Messages étiquettés Protestant

Israël, une bénédiction pour les nations !

14 décembre 2013
Pasteur Gérald Fruhinsholz


Les pasteurs norvégiens à la knesset

Je suis admiratif et même jaloux de ces pasteurs qui ont réussi à se réunir pour faire acte de repentance et s’humilier, à la fois pour bénir Israël et leur propre nation. La Bible dit : “Si mon peuple sur qui est invoqué mon nom s’humilie, prie, et cherche ma face, et s’il se détourne de ses mauvaises voies,- Je l’exaucerai des cieux, Je lui pardonnerai son péché, et Je guérirai son pays” - 2Chron 7:14.

 

Mais il existe un autre principe essentiel à la bénédiction des nations – il passe par Israël. Je l’ai personnellement souvent rappelé à nos présidents (français) successifs. Ce principe est le suivant  : “Celui qui bénit Israël est béni”selon Genèse 12:3, 27:29, Nombres 24:9. Bien entendu, l’inverse est vrai : La nation qui maudit ou ne bénit pas Israël, ne prospérera pas, et sera jugé par Dieu.

 

Reçus à la Knesset pour une demande de pardon

Il est vrai que la Norvège est l’un des pays européens les plus antisionistes, pour ne pas dire antisémite. Sait-on que le rassemblement des jeunes sur l’île Utøya (près d’Oslo), qui fut l’objet d’un massacre en 2011, et qui était parrainé par les Travaillistes au pouvoir, était en fait un rassemblement à tendance antisémite visant à délégitimer Israël ?

De plus, on peut dire a posteriori que les Accords d’Oslo ont été très néfastes pour Israël, ouvrant la porte aux attentats meurtriers, jetant la faute sur les méchants “colons” israéliens, et perpétuant l’idée de l’idéologie pernicieuse : “les territoires pour la paix”.

 

Ces pasteurs représentant une trentaine de congrégations norvégiennes, sont venus pour présenter des excuses, en rapport aux Accords d’Oslo… et à l’antisémitisme/antisionisme du gouvernement et de leur pays (voir le site Philosémitisme).

Ils ont été reçus par la député Gilal Gamliel, qui est président du Caucus de la Knesset (Comité en lien avec les Chrétiens amis d’Israël) : « En tant que présidente du Caucus, je constate, lors des nombreuses conférences internationales, l’amour des chrétiens aimant Israël. Aujourd’hui, ce sont des leaders chrétiens de Norvège qui viennent pour la première fois à la Knesset demander pardon pour une longue liste d’implications de leur pays à l’encontre Israël, allant de la Shoah aux Accords, et aux dons faits à des organisations terroristes soutenant le boycott d’Israël ».

 

Une vision pour réparer l’injustice et redonner la bénédiction

Le pasteur Terje Liverød est l’initiateur de cette démarche de repentance. Missionnaire en Norvège pour le monde musulman depuis 30 ans, cet homme reçut une vision claire de Dieu sur Ses projets envers la Norvège : Il vit dans une vision prophétique une délégation se présentant en Israël pour une demande de pardon ; il ne pouvait reconnaître aucun des leaders norvégiens connus ; ces pasteurs venaient de tout le pays, et ils étaient mûs par un même esprit d’unité.

Puis lors d’une Conférence sur le sujet de la renaissance de la Norvège, réunissant 3000 personnes, une femme chrétienne eut cette parole, 1) que la Norvège ne pouvait rentrer dans la bénédiction sans une vraie réconciliation avec Israël, 2) qu’elle avait vu dans un songe un homme devant être le pont entre la Norvège et Israël.

Reconnaissant cet homme comme étant le pasteur Terje Liverød, elle le fit monter sur la plate-forme, et convoqua tous les responsables pour investir le pasteur de ce mandat.

C’est ainsi que Terje Liverød se mit en quête des pasteurs désireux de composer la délégation. Ce ne fut pas facile, mais le projet se concrétisa, et ensemble, ils firent la Déclaration ci-dessous :

 

DECLARATION de pasteurs et responsables d’église en Norvège

 

Nous, pasteurs et responsables d’églises de Norvège, faisons cette déclaration : en tant que leaders chrétiens, nous nous repentons et demandons pardon pour l’attitude de la Norvège à la fois dans le contexte de l’Eglise, et dans d’autres parties de la société norvégienne.

Nous, dirigeants du peuple et de l’Eglise de Norvège, proclamons que nous ferons de notre mieux pour conduire notre pays dans le changement.

Nous voulons voir un vrai changement en Norvège, en bénissant Dieu et Israël.


Pardonne-nous Israël, en tant que nation :

- Pour les Accords d’Oslo, qui préconisent la division d’Eretz Israël.

- Pour l’argent de la Norvège qui a fini au soutien des organisations terroristes.

- De n’avoir pas déménagé notre ambassade à Jérusalem, capitale éternelle et indivisible d’Israël.

- De ne pas avoir pris la défense d’Israël dans un monde qui est de plus en plus hostile.

- Pour l’attitude antisémite et antisioniste des politiques et des médias en Norvège.


Pardonne-nous Israël, en tant qu’Eglise :

- Pour ne pas avoir résisté à l’attitude politique anti-israélienne de la Norvège.

- Pour le fait que beaucoup dans l’Eglise aient rejeté le rôle d’Israël dans le plan de Dieu.

- Pour notre tiédeur envers la persécution que vous avez subie.

- Pour l’indifférence envers vous qui êtes la “nation choisie” de Dieu.

- Pour les déclarations antisionistes de dirigeants de l’Eglise.

- Pour avoir permis la Théologie du Remplacement, et sa propagation dans les églises.


Nous déclarons  que :

  1. Israël est la mère spirituelle de l’Eglise – Israël nous a donné les Écritures saintes, les prophètes, les apôtres, et le Messie.
  2. Le rejet spirituel d’Israël a conduit à la Théologie de Substitution, ayant débuté dans l’Eglise luthérienne de Norvège, et s’étant propagé aux églises indépendantes.
  3. Dieu a confirmé Ses promesses faites à Israël. Nous sommes convaincus que Dieu tiendra Ses promesses à la fois pour Israël et pour l’Église.
  4. La culture et la tradition de notre nation est construite sur un socle de valeurs judéo-chrétiennes fondées sur des racines juives.


Pardonne-nous Israël, en tant que nation :

- Pardonnez aux amis d’Israël dans l’Église en Norvège qui n’ont pas suffisamment élevé leur voix en faveur d’Israël.

- Pour les forces puissantes qui exigent un boycott d’Israël dans tous les domaines, y compris dans le commerce.

- Pour l’argent envoyé par le gouvernement norvégien servant indirectement à soutenir les terroristes.

- Pour les nombreux responsables politiques qui ont à plusieurs reprises fait des commentaires anti-israéliens, et pour notre incapacité à réagir.

- Pour la généralisation de l’antisionisme dans les médias, la télévision, les journaux, la radio et Internet.

- Pour notre Constitution qui a empêché les Juifs d’entrer dans le royaume jusqu’en 1851.

- Pour avoir envoyé les Juifs de Norvège dans les camps de la mort nazis pendant la Seconde Guerre mondiale.

- Pour avoir rejeté les Juifs après la Seconde Guerre mondiale.

- Pour ne pas avoir donné à Israël la gloire pour l’importante contribution de ce pays à l’humanité. Sans les innovations d’Israël, nos hôpitaux ne fonctionneraient pas comme ils fonctionnent aujourd’hui. De même pour nos ordinateurs et la téléphonie en général.

- Pour nous qui nous sommes alliés avec des puissances qui cherchent à détruire la nation d’Israël.


En tant que leader spirituel en Norvège, nous voulons briser ces alliances. Les Accords d’Oslo ont cherché à diviser le pays. Les Accords ont conduit à débloquer d’importantes sommes d’argent qui ont été transférées par l’État norvégien aux groupes palestiniens impliqués dans le terrorisme.

 

Nous déclarons que :

  1. Israël est une grande bénédiction pour le monde.
  2. La révélation de Dieu vient par Israël.
  3. La Parole de Dieu est venue par Israël
  4. Christ notre Sauveur est né juif en Israël.
  5. Les médias norvégiens ont pendant des années, fourni une couverture biaisée et déséquilibrée du conflit au Moyen-Orient, particulièrement à l’encontre d’ Israël.
  6. Israël est aujourd’hui une bénédiction pour le monde, et une bénédiction dans les domaines financiers, culturels, technologiques et spirituels, ainsi que dans de nombreux autres domaines.


En tant que leaders des différentes églises en Norvège, nous affirmons enfin que :

  1. - La Norvège en tant que nation a un appel à bénir Israël.
  2. - La Norvège en tant que nation a une vocation à aider Israël à sécuriser ses frontières.
  3. - La Norvège en tant que nation doit reconnaître le droit juif à la propriété pour Eretz Israël.
  4. - Nous, en tant que nation, avons une vocation à être parmi les alliés les plus forts d’Israël.
  5. - Nous travaillerons à ce que la Norvège soit un solide ami d’Israël dans les générations à venir.

Comme Henrik Wergeland, Trygve Lie, Kaare Kristiansen et de nombreux pères de notre nation, nous souhaitons une nation et un peuple qui bénissent Israël et le peuple juif.


 

« Je bénirai ceux qui te béniront et je maudirai ceux qui te maudiront » – Genèse 12:3

Nous prions de tout notre cœur : Seigneur, bénis Israël !
(par Anita Apelthun Heureux)


Tags: , , , , , , , ,

Joyeuse fête de ‘Hanoukah !

28 novembre 2013
Pasteur Gérald Fruhinsholz


Bonne fête de ‘Hanoukah à tous nos amis juifs d’Israël et d’ailleurs ! 
Cette mega-menorah a été réalisée par un entrepreneur protestant dans son propre atelier, financée par l’organisation hollandaise “Chrétiens pour Israël”.
Nous nous associons à ces amis chrétiens pour bénir Israël en ce temps où les nations s’acharnent à conclure de mauvais accords laissant l’Etat hébreu sur la touche. Comme à Munich, les nations se lavent les mains, ne cherchant que leur propres intérêts, sans savoir qu’ils seront de toute façon victimes de leur propre lâcheté.
 
Klaas Ziljstra est l’auteur de cette menorah/Magen David de 10 mètres de haut, solidement fixée sur une base de 6 tonnes en vue d’affronter les méchants vents du nord – beau symbole démontrant la solidité de l’Etat hébreu capable d’affronter ses pires ennemis.
 
La Bible déclare : “Pourquoi ce tumulte parmi les nations ? Ces vaines pensées parmi les peuples ? Pourquoi les rois de la terre se soulèvent-ils et les princes se liguent-ils avec eux contre l’Eternel et contre son Oint ?… Celui qui siège dans les cieux rit, le Seigneur se moque d’eux. Puis Il leur parle dans sa colère, il les épouvante dans sa fureur : c’est Moi qui ai oint mon roi sur SION, ma montagne sainte” Psaume 2.
 

Le Musée du désert, commémorant l’histoire des Camisards

J’écris cette lettre de la région du Gard qui a vu un déchaînement barbare pendant tout un siècle (de la Révocation de l’Edit de Nantes en 1685 par le roi louis XIV, jusqu’à la Révolution française de 1789) des “dragonnades” à l’encontre des familles huguenotes. Des centaine de milliers de ces Protestants, l’élite de France, ont dû fuir en hollande, en Allemagne et en Suisse, pour échapper à ces massacres dignes des nazis et des islamistes actuels. Ils étaient pourchassés, torturés, les femmes violées, les têtes des bébés fracassés, les pasteurs envoyés aux galères, simplement parce qu’ils lisaient la Bible du Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob.

J’aime à penser que cet ami Klaas, chrétien hollandais, est issu de la lignée de ces Huguenots des Cévennes qui puisaient leur foi en la Bible, trouvant la force dans le Dieu de Jacob.
 
La fête de ‘Hanoukah, fête que Jésus a lui-même fêté (Jean 10:22), symbolise également ce combat, contre les Grecs (IIe siècle av JC). Elle célèbre la victoire militaire des Maccabées, et symbolise la résistance spirituelle du judaïsme à l’assimilation, et notamment à l’interdiction de la circoncision. Un sujet bien actuel…
Les “Chrétiens pour Israël” hollandais ont déjà pensé à déplacer cette énorme ménorah devant le Parlement européen pour protester contre d’éventuelles “réformes” anti-juives…
 
‘Hag ‘hanoukah samea’h !


Tags: , , , , ,

Protestants en fête

1 Octobre 2013
Pasteur Gérald Fruhinsholz

Du 27 au 29 septembre 2013, près de 30.000 personnes ont assisté à Paris au rassemblement Protestants en fête (voir article de “La Croix”). Quelques 12 000 personnes se sont trouvées réunies au stade de Bercy dimanche matin, pour célébrer un temps spécial, réunissant tous les Protestants – réformés, luthériens, évangéliques…
Cet événement qui a pour but l’unité et la visibilité de la famille protestante, se déroule tous les 4 ans, et veut apporter un témoignage de foi vivante et tolérante au sein de la société française.
 
Croyants en la Parole

Une belle image, émouvante, fut donnée, lors de la transmission en direct du culte protestant sur France2, avec une énorme Bible qui fut passée de main en main jusqu’à l’estrade. Les Protestants sont en effet des croyants de la Parole - scriptura sola - dont Luther et Calvin entre autres hommes de foi, ont été les pionniers. Alors que la Bible n’était réservée qu’aux élites religieuses en Europe, la Renaissance a apporté sa révolution culturelle dans la diffusion de la Bible, avec le génie de Gutenberg qui l’imprima en 1450.  Ce fut la Réforme. Luther donnera à la Bible une impulsion majeure, en la traduisant en allemand. Elle connut dès lors une diffusion qui alla “jusqu’aux extrémités de la terre” : la Bible est toujours un best-seller dans le monde (1). Les Protestants ont largement payé le prix pour avoir “vulgarisé” la Bible. Jean Huss fut brûlé sur le bûcher, les Huguenots furent pourchassés par les dragons de Louis XIV… et les Protestants durent fuir la France par milliers. Les Etats-Unis ont hérité de ces amoureux de la Parole.

 

Croyants en un pays laïque

Manuel Valls qui était parmi les invités en tant que Ministre de l’Intérieur et du culte, a cherché à rassurer les protestants, reconnaissant qu’ils ont « le sentiment de ne pas être assez reconnus ». Le ministre a souligné la contribution des Protestants à l’histoire de la République et à une conception de la laïcité qui « est d’abord le respect de tous ».
Le pasteur Claude Baty (2) qui prêcha ce dimanche, apostropha Manuel Valls : « Quelques alertes récentes nous font craindre un regain de tension. Comme quelqu’un qui n’est pas religieux l’a écrit, après avoir obtenu la liberté de ne pas croire (en Dieu), faudrait-il aujourd’hui conquérir la liberté de croire ! Notre pays est-il destiné à passer d’une intolérance à une autre ? J’espère que non ! », n’a-t-il pas hésité à lancer (voir l’article). Le pasteur faisait référence à l’intolérance d’une certaine religion imposant shariah et burqa, mais également à une décision du gouvernement d’avoir évincé du Comité national d’Ethique le pasteur Louis Schweitzer ainsi que le rabbin Michael Azoulay… (lire JForum). Une décision curieuse laissant penser que l’Etat laïque voudrait bien se passer des religions pour aborder les questions éthiques s’opposant à la morale judéo-chrétienne.
 

Le Conseil Œcuménique Mondial, contre Israël

Si l’on peut se réjouir de ce temps d’unité des Protestants en France, je m’interroge sur un sujet qui mobilise semble-t-il des millions de “chrétiens” contre Israël. Giulio Meotti, chroniqueur pour Arutz 7 (traduit chez Israel-flash), a titré son article : “Une fatwa chrétienne contre Israël”.
Quelle position prendra l’Eglise Protestante de France ?… C’est le défi des derniers temps. Là est le signe majeur démontrant le véritable amour de la Parole divine. En effet, le Conseil Mondial des Eglises (WCC), l’organisation œcuménique des églises dans le monde, qui dit représenter 590 millions de chrétiens de par le monde, a sponsorisé un événement prônant “la partition et l’islamisation de Jérusalem”. Il s’est déroulé du 22 au 28 septembre dernier.
Son titre : “C’est l’heure pour la Palestine” - c’est tout dire, et ça ressemble à une délégitimation d’Israël.

 

Nous assistons aujourd’hui à une division profonde de la Chrétienté. Le prophète n’a pas menti (Zach 12:3): “Jérusalem sera une pierre pesante pour tous les peuples”. Dans le NT, il est clairement dit qu’une Eglise corrompue et apostate (Apo 17) se lèvera et s’opposera aux vrais chrétiens et aux Juifs, par conséquent à Israël. Elle est déjà là.
 
“Haraninou goyim ‘amo - “Gentils des nations, chantez les louanges de SON peuple !” -
Deut 32:43

(1) La Bible est aujourd’hui publiée, dans sa totalité ou en partie, dans plus de 2100 langues et dialectes. Des CD et cassettes présentant son message sont disponibles dans près de 4000 langues.
(2) Le pasteur Baty était le Président de la Fédération Protestante de France. Il passait le relais lors de “Protestants en fête” au pasteur François Clavairoly.


Tags: , , ,

Herzl et Hechler…

5 août 2013
Pasteur Gérald Fruhinsholz


“Dans 5 ans peut-être, dans 50 ans certainement…”.

Ces mots furent ceux de Theodor Herzl devant un parterre de 204 délégués des communautés juives d’Europe centrale, au Premier Congrès  sioniste de Bâle, en août 1897.

Par ces mots, Theodor Herzl est devenu le “Prince d’Israël”, car, contre toute attente, ces paroles se sont réalisées…  Dans son journal, Herzl (1) écrit : « Si je devais résumer le Congrès de Bâle en un mot, ce serait celui-ci : à Bâle j’ai fondé l’Etat Juif ». 


Mais qui sait que Theodor Herzl eut besoin d’un humble chrétien, pour lui faire comprendre que D.ieu avait Sa main sur lui pour la création de l’Etat hébreu et la restauration de Sion, et qui fut utilisé par D.ieu pour lui ouvrir les portes des grands de ce siècle ?… Un homme versé dans les Écritures, qui mieux que lui connaissait l’exactitude des temps prophétiques ?…


Parlons de Theodor Herzl : il est né en 1860 à Budapest, et mort en 1904.

Journaliste et écrivain juif austro-hongrois, Theodor fonde le mouvement sioniste au congrès de Bâle en 1897 ; il est l’auteur de Der Judenstaat (« L’État des Juifs ») en 1896. En somme, Theodor Herzl est le prophète des temps modernes en ayant eu la vision d’un Etat capable d’accueillir les Juifs du monde entier. ”L’Affaire Dreyfus” en France, symbole d’un antisémitisme violent, a été pour Theodor, le choc décisif.

 

“Le Prince et le prophète”

Le livre du pasteur Claude Duvernois est une biographie intéressante, car elle révèle un aspect méconnu de la vie du grand Theodor Herzl. Ce témoignage démontre combien la place d’un chrétien au côté de Herzl fut déterminante. Le révérend William Hechler était chambellan de Cour, et il put, grâce à ses connaissances personnelles, ouvrir au “Prince d’Israël” les portes des rois.
André Chouraqui, qui préfaça en 1965 le livre du pasteur Duvernois, n’hésite pas à faire la comparaison avec le couple Moïse/Jethro : “Moïse avait eu à ses côtés Jethro, le prêtre de Madian. C’est un chrétien, le chapelain de l’Ambassade britannique à Vienne, qui se dresse à la droite de Herzl et qui, du début à la fin, l’accompagne [...]“. 

De même, docteur Ali Menjour : « Hechler avait deviné par sa connaissance de la Bible et par des calculs inspirés, la date de 1897 comme étant la date de ”l’aube de la restauration ultime d’Israël”Théodore Herzl représentait pour une grande majorité de contemporains et même de rabbins ”un dangereux énergumène”, mais cet homme choisi de D.ieu fit cette superbe déclaration : “A Bâle, j’ai fondé l’Etat juif ! Si je disais cela à présent je serais accueilli par un éclat de rire universel. Dans 5 ans peut-être, dans 50 ans certainement, la chose sera devenue claire pour tout le monde…”. 
 
Le 29 novembre 1947 lui donna raison – 50 ans après la prédiction d’Herzl, Israël renaissait. La rencontre entre Herzl et Hechler eut lieu en mars 1896 :
« Après avoir grimpé quatre étages dans l’immeuble où résidait Hechler, Herzl fut accueilli au son de l’orgue… Tout juste après avoir souhaité la bienvenue au ”fils de Sion” comme il se plaisait à qualifier Herzl, le révérend Hechler étala un plan de l’ancien temple de Jérusalem et une immense carte de la Palestine pour expliquer à son hôte le lieu où devait s’ériger le nouveau temple… Depuis cette rencontre, Hechler n’a pas quitté Herzl et n’a pas hésité un moment à lui ouvrir les portes des chancelleries allemandes et austro-hongroises. Ayant été précepteur à la Cour du Grand Duc Frédéric de Bade, l’oncle de l’empereur Guillaume II, le révérend Hechler, dont le père était allemand, avait su garder avec son ancien maître des relations pleines de déférence. Ne s’étant jamais servi de ces relations à des fins personnelles, il les a utilisées pour ce qu’il considérait être la cause de son existence ».
 

Un homme original mais providentiel

William Hechler, habillé en bédouin

“Selola Bible, les Juifs doivent retourner en Palestine. Par conséquent, je viens en aide à ce mouvement, en tant que Chrétien pleinement convaincu de la vérité de la Bible. Car cette cause est la cause de Dieu” - révérend William Hechler.

 
Lisons le témoignage de Jerry Klinger, président de la “American Jewish Society for Historic Preservation” (2) : «Le sionisme politique et l’état moderne d’Israël est en grande partie né de la volonté farouche de Theodor Herzl. Mais s’il n’y avait eu un chrétien à ses côtés, Herzl serait resté un obscur écrivain autrichien excentrique. On a pour ce pasteur Hechler qui a été oublié, une vraie dette».

le pasteur William Hechler et ses enfants

« Hechler est resté aux côtés de Herzl durant les six années de la lutte infructueuse pour un Etat juif. Quand Herzl était mourant en juillet 1904, Hechler était à son chevet. Theodor Herzl souhaitait que William Hechler fut honoré par le mouvement sioniste, pour tout ce qu’il avait fait pour le peuple juif.

… Hechler est mort dans la misère à Londres, oublié par les hommes, en janvier 1931. La communauté juive de Vienne pensa ériger une statue pour lui en 1934. Mais les ténèbres de la Shoah commençait déjà à se répandre, et la statue fut oubliée. Ce qui est terrible, c’est que William Hechler avait prédit qu’une terrible calamité s’abattrait sur les Juifs, si un Etat juif n’était pas créé… ».

 

Personnellement, je dois beaucoup à Claude Duvernois. Ce pasteur qui vit de ses yeux en 1967, durant la guerre des Six-jours, la “muraille de feu” divine (Zacharie 2:5) autour de Jérusalem, sut transmettre avec son livre (il en a écrit de nombreux autres) la vision sioniste. En tant que chrétien et ami d’Israël, je ne peux que souligner l’importance de ce couple prophétique incarné par Herzl et Hechler. Claude Duvernois habite près du mont Herzl, et son voeu le plus cher est bien sûr de voir que Theodor Herzl et William Hechler soient enfin réunis dans la Jérusalem qu’ils ont tant aimé.

Que son vœu soit exaucé…
Gérald Fruhinsholz


(1) Venez visiter le musée HERZL au mont Herzl, ça vaut la peine ! (25 nis – réserver à l’avance).

(2) “En avril 2010, la Société juive américaine “for the Historic Preservation”, a découvert la tombe abandonnée du pasteur Hechler, à Londres. Avec la Communauté chrétienne sioniste de Grande-Bretagne, et avec l’espoir d’un soutien juif, le désir de Herzl pourrait être respecté, si l’on érigeait une pierre tombale qui honore le ministre chrétien qui a rendu Herzl et le Sionisme politique légitime” (J. Klinger).



Tags: , , , ,