Messages étiquettés Jérusalem

Se souvenir… et espérer

5 mai 2014
Pasteur Gérald Fruhinsholz


Se souvenir fait la force d’une nation. Dieu dit souvent dans la Bible à Israël : “Souviens-toi !”. Israël est le peuple de la mémoire, et pourrait-on dire également, avec le Mémorial de Yad Vashem à Jérusalem, la conscience de l’humanité.

Israël n’oublie pas “ses morts” – les millions de disparus des camps de la mort, déportés et assassinés, mais aussi les milliers de morts tués lors des dernières guerres, et des attentats. Deux Jours sont ainsi marqués après Pessah sur le calendrier - Yom haShoah (jour de la Shoah), et Yom haZikaron (jour du souvenir).

Roglit 2014
Vidéo – Roglit 2014
Nous étions ainsi à Roglit le jour deYom haShoah avec les amis de la Communauté francophone d’Israël pour honorer les disparus assassinés à Auschwitz et ailleurs… 80 000 déportés qui ne sont pas revenus, et dont les noms sont gravés à Roglit, ce lieu de mémoire bâti dans la forêt de Beth-Shemesh.

Roglit a été inauguré le 18 juin 1981, et ce monument a été édifié par l’Association des Fils et Filles des Déportés Juifs de France, présidée par Serge Klarsfeld. Le Mémorial est sur un terrain du KKL, et situé dans la Forêt du Souvenir, plantée par l’Association, où l’on trouve 80.000 arbres à la mémoire des 80.000 juifs déportés de France.
 

Yiths’haq (Isaac) – “Il rira !”

Tel est le nom du fils et héritier d’Abraham! Israël a un avenir glorieux, et après les larmes viennent les rires et les danses.
Le peuple juif revient sur sa terre en force, accomplissant ainsi les Ecritures, avec l’aliyah et l’intégration des immigrants juifs dispersés dans le monde. D.ieu a des plans d’avenir pour Israël.

L’Ambassade Chrétienne de Jérusalem (ICEJ) comme d’autres organisations chrétiennes, lève des fonds pour ce projet, et nous voyons depuis quelques temps, des Ukrainiens faire ainsi l’aliyah.
“Il y a de l’espérance pour ton avenir, dit l’Eternel ; tes enfants reviendront dans leur territoire” - Jérémie 31:17

Et demain, Israël fêtera ses 66 ans ! C’est Yom ha’Atsma’out, le Jour de l’Indépendance. Tous les drapeaux flottent en Israël, sur les voitures, les balcons, et les immeubles. L’espérance et la joie sont déjà là.


*     *     *     *     *     *

Discours de Valérie Spira Shapira à Roglit


Monsieur Patrick Maisonnave, Ambassadeur de France en Israël
Monsieur Arno Klarsfeld
Monsieur Hervé Magro, Consul Général de France à Jérusalem
Monsieur Patrice Matton, Consul Général de France à Tel Aviv
Monsieur Gilles Courrègelongue, Consul Général de France à Haifa
Madame Anne Marie Boubli, Conseillère de Monsieur Joel Mergui du Consistoire de France
Madame Etty Lancry, Déléguée du KKL
Mesdames et Messieurs les Représentants du Corps Diplomatique
Mesdames et Messieurs les Présidents d’Associations

Chers Amis

Je voudrais remercier Beate et Serge Klarsfeld du soutien qu’ils m’ont apporté dans l’organisation de cette cérémonie, ainsi que le KKL pour l’aide logistique et le matériel. Merci aux responsables d’Associations d’avoir organisé des autobus. Comme chaque année, nous nous retrouvons pour commémorer le Yom Ha Shoah vé HaG’voura sur le site de Roglit.

 

Le courage, la force, le désir d’organiser cette cérémonie,  je les dois à mon grand-père maternel Bernard Chaimovitch, déporté par le convoi numéro 1 du 27 mars 1942 ; à mon arrière grand-père Jacob Kirschneff, déporté par le convoi 48 du 13 février 1943 ; et à mon grand-père paternel Edouard Spira déporté par le convoi  51 du 6 mars 1943. Tous les trois sont inscrits sur notre mur.

Cette année le thème choisi par Yad Vashem est l’année 1944, entre délivrance et extermination.

Délivrance, selon la définition du dictionnaire, est le fait de délivrer quelqu’un, un pays, de lui rendre la liberté…

Au 1er janvier 1944, 80 000 juifs vivent toujours dans le ghetto de Lodz, à la fin de l’année il n’en restera que 600… En février, 1 000 juifs de Hollande sont déportés à Birkenau. Anne Franck fut arrêtée le 4 août 1944 pour être déportée et assassinée…  Lorsque l’Allemagne envahit la Hongrie en mars 1944,  750 000 juifs y vivent, moins d’un mois après, ils sont obligés de porter l’étoile jaune, et en quelques mois ce fut 437 000 juifs de Hongrie qui furent déportés pour être assassinés. Les Juifs des iles grecques de Rhodes et de Cos sont envoyés en Hongrie pour y être déportés en juillet 1944. Les 54 000 juifs de Salonique, eux, ont déjà été déportés en 1943. Jusqu’au bout les nazis ont déportés, assassinés, gazés hommes, femmes, enfants.

Ce n’est pas une délivrance…

En France, le 21 février 1944 exécution des 22 hommes du groupe Manouchian au fort du Mont Valérien. Le 6 avril, Klaus Barbie fait arrêter, déporter, gazer les 44 enfants de la colonie d’Izieu, et le 26 avril 1944 le Maréchal Pétain reçoit un accueil enthousiaste place de l’Hôtel de Ville à Paris, sa première visite depuis le mois de juin 1940.

Ce n’est pas une délivrance…

Pour les Juifs en France, l’année 1944 ce fut 16 convois, environ 16 000 hommes, femmes, vieillards et enfants. Sur ces 16 000 juifs ils n’y aura que 1 244 survivants en 1945 selon Serge Klarsfeld. Le dernier convoi est parti de Drancy le 17 aout 1944 soit moins d’une semaine avant la libération de Paris. Dans le convoi 77 du 31 juillet 1944, ce sont 300 enfants qui seront déportés.

Ce n’est pas une délivrance

L’armée soviétique avait rendu publiques les atrocités nazies faites à Majdanek, lorsque ses troupes avaient ouvert le camp en juillet 1944. Le chef des SS, Heinrich Himmler, donna alors l’ordre aux commandants des camps de concentration d’évacuer les prisonniers. L’évacuation de tous les camps de concentration se fit pratiquement par des marches forcées dites marches de la mort. Et il a fallu attendre le 27 janvier 1945 pour qu’Auschwitz soit ouvert par l’armée rouge.

Ce n’est pas une délivrance…

Ce fut quand même l’année du débarquement allié le 6 juin 1944, mais les SS ne s’avouent pas perdants et 4 jours plus tard a lieu le massacre d’Oradour-sur-Glane durant lequel 648 habitants furent assassinés. Paris sera libéré le 25 août 1944 et le Général De Gaulle défilera sur les Champ-Elysées le 26 août 1944.

Est-ce une délivrance ?

Combien de déportés sont rentrés physiquement mais leur âme, leurs pensées sont restées là bas ?…

Est-ce une délivrance ?

Combien d’enfants cachés, orphelins pour la plupart d’une mère ou d’un père, si ce n’est des deux, sont traumatisés ?…

Est-ce une délivrance ?

6 millions d’hommes, femmes, enfants assassinés, gazés, dont 1 million et demi d’enfants !

Est-ce une délivrance ?

Est-ce que nous, la nouvelle génération pouvons les délivrer, je me pose la question ?…

Valérie Spira Shapira



Tags: , , , , ,

Pourim 2014 (2)

23 Mars 2014
pasteur Gérald Fruhinsholz


C’était un jour de liesse à Jérusalem, comme dans toutes les villes – Pourim a été fêté joyeusement en Israël ! Pourim célèbre l’intervention providentielle de Dieu en faveur du peuple juif.

Cette tradition perdure parce que fêter Pourim répond à une mistvah, un commandement : “De génération en génération, chaque famille juive de chaque province et de chaque ville du royaume continuera à fêter les jours des Pourim. Les Juifs, leurs enfants et les enfants de leurs enfants garderont toujours cette coutume. Ils ne doivent jamais oublier ce qui s’est passé. 
Il est demandé aux Juifs de fêter les jours de Pourim à la date fixée par Mardochée le Juif et par la reine Esther… Ces ordres d’Esther confirment la fête des Pourim, et ils sont mis par écrit dans un livre“.(Esther 9:26-32)
 
Esther : une femme, un livre, une fête

Le livre d’Esther est un des rares livres de la Bible portant le nom d’une femme ; il a une particularité : on n’y parle ni d’Israël, ni de Dieu, ni de religion. En raison justement de l’absence de Dieu, il fut considéré avec méfiance par l’Eglise… Les rabbins eux-mêmes ne l’ont d’ailleurs admis que tardivement dans le canon (dans la Bible). Pourtant, le livre d’Esther a donné naissance à la fête la plus populaire du judaïsme, un mois avant Pessah.


Lors de Pourim, on lit la Meguila (« le rouleau ») d’Esther : c’est une obligation pour tous afin de se rappeler le courage d’Esther ce jour là. Les enfants sont alors munis de crécelles, agitées à chaque mention du nom d’Haman (Hou !). On s’offre des cadeaux, les michloah manot. Des dons sont également faits aux personnes dans le besoin. On mange aussi traditionnellement “les oreilles d’Haman”, des gâteaux pour la circonstance. La fête continue le soir avec des repas en familles, et dure toute la nuit, avec exubérance.

 

“Haro” sur les nations !

Il est indéniable que l’histoire d’Esther a un aspect hautement prophétique ! Non seulement, elle parle de toutes les fois où l’ennemi implacable d’Israël, qu’il soit Amalek ou Satan, a tenté de faire disparaître le peuple juif et faire échouer le plan divin, mais surtout de la manière providentielle avec laquelle l’Eternel-Dieu protège son peuple – Il est le vrai Gardien d’Israël (Ps 121).


“Pourim 2014″ a une saveur toute spéciale, en ces jours où les nations, qui portent de vrais masques d’hypocrisie, font tout pour diviser le pays ! A l’instar d’Haman (Hou !) qui réclamait le massacre de tous les Juifs, les dirigeants occidentaux, sauf exceptions rares, prétendent croire en un homme (Mahmoud Abbas) n’ayant aucune légitimité, niant Israël comme “Etat juif”, revendiquant Jérusalem et le Mont du temple, et proclamant “une Palestine” judenrein.

Pourim 2014
VIDEO Pourim 2014

Tout cela ressemble à une énorme farce, qui, si ce n’était tragique et lourd de conséquence pour Israël, est d’une vraie absurdité. Dieu jugera les ennemis d’Israël : Joël 3:2 est clair à ce sujet pour ces nations qui auront divisé le pays.

Malgré cette farce, nous croyons en l’esprit d’Esther – ceux qui prient pour Israël – et en Son Dieu. Il se révèlera puissamment, tel Morde’haï (type du Messie), pour délivrer Israël de tous ses ennemis, et fera de sa nation roch hagoyim - la tête des nations.


A nous de nous réjouir à l’avance, selon la parole du prophète (Jér 31:7-11) :

“Car ainsi parle l’Eternel : Poussez des cris de joie sur Jacob, éclatez d’allégresse à latête des nations (Israël) ! Elevez vos voix, chantez des louanges, et dites: Eternel, délivre ton peuple, le reste d’Israël !…

Nations, écoutez la parole de l’Eternel, et publiez-la dans les îles lointaines ! Dites : Celui qui a dispersé Israël le rassemblera, et Il le gardera comme le berger garde son troupeau. 

Car l’Eternel rachète Jacob, Il le délivre de la main d’un plus fort que lui”.



Tags: , , ,

Zvi Givati, un homme de coeur

21 novembre 2013
Pasteur Gérald Fruhinsholz


Le général Zvi Givati n’est plus parmi nous, il a rejoint son épouse bien-aimée, Esther, et son cher fils mort trop jeune… Nous le regretterons beaucoup, car il a été un réel pont entre Israël et les chrétiens, particulièrement les Evangéliques, ayant consacré sa longue retraite à l’Ambassade Chrétienne Internationale de Jérusalem (ICEJ). Parlant le français aussi bien que l’anglais, il était pour nous, qui représentions à cette époque l’ACIJ - Ambassade Chrétienne de Jérusalem -France, un vrai ambassadeur d’Israël pour les chrétiens sionistes que nous étions devenus, dans les années 90.


Zvi a été pour nous le premier visage d’Israël, quand nous nous sommes engagés dans l’aventure “sioniste” au travers de l’ambassade chrétienne organisant notamment des voyages et des conférences en Eretz. Il incarnait l’Israélien au visage avenant mais secret (image du sabra/la figue de barbarie, piquant au dehors et tendre au dedans !) ; il m’impressionnait beaucoup, mais avait un tel grand coeur que le contact passait immédiatement. Il savait faire aimer Israël et transmettre l’amour de Sion.


Voici également le témoignage de Suzanne Fauvel - Jean  son mari, fut président de la branche française de l’ACIJ :
C’est à Strasbourg que nous avons accueilli Zvi Givati durant les années 80. Il était responsable des ”Bonds d’Israël” (un organisme de placements de fonds en Israël) ; nous l’avions connu avec son épouse Esther, après avoir encouragé les tous premiers débuts du groupe ”La Branche d’Amandier à Jérusalem” qui devint l’Ambassade Chrétienne Internationale de Jérusalem. En France, Zvi a cherché tout naturellement le contact avec des chrétiens dont nous étions. Une petite étape en Alsace et les voilà repartis à Jérusalem ; Zvi était déterminé à donner son énergie extraordinaire comme liaison entre Juifs et chrétiens du monde entier réunis autour de l’Ambassade Chrétienne.

Jamais, nous n’oublierons les soirées de ses tournées où il revenait volontiers en France épauler le Pasteur Roger Brunet, à l’époque président de la branche française. 

Son humour nous faisait rire aux larmes, et sa pertinence ont réussi à toucher beaucoup de coeurs. Comment ne pas avoir de respect devant un général de police, qu’il était jusqu’au bout des ongles !

L’Ambassade Chrétienne Internationale de Jérusalem

Les innombrables oeuvres justes et excellentes les suivront. Prions afin que d’autres valeureux hommes et femmes de leur trempe se lèvent rapidement !”


C’est vrai, si nous sommes heureux qu’il ait retrouvé les siens, nous sommes tristes du départ de Zvi. Nous avons tant besoin, alors qu’Israël subit plus que jamais l’opprobre des nations, d’hommes et de femmes au coeur droit et valeureux, qui combattent le bon combat – Juifs et chrétiens réunis.

Je crois fermement que nous sommes dans ce temps où “les princes des peuples se réunissent au peuple du D.ieu d’Abraham” (Psaume 47) !


Gérald & Sophie



Tags: , , ,

DPPJ 2013 – Sur la brèche…

7 octobre 2013
Pasteur Gérald Fruhinsholz

Les chrétiens se sont une nouvelle fois réunis à Jérusalem, comme à chaque premier dimanche d’octobre – ils étaient Américains, Malaisiens, Philippins, Danois, Français, Japonais… pour le DPPJ – le Jour de Prière pour la Paix de Jérusalem. Comme prévu de nombreux pasteurs et responsables d’organisations chrétiennes étaient là  ; de même des invités juifs : le rav Schlomo Riskin d’Efrat, et Mme Naomi Tsour, adjointe au Maire de Jérusalem. Ensemble, nous avons chanté l’Hatiqvah ; l’émotion était au rendez-vous, ainsi que la joie d’être unis pour soutenir la nation choisie de l’Éternel. La soirée était retransmise en direct par la chaîne God-TV, à travers le monde. Cette année, 300 000 églises dans 175 nations étaient participantes pour ce Jour spécial du 6 octobre 2013.


[youtube]http://youtu.be/CR6KyVPutR0[/youtube]

La prière fait la différence !

Robert Stearns, directeur du DPPJ, avait déjà déclaré : ”Nous ne sommes pas réunis ici pour une expérience religieuse, nous sommes là parce que nous croyons que la prière fait une différence… Lorsque les plans de paix de l’homme échouent, la paix de D.ieu peut survenir… Aujourd’hui, une génération après la Shoah, l’Église ne sera pas silencieuse. Nous élevons nos voix devant l’ONU et l’Union européenne, dans nos églises, dans les universités, devant la Maison Blanche, et nous élevons nos voix vers les quatre coins de la terre … Il est temps pour le peuple de Dieu non seulement d’entendre le shofar … mais d’être le shofar ! “

 

Paroles glanées

Naomi Tsour, adjointe au maire de Jérusalem

(Rav Riskin) – “La Parole de Dieu parle mieux que le New-York Times !”… elle est plus puissante que n’importe quel Djihad !”

(Robert Stearn) – “Fais de Jérusalem ta priorité, car la Parole le dit : “que ma langue s’attache à mon palais si je ne fais de Jérusalem le principal sujet de ma joie” (Ps 137). Et de citer le prophète Esaïe 62 :“Pour l’amour de Sion, je ne me tairai pas ; pour l’amour de Jérusalem, je ne prendrai pas de repos jusqu’à ce que son salut paraisse…” 

 

Négociations ou annexion ?

Alors que le monde force Israël à décréter un illusoire Etat palestinien, les assassinats continuent. Récemment, deux soldats israéliens ont été assassinés froidement, et une petite fille de 9 ans a été victime d’un sniper palestinien. Où voit-on la moindre tentative de construire un Etat qui se respecte lorsque de tels exactions sont commises, sans aucune demande de pardon de la part des autorités palestiniennes… ni reconnaissance d’un Etat juif ?

Rav Shlomo Riskin, d’Efrat
et Robert Stearn



Alors qu’un Etat palestinien semble une chose impossible, pouvons-nous alors ouvrir une autre porte ? Je laisse parler un pilote chrétien, Tim Larribau, qui a un avis sur la question ; il croit au bonheur des Arabes… dans une vue sioniste et biblique (voir son article complet sur son blog) :

« [...] Quant à la politique de colonisation israélienne, j’ai un avis très différent de la dichotomie habituelle. Et si c’était la meilleure chose qui pouvait arriver aux Palestiniens ? Et si les Israéliens, débarrassés de la peur du terroriste et de la crainte d’être exterminés par des armées arabes, pouvaient appliquer sereinement leur tradition de l’étranger ami d’Israël et pleinement intégré dont bénéficient déjà de nombreux arabes qui en sont très satisfaits ? Et si ces colonies allaient à nouveau apporter des capitaux, permettre l’ouverture de commerces, créer de l’emploi et rendre aux Palestiniens intelligents l’espoir d’une vie meilleure loin des conflits bêtes et d’un nationalisme arabe qui a montré sous toutes ses coutures son lamentable échec ? [...]»

 
N’est-ce pas une bonne formule ? Tim termine son article : « … Vive Israël ; j’en appelle aux dirigeants des nations occidentales pour qu’ils appuient enfin, sans ambiguïté et sans fausse empathie pour des dirigeants palestiniens irresponsables, la seule nation démocratique d’état de droit qui est un exemple pour le Moyen-Orient et pour beaucoup de nations occidentales qui perdent leurs valeurs en quelques décennies ! »
 

Citons Amos pour finir, comme l’a fait le Premier Ministre Netanyahou à l’ONU:

“Je ramènerai les captifs de mon peuple, ils rebâtiront les villes dévastées et les habiteront, ils planteront des vignes… JE les planterai dans leur pays, et ils ne seront plus arrachés du pays que JE leur ai donné, dit l’Éternel ton Dieu”

Amos 9:13-15



Tags: , , , , , ,