Messages étiquettés Neguev

Israël sous le feu

14 mars 2012
Pasteur Gérald Fruhinsholz


Le Dôme de fer

Bravo pour les ingénieurs israéliens qui ont conçu ce type de défense, certes coûteux – 23 000 euros la fusée anti-missile - mais efficace : 55 missiles à ce jour ont été interceptés par le Kipat barzel – le dôme de fer.

Mais comme le disent ces soldats de Tsahal, “ce n’est pas que de la haute technologie ce sont également des hommes et des femmes qui veillent”.


Selon le décompte du central Guysen, quelque 240 roquettes de tous types ont été lancées sur Israël depuis vendredi soir, après l’élimination d’un chef terroriste (1) qui préparait un méga-attentat contre Israël. 140 missiles sont tombés dans des terrains vagues, 13 dans des zones habitées, 55 missiles ont été interceptés par le Dôme de fer, et 35 ont atterri sur le sol palestinien. Les tirs ayant échoué n’ont pas été comptabilisés. Les blessés soignés par le Magen David Adom : 1 grave, 2 sérieux, et plusieurs blessés légers et commotionnés. Les animaux n’ont pas été épargnés : des centaines de poules, un cheval et 2 chiens ont été tués par les roquettes.


Tsahal a pour sa part comptabilisé 166 roquettes et obus ayant explosé en Israël depuis vendredi. L’armée de l’air a bombardé 37 objectifs à Gaza depuis vendredi, déjouant ainsi 19 tentatives de tirs de roquettes et détruisant 18 fabriques et entrepôts d’armes et puits de lancement de missiles.

(1) Pour comprendre la raison de l’élimination du chef du CRP – le “Comité de Résistance Populaire” a été fondée en 2000 à la suite d’un schisme entre les factions les plus extrémistes du Fatah et du Hamas – lire l’article de Yaron Gamburg


D.ieu veille !

Il ne suffit pas de savoir que ces missiles ne créent pas de victimes à la hauteur de leur nombre et de leur puissance. Il faut savoir que vivre sous la menace de roquettes est une expérience traumatisante ! Les gens de Sdérot peuvent en témoigner. C’est un sujet de prière particulier que ces enfants qui sont “sous le feu” ne restent pas touchés dans leur psychisme.
Prier pour Israël et pour sa protection est un devoir pour tous les croyants en la Bible. Plus que jamais, nous devons être solidaires de la nation choisie – “prunelle de l’oeil de D.ieu”. Le mot Hamas, complice du CRP en hébreu, signifie “violent”…

« Mon âme est parmi des lions ; Je suis couché au milieu de gens qui vomissent la flamme,
au milieu d’hommes qui ont pour dents la lance et les flèches,
et dont la langue est un glaive tranchant.
Elève-toi sur les cieux, ô Dieu ! Que ta gloire soit sur toute la terre !
Ils avaient tendu un filet sous mes pas : mon âme se courbait ;
Ils avaient creusé une fosse devant moi, Ils y sont tombés… »

- Psaume 57 -


Tags: , , , , ,

Israel bajo el fuego

14 de marzo de 2012
Pastor Gérald Fruhinsholz


 La Bóveda del hierro

Enhorabuena a los ingenieros  israelíes que han realizado este tipo de defensa, obviamente cara – 23 000 euros el cohete antimisil – pero eficaz: el Kipat barzel – la Bóveda del hierro interceptó 55 misiles hasta la fecha.  Pero como dicen esos soldados de Tsahal, “no sólo es alta tecnología, sino además hombres y mujeres que están vigilando”.

 

Según los cálculos de Guysen, habrían lanzado unos 240 cohetes de todo tipo  sobre Israel desde el viernes por la noche, después de que fuera eliminado un jefe terrorista (1) que estaba preparando un mega atentado contra Israel.  140 misiles cayeron en zonas vacías, 13 en zonas habitadas, 55 misiles fueron interceptados por la Bóveda del hierro, y  35 aterrizaron en suelo palestino. No se contabilizaron los lanzamientos abortados. Los heridos atendidos por el Magen David Adom son: 1 con pronóstico grave, 2 casos serios, y varios heridos leves y bajo shock. Tampoco se libraron los animales: centenares de gallinas, un caballo y dos perros murieron alcanzados por cohetes


Tsahal por su parte, contabilizó 166 cohetes y obuses que explotaron en Israel desde el viernes. El ejército del aire bombardeó 37 objetivos en Gaza desde el viernes, abortando de esta manera 19 intentos de lanzamientos de cohetes y destruyendo 18 fábricas y almacenes de armas y pozos de lanzamiento de misiles.


(1) Para entender el porqué se eliminó al jefe del CRP – el “Comité de Resistencia Popular” fue fundado en el año 2000 a consecuencia de un antagonismo entre las facciones más extremistas de el Fatah y de Hamas – leer el artículo de Yaron Gamburg

 

¡D.ios está vigilante!

No basta con saber que esos misiles no acarrean tantas víctimas, si se tiene en cuenta su número y su potencia. ¡Es preciso saber que estar viviendo bajo la amenaza de cohetes es una experiencia traumática! Los habitantes  de Sderot son testigos de ello. Es un tema de oración para que esos niños que están « bajo el fuego » no queden psicológicamente afectados. Orar por Israel y por su protección es el deber para todo creyente bíblico. Ahora más que nunca debemos ser solidarios con la nación escogida – “la niña de los ojos de D.ios”. La palabra Hamas, cómplice del CRP, significa « violento » en hebreo… 

 

«  Mi vida está entre leones; estoy echado entre hijos de hombres que vomitan llamas.
Sus dientes son lanzas y saetas y su lengua espada aguda.
Exaltado seas sobre los cielos, oh Dios.  Sobre toda la tierra sea tu gloria.
Red han armado a mis pasos; se ha abatido mi alma; hoyo han cavado delante de mí;
en medio de él han caído ellos mismos. – Salmo 57 -



Tags: , , , , ,

Le Néguev en hiver …

4 décembre 2011
Pasteur Gérald Fruhinsholz


Il fait bon vivre dans le Néguev en hiver ! C’était lors d’une journée d’étude organisée par “le club de la Presse” (1), et sponsorisée par le Ministère du Tourisme Israélien pour des journalistes francophones. Ce jour était consacré à la visite de Ramat Negev, un territoire qui s’étend sur 30 % du pays, au sud de Beer-Shéva.


Le Conseil régional de Ramat Negev, établi en 1954, est le plus grand Centre du désert. Il recherche les meilleurs rendements pour toutes sortes de cultures, avec l’aide de l’eau saumâtre en grande quantité dans le sous-sol (une provision pour 200 ans !) – il s’occupe également d’élevage de poissons… Ses recherches profitent à de nombreux pays ayant besoin d’apprendre comment cultiver une terre désertique, et utiliser notamment le système du “goutte à goutte”, ce fameux système de micro-irrigation qui a permis à Israël de faire fleurir le désert. C’est à l’ingénieur Simha Blass que revient l’immense mérite d’avoir réalisé cette prophétie biblique, au-delà même des frontières de l’Etat hébreu.


Raz ARBEL directeur du département touristique de Ramat Néguev est l’un des principaux artisans du développement de cette région. Mais au sein de ses 13 localités, seuls habitent  près de 4 000 habitants. Un nombre qui ne cesse pourtant d’augmenter : chaque année ce sont entre 30 et 60 familles qui choisissent de venir vivre l’expérience du désert. Raz ARBEL en est fier : “Nous sommes parvenus à tout combiner, économie locale, agriculture, éducation et tourisme. Nous avons fait du désert un endroit habitable et accueillant”.

Malgré un environnement hostile, les agriculteurs de la région ont réussi le pari de cultiver cette terre désertique. A force de travail et d’innovations, le secteur agricole est même devenu l’industrie majeure de Ramat Néguev. C’est lui qui crée le plus d’emploi. Raz ARBEL conclut : “Depuis que l’on a trouvé de l’eau, il y a une quinzaine d’années, l’agriculture est notre mine d’or dans le désert !”


Reste d'une église à Shivta

Shivta – Shivta est un site archéologique du désert du Néguev en Israël, où se trouvent les vestiges d’une ancienne cité nabatéenne, à mi-chemin entre Nitzana et Sdé Boker, à 40 km au sud sud-ouest de Beer-Sheva. Fondé au 1er siècle par les Nabatéens, la cité est construite de manière à récupérer chaque goutte de pluie (il tombe en moyenne 86 mm d’eau/an) et à la conduire dans des piscines ou citernes.

Les vestiges sont particulièrement importants et comprennent deux grandes églises ainsi que plusieurs grands réservoirs et des pressoirs à raisins. Un tremblement de terre a ravagé la cité. La vie locale s’est éteinte au IXe siècle.



Be’erotayim
- Ce lieu, éloigné de tout, est un petit paradis pour ceux et celles qui recherchent le calme, un endroit loin de la civilisation, sans électricité ni portables en tous genres.

Un coin idéal pour les amoureux du désert, et des ballades en chameaux… Situé près de Nitzana et de la frontière égyptienne, Be’erotayim tient son nom des deux puits de Moise et d’Aaron (Be’er signifiant littéralement “puits” en hébreu). Ses puits ainsi que ses deux tamaris géants sont alimentés par les nappes d’eau souterraines.

Voilà, il ne reste plus qu’à chacun à profiter des richesses de ce pays – tout y est bon avec les produits d’Israël – “le pays du lait et du miel”… il y a aussi les nombreux fromages, les superbes dattes, olives et multiples variétés de fruits… etc, et bien sûr le bon vin que nous avons également goûté comme il se doit pour des Français, à Kadesh Barnea !


A quand le prochain tioul – tour en Eretz-Israël ?..

Comprendre qu’Israël est à la pointe dans tous les domaines, dont l’agriculture, c’est s’émerveiller de voir ce que ce pays peut apporter au monde. C’est voir les miracles s’accomplir… Comme le disait Ben Gourion – il habitait le kibboutz Sdé Boker : “Celui qui ne croit pas aux miracles en Israël n’est pas réaliste” ! Croyons qu’Israël est une vraie bénédiction pour les nations… quand le monde cherche à nous faire croire le contraire.


« … jusqu’à ce que l’Esprit soit répandu sur nous d’en haut, alors le désert deviendra un verger… Le fruit de la justice sera la paix. L’effet de la justice, ce sera la tranquillité et la sécurité à tout jamais. Mon peuple alors habitera un domaine de paix dans des demeures sûres, dans des maisons tranquilles » - Esaïe 32 :15-18


[youtube width="300" height="230"]http://www.youtube.com/watch?v=LYmYB81vlGM[/youtube]

Ramat Néguev – 30 novembre 2011




Tags: , , ,