Messages étiquettés tribune

Israël pleure ses enfants

2 juillet 2014
pasteur Gérald Fruhinsholz


Plus de 10 000 personnes ont assisté à l’enterrement de Gilad, Naftali et Eyal, à Modiin !

Un événement sans précédant en Israël, mettant le point final – un coup de couteau pour les familles et les proches des enfants, après 18 jours de recherche desespérée, et d’espoir fou de les retrouver vivants. Toute une nation, unifiée dans la douleur et l’incompréhension – la Knesset au complet était là, les religieux étaient là ensemble avec les laïcs… Quelle douleur, mais quelle dignité et quelle expression d’unité étaient manifestées là dans cet évènement.


Voici ci-dessous l’article de notre ami chrétien de Belgique, Luc Henrist, conférencier en Europe sur des sujets touchant Israël. Ce texte répond à bon nombre de chrétiens qui portent sur Israël un regard critique, déformé à la fois par la désinformation médiatique, et par une vision trop humaniste.


70 ans après sa création, Israël demeure encore une énigme pour de nombreux chrétiens. Un travail de hasbarah (explication) demeure toujours indispensable, afin que l’image d’Israël, (et finalement celle de Dieu, Israël étant “le peuple de Dieu”), s’approche davantage de la vérité. L’Ennemi de l’humanité, qu’il soit nommé Amalek ou Satan, en touchant Israël, est plus que jamais l’ennemi de Dieu. Ce dernier connait la destinée finale et glorieuse d’Israël, il décoche ses flèches, “animé d’une grande colère et sachant qu’il a peu de temps”, avant le grand Evénement.

Le Messie-Roi vient poser Ses pieds à Jérusalem (Zach 14) pour établir son royaume de paix et de justice ! ce ne sera ni à New-York, ni à Paris ni à Rome, ce sera dans une Jérusalem une et indivisible, capitale de l’Etat hébreu.

“Car de Sion sortira la Torah, et de Jérusalem la Parole de l’Eternel” - Esaïe 2


Gérald Fruhinsholz

PS : la mort du jeune Palestinien n’est pas élucidée. Il est trop facile de parler de vengeance. On a l’habitude au Moyen-Orient des mises en scène macabres, justifiant aujourd’hui une 3e Intifada. Il peut aussi s’agir d’un crime d’honneur ; on connait cela dans le monde arabe. Attendons la fin de l’enquête.

*    *    *    *    *

Réflexion sur l’assassinat de 3 Juifs israéliens par le Hamas…

par Luc Henrist
(avec son aimable autorisation)

1 juillet 2014


Les corps d’Eyal Yifrach 19 ans, Naftali Frenkel 16 ans et Gilad Shaar 16 ans, les trois adolescents kidnappés par le Hamas, ont été retrouvés par l’Armée de Défense d’Israël ce lundi 30 juin.

On n’avait plus de nouvelles de ces 3 étudiants d’une école religieuse depuis le 12 juin. Une voiture brûlée avait été retrouvée le lendemain matin tout près d’Hébron, ce qui avait conduit les forces israéliennes à concentrer leurs efforts de recherche dans et autour de cette ville antique. La recherche impliquait un déploiement intense 24h/24h, dans les villes et les villages palestiniens, et même dans les puits et les grottes qui se trouvent dans les collines environnantes.

 

Cette recherche a perturbé la vie de nombreux habitants de la région. Certains journalistes européens en ont profité pour accuser Israël d’imposer une «punition collective» à la population palestinienne et de commettre des «crimes de guerre» contre eux. Ne vous y trompez pas, ces 3 adolescents ont été kidnappés et assassinés par les terroristes du Hamas parce que juifs et israéliens, contrairement à ce que certains médias laissent entendre.

Cet effort de recherche pour sauver ces jeunes, représente ce que tout pays épris de liberté aurait fait pour retrouver ces adolescents et les rendre à leurs parents.

 

Quelques exemples dans la Bible nous montrent que cet effort était juste et droit. Le patriarche Abraham, par exemple, n’a pris l’épée qu’une fois dans sa vie. Mais il l’a fait pour récupérer son neveu Lot et sa famille après qu’ils aient été enlevés dans la bataille des rois, comme cela est décrit dans Genèse 14 (Dès qu’Abram apprit que son neveu avait été fait prisonnier, il arma 318 de ses plus braves serviteurs, nés chez lui, et il poursuivit les rois jusqu’à Dan). Ce qui est intéressant, c’est de voir que lorsqu’Abraham a terminé sa mission et qu’il était de retour chez lui, ce personnage extraordinaire, Melchisédek,  vient à ce moment précis, pour le bénir, en disant: «Qu’Abram soit béni par le Dieu très-haut, le maître du ciel et de la terre! Béni soit le Dieu très-haut qui a livré tes ennemis entre tes mains!» (Genèse 14:19-20)

Melchisédek, présenté dans la Bible comme un roi sacerdotal divinement choisi, aurait pu se présenter à Abraham à tout moment, mais il a choisi de le faire à ce moment particulier, et il a alors prononcé cette grande bénédiction sur lui. On peut donc en conclure que cette histoire biblique approuve les efforts pour sauver des prisonniers comme une juste mission.

 

Nous le voyons à nouveau dans la campagne menée par David pour sauver et récupérer toutes les personnes et tous les biens emportés par les Amalécites, comme cela nous est raconté dans 1 Samuel 30. Lorsque les Amalécites eurent pillé et incendié Tsiklag, une rébellion se soulève contre David dans son propre camp : «Mais David reprit courage en s’appuyant sur l’Eternel, son Dieu » (v.6) et «David consulta l’Eternel en disant: «Dois-je poursuivre cette troupe? Réussirai-je à la rattraper?» L’Eternel lui répondit: «Poursuis-la, car tu la rattraperas et tu délivreras les prisonniers».

 

Évidemment, certains bons chrétiens vont me dire que «nous ne sommes plus sous la Loi, mais sous la Grâce et que, par conséquent, ce genre d’attitude ne convient pas pour nous chrétiens. Tout récemment, alors que je participais à une conférence avec l’Ambassadeur d’Israël en Belgique, une personne dans la salle a posé cette question : «Comment pouvez-vous soutenir un pays qui utilise la violence, alors qu’il nous est dit dans la Bible, de tendre la joue gauche si on vous frappe la droite ?».

Tout d’abord, il faut replacer ce verset dans son contexte pour ne pas en faire un prétexte… Inciter son adversaire à frapper l’autre joue exigerait une action beaucoup plus délibérée et violente de sa part. En présentant l’autre joue, celui qui est frappé oblige l’agresseur de reconnaître ce qu’il a fait; ce geste expose sa violence, et l’offensé peut, de cette façon pacifique, contester en même temps.

 

En tant que chrétien, si un voleur entrait dans votre maison pendant la nuit, avec l’intention de voler tout ce que vous avez et violer votre femme et tuer vos enfants, que feriez-vous ? Lui diriez-vous, avant qu’il ne s’en aille : Attendez, vous avez oublié les clés de la voiture ? Mais au-delà de ces considérations, souvenons-nous qu’Israël ne se proclame pas comme «LE» pays chrétien par excellence (contrairement à ce que plusieurs chrétiens semblent penser…) Israël est le seul «État hébreu» sur la face de la terre, alors qu’il existe des dizaines de «Républiques Islamiques» et bientôt des «Califats»… dans lesquels règne, bien entendu, la démocratie «par excellence», n’est-ce-pas ?…

 

Pour exemple, le premier jour du Ramadan, France Inter annonçait qu’en Arabie Saoudite, toute le monde DOIT respecter le Ramadan (même ceux qui ne sont pas musulmans), au risque de se faire expulser du pays… J’ai donc répondu à cette personne en lui disant que nous devons réaliser que même dans nos pays européens de souche chrétienne, on n’a pas hésité pendant la première et la deuxième guerre mondiale, non pas à «tendre la joue gauche» mais plutôt à défendre la nation et la population avec des fusils, des chars et des avions de chasse. Mon grand-père maternel était dans la résistance et a été déporté en Allemagne pour «travaux forcés». Devrais-je être honteux de ce qu’il a fait car il n’a pas tendu la joue gauche ? Ces soldats qui ont défendu nos pays sont honorés aujourd’hui comme des «héros». Alors au nom de quelle idéologie Israël devrait-il être le seul pays au monde qui ne défende pas sa nation et sa population ?  Selon les conventions internationales, tout pays a le droit (et je dirais même le devoir) de protéger son territoire et ses citoyens. Pourquoi devrait-il en être autrement pour Israël ?

 

En s’attaquant ainsi à 3 jeunes israéliens, le Hamas s’est attiré la foudre de la colère du Gouvernement israélien. On va sans doute déclarer que les ripostes israéliennes sont «disproportionnées»… Alors si Israël voulait être «proportionné», je suppose qu’il faudrait lui proposer de faire exactement pareil, c’est-à-dire : kidnapper 3 jeunes palestiniens et les tuer de sang-froid et puis, pour que ce soit vraiment «proportionné», envoyer entre 10 et 20 obus vers la bande de Gaza tous les jours, en espérant faire un maximum de victimes. Est-ce là la «riposte» qui conviendrait mieux et qui serait plus «acceptable» aux yeux des médias? Ou mieux encore, ce que certains voudraient vraiment, c’est qu’Israël reste assis les bras croisés pour montrer au monde entier que c’est le seul pays au monde qui «tend la joue gauche»… Pour moi, agir ainsi ne serait pas un acte de «pardon» mais bien de lâcheté envers ses citoyens.

 

Si les Palestiniens veulent vraiment la paix, il faudrait qu’ils cessent ce genre d’agression et d’attentats.  Comme le disait Golda Meïr, Premier Ministre d’Israël : «La Paix viendra quand les Arabes aimeront leurs enfants plus qu’ils nous haïssent». Prions pour que ces familles soient consolées et prions afin que le Prince de la Paix établisse bientôt Sa Paix à Jérusalem.

Luc Henrist



Tags: , , , , ,

Se souvenir… et espérer

5 mai 2014
Pasteur Gérald Fruhinsholz


Se souvenir fait la force d’une nation. Dieu dit souvent dans la Bible à Israël : “Souviens-toi !”. Israël est le peuple de la mémoire, et pourrait-on dire également, avec le Mémorial de Yad Vashem à Jérusalem, la conscience de l’humanité.

Israël n’oublie pas “ses morts” – les millions de disparus des camps de la mort, déportés et assassinés, mais aussi les milliers de morts tués lors des dernières guerres, et des attentats. Deux Jours sont ainsi marqués après Pessah sur le calendrier - Yom haShoah (jour de la Shoah), et Yom haZikaron (jour du souvenir).

Roglit 2014
Vidéo – Roglit 2014
Nous étions ainsi à Roglit le jour deYom haShoah avec les amis de la Communauté francophone d’Israël pour honorer les disparus assassinés à Auschwitz et ailleurs… 80 000 déportés qui ne sont pas revenus, et dont les noms sont gravés à Roglit, ce lieu de mémoire bâti dans la forêt de Beth-Shemesh.

Roglit a été inauguré le 18 juin 1981, et ce monument a été édifié par l’Association des Fils et Filles des Déportés Juifs de France, présidée par Serge Klarsfeld. Le Mémorial est sur un terrain du KKL, et situé dans la Forêt du Souvenir, plantée par l’Association, où l’on trouve 80.000 arbres à la mémoire des 80.000 juifs déportés de France.
 

Yiths’haq (Isaac) – “Il rira !”

Tel est le nom du fils et héritier d’Abraham! Israël a un avenir glorieux, et après les larmes viennent les rires et les danses.
Le peuple juif revient sur sa terre en force, accomplissant ainsi les Ecritures, avec l’aliyah et l’intégration des immigrants juifs dispersés dans le monde. D.ieu a des plans d’avenir pour Israël.

L’Ambassade Chrétienne de Jérusalem (ICEJ) comme d’autres organisations chrétiennes, lève des fonds pour ce projet, et nous voyons depuis quelques temps, des Ukrainiens faire ainsi l’aliyah.
“Il y a de l’espérance pour ton avenir, dit l’Eternel ; tes enfants reviendront dans leur territoire” - Jérémie 31:17

Et demain, Israël fêtera ses 66 ans ! C’est Yom ha’Atsma’out, le Jour de l’Indépendance. Tous les drapeaux flottent en Israël, sur les voitures, les balcons, et les immeubles. L’espérance et la joie sont déjà là.


*     *     *     *     *     *

Discours de Valérie Spira Shapira à Roglit


Monsieur Patrick Maisonnave, Ambassadeur de France en Israël
Monsieur Arno Klarsfeld
Monsieur Hervé Magro, Consul Général de France à Jérusalem
Monsieur Patrice Matton, Consul Général de France à Tel Aviv
Monsieur Gilles Courrègelongue, Consul Général de France à Haifa
Madame Anne Marie Boubli, Conseillère de Monsieur Joel Mergui du Consistoire de France
Madame Etty Lancry, Déléguée du KKL
Mesdames et Messieurs les Représentants du Corps Diplomatique
Mesdames et Messieurs les Présidents d’Associations

Chers Amis

Je voudrais remercier Beate et Serge Klarsfeld du soutien qu’ils m’ont apporté dans l’organisation de cette cérémonie, ainsi que le KKL pour l’aide logistique et le matériel. Merci aux responsables d’Associations d’avoir organisé des autobus. Comme chaque année, nous nous retrouvons pour commémorer le Yom Ha Shoah vé HaG’voura sur le site de Roglit.

 

Le courage, la force, le désir d’organiser cette cérémonie,  je les dois à mon grand-père maternel Bernard Chaimovitch, déporté par le convoi numéro 1 du 27 mars 1942 ; à mon arrière grand-père Jacob Kirschneff, déporté par le convoi 48 du 13 février 1943 ; et à mon grand-père paternel Edouard Spira déporté par le convoi  51 du 6 mars 1943. Tous les trois sont inscrits sur notre mur.

Cette année le thème choisi par Yad Vashem est l’année 1944, entre délivrance et extermination.

Délivrance, selon la définition du dictionnaire, est le fait de délivrer quelqu’un, un pays, de lui rendre la liberté…

Au 1er janvier 1944, 80 000 juifs vivent toujours dans le ghetto de Lodz, à la fin de l’année il n’en restera que 600… En février, 1 000 juifs de Hollande sont déportés à Birkenau. Anne Franck fut arrêtée le 4 août 1944 pour être déportée et assassinée…  Lorsque l’Allemagne envahit la Hongrie en mars 1944,  750 000 juifs y vivent, moins d’un mois après, ils sont obligés de porter l’étoile jaune, et en quelques mois ce fut 437 000 juifs de Hongrie qui furent déportés pour être assassinés. Les Juifs des iles grecques de Rhodes et de Cos sont envoyés en Hongrie pour y être déportés en juillet 1944. Les 54 000 juifs de Salonique, eux, ont déjà été déportés en 1943. Jusqu’au bout les nazis ont déportés, assassinés, gazés hommes, femmes, enfants.

Ce n’est pas une délivrance…

En France, le 21 février 1944 exécution des 22 hommes du groupe Manouchian au fort du Mont Valérien. Le 6 avril, Klaus Barbie fait arrêter, déporter, gazer les 44 enfants de la colonie d’Izieu, et le 26 avril 1944 le Maréchal Pétain reçoit un accueil enthousiaste place de l’Hôtel de Ville à Paris, sa première visite depuis le mois de juin 1940.

Ce n’est pas une délivrance…

Pour les Juifs en France, l’année 1944 ce fut 16 convois, environ 16 000 hommes, femmes, vieillards et enfants. Sur ces 16 000 juifs ils n’y aura que 1 244 survivants en 1945 selon Serge Klarsfeld. Le dernier convoi est parti de Drancy le 17 aout 1944 soit moins d’une semaine avant la libération de Paris. Dans le convoi 77 du 31 juillet 1944, ce sont 300 enfants qui seront déportés.

Ce n’est pas une délivrance

L’armée soviétique avait rendu publiques les atrocités nazies faites à Majdanek, lorsque ses troupes avaient ouvert le camp en juillet 1944. Le chef des SS, Heinrich Himmler, donna alors l’ordre aux commandants des camps de concentration d’évacuer les prisonniers. L’évacuation de tous les camps de concentration se fit pratiquement par des marches forcées dites marches de la mort. Et il a fallu attendre le 27 janvier 1945 pour qu’Auschwitz soit ouvert par l’armée rouge.

Ce n’est pas une délivrance…

Ce fut quand même l’année du débarquement allié le 6 juin 1944, mais les SS ne s’avouent pas perdants et 4 jours plus tard a lieu le massacre d’Oradour-sur-Glane durant lequel 648 habitants furent assassinés. Paris sera libéré le 25 août 1944 et le Général De Gaulle défilera sur les Champ-Elysées le 26 août 1944.

Est-ce une délivrance ?

Combien de déportés sont rentrés physiquement mais leur âme, leurs pensées sont restées là bas ?…

Est-ce une délivrance ?

Combien d’enfants cachés, orphelins pour la plupart d’une mère ou d’un père, si ce n’est des deux, sont traumatisés ?…

Est-ce une délivrance ?

6 millions d’hommes, femmes, enfants assassinés, gazés, dont 1 million et demi d’enfants !

Est-ce une délivrance ?

Est-ce que nous, la nouvelle génération pouvons les délivrer, je me pose la question ?…

Valérie Spira Shapira



Tags: , , , , ,

Mobilisation des chrétiens en Israël

26 mars 2014
pasteur Gérald Fruhinsholz


Meeting avec le père Gabriel Nadaf – (photo Christian Lobby)

Nous trouvons important de faire suivre cet article. L’auteur y dénonce l’inaction de l’Union Européenne concernant la tragédie vécue par les chrétiens au Moyen-Orient, pointant du doigt l’islamisme, et il fustige l’hypocrisie de cette même Europe préfèrant mettre la pression sur Israël sur la soi-disante “occupation”.

Comme l’a souligné Binyamin Netanyahou, “Dès que l’on construit un balcon dans un quartier de Jérusalem, nous entendons un choeur de critiques acerbes contre Israël. Cette hypocrisie est intolérable d’un point de vue moral, et dangereuse”. C’était à l’occasion de l’arraisonnement du navire iranien.

Les “Résolutions” de l’ONU qui pleuvent sur Israël comme les roquettes de Gaza, ne pourraient-elles pas être adoptées justement envers l’Iran fournissant ces roquettes, et concernant notre sujet, à l’encontre de ces pays qui persécutent autant les chrétiens, pratiquant le nettoyage ethnique ?….

 *     *     *     *     *     *

Mobilisation des chrétiens d’Israël contre la discrimination musulmane :
Il faut que l’UE agisse.


Par Aryeh Savir – 23 mars 2014
Traduction : Europe-Israël


TEL AVIV - Cent cinquante citoyens chrétiens d’Israël ont manifesté dimanche 23 mars devant l’Ambassade de l’Union Européenne à Tel -Aviv contre le silence de l’UE pour ce qu’ils ont appelé le  » nettoyage ethnique des chrétiens du Moyen-Orient. » Les manifestants ont exigé que leur appel en faveur des droits de l’homme soit suivi d’effets, que l’UE agisse et lutte pour les chrétiens du Moyen-Orient, qui sont en voie de disparition rapide, partout, sauf en Israël.

Le Père Gabriel Nadaf, un prêtre grec orthodoxe de Nazareth et fervent partisan de l’enrôlement des chrétiens dans l’armée israélienne, a exigé que soit mis un terme aux attaques et a remercié Israël d’être un foyer chaleureux pour les chrétiens.

Shadi Halul, porte-parole du lobby chrétien (CL) qui a organisé la manifestation, a déclaré :  “Nous avons vu dans le passé comment le monde est resté silencieux face au massacre de six millions de Juifs. C’est ici, en Israël, où nous avons la pleine liberté de culte, la protection et une vie normale, que nous avons décidé de lancer un cri d’alarme et d’appeler l’Union Européenne à protéger les droits de l’homme dans le monde entier, à l’image d’Israël. Agissez, ne répétez pas les erreurs du passé. Nous recevons constamment des rapports de nos frères chrétiens du Moyen-Orient implorant qu’on les aide, envieux de notre statut de citoyens israéliens”.

La semaine dernière, le lobby chrétien a envoyé une lettre à l’ambassadeur de l’UE en Israël et à 18 autres ambassadeurs occidentaux pour protester contre leur inaction.

La lettre stipulait :  ”Nous, membres du Lobby chrétien en Israël, avons jugé utile de nous tourner vers vous et de lancer un cri d’alarme sur l’état des droits de l’homme et du citoyen de nos frères chrétiens au Moyen-Orient. Les massacres, les persécutions, la discrimination, l’apartheid, le nettoyage ethnique et tous les crimes commis contre les autochtones araméens et les chrétiens du Moyen-Orient, en Egypte, en Syrie, en Irak, à Gaza, au Liban et dans les territoires de l’Autorité palestinienne, entre autres  et qui continuent d’être commis sans aucune intervention des pays occidentaux”.

Dans la lettre le Lobby Chrétien exigeait que l’UE prenne des mesures.
“Nous nous tournons vers vous, qui êtes représentant d’un pays occidental, qui a gravé les valeurs des droits de l’homme et du citoyen sur son drapeau. Levez-vous et prenez des mesures. Prouvez- à ceux qui sont massacrés et persécutés, et à vous-mêmes, que vous croyez en ces valeurs et agissez en conséquence, de tout cœur et non par des demi-mesures”. 

Le lobby attaque en outre l’UE pour ses doubles standards concernant Israël :L’absence de mesures concrètes de la part des pays européens et occidentaux devant les conditions horribles qui se perpétuent est un comportement inacceptable qui tranche avec le double standard et  l’hypocrisie de l’Europe et de l’Occident envers l’Etat d’Israël, l’Etat juif et démocratique qui garantit la liberté de religion, les droits humains et la défense de toutes les minorités religieuses et ethniques. Il ne fait aucun doute que l’endroit le plus sûr et le plus libre pour les chrétiens, ainsi que d’autres minorités au Moyen-Orient, est l’Etat d’Israël … l’absence de mesures prises en faveur des chrétiens dans les pays arabes, au Moyen-Orient, remet en question la sincérité des déclarations  et intentions des pays européens et occidentaux en matière de droits de l’homme et d’humanisme. Il semble que le traitement envers Israël soit une couverture pour masquer l’échec de l’Occident au Moyen-Orient,  échec qui permet la poursuite des crimes et des atrocités contre les chrétiens”. 

“D’ici, depuis l’Etat d’Israël, un état qui a été établi par une nation qui fut persécutée et massacrée tandis que le monde regardait sans rien faire, nous, les membres du lobby Chrétien d’Israël, lançons le cri de ralliement «plus jamais», plus jamais nous ne nous tairons. Plus jamais nous n’accepterons l’abandon des chrétiens du Moyen-Orient. Pas plus que les doubles standards et l’hypocrisie. Et oui nous allons prendre des mesures pour la minorité chrétienne persécutée. Nous exigeons la participation de votre pays pour mettre fin au nettoyage ethnique commis contre la nation chrétienne orientale dans les pays arabes et du Moyen-Orient”, conclut la lettre.

Une étude récente s’alarme du risque d’anéantissement du christianisme dans les bastions bibliques du Moyen-Orient. Selon le Daily Telegraph de Londres, qui cite l’étude, 10 % des chrétiens à travers le monde – environ 200 millions – sont «socialement défavorisés, harcelés ou opprimés activement en raison de leurs croyances».  Avec plus de 2,3 milliards de chrétiens dans le monde, l’étude note que les chrétiens sont aux prises avec la plus forte persécution dans la région du monde où le christianisme a puisé ses sources – le Moyen-Orient.



Tags: , , ,

L’église de la honte

15 janvier 2014
Pasteur Gérald Fruhinsholz


Réplique du Mur de Bethlehem à l’église St James

Je suis choqué par cette église qui a pris position contre Israël en réalisant cette réplique du Mur de sécurité à Bethlehem ! Cette maquette qui a coûté 30 000 £ (36 000 euros), a été installée autour de l’église St James à Londres pour 12 jours, Noël dernier.

Déjà des voix se sont élevées contre“ce projet coûteux ayant nécessité le concours d’architectes et designers, utilisant  échafaudages, matériaux, et toute une équipe d’ouvriers. Avec les bouches à nourrir et les morts de froid dans ce seul pays, il est honteux que l’Eglise de St James, Piccadilly, ait gaspillé tant sur ce qui n’est rien de plus qu’un exercice de propagande anti-Israël”.

 

“Ce Mur sauve des vies”

Qui ne sait pas que ce Mur a stoppé 95 % des attentats  terroristes en Israël ?… Qui ne sait pas qu’il existe de nombreux “murs” dans le monde, des murs qui ne suscitent nullement l’intérêt que l’on porte à la barrière de sécurité en Israël ?…

Réponse : Des gens qui n’ont aucune idée des ravages du terrorisme islamique, et qui se fichent totalement des victimes israéliennes… des gens qui de toute façon, auront toujours un a-priori critique à l’encontre d’Israël car il n’y a aucune impunité à ce genre d’exercice… des gens qui attisent le conflit, alors qu’il y a de nombreux Arabes très heureux de vivre en Israël, et ne souhaitant surtout pas vivre dans un Etat palestinien, sous le régime de la sharia.
 
Je dirais également que ces soi-disant chrétiens feraient mieux de protester et manifester pour les milliers de victimes – des chrétiens – qui sont l’objet de meurtres et de tortures, en Syrie notamment (quelques 1213 assassinats avérés, selon Portes ouvertes), en Egypte et dans tous les pays où l’Islam prédomine, incitant à la haine.

Kristine Luken assassinée sauvagement en Israël par deux Arabes palestiniens

 
Laissons la parole à une victime israélienne, qui a survécu à une violente attaque terroriste commise par deux Palestiniens ayant contourné le Mur de sécurité non terminé à l’époque.

Kay Wilson est guide touristique en Israël. Son amie chrétienne américaine Kristine Luken et elle, ont été sauvagement poignardées à plusieurs reprises. Ce sont des terroristes palestiniens (18/12/2010) venant de la région de Bethléem qui ont commis cette horreur en territoire israélien. Kristine est décédée, et par miracle Kay a survécu à ses nombreuses blessures.
Kay n’a pas perdu son humour, et il est mordant dans cette lettre adressée à l’église St James (écrite sous forme de conte de Noël) ; sa colère est manifeste envers ces chrétiens qui ont réalisé cet événement scandaleux.


*     *     *     *     *     *     *

Lettre à la direction de l’Eglise St James, Piccadilly, Londres

 

Une histoire vraie…


Porte taguée par Kay, à Bethlehem :
“St James – non au Djihad – justice pour Israël, les chrétiens et tous les peuples”
(Voir LIEN)

« Et il advint qu’au cours du mois de Décembre 2010, deux bergers Palestiniens quittèrent leur village près de Bethlehem, marchèrent dix milles et traversèrent les collines de Judée. Et dans la forêt, ils veillèrent toute la nuit. Le lendemain, au cours de la sixième heure (15h) les bergers virent deux femmes qui marchaient le long de la Piste Nationale d’Israël. Avec une grande ferveur, ils sortirent leurs couteaux et attaquèrent les femmes.
 
Pendant que les bergers maintenaient les femmes plaquées au sol, les lames dentelées de leurs couteaux brillaient au soleil, et répandaient une lumière autour d’eux. Le couteau à la gorge, les femmes n’osaient bouger. “Ne craignez rien”, dirent les hommes – car une grande frayeur les avait saisies – nous vous apportons une bonne nouvelle qui réjouira notre peuple”. Quelle pouvait être cette nouvelle ?… Un viol, un vol, une volée de coups ?… Tout serait préférable à la mort, se disaient les femmes en leur cœur.
 
Et lorsque la septième heure approcha, les bergers dirent : « Allons tuer ces juives, comme Allah nous l’a ordonné ».

Les bergers bâillonnèrent les femmes, leur ôtèrent les chaussures et attachèrent leurs mains. Ils forcèrent une des femmes à se mettre à genoux, couvrirent sa tête et poussèrent sa nuque vers l’avant. La femme s’agenouilla, et se prépara à être décapitée. Et soudain elle vit une grande lumière, la lame du couteau qui brillait au soleil. La femme juive murmura : « Ecoute, O Israël ». Le musulman cria : « Allah Hu Akbar », et la chrétienne s’écria « Jésus », le nom d’un Juif né dans la ville de David.

Par treize fois, les bergers enfoncèrent leurs couteaux dans le corps des femmes, brisant des os, déchirant leur chair, en empalant même une d’entre elles dans le sol. Alors que la juive faisait la morte, elle vit son amie chrétienne déchiquetée, mourir sous ses yeux.

Les bergers rentrèrent chez eux en glorifiant et louant Allah pour tout ce qu’ils avaient vus, et répandirent la nouvelle de ce qu’ils avaient fait. « Aujourd’hui, près de la ville de David, deux des Juifs ont été massacrés », dirent ils. Ils se réjouissaient et dirent à leurs voisins, « ce sera un signe, ils trouveront deux des leurs, honteusement enveloppés dans des vêtements ensanglantés et gisant dans les buissons ». Et tous ceux qui entendaient cela furent étonnés ».

  

J’ai beaucoup réfléchi aux événements de ce jour épouvantable, qui ont culminé par mon assassinat manqué et la mise à mort de mon amie. Il me semble que, plus que quiconque, je pourrais être pardonnée si je haïssais les Palestiniens. Je crois aussi que je pourrais être pardonnée si je pensais que tous les Palestiniens sont des terroristes. Ce n’est pourtant pas mon cas. Au contraire, j’ai maintenu mes relations avec mes amis palestiniens, de sorte que mon ignorance ne m’a pas amenée à haïr. Je déteste la haine. Et c’est votre haine, sous la forme d’un conte pour Noël, qui m’a obligé à écrire.

Je me plais à penser qu’en tant que chrétiens, jamais vous n’auriez toléré l’odieux assassinat de Kristine Luken ou l’attaque sur ma propre personne. Je soupçonne cependant que vous en viendrez à rationaliser cette sauvagerie comme un résultat inévitable de “l’occupation israélienne”.

Vous suggérerez sans doute que les Palestiniens qui ont assassiné mon amie étaient eux-mêmes des victimes qui ont grandi dans la dépravation. J’en conviens, mais tiens à souligner que si c’est la pauvreté qui était en cause, les aristocrates qui ont piloté des avions dans les tours jumelles n’avaient aucune raison de commettre leurs crimes.

Les terroristes palestiniens sont bien des victimes, les victimes d’un régime islamique radical et primitif qui leur impose un régime de malnutrition morale axé sur la haine des Juifs et la haine de toute vie – la leur propre comprise. Ils ont également été privés : privés d’une éducation qui chérit la culture, l’histoire, la littérature, l’art et la dignité de la différence. Leur morale appauvrie couplée à des généralisations ignorantes est ce qui a permis à deux hommes de massacrer sans sourciller des femmes sans défense.

  

Votre «mur», que vous avez érigé près de votre église, est, espérons-le, simplement le fruit de votre propre ignorance et de généralisations simplistes concernant la situation complexe ici, au Moyen-Orient. Néanmoins, comme tout mur, il sert de façade et de barrière. Si on examinait votre mur, on pourrait voir que sous la surface blanchie à la chaux qui se préoccupe de la politique israélienne, se trouvent les briques de l’antisémitisme. Ces briques s’élèvent bien haut. Elles marquent des attentes de tout un peuple. Ce mur anticipe la séparation de la nation d’Israël comme indésirable.

Votre mur est cimenté par une théologie de supériorité qui dit que D.ieu a abandonné les Juifs. C’est la même théologie qui sous-tend l’islam radical. D.ieu a essayé les Juifs, puis les chrétiens, mais en fin de compte ce sont les musulmans qu’Il a décidé de choisir.

Votre mur n’est qu’une brique dans le mur global du programme islamique, un programme qui ne reculera devant rien jusqu’à la destruction de l’Etat juif. Pour votre propre détriment culturel, c’est un mur qui obstrue la vérité et ne cherche pas seulement à détruire Israël, mais en fin de compte toute société judéo-chrétienne.

Votre mur enflamme un conflit ancien. Ceux qui, comme moi, vivent dans cette région, savent qu’il a besoin, non pas d’une exacerbation de la haine, mais d’un apaisement.

Votre mur est un affront à Kristine Luken et aux autres victimes de la terreur, qui auraient pu être en vie aujourd’hui si un mur avait été érigé sur les 90% de terres restants qui nous séparent de nos voisins palestiniens.

Votre mur est une injustice pour les chrétiens qui vivent sous le despotisme musulman. Ironiquement, c’est l’Etat d’Israël, que vous jugez paria et injuste, qui est unique au Moyen-Orient parce que contrairement à tous nos voisins, notre population chrétienne est en plein essor et nos chrétiens ont des droits religieux complets.


S’il vous plaît écrivez sur votre mur, sous la croix, à présent obscurcie par le croissant …. ” R.I.P Kristine Luken. “


Sincèrement
Kay Wilson
(merci beaucoup à Anne Dubitzky -Global Justice Group)



Tags: , , , , ,