Messages étiquettés Samarie

L’Art était son âme…

13 mai 2013
Pasteur Gérald Fruhinsholz

 Evyatar Borovsky était un amoureux de la Torah et de la terre d’Israël ; il venait de s’installer en Judée-Samarie, et il a été assassiné le 30 avril dernier par un jeune arabe de 22 ans, habitant de Tulkarem. Evyatar, 32 ans et père de cinq enfants, résidant à Yitzhar, était un artiste. “Napo était son nom d’acteur, et il participait à un programme de théâtre thérapeutique pour aider les personnes atteintes d’un choc post-traumatique comme il y en a beaucoup en Israël. Un de ses amis le décrit comme la personne la plus talentueuse et drôle qu’il connaissait, un autre que son esprit était tourné vers l’art et qu’il voulait aider les gens en souffrance avec le théâtre et la comédie, il suivait également un cours pour devenir clown d’hôpital – “L’Art était son âme“.   

 

L’attentat a eu lieu au Carrefour Tapoua’h près d’Ariel. Les attaques y sont fréquentes : « Il y a eu cinq incidents depuis trois semaines, un enfant a été blessé au même endroit. L’armée doit donner son avis sur cette question. Depuis l’ouverture des points de contrôle, les terroristes se promènent librement. Le terrorisme doit être pris plus au sérieux dans la région et les militaires devraient agir en conséquence. L’armée doit revenir au passé et faire son travail en éradiquant le terrorisme ambiant ». (voir le site Alyaexpress)



La glorification des “héros”, assassins en puissance

« Al Zaghal (le meurtrier) était un ancien prisonnier libéré, retombé dans le terrorisme. On dit qu’il a voulu effacer la « tache sur son honneur » parce que son frère était accusé de coopérer avec Israël. Un homme choisi au hasard, assassiné pour « rétablir l’honneur » d’un terroriste : seul un esprit et une culture malades peuvent soutenir une telle idée. Et en effet, cet assassin est soutenu et même plus, exalté par les médias de l’Autorité palestinienne, cette Autorité palestinienne si bonne et si modérée qui disserte sur la paix dans les médias.  Il est qualifié de héros sur la page Facebook du Fatah (OLP). Cette exaltation des tueurs n’est pas un accident, c’est un schéma régulier qui se répète constamment : celui qui tue des Juifs israéliens est un héros qu’on glorifie». (voir le site Alyaexpress)

 

Comment Avyatar, portant une arme, a pu se faire tuer ?

On doit tout d’abord parler du démantèlement des points de contrôle, fait sous la pression des nations. Cette levée laisse plus de liberté à tous ceux qui veulent faire un mauvais coup. Ensuite, il existe une autre pression, celle de la justice israélienne : sortir son arme et se défendre exige tant d’implications juridiques que l’on réfléchit à deux fois pour le faire. Contrairement à d’autres pays où l’on tire et l’on réfléchit après sur l’éventuelle bonne décision, en Israël, il est demandé des comptes. Hélas, une seconde d’hésitation peut faire la différence entre la vie et la mort. Là, l’excès de précaution a été mortel.

 

“On a tellement inhibé et intimidé les citoyens israéliens et personnels des forces de sécurité que c’est devenu pratiquement impossible, lorsqu’une agression terroriste se profile, de prendre les devants et d’être en état de réagir à temps sans prendre de risques de poursuites judiciaires… Après la révolution constitutionnelle initiée dans les années 90 et l’atmosphère suicidaire induite par les accords d’Oslo en vigueur jusqu’à présent, on n’a pas idée combien le système juridique israélien a lié pieds et poings devant les terroristes arabes. On ne peut vraiment ouvrir le feu sans prendre de risques juridiques qu’une fois qu’on est mort. Les consignes sont si pointilleuses qu’elles sont pratiquement inapplicables en temps réel. Quand on renouvelle le permis de port d’arme, les instructeurs de tir expliquent la chose suivante : “Si vous ouvrez le feu sur un éventuel agresseur armé d’un couteau ou autre, quelles que soient les circonstances, même en légitime défense, on vous ouvrira un casier judiciaire”. (voir l’article de Méir Ben-Hayoun, pour “Parole Volée”). 

 

Le fils d’un de nos amis fut envoyé comme officier pour protéger le tombeau de Rachel, à Bethléem. Quatre pages d’instruction lui ont été données, pour le moindre cas d’altercation… Avec humour, il dira après coup : “J’ai prié que rien ne m’arrive, car je n’aurai pas eu le temps de lire” l’alinea n°3, page 3″, qui précise comment agir dans cette situation…”.

 

Israël, bouc émissaire

Voilà une idée de l’extrême complexité de la situation en Israël qui doit faire face à des ennemis en permanence, tout en s’imposant une éthique ou un principe de précaution qu’on ne trouve nulle part ailleurs. Cependant, même en respectant cette éthique, au risque de se faire tuer, Israël sera de toute façon accusé, et comme nous le voyons pour le bateau turc Mavi Marmara (1), condamné à présenter des excuses.

 

Israël n’a pas fini de “jouer le rôle du bouc émissaire” qu’on lui impose. Telle est la façon dont les nations se déculpabilisent : en rejetant la faute sur quelqu’un ; et qui mieux que les Juifs peuvent prendre cette place maudite. Georges Clemenceau reprendra cette pensée à propos de l’affaire Dreyfus, disant : « Tel est le rôle historique de l’affaire Dreyfus. Sur ce bouc émissaire du judaïsme, tous les crimes anciens se trouvent représentativement accumulés ».

 

C’est pourquoi, il est clairement écrit que le Messie qui vient, vient d’abord pour venger Son peuple : “L’esprit du Seigneur, l’Eternel, est sur moi, … 1) Pour publier une année de grâce de l’Eternel, et 2) un jour de vengeance de notre Dieu, pour consoler tous les affligés, pour accorder aux affligés de Sion, pour leur donner un diadème au lieu de la cendre, une huile de joie au lieu du deuil, un vêtement de louange au lieu d’un esprit abattu, afin qu’on les appelle des térébinthes de la justice, une plantation de l’Eternel, pour servir à SA gloire” - Esaïe 61.

C’est également écrit dans le NT : “… De sa bouche sortait une épée aiguë, pour frapper les nations ; il les paîtra avec une verge de fer ; et il foulera la cuve du vin de l’ardente colère du Dieu tout-puissant” - Apo 19:15.
 

Nous présentons à la famille d’Evyatar pour qui “l’Art était son âme”, de la part des amis chrétiens, nos sincères condoléances


(1) Chacun sait que sur ce bateau dit “humanitaire” étaient réunis des islamistes turcs voulant en découdre avec Israël. Qu’il y ait eu des morts est dû au seul fait que les soldats Israéliens envoyés sur le bateau, ont dû défendre leur propre vie contre des hommes munis de barres de fer. Diplomatiquement, Binyamin Netanyahou a dû demander pardon pour les morts turcs (9 morts) occasionnés. (voir article)


Tags: , , , ,

Israël n’est pas un mythe…

7 octobre 2012
Pasteur Gérald Fruhinsholz


l’autel de Josué, sur le “Har Eval”

Pour la première fois depuis l’intifada en 2000, nous avons pu venir sur le Mont Ebal (Har Eval), près de Schekhem, escortés par l’armée. C’était une occasion unique. Notre guide, Edith Lévy Neumand et Arié, habitant la Samarie, nous ont guidés avec une trentaine de personnes. Mais trois autres bus étaient déjà présents sur ce lieu élevé (940 m), où l’on surplombe la ville de Naplouse, la ville biblique de Shekhem et le tombeau de Joseph. Et là sur place, nous avons pu avoir un entretien mémorable avec le professeur Adam Zertal, “découvreur” de l’autel de Josué, site biblique par excellence.


Adam Zertal, ancien négationniste

Adam Zertal

Adam Zertal (né en 1936) est un archéologue israélien, de l’école de Tel-Aviv professant le « négationnisme ». Zertal a grandi à Ein Shemer , un kibboutz Hashomer Hatzaïr (mouvement sioniste de gauche). Puis il fut gravement blessé à la guerre de Kippour. Hospitalisé à Hadassa Ein Kerem, Zertal déclara à un journaliste : « Durant cette année à l’hôpital, je me suis intéressé à l’archéologie. Et alors que je croyais que la Bible était pleine de mythes, j’ai décidé après mon rétablissement de parcourir à pied Israël pour chercher des preuves archéologiques »… Et Adam Zertal « tomba » par le hasard de D.ieu sur l’autel de Josué !

 

 ”Comment le peuple juif fut inventé” !

Zertal a été à l’école de ces “nouveaux historiens” de l’école archéologique israélienne qui, au nom d’un parti pris laïc, tentent de nier toute judaïté au passé d’Israël. Par négation de la judaïté, on comprend bien entendu la négation du caractère juif de nombreuses découvertes, comme à Ir David, la Cité de David, où l’on nie (c’est difficile à présent !) l’historicité du roi David. Cela contribue à la délégitimation de l’Etat hébreu, et cela fait le jeu de tous les détracteurs d’Israël. Au sein de ces archéologues revisitant l’Histoire biblique, il faut citer le Professeur Israël Finkelstein, et Schlomo Sand, l’auteur de ce livre (2008) : « Comment le peuple juif fut inventé ». Selon eux, le peuple juif faisait partie des peuplades cananéennes, n’ayant pas plus que d’autres, la prétention d’habiter Israël…

 

“Soyez des missionnaires… pour la vérité !”

Le Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob attendait Adam Zertal au tournant… en l’amenant précisément en 1980 au lieu même de l’autel de Josué, commandé par D.ieu Lui-même  (Josué 8:30) :

“Alors Josué bâtit un autel à l’Eternel, le Dieu d’Israël, sur le mont Ebal, comme Moïse, serviteur de l’Eternel l’avait ordonné aux enfants d’Israël… : c’était un autel de pierres brutes, sur lesquelles on ne porta point le fer”.

 

Adam Zertal eut la preuve de l’authenticité de ce site biblique qu’il data (au carbone 14) en 1250 av JC. D’autres preuves existent qu’il expose dans ses ouvrages. Il eut également la conviction que le Mont Garizim cité dans la Bible comme “jumeau” du Mont Ebal, se trouve plutôt à la place du mont Kabir, où se trouve également “Elon Moreh” le lieu biblique du “chêne de Moré” (voir le site – LIEN)

 “Abram traversa le pays, jusqu’au lieu de Sichem, jusqu’au chêne de Moré” - Gen 12:6.

“Lorsque l’Eternel, ton Dieu, t’aura fait entrer dans le pays dont tu vas prendre possession, tu prononceras la bénédiction sur la montagne de Garizim, et la malédiction sur la montagne d’Ebal - Deut 11:29

 

Zertal, “converti” à la vraie réalité biblique (il parle français !) termina le discours qu’ilnous adressa, par ces mots : “Soyez des missionnaires de la vérité !”. Zertal sait que dans le milieu “des écoles de pensée scientifique”, son avis va à l’encontre de la pensée “officielle”. Il cita un journaliste américain, disant : “Si Zertal a raison, il va renvoyer les chercheurs et les sommités académiques au jardin d’enfants” !”.

 

Les lieux bibliques achetés en Israël

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=TKc_ne9gI7g[/youtube]Savons-nous que les lieux bibliques achetés en “espèces sonnantes et trébuchantes” par le peuple juif sont toutes en zone occupée ?…

  • Hébron - la caverne de Macpéla… a été achetée par Abraham aux Héthiens (Gen 23) – les Juifs ne peuvent y accéder qu’avec la protection de l’armée israélienne.
  • Jérusalem - le Mont du Temple… acheté par David au roi Ornan (2Sam 24 ; 1Chron 21), est actuellement occupé par les Musulmans (quatre mosquées sont sur le mont du Temple !) ; ses fondements sont profanés impunément. On ne peut même pas  remuer les lèvres sur l’esplanade, sous peine d’être accusé de prier…
  • Shekhem… a été acquise par Jacob, aux fils de Hamor le Hévien (Gen 33:19). L’on sait également que la tombe de Joseph se trouve à Shekhem, et qu’elle a été profanée par les Musulmans en 2000 : “Les os de Joseph, que les enfants d`Israël avaient rapportés d`Égypte, furent enterrés à Sichem, dans la portion du champ que Jacob avait achetée des fils de Hamor, père de Sichem, pour cent kesita, et qui appartint à l`héritage des fils de Joseph”- Jos 24 :32.  Un panneau à l’entrée de Shekhem intime aux Juifs l’interdiction formelle d’entrer…

Arié

Il est connu que la terre d’Israël est “achetée” deux fois par Israël – par “l’argent et par le sang” - c’est le slogan de tous les pionniers juifs habitant en Judée-Samarie. C’est hélas “le prix” à payer pour avoir le droit d’habiter sur sa propre terre.

 

Merci à tous les Adam Zertal capables de convaincre les chercheurs  et archéologues de tous bords ! Et soyons autour de nous des ambassadeurs pour transmettre la “vraie” vérité, celle d’un Dieu souverain ayant légué en héritage au peuple juif la terre d’Israël, et venant bientôt pour venger Israël de tous les négationnistes, antisémites, antisionistes…

Non, Israël n’est pas un mythe ! 

 

“Je ramènerai les captifs de mon peuple d’Israël ; ils rebâtiront les villes dévastées et les habiteront, ils planteront des vignes et en boiront le vin, ils établiront des jardins et en mangeront les fruits. Je les planterai dans leur pays, et ils ne seront plus arrachés du pays que JE leur ai donné, dit l’Eternel, ton Dieu” - Amos 9:15.



Tags: , , ,

Voyage au Coeur d’Israël

24 mai 2012
Pasteur Gérald Fruhinsholz

Venez visiter le “Cœur d’Israël”

avec Shalom Israël

et le Pasteur Gérald & Sophie Fruhinsholz

11 jours – du 14 au 24 octobre 2012 

 

David Pasder et Aaron Lipkin sont les fondateurs de “LIPKIN-PASDER” créée dans le cadre de “Lipkintours” ; ils sont  passionnés d’Israël comme tout Israélien sioniste. Mais en tant qu’habitants de la Samarie biblique - Shomron en hébreu – que le monde appelle “Territoires”, les deux amis ont ce même désir profond de faire connaître le “coeur d’Israël” qui est en fait : la Judée-Samarie.


Nous vous proposons ensemble, Juifs et chrétiens, ce voyage au coeur d’Israël.

 

Découvrons le témoignage d’Irène qui, lors d’un précédant voyage, exprima ses sentiments : “Qui mieux que nos amis de Judée pourrait évoquer ce qui fut : pour moi être ici aujourd’hui, est-ce toujours un rêve ou une réalité ? Nous leur devons cette authenticité, riche d’une descendance royale qui a porté la Mémoire de l’humanité jusqu’à nos jours [...]“.


Comme le dit David Pasder, Il s’agit de “voir de ses yeux et comprendre avec le coeur”…

 

PRIX du VOYAGE : 1580 euros

Télécharger le programme complet ici

Télécharger le formulaire d’inscription ici

 

  A bientôt de vous voir en Israël !
Gérald & Sophie



Tags: , , , , , ,

Plantons des arbres en Samarie !

15 janvier 2012


Tou Bichvat – Le 8 février 2012 sera célébré selon le calendrier juif la fête de « Tou Bichvat ». Cette fête juive a lieu le 15 du mois de Chevat. En hébreu, “Tou” désignant le chiffre 15, le nom de cette fête correspond donc à la date à laquelle on la célèbre. On l’appelle aussi le nouvel an des arbres, car c’est une fête qui célèbre le renouveau de la nature puisqu’en Israël cette date marque la fin de l’hiver.


Réveillons-nous, le printemps arrive…

L’amandier est appelé chaqed – en hébreu, celui qui se réveille – car c’est le premier arbre printanier qui fleurit. La branche d’amandier que vit le prophète Jérémie dans sa première vision, symbolisait la vigilance divine : « Que vois-tu, Jérémie ? Je répondis : Je vois une branche d’amandier. Tu as bien vu, me dit l’Eternel. Eh bien, Je veille sur ma parole pour accomplir ce que j’ai dit » – Jérémie 1 :11.


Accomplir la Parole

« Voici, les jours viennent, dit l’Eternel, où le laboureur suivra de près le moissonneur, et celui qui foule le raisin, celui qui répand la semence, où le moût ruissellera des montagnes et coulera de toutes les collines. Je ramènerai les captifs de mon peuple d’Israël ; ils rebâtiront les villes dévastées et les habiteront, ils planteront des vignes et en boiront le vin, ils établiront des jardins et en mangeront les fruits. Je les planterai dans leur pays, et ils ne seront plus arrachés du pays que Je leur ai donné, dit l’Eternel, ton Dieu » – Amos 9 :12-15.

D.ieu nous invite à collaborer à Son projet, en proclamant et prophétisant : « Prophétise sur le pays d’Israël, parle aux montagnes et aux collines, aux ruisseaux et aux vallées … Montagnes d’Israël, poussez vos rameaux, et portez vos fruits pour mon peuple d’Israël ; Ces choses sont près d’arriver. Voici, Je vous serai favorable, Je me tournerai vers vous, et vous serez cultivées et ensemencées » – Ezé 36 :6-9.


CFOIC – Christian Friends of Israeli Communities – Associons-nous avec CFOIC qui permet aux chrétiens de se connecter avec les communautés juives dans le coeur de l’Israël biblique, de la Judée et de la Samarie qui ne sont pas des “Territoires occupés” – ils sont le berceau du peuple juif. Avec CFOIC, nous avons pu aider les familles du kibboutz Maskiot à planter des oliviers et des palmiers-dattiers, et contribuer grâce à vos dons à réaliser la prophétie.

Soyons prophétiques ! La Samarie, shomron en hébreu, est le coeur d’Israël. En Samarie, Abraham, Jacob, Josué ont établi des autels, Elie et les prophètes ont proclamé la gloire de D.ieu. Soyons “prophétiques” ! Comme Ezéchiel, proclamons la croissance des arbres, et ensemençons le pays de D.ieu.

Un certificat sera envoyé pour chaque arbre offert.


PLANTONS DES ARBRES EN SAMARIE !
un arbre = 18 euros





Tags: , , , , ,