Messages étiquettés Nations

Prier pour la venue du Mashia’h

19 septembre 2012
Pasteur Gérald Fruhinsholz

« Maître de l’Univers, nous, les enfants d’Israël, te demandons d’envoyer Machia’h afin de nous délivrer, maintenant et avec miséricorde, de l’exil et de toutes les souffrances, afin de révéler ton Nom dans le monde et d’y amener la paix ».

Voilà la Prière devant être priée simultanément par les Juifs du monde entier, le dimanche 23 septembre 2012, trois jours avant Yom Kippour.

L’horaire de la prière est basé sur l’heure d’hiver en Israël (changement ce même jour) 17h00 : New York, Montréal, Miami : 11h00 – Los Angeles : 8h00 – Buenos Aires : 12h00 – Paris : 17h00 – Moscou : 19h00 – Hong Kong : 23h00 – Sydney : 1h00 le 24 septembre ….


Une réponse à cette invitation faite sur Jforum.fr dit ceci : « Je suis vraiment contente que les Juifs s’unissent dans la prière pour demander la venue du Messie. Que Dieu entende les cris de ces cœurs qui battront à l’unisson, et qu’Il vous exauce. Je suis sûre que plusieurs gens des Goyim au travers le monde prieront aussi car le peuple élu a trop souffert, et il est juste qu’il aspire à la paix ; et de toute façon la paix dans le monde viendra de Jérusalem avec la venue du Messie, et Jérusalem sera restaurée comme l’a dit le prophète Esaie (Es. 60).

Nous partageons complètement la réaction de cette dame. En tant que chrétiens sionistes (1) issus des nations, appelés goyim, et ne désirant en aucun cas imposer une autre religion à Israël que celle donnée par « Hachem », le Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob, nous nous disons solidaires du peuple juif et en unité de prière pour ce jour.


« Égorgez les Juifs ! »

Quelques décades après la Shoah, voilà ce que des Islamistes « français », au coeur même de Paris, devant l’Elysée et l’Ambassade américaine, crient : « Egorgez les Juifs », sous les yeux de CRS français ayant manifestement reçu l’ordre de ne pas bouger !… et ces Musulmans de se mettre à genoux pour prier Allah… Rappelons-nous le sondage disant d’après un questionnaire de la Commission européenne, que 59% des Européens pensaient qu’Israël et les Juifs menaçaient la paix dans le monde… Qui est la vraie menace ?

 

Pendant ce temps où les gens s’illusionnent, le monde entier vit sous la peur d’extrémistes musulmans, qui tuent, lynchent, violent et terrorisent les gens sous n’importe quel prétexte. Et le monde de se taire, de se soumettre, et de rentrer dans la dhimmitude…

 

En Israël, les habitants du village juif de Esh Kodesh ont subi une attaque durant le shabbat. Une foule importante d’Arabes armés de gourdins et de bâtons venus du village voisin, Kotzra, sont venus menacer les Juifs. La sécurité israélienne trop peu nombreuse, n’a pas pu faire cesser les saccages. « Les enfants du village étaient en panique » a expliqué le porte-parole du village Aharon Katzuf. « Les Arabes criaient  »Yitbach al Yahud » [égorgez les Juifs] et  »Allahu Akbar » » (voir JSS News).

 

On ne peut que méditer sur ce psaume : « Ils aiguisent leur langue comme un glaive, ils lancent comme des traits leurs paroles amères, pour tirer en cachette sur l’innocent ; ils tirent sur lui à l’improviste, et n’ont aucune crainte. Ils se fortifient dans leur méchanceté ; ils se concertent pour tendre des pièges, ils disent : Qui les verra ? Ils méditent des crimes : Nous voici prêts, le plan est conçu ! » – Ps 64.

La suite est importante (verset 8) :

« Dieu lance contre eux ses traits : soudain, les voilà frappés.
Leur langue a causé leur chute »


 A nos amis juifs : « Gmar ‘hatima tova », pour Yom Kippour,
et « Maranatha », que le Messie vienne !


(1) Le qualificatif « sioniste » n’a pas d’autre sens que de nommer les chrétiens n’ayant pas d’autre ambition que de servir le Dieu vivant de la Bible qui agit dans ces derniers temps « pour l’amour de Sion » – Esaïe 62.



Tags: , , , ,

Les « non-alignés » alignés contre Israël

9 septembre 2012
Pasteur Gérald Fruhinsholz

Il y a une quinzaine de jours, le mouvement des « pays non-alignés » (PNA) s’est réuni à Téhéran, pour la 16e fois depuis sa création en 1961.

Le mouvement des non-alignés est une organisation internationale regroupant près de 120 états. Ils se définissent comme n’étant alignés « ni avec ni contre aucune grande puissance mondiale ».

Ce mouvement est né durant la Guerre Froide et visait à regrouper les états qui ne se considéraient comme alignés ni sur le bloc de l’Est ni sur le bloc de l’Ouest. Le but de l’organisation tel que défini dans la « Déclaration de la Havane » de 1979 est d’assurer:


« L’indépendance nationale, la souveraineté, l’intégrité territoriale et la sécurité des pays non alignés dans leur lutte contre l’impérialisme, le colonialisme, le néocolonialisme, la ségrégation, le racisme, et toute forme d’agression étrangère, d’occupation, de domination, d’interférence ou d’hégémonie de la part de grandes puissances ou de blocs politiques ».

 

La motivation est bonne à la base – créer un mouvement des « petits » pays et rester indépendants de tout joug et hégémonie politique… sauf que la plupart de ces pays sont sous la tutelle et perfusion intéressée de part et d’autre, soit des Etats-Unis, soit de la Russie et/ou de la Chine. Ces pays si divers, ont en tout cas une chose en commun qui les rassemble, une aversion maladive d’Israël !

 

Bibi : « Ce sommet est une honte pour l’humanité ! »

Le Premier Ministre israélien Binyamin Netanyahou a dénoncé la présence de ces chefs d’états cautionnant sans vergogne la haine de l’Iran des Mollahs contre l’Etat hébreu qu’elle a décidé de détruire par le nucléaire. Humour noir, l’un des buts poursuivis par le PNA est « l’élimination des arsenaux nucléaires dans le monde d’ici 2025″… ce qui permet d’accuser violemment Israël possédant des armes nucléaires, mais aussi de se lancer dans une violente diatribe contres « les crimes commis par les loups sionistes assoiffés de sang… qui se poursuivent en Palestine depuis plus de six décennies ».

Binyamin Netanyahou a accusé les pays présents de cautionner le régime iranien qui « nie la Shoah » et veut« annihiler l’Etat juif ». Un communiqué officiel a été publié le 29 août : « Aujourd’hui, plus de 120 pays sont réunis à Téhéran et saluent un régime qui non seulement nie l’Holocauste, mais qui s’est engagé à annihiler l’Etat juif, à brutaliser son propre peuple, tout en étant complice du meurtre de milliers de Syriens innocents (…) Et personne ne s’est levé ni n’a quitté la salle de conférence ! Au sein de la communauté internationale, il semble que beaucoup n’ont rien appris de l’époque de la Shoah. Je pense que c’est là une véritable honte pour l’humanité » […].


La conférence d’Evian, 1938 : « Que faire des Juifs ? » 

Ce sommet international, comme tant d’autres qui fustigent Israël, ne nous rappelle-t-il pas la fameuse « Conférence d’Evian » qui vit tous les pays refuser d’accueillir les réfugiés juifs allemands que le Führer ou Guide suprême de l’époque nazi, souhaitait exclure du Reich. Hitler, apprenant ce projet d’Evian, s’écrie avec cynisme, en avril 1938 : « J’espère que le reste du monde qui a une telle sympathie pour ces criminels, aura suffisamment de générosité pour convertir cette sympathie en aide effective. Pour nous, nous sommes prêts à mettre ces criminels à la disposition de ces pays, et même sur des bateaux de luxe, peu importe » (Discours de Königsberg, avril 1938).

 

Décision des nations : Les Etats-Unis ont conscience de l’acuité du problème des réfugiés, mais prétendent que la conjoncture économique ne leur permet pas. La France, qui accepte la moitié des réfugiés, décide qu’elle ne peut faire d’avantage, « les temps étant durs pour tous ». La Hollande, la Pologne, la Tchécoslovaquie affirment qu’elles n’ont ni l’espace, ni l’argent nécessaire pour recevoir davantage. Les pays d’Amérique du Sud se renvoient la balle et n’apportent aucune réponse positive. La Grande-Bretagne déclare que l’Europe est « saturée » de réfugiés et qu’il faut trouver une solution outre-mer (l’Angleterre avait accepté de participer à la Conférence à la condition que la possibilité d’émigration en Eretz-Israël (sous mandat anglais) ne soit jamais évoquée ! L’Australie, elle, prétendra n’avoir aucun problème d’antisémitisme, et donc… ne veut pas de Juifs.

Dès le 8 juillet 1938, le New-York Herald Tribune titrait : « 650.000 exilés juifs refusés par tous à Evian ».


Rien de nouveau sous le soleil 

De Nimrod à Nebucanetsar en passant par Titus, de St Chrysostome aux Croisades et à l’Inquisition, jusqu’à Martin Luther, nous pouvons dire comme l’Ecclésiaste : « Ein ‘hadash ta’hat hashemesh » – il n’y a rien de nouveau sous le soleil. Le monde continue de vomir les juifs, et à présent, c’est Israël qui n’a pas le droit d’exister !

En 1938, les démocraties refusèrent de s’aligner contre l’Allemagne nazie, de même ont-ils refusé de s’aligner pour détruire les voies ferrées en Allemagne et faire cesser Auschwitz et tous les camps de la mort. Les églises étaient alignées pour ne pas trop protester – elles ont encore du mal aujourd’hui à réagir… En ce temps, le monde était encore aligné contre les Juifs, aujourd’hui, il l’est aussi contre Israël …


Israël qui porte le nom de D.ieu

N’y a-t-il pas une raison surnaturelle à cette haine, et s’adresse-t-elle à un seul peuple ?… Hélas oui. Certes, l’homme ne supporte pas ce qui est différent de lui, cela s’appelle du racisme ; mais dans le cas d’Israël, nous sommes dans une autre dimension. La Bible dit qu’Israël porte le nom de D.ieu : « Tous les peuples verront que tu es appelé du nom de l’Eternel, et ils te craindront » – Deut 28 :10 (parasha kitavo).

Israël est le « peuple théophore » – qui porte D.ieu – et le monde ne supporte pas le D.ieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob. Voilà pourquoi tous les Ahmadinejad du monde ne veulent pas prononcer le nom d’Israël !


Mais D.ieu se rit de cette inimitié ! Dans un proche avenir, Il imposera Jérusalem, capitale d’Israël et capitale du monde, où règnera Son Messie… et tous les peuples devront s’aligner sur Ses commandements ! D.ieu a transformé les ossements d’Auschwitz en une nation vivante, vibrante et forte ; Il transformera les menaces des fous actuels, qui disparaîtront sans coup férir, en une espérance vivante pour toute l’humanité, celle d’une ère messianique de paix et de justice.

 

Au moment où j’écris ces lignes a lieu la Cérémonie du souvenir de la Shoah,
qui s’est déroulée à la Synagogue de la Victoire, à Paris.
Magnifique et émouvante cérémonie qui a eu lieu,
une semaine avant Roch hachana, le Nouvel An juif.


Chana tova à Israël, et à tous nos amis juifs !



Tags: , , , ,

Los « no alineados » alineados contra Israel

9 de septiembre de 2012
Pastor Gérald Fruhinsholz

El movimiento de « países no alineados  » (MPNA) se reunió hace quince días en Teherán, en su 16ª reunión desde su creación en 1961.

El movimiento de los No alineados es una organización internacional que agrupa a 120 estados. Se definen como no alineados « ni a favor, ni en contra, de ninguna gran potencia mundial ». Este movimiento nació durante la Guerra Fría y tenía como objetivo reunir a los estados que no se consideraban alineados ni en el bloque del Este ni en el bloque del Oeste. La finalidad de la organización tal y como lo define la « Declaración de la Habana » de 1979 es la de asegurar :


« La independencia nacional, la soberanía, la integridad territorial y la seguridad de los países no alineados en su lucha contra el imperialismo, el colonialismo, el neo colionalismo, la segregación, el racismo, y cualquier forma de agresión extranjera, de ocupación, de dominación, de ingerencia o de hegemonía por parte de las grandes potencias o de bloques políticos ».

 

La motivación en su base es buena – formar un movimiento formado por « pequeños » países y mantenerse independientes de todo yugo y hegemonía política… excepto que la mayoría de estos países están bajo la tutela y la interdependencia voluntaria, bien sea de los EE.UU, de Rusiay/o de China. Estos países tan diferentes, tienen desde luego algo en común que los une, ¡una aversión enfermiza contra Israel !

 

Bibi : « ¡ Esta cumbre es una vergüenza para la humanidad ! « 

El Primer Ministro israelí Binyamin Netanyahu denunció la presencia de unos estados que respaldan sin ningún reparo el odio del régimen iraní de los mollahs contra el Estado hebreo, y cuyo régimen está decidido a destruirlo con el arma nuclear. Humor negro, una de las metas que prosigue el MPNA es « la eliminación de los arsenales nucleares en el mundo de aquí a 2025 « … esto da pie a acusar con fuerza a Israel que posee armas nucleares, pero también a lanzar invectivas contra « los crímenes cometidos por los lobos sionistas sedientos de sangre.. que sigue habiendo en Palestina desde hace más de 60 años « .

 

Binyamin Netanyahu acusó a los países presentes que respaldaran al régimen iraní que « niega el Holocausto » y quiere « exterminar al Estado judío ».

 
El 29 de agosto, declaró en un comunicado oficial : « Hoy, más de 120 países están reunidos en Teherán saludando a un régimen que no solo niega el Holocausto, sino que también se compromete a aniquilar al Estado judío, a brutalizar a su propio pueblo, al mismo tiempo que es cómplice del asesinato de miles de sirios inocentes (…) ¡Y nadie se levantó ni abandonó la sala de conferencia ! Parece ser que muchos de los que pertenecen a la comunidad internacional no entendieron nada de la época de la Shoah. Pienso que es una verdadera vergüenza para la humanidad  » […].


La conferencia de Evian, 1938 : « ¿Qué hacer con los judíos ?  »

Esta cumbre internacional, como tantas otras que atacan a Israel, nos trae a la memoria la famosa « Conferencia de Evian » cuando todo los países se opusieron a recibir a los refugiados judíos alemanes que el Führer o Guía supremo de la época nazi, deseaba excluir del Reich. Hitler, al conocer el proyecto de Evian, se exclama con cinismo, en abril de 1938 : « Espero que el mundo que siente una simpatía tan grande para esos criminales, tenga la suficiente generosidad para convertir esa simpatía en una ayuda concreta. Nosotros, por nuestra parte, estamos dispuestos a poner a esos criminales a disposición de estos países, e incluso en embarcaciones de lujo, no importa.  » (Discurso de Königsberg, abril de 1938).

 

Decisión de las naciones : EE.UU que es consciente de la magnitud del problema de los refugiados, da como disculpa que su situación económica no se lo permite. Francia, que admite a la mitad de los refugiados, decide que no puede hacer más, « los tiempos son duros para todos ». Holanda, Polonia, Checoslovaquia dicen que no tienen ni espacio, ni dinero sufuciente para recibir a más. Los países de América Latina echan balones fuera y no dan ninguna respuesta positiva. Gran Bretaña declara que Europa está « saturada » de refugiados y que hay que buscar una solución más allá del Atlántico (¡Inglaterra había aceptado de participar a la Conferencia con la condición de que nunca se mencionara la posibilidad de dejarlos emigrar a Eretz-Israel (bajo mandato británico) ! En cuanto a Australia, afirma no tener problemas de antisemitismo, y por lo tanto… no acepta a ningún judío.

El 8 de julio de 1938, el New-York Herald Tribune ponía en su portada : « 650.000 exiliados judíos rechazados por todos, en Evian ».

 

Nada nuevo bajo el sol

De Nimrod a Nabuconodosoro pasando por Tito, de San Crisóstomo en las Cruzadas y en la Inquisición, hasta Martin Lutero, podemos decir como el Eclesiatés : « Ein jadash tajat hashemesh » – no hay nada nuevo hay bajo el sol. El mundo sigue vomitando a judíos, y ahora, ¡le niegan a Israel su derecho a existir !

En 1938, las democracias no quisieron alinearse con la Alemania nazi, sin embargo se opusieron a alinearse para destruir las  vías férreas en Alemania y a parar la actividad en Auschwitz y en todos los campos de la muerte. Las iglesias estaban alineadas para no protestar demasiado – hoy en día les cuesta todavía reaccionar… En aquella época, el mundo seguía alineado contra los judíos, en la actualidad lo está también contra Israel…

 

Israel que lleva el nombre de D.ios

¿Ese odio tiene una razón sobrenatural, y está dirigido a un solo pueblo ?… Por desgracia, sí. Es obvio que el hombre no soporta lo que es diferente a él, y eso se llama racismo ; pero en el caso de Israel, estamos en otra dimensión. La Biblia dice de Israel, que lleva el nombre de D.ios: « Y verán todos los pueblos de la tierra que el nombre de Jehová es invocado sobre ti, y te temerán. » – Deut 28 :10 (parasha kitavo).

Israel es el « pueblo teóforo » – que lleva a D.ios – y el mundo no soporta al D.ios de Abraham, de Isaac y de Jacob. ¡Por eso, todos los Ahmadinejad del mundo no quieren pronunciar el nombre de Israel !

 

¡Pero D.ios se ríe de esa enemistad! En un futuro cercano, impondrá a Jerusalén, como capital de Israel y como capital del mundo, donde Su Mesías reinará… ¡y todos los pueblos tendrán que alinearse a sus Mandamientos ! D.ios transformó los huesos de Auschwitz en una nación viva, brillante y fuerte ; transformará las amenazas de los locos actuales, que desaparecerán sin problema, en una esperanza viva para toda la humanidad, y será una era mesiánica de paz y de justicia.


Mientras estoy escribiendo estas líneas, estan celebrando la Ceremonia de la Shoah, que tuvo lugar en la Sinagoga de la Victoria, en París. Ceremonia espléndida y emotiva que tuvo lugar una semana antes de Roch hachana, el Año Nuevo judío.

 

¡Shana tova a Israel y a todos nuestros amigos judíos !


Traducción :Esther KWIK



Tags: , , , , ,

Quand les Juifs partent…

15 août 2012
Pasteur Gérald Fruhinsholz


Lorsque les Juifs commencent à quitter un pays, celui-ci a du mouron à se faire ; c’est la bénédiction qui s’en va… C’est un fait que le monde a été au bénéfice du monde juif et de ses communautés. C’est ainsi, non seulement parce que la Bible le dit, mais simplement parce l’Histoire le démontre. Les pays européens, lorsqu’ils chassaient leurs Juifs après les avoir spoliés, laissaient toujours la porte ouverte pour qu’ils reviennent, sachant combien ceux-ci représentent une élite et une richesse à beaucoup d’égards.

 

C’est la Norvège aujourd’hui qui « inaugure » ce triste processus d’expulsion qui a jalonné l’histoire de la diaspora juive : par la force des choses et particulièrement la force de l’antisémitisme alimenté (ou non) par l’islam montant, la Norvège voit ses Juifs partir. Grâce à Dieu, il existe un pays, Israël, qui peut les accueillir. Cela ne disculpe en rien la Norvège, et tous les autres pays d’Europe qui sont sur la liste des « expulseurs ». Il y a comme un système de vases communicants : plus l’immigration musulmane s’accentue, plus l’aliyah juive progresse.


En 1939, 1800 Juifs vivaient en Norvège. Après son invasion par les troupes nazies le 9 avril 1940, la Norvège a été un temps dirigée par le régime collaborationniste de Vidkun Quisling. Aujourd’hui le Premier Ministre norvégien Jens Stolenberg a fait amende honorable, demandant pardon pour avoir livré les Juifs aux Nazis. 772 Juifs furent arrêtés en Norvège et déportés pendant la guerre ; seuls 34 d’entre eux ont survécu.

 

Aujourd’hui, la situation a empiré, comme au Danemark et en Suède, avec la croissance phénoménale de l’immigration « musulmane ». Mais l’Islam n’est pas le seul coupable, comme le décrit Bruce Bawer – voir l’article (écrit en nov 2011) traduit sur le site Debriefing.com :


«  En Norvège, l’antisémitisme se montre le plus virulent parmi l’élite culturelle, les académiques, les intellectuels, les écrivains, les journalistes, les politiciens et les technocrates ; mais il est vrai aussi que, par le biais des médias et des écoles, il s’est infiltré goutte à goutte chez la plupart du commun des Norvégiens, bien que nombre d’entre eux n’aient, probablement, jamais rencontré le moindre juif.

… D’après certaines informations, le Grand Rabbin d’Oslo reçoit, jour après jour, une pile de lettres d’insultes. Pendant la guerre de Gaza, un grand journal norvégien a eu beaucoup de mal à trouver des juifs norvégiens disposés à s’exprimer en public, ouvertement, sur cette guerre : ils disaient craindre des représailles. Les universitaires norvégiens ont cherché à bannir tout contact avec les universités israéliennes. Des militants norvégiens ont encouragé le boycott des produits israéliens. Une intimidation de nature antisémite se pratique en masse dans les écoles. De temps à autre, un professeur de renom, un activiste, ou un auteur célèbre, écrivent un éditorial virulent, ou bien prononcent un discours virulent, venimeux, pour dénoncer Israël et insulter les juifs, et ce en toute sécurité. Ils ne risquent ni coups ni blessures, corporels ou autres, contrairement à ce qui se passerait si, par exemple, ils s’exprimaient ouvertement contre l’Islam […]

 

Même si la Bible est en faveur de l’aliyah des « enfants d’Israël », je crois qu’il existe une part non négligeable de Norvégiens chrétiens ou laïques qui n’ont aucun problème, bien au contraire, à l’égard de leurs communautés juives. Reste à savoir si ceux-ci sauront les défendre, les garder, les aimer…

«  En ce temps-là, L’Eternel secouera des fruits, depuis le cours du fleuve jusqu’au torrent Égypte ; Et vous serez ramassés un à un, enfants d’Israël ! En ce jour, on sonnera de la grande trompette, et alors reviendront ceux qui étaient exilés au pays d’Assyrie ou fugitifs au pays Égypte ; et ils adoreront l’Eternel, sur la montagne sainte, à Jérusalem »

Esaïe 27:12


Ci-dessous un article humoristique (mieux vaut en rire) de Guy Millière qui, dit en passant, fait un travail remarquable en faveur d’Israël ; son travail est louable, il défend la vérité.



* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *


Des Scandinaves lancent un nouveau bateau pour Gaza

Guy Millière – 11 août 2012 – JJSS News


 

La Scandinavie est une région du monde prospère, mais où on s’ennuie beaucoup. Il y fait plutôt froid, surtout l’hiver, ce qui donne des envies de faire de croisières vers des régions plus ensoleillées. Il n’y guère d’activités culturelles. Il n’y a quasiment plus de Juifs. Et les autochtones qui les ont chassé au fil des ans ne peuvent donc plus insulter les Juifs, ce qui est frustrant. Les nouveaux arrivants, le plus souvent musulmans, seraient prêts à fraterniser dans la chasse aux Juifs, mais faute de gibier disponible, se tournent vers des Scandinaves qui se disent que ces manques de fraternisation, ces agressions, c’est la faute des Juifs qui, s’ils étaient restés quand même pour se faire casser la figure auraient servi à quelque chose.

 

Des Scandinaves ont alors eu des idées : se venger sur des Juifs de l’extérieur, s’en prendre à Israël. Et cela leur a donné un regain de dynamisme. Des Scandinaves de gauche, mais aussi parfois de droite, se sont mis à casser verbalement du Juif Israélien. Des journaux ont publié des textes attribuant aux Juifs Israéliens tous les maux de la terre. Des mouvements de boycott on été lancés qui ont eu plus de succès qu’en d’autres contrées d’Europe. Ces Scandinaves ont vu que c’était un bon défoulement de s’en prendre aux Juifs Israéliens et qu’en affirmant défendre le « peuple palestinien », ils s’attiraient la sympathie des immigrants musulmans puisqu’ils pouvaient désormais avoir un ennemi commun, le Juif israélien, et un ami commun, le Palestinien.

 

Depuis, il est rare qu’ils ne contribuent pas à des opérations contre le « blocus de Gaza », et ne contribuent pas à des flottilles pleines de gens prêts à sympathiser avec le Hamas ou le djihad islamique. Ils organisent ces opérations l’été, ce qui permet de profiter pleinement du climat méditerranéen et de pouvoir, qui sait, prendre une photo de plage avec un tueur de juif, ce qui est toujours sympathique.

Les flottilles précédentes ont été des échecs. Mais pour ces gens c’est l’intention qui compte. Ils disent vouloir apporter une aide humanitaire, mais si on leur répond que les Syriens, par exemple, auraient bien besoin d’aide, ils répondent qu’ils ne peuvent pas être partout à la fois. Ils pourraient ajouter qu’incriminer des soldats syriens, cela ne leur plairait pas et ne leur apporterait pas la même joie (où pratiquer la chasse aux Juifs en Syrie), et que s’en prendre à des soldats juifs fait courir moins de risques que s’en prendre à un soldat arabe qui, lui, aura la gachette bien plus facile.

 

Le bateau part de Norvège. Il s’appelle Estelle. Il fait escale en Suède. Il devrait arriver vers Gaza à l’automne. Ses affréteurs aimeraient trouver d’autres bateaux au cours du parcours pour les accompagner. Je ne sais s’ils y arriveront ou arriveront jusqu’au bout.

Israël devrait les accueillir comme il se doit : pas en risquant des actes de violence, non, c’est inutile. Pas en les faisant sombrer en haute mer, ce qui serait tentant. Mais en leur versant depuis les airs du goudron et des plumes pour décorer le goudron.

C’est ainsi qu’on accueillait certains escrocs dans l’Ouest américain. Et le goudron va bien à la peau des Scandinaves, les plumes sont utiles pour les nuits d’hiver en région nordique. Cela pourrait même être considéré comme un cadeau.


Guy Millière – JSSNews



Tags: , , , , , ,