L’Opération Moïse… terminée

1 septembre 2013
Pasteur Gérald Fruhinsholz

 

Ça y est, les 450 derniers Juifs éthiopiens sont arrivés à Jérusalem ! Pendant que l’Occident tergiverse et tombe dans le ridicule d’une intervention ratée en Syrie, Israël continue à travailler à ses « mitsvot ». Il y a 29 ans se déroulait la « mitsva Moshé ». Aujourd’hui, elle se termine.

La Mivtsa Moshé est « l’Opération Moïse » qui a permis aux Ethiopiens juifs de faire leur aliyah. Plusieurs « opérations » clandestines (du fait de la situation politique au Soudan et en Ethiopie), furent en fait nécessaires : Opération Moïse en 1984, Opération Josué en 1985, Opération Salomon en 1991. Voir le site de Tsahal. Il s’agissait en effet d’opérations commandos menées comme des opérations militaires.


Le terme Falasha est peu utilisé par les Juifs éthiopiens qui emploient plutôt Beta Israel (la « maison d’Israël », ou « famille d’Israël »). Falasha signifie en amharique : « exilé » ou « immigré ». On trouve aussi, selon les régions d’Éthiopie, les termes Kayla etesra’elawi (israélite). Depuis l’immigration en Israël, le terme Beta Israel disparaît aujourd’hui au profit de « Juifs éthiopiens » ou simplement ethiopim. C’est en 1975 que le gouvernement israélien reconnut la judaïté des Beta Israël.

 

Les derniers sont arrivés !

« A leur descente d’avion, plusieurs immigrants, certains en tenue traditionnelle éthiopienne, ont embrassé le sol du tarmac de l’aéroport. Les immigrants, qui ont voyagé à bord de deux avions affrétés par l’Agence juive, en charge de l’immigration, ont été escortés depuis Addis Abeba par le président de l’organisation Natan Sharansky. Le gouvernement israélien avait décidé en nov 2010 d’accélérer l’immigration de 8.000 Falashamouras (Falashas du nord) se trouvant dans des camps, notamment à Gondar dans le nord de l’Ethiopie…

Tous ont dû prouver leur filiation du côté maternel à des ancêtres juifs, leur volonté de se convertir au judaïsme et leurs liens avec des parents juifs en Israël. En tout, plus de 100.000 Juifs d’Ethiopie ont immigré en Israël au cours des vingt dernières années, notamment lors des opérations « Moïse » et « Salomon », en 1984 et en 1991. Actuellement, plus de 120.000 Juifs éthiopiens vivent en Israël… » (Belga).

 

« Voici, je les rassemblerai de tous les pays où je les ai chassés… Je les ramènerai dans ce lieu, et Je les y ferai habiter en sécurité. Ils seront mon peuple… Je les planterai véritablement dans ce pays, de tout mon cœur et de toute mon âme » – Jér 32 :37-41.

 

Ebenezer – la part des chrétiens

En 1991, lors de la guerre du Golfe, alors que les scuds tombaient sur Israël, des chrétiens évangéliques se trouvant à Jérusalem décidèrent (« sur ordre d’En-haut ») d’entreprendre eux aussi des « opérations » pour rapatrier les Juifs d’ex-URSS, libérés de par la chute du Mur de Berlin.  Ce fut le début de l’organisation internationale « Ebenezer Opération Exodus« .
53 Bnei Menashei en route vers Israël – déc 2012

En affrétant des bateaux et des avions, ces organisations chrétiennes, en concertation avec l’Agence Juive, participent à l’aliyah, selon les prophéties – Esaïe 49 :22 : « Ainsi a parlé le Seigneur, l’Eternel : Voici : Je lèverai ma main vers les nations (goyim), Je dresserai ma bannière vers les peuples ; Et ils ramèneront tes fils entre leurs bras, ils porteront tes filles sur leurs épaules ».


Par la suite, ce furent les Bnei Menashei d’Inde qui bénéficièrent de l’action conjointe des autorités israéliennes et des chrétiens, avec shavei Israel, une oeuvre conduite par Michael Freund, qui écrivit : « C’était un voyage long et fatigant, mais extrêmement émouvant. Les Bnei Menashe versèrent beaucoup de larmes de joie – et moi aussi ! Nous prévoyons de ramener plus de Bnei Menashe à la maison. Je veux juste vous dire merci pour vos prières et votre soutien. J’espère que nous allons continuer de collaborer ensemble – juifs et chrétiens – dans le déroulement du plan divin et le retour du peuple d’Israël dans leur patrie ancestrale ».


A la veille de Rosh hachana, nous ne pouvons que remercier le Créateur, pour l’accomplissement de ses plans, et la protection de Son peuple, Israël, quand Amalek déploie toutes ses ruses..


L’équipe de Shalom Israël et leurs amis chrétiens adressent à Israël et aux amis juifs
un grand « CHANA TOVA »!


Print Friendly, PDF & Email

Article suivantRead more articles