Yom Yerushalaïm 5771


Chrétiens indonésiens à Jérusalem

Nous les avons rencontrés rue Ben Yehouda, en ce jour de fête de YOM YERUSHALAÏM. C’était avec ces mots d’encouragement : « Don’t worry Israel, G.od is with you, we are behind you !… » – (« Ne t’inquiète pas Israël, D.ieu est avec toi, nous sommes derrière toi ») au travers la danse et des chants, que ces chrétiens venus de la lointaine Indonésie (200 millions d’habitants, dont 90% sont musulmans) pour encourager Israël. Voir la video


Pour la cause de SION
Esaïe 34:8 mentionne « la cause de SION » :
« C’est un jour de vengeance de l’Eternel,
le 
temps où D.ieu règle ses comptes pour la défense d’Israël »


Défendre l’intégrité d’Israël et celle de Jérusalem – « la ville du grand Roi » – fait partie de nos responsabilités – Juifs et non-juifs qui aimons le D.ieu de Jacob. Comme le souligne avec justesse et excellence un rabbin, Jérusalem en tant qu’Epouse, ne peut être divisée entre deux hommes ou deux peuples… à moins qu’elle ne soit considérée comme une « prostituée » par les nations.

D.ieu dit à Jérusalem/Israël : « Pour toujours, Je te fiancerai à moi. Je te fiancerai à moi en donnant comme dot et la justice et la droiture, l’amour et la tendresse. Je te fiancerai à moi en donnant pour toi la fidélité, et tu connaîtras l’Eternel » – Osée 2:21-22. Quel est l’homme qui acceptera que sa femme soit « partagée » ? Il nous appartient à tous de réagir.


Yom Yerushalaim, hier, 28 Iyar 5771

Il y a en France des maires qui n’hésitent pas à lever les couleurs palestiniennes au fronton de leurs mairies, des organisations qui ne prennent pas de gants pour boycotter les produits d’Israël,  des universités qui refusent les auteurs juifs israéliens, des cours de justice en France qui ne laissent pas rentrer un homme avec sa kippa… cela se passe comme en 1933. Jusqu’où va-t-on laisser faire ces choses sans réagir ?… Chacun de nous peut afficher sa couleur, et se mobiliser contre la division d’Israël et de Jérusalem. C’est un devoir-citoyen, car ce sont les valeurs de notre civilisation judéo-chrétienne qui sont en danger, celles qui ont fait notre humanité et constituent le socle pour une vraie justice et une vraie liberté dans le monde.


C’est le temps où D.ieu va « régler Ses comptes »… personnellement, je préfère être dans Son camp que dans le camp de l’Adversaire.


Gérald & Sophie Fruhinsholz
2 juin 2011




Print Friendly, PDF & Email

Article suivantRead more articles