Nous voilà de retour en Israël, après six semaines d’une tournée réalisée dans le milieu chrétien et juif – au total 4 750 km de ville en ville, en France. Mais dans le shirout-taxi collectif qui nous ramenait de l’aéroport Ben Gourion à Jérusalem, nous avons appris qu’un attentat venait de se produire, pas loin de la Gare centrale de Jérusalem !


Attentat à la bombe à Jérusalem !

Depuis 7 ans, Israël n’avait plus connu ce type d’attentat, et on avait un peu perdu l’habitude de considérer suspect tout bagage isolé – shel mi ze, disait-on alors : « A qui ça appartient ? ». Quelqu’un avait aperçu ce colis suspect à la station de bus, et a même appelé la police. C’était trop tard, la bombe de 1,2 kg déclenchée à distance et pleine de clous explosait près de deux bus, brisant toutes les vitres et déchiquetant la chair, faisant quelques quarante blessés dont trois grièvement. Une personne est décédée, il s’agit d’une femme chrétienne de 59 ans (1). Voici le témoignage d’un jeune étudiant juif – site Juif.org :

« Il gisait dans la salle des urgences mercredi soir, enveloppé dans une couverture tachée de sang de sa blessure à la jambe. Mais cela n’empêche pas ce jeune homme de 14 ans de sourire alors même qu’il décrit les événements de la journée avant l’explosion de Jérusalem.

 Après de longues heures d’étude, il avait passé un difficile examen d’entrée dans une Yeshiva. Au moment fatidique, il se tenait en face de Binyanei Haouma pour rentrer chez lui, fatigué de sa journée.

 Puis, il y a eu une énorme explosion qui l’a poussé au sol.

 Des éclats métalliques de la bombe ont percé sa jambe. Alors qu’il voyait le feu et qu’il entendait les cris, l’adolescent a dit que son premier souci était la douleur a sa jambe.

 « Je n’ai pas tout de suite compris qu’il s’agissait d’une attaque terroriste, j’étais inquiet pour ma jambe, » a déclaré l’adolescent. Il était parmi les 19 victimes de l’attentat à être arrivé à l’hôpital Shaare Tzedek.


Une famille juive assassinée

Le Premier ministre Binyamin Netanyahou s’est entretenu avec Haïm Fogel, le grand-père de la famille d’Itamar, assassinée le 14 mars 2011, jour de shabbat : « On ne peut définir avec des mots cette horreur. C’est un massacre de sang froid d’enfants et de parents innocents ».

Les victimes sont un père et une mère de famille – Oudi et Ruth Fogel, ainsi que leurs enfants – Yohav, Elad, 11 et 4 ans, et Hadass, un bébé de 3 mois. Ils ont été poignardés et égorgés chez eux dans leur lit. Deux autres enfants, de 8 et 2 ans, qui se trouvaient dans la maison ont échappé à la tuerie. Tamar, la jeune fille de 12 ans, rentrée tard le soir, a découvert le carnage. Quelle cause justifie de telles horreurs ?!… Les parents de Ruth – ils habitent notre quartier, et sont proches de nombre de nos amis – ont proposé de prendre avec eux les trois enfants rescapés de l’horreur. Des gestes magnifiques d’amitié se sont multipliés montrant la solidarité de la population israélienne. Le pays est choqué… tandis que les médias parlent de « la mort de colons dans un pays occupé », et les Palestiniens sans retenue font des youyous et dansent de joie…  Ps 6:3  « Mon âme est troublée, épouvantée ; Et toi, Eternel ! jusqu’à quand ?… »


Aggravation de la situation

Nous voyons comme une aggravation de la situation en Israël. L’embrasement au Moyen-Orient qui n’a normalement rien à voir avec le peuple juif, se retourne contre Israël. Mais non, disent les bien-pensants « il s’agit simplement de la révolte d’une population qui a soif de démocratie… ». Ah bon, alors pourquoi faut-il qu’Israël soit toujours au coeur des diatribes ? Un seul exemple qui montre bien la motivation des Musulmans : sur la place Tahir au Caire« deux millions d’Egyptiens étaient rassemblés. Le chef moral des Frères musulmans, le prédicateur Al Qaradhawi, s’y est adressé à la foule. Il a centré son discours sur le « retour et le rassemblement de l’armée de Mahomet, qui s’en allait bientôt exterminer les Juifs jusqu’au dernier ». Ces appels à la guerre et au meurtre génocidaire on recueilli les hourrahs délirants de l’assistance »

Après la dernière opération israélienne à Gaza en décembre 2008, le terrain a été cédé aux forces du Hamas. Et depuis, 450 Kassam et missiles Grad ont été lancés à l’aveugle sur les villes israéliennes et kibboutzim proches. Durant cette seule semaine, 69 roquettes ont été tirées… sans compter celles qui continuent à tomber à l’heure où j’écris.


Contents d’être de retour

Nous sommes heureux d’être à nouveau en Israël, même si la situation s’aggrave. Sachons qu’il n’y aura pas d’endroit dans le monde qui soit sûr à présent ! Le Japon a connu les pires moments de son histoire avec le cataclysme qui l’a frappé, comme d’autres nations avec d’autres catastrophesIl est bon dans les temps que nous vivons de se mettre en règle avec le D.ieu Créateur, le Puissant de Jacob…

« Que D.ieu est pitié de nous et qu’Il nous bénisse. Qu’Il fasse luire sur nous Sa face » – Psaume 67


Gérald & Sophie Fruhinsholz
24 mars 2011


(1) Mary G. faisait partie d’une organisation internationale pour la traduction de la Bible (Home for Bible translators – HBT) et étudiait à l’université hébraïque. Mary était écossaise et elle a passé les dernières 20 années de sa vie à travailler avec une tribu au Togo pour traduire la Bible dans leur langue.




Tags: , , , , ,