliers de ces Protestants, l’élite de France, ont dû fuir en hollande, en Allemagne et en Suisse, pour échapper à ces massacres dignes des nazis et des islamistes actuels. Ils étaient pourchassés, torturés, les femmes violées, les têtes des bébés fracassés, les pasteurs envoyés aux galères, simplement parce qu’ils lisaient la Bible du Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob.

J’aime à penser que cet ami Klaas, chrétien hollandais, est issu de la lignée de ces Huguenots des Cévennes qui puisaient leur foi en la Bible, trouvant la force dans le Dieu de Jacob.
 
La fête de ‘Hanoukah, fête que Jésus a lui-même fêté (Jean 10:22), symbolise également ce combat, contre les Grecs (IIe siècle av JC). Elle célèbre la victoire militaire des Maccabées, et symbolise la résistance spirituelle du judaïsme à l’assimilation, et notamment à l’interdiction de la circoncision. Un sujet bien actuel…
Les « Chrétiens pour Israël » hollandais ont déjà pensé à déplacer cette énorme ménorah devant le Parlement européen pour protester contre d’éventuelles « réformes » anti-juives…
 
‘Hag ‘hanoukah samea’h !


Tags: , , , , ,

DPPJ 2013 – Sur la brèche…

7 octobre 2013
Pasteur Gérald Fruhinsholz

Les chrétiens se sont une nouvelle fois réunis à Jérusalem, comme à chaque premier dimanche d’octobre – ils étaient Américains, Malaisiens, Philippins, Danois, Français, Japonais… pour le DPPJ – le Jour de Prière pour la Paix de Jérusalem. Comme prévu de nombreux pasteurs et responsables d’organisations chrétiennes étaient là  ; de même des invités juifs : le rav Schlomo Riskin d’Efrat, et Mme Naomi Tsour, adjointe au Maire de Jérusalem. Ensemble, nous avons chanté l’Hatiqvah ; l’émotion était au rendez-vous, ainsi que la joie d’être unis pour soutenir la nation choisie de l’Éternel. La soirée était retransmise en direct par la chaîne God-TV, à travers le monde. Cette année, 300 000 églises dans 175 nations étaient participantes pour ce Jour spécial du 6 octobre 2013.


La prière fait la différence !

Robert Stearns, directeur du DPPJ, avait déjà déclaré : « Nous ne sommes pas réunis ici pour une expérience religieuse, nous sommes là parce que nous croyons que la prière fait une différence… Lorsque les plans de paix de l’homme échouent, la paix de D.ieu peut survenir… Aujourd’hui, une génération après la Shoah, l’Église ne sera pas silencieuse. Nous élevons nos voix devant l’ONU et l’Union européenne, dans nos églises, dans les universités, devant la Maison Blanche, et nous élevons nos voix vers les quatre coins de la terre … Il est temps pour le peuple de Dieu non seulement d’entendre le shofar … mais d’être le shofar ! « 

 

Paroles glanées

Naomi Tsour, adjointe au maire de Jérusalem

(Rav Riskin) – « La Parole de Dieu parle mieux que le New-York Times ! »… elle est plus puissante que n’importe quel Djihad ! »

(Robert Stearn) – « Fais de Jérusalem ta priorité, car la Parole le dit : « que ma langue s’attache à mon palais si je ne fais de Jérusalem le principal sujet de ma joie » (Ps 137). Et de citer le prophète Esaïe 62 :« Pour l’amour de Sion, je ne me tairai pas ; pour l’amour de Jérusalem, je ne prendrai pas de repos jusqu’à ce que son salut paraisse… » 

 

Négociations ou annexion ?

Alors que le monde force Israël à décréter un illusoire Etat palestinien, les assassinats continuent. Récemment, deux soldats israéliens ont été assassinés froidement, et une petite fille de 9 ans a été victime d’un sniper palestinien. Où voit-on la moindre tentative de construire un Etat qui se respecte lorsque de tels exactions sont commises, sans aucune demande de pardon de la part des autorités palestiniennes… ni reconnaissance d’un Etat juif ?

Rav Shlomo Riskin, d’Efrat
et Robert Stearn



Alors qu’un Etat palestinien semble une chose impossible, pouvons-nous alors ouvrir une autre porte ? Je laisse parler un pilote chrétien, Tim Larribau, qui a un avis sur la question ; il croit au bonheur des Arabes… dans une vue sioniste et biblique (voir son article complet sur son blog) :

« […] Quant à la politique de colonisation israélienne, j’ai un avis très différent de la dichotomie habituelle. Et si c’était la meilleure chose qui pouvait arriver aux Palestiniens ? Et si les Israéliens, débarrassés de la peur du terroriste et de la crainte d’être exterminés par des armées arabes, pouvaient appliquer sereinement leur tradition de l’étranger ami d’Israël et pleinement intégré dont bénéficient déjà de nombreux arabes qui en sont très satisfaits ? Et si ces colonies allaient à nouveau apporter des capitaux, permettre l’ouverture de commerces, créer de l’emploi et rendre aux Palestiniens intelligents l’espoir d’une vie meilleure loin des conflits bêtes et d’un nationalisme arabe qui a montré sous toutes ses coutures son lamentable échec ? […]»

 
N’est-ce pas une bonne formule ? Tim termine son article : « … Vive Israël ; j’en appelle aux dirigeants des nations occidentales pour qu’ils appuient enfin, sans ambiguïté et sans fausse empathie pour des dirigeants palestiniens irresponsables, la seule nation démocratique d’état de droit qui est un exemple pour le Moyen-Orient et pour beaucoup de nations occidentales qui perdent leurs valeurs en quelques décennies ! »
 

Citons Amos pour finir, comme l’a fait le Premier Ministre Netanyahou à l’ONU:

« Je ramènerai les captifs de mon peuple, ils rebâtiront les villes dévastées et les habiteront, ils planteront des vignes… JE les planterai dans leur pays, et ils ne seront plus arrachés du pays que JE leur ai donné, dit l’Éternel ton Dieu »

Amos 9:13-15



Tags: , , , , , ,

La Marche de Jérusalem 2013

26 septembre 2013
Pasteur Gérald Fruhinsholz

La Marche de Jérusalem s’est superbement déroulée, avec l’enthousiasme bon enfant et l’émotion qui la caractérisent. Cette Marche a été initiée dans la vie de la nation comme un joyeux défilé des différents organismes d’Etat – Banques, Poste, Cie aérienne, services sociaux, mais également divers corps militaires ou policiers, auxquels s’ajoutent les associations israéliennes, artistiques, ou d’entre-aide aux handicapés. On a même vu défiler une équipe de football américain, les « lions ». Tiens, les bikers n’étaient pas au RDV… C’est toujours émouvant de voir les pilotes, stewards et hôtesses de l’air d’El-Al, danser main dans la main, et chanter dans les rues de Jérusalem. Israël est unique ! Voit-on cela dans nos pays occidentaux ?… 



Comme prévu les chrétiens évangéliques étaient de la partie, le gros des troupes étant issu des délégations de l’Ambassade Chrétienne Internationale de Jérusalem (ICEJ) qui organisent avec d’autres organisations sionistes chrétiennes, une visite d’Eretz Israël et des conférences auBinyanei haouma et dans les nombreux hôtels de Jérusalem. Environ 5000 chrétiens issus de 150 nations sont venus pour Soukkot en Israël. C’est bien pour l’économie. Notons qu’Israël est le seul pays au Moyen-Orient, où les chrétiens se sentent accueillis, et en sécurité.

Il faut voir la marée jaune-verte des milliers de Brésiliens et Boliviens dévaler les rue en criant leur amour pour Israël, ou la grâce colorée des asiatiques, chinois, tawanais, philippins, thaïlandais, indonésiens… Les Francophones sont là également, de Nouvelle Calédonie, des Antilles, d’Afrique, et bien sûr de France, Belgique et Suisse.

Et oui, les Suisses toujours au RDV avec les grosses cloches alpines… il manque juste les vaches. Toujours en force : les Finlandais, les Hollandais, Danois, Norvégiens, et Suédois. Sans oublier l’Europe de l’est, les Russes, Hongrois, Ukrainiens, etc. Un vrai festival folklorique. Tous, avec leurs spécificités culturelles – couleurs, costumes, bannières. Tous, avec la même ferveur non dissimulée de l’amour pour Sion, selon Esaïe 62 : « Pour l’amour de Sion, je ne me tairai pas, pour l’amour de Jérusalem, je ne prendrai pas de repos, jusque ce que son salut paraisse comme l’aurore, et sa délivrance comme un flambeau qui s’allume ». 


N’est-ce pas là une belle illustration des temps prophétiques (Zach 14:16) décrivant la venue des nations à Jérusalem « pour adorer le roi, Adonaï Tseva’ot, et fêter Soukkot »  ?…

 

Une rescapée à l’honneur !…

L’expression semble incongrue, tant le sujet est lourd, évoquant le sort des rescapés de la Shoah ayant pour la plupart perdu toute leur famille dans les camps de la mort. Pourtant, des centaines de ces victimes de la Shoah se sont portées candidates à ce titre de « Miss Shoah », organisée par la marie de Haïfa. Cela s’est passé à la soirée israélienne de l’Ambassade chrétienne. Shoshana Kolmer, 93 ans, s’est vue décerner le prix de l’élection de Miss Shoah 2013 !

Voir l’article de N. Hamou – Présenté comme  »une célébration de la vie », l’événement initié par Yad Ezer l’Haver –  »Main tendue à un ami », une association caritative sise à Haïfa qui héberge des victimes de la Shoah, s’est notamment attiré le soutien de l’Ambassade Chrétienne Internationale de Jérusalem. Cette organisation évangélique pro-israélienne fondée en 1980 a ainsi remis un chèque de 1 million de shekels (plus de 200 000 euros) au directeur de Yad Ezer pour la construction d’un nouvel édifice destiné à loger des survivants de la Shoah  ».

 

En Israël subsistent encore 200 000 rescapés de la Shoah. Un tiers d’entre eux vit sous le seuil de la pauvreté. Cet événement, le « concours de beauté », qui rend la dignité à ces victimes des atrocités nazies, permettra de mettre  en lumière ces faits difficiles (voir ICEJ Haïfa).

Shoshana Kolmer déclarera : « Ma couronne ne ressuscitera pas les morts. Mais cette récompense a un sens. Elle prouve que les Nazis n’ont pas volé mon estime de soi, mon humanité, ma dignité ».

Aujourd’hui, c’est sim’hat Torah.

Les rouleaux de la Torah sortent dans les rues, les rabbins dansent, la joie du pays est générale. Le Seigneur a précisément honoré ce jour : « En ce jour-là, une source sera ouverte pour la maison de David et les habitants de Jérusalem… » – Zacharie 13



Tags: , , , , ,