Messages étiquettés France

Croisade de France


Croisade contre Israël !

D’ici quelques jours, une flottille partira de Marseille pour forcer « le blocus de Gaza » et apporter du ravitaillement aux Gazaouites « affamés ». La France qui se veut toujours être le défenseur des plus faibles, le champion des causes perdues, part une nouvelle fois en croisade contre Israël. Mais non, dira-t-on le coeur sur la main, c’est pour aller au secours des Gazaouites. Mensonges !


Enfants de Gaza dans un C. commercial à Gaza

Alors qu’en l’an 1000, nos rois dits chrétiens, sous l’impulsion du Pape, partaient en croisade (9 croisades entre le XIe et le XIIIe siècle) pour libérer la terre sainte et délivrer Jérusalem de la main des impies, les « chevaliers du temple » portant la croix rouge sur le dos, n’ont pas hésité à massacrer quantité de croyants. De l’aveu des témoins, « le temple ruisselait de sang ». Des atrocités ont été affligées aux Juifs, aux Musulmans et à toute population présente, femmes et enfants compris.

 

172 personnalités françaises ont répondues à l’appel d’un bateau pour Gaza. Parmi eux, des personnalités chrétiennes :  Jean Tartier, pasteur, ancien président de la Fédération protestante de France, Monseigneur Marc Stenger, évêque de Troyes et président de Pax Christi France, et Monseigneur Yves Patenôtre, archevêque de Sens-Auxerre, prélat de la Mission de France.

Second Mega C. commercial à Gaza

Que ces prélats sachent alors que, oui, la persécution existe à Gaza, mais contre les chrétiens, de la part des Musulmans. Ils sont opprimés, persécutés et quelquefois assassinés… Aurez-vous chers amis chrétiens, le courage de visiter les membres de ces églises et dénoncer les injustices et les exactions qu’ils subissent de la part des Islamistes ?


Désinformation et hypocrisie…

Armes saisies sur le Mavi Marmara

Avec cette flottille, la France va encore se distinguer dans une opération qu’elle croit héroïque. Ce sont les nouveaux chevaliers teutons se drapant de leur bonne conscience et d’une bonne dose d’hypocrisie. Car qui ne sait pas encore que la ville de Gaza n’est pas « une prison à ciel ouvert » comme les médias veulent nous le faire croire (ex : France 24), mais au contraire que le ravitaillement est permanent et continu, 1) par des camions venant d’Israël, 2) par les tunnels, et 3)maintenant par la frontière ouverte de Gaza avec l’Egypte… où passent chaque jour quantité de missiles, d’armement et de munitions destinés au bombardement des villages israéliens.



Après la Croix-rouge, l’Europe confirme la non-crise humanitaire à Gaza

La commissaire européenne à l’aide humanitaire, Kristalina Georgieva a affirmé en mai 2011 : « … Je souligne mon opposition la plus totale au projet de la flottille… qui, malgré l’affirmation de ceux qui l’organisent, n’est pas humanitaire mais politique ». Mme Georgieva a souligné qu’elle n’approuve pas le phénomène de la flottille. « Nous ne sommes pas en faveur de la flottille. Ce n’est pas ainsi que l’on va pouvoir aider Gaza, soyons sérieux. Il faut travailler avec les autorités en Israël afin de transférer l’aide humanitaire via les canaux officiels… »

 

L’agression d’Israël à peine déguisée

Qu’est-ce que la France et son gouvernement veulent démontrer là, en n’interdisant pas une telle opération qui ressemble fort à une agression à peine déguisée de l’Etat hébreu, une atteinte aux valeurs démocratique d’un peuple souverain ? La France encore une fois se décrédibilise et se ridiculise, démontrant par là qu’elle ne peut jouer aucun rôle dans le conflit du Proche-Orient, encore moins prouver son amitié.

Comme toutes les croisades en Terre sainte qui n’ont fait qu’apporter guerres et humiliations, ces bateaux repartiront également… à moins qu’un sursaut d’intelligence les poussent à aller en Syrie, là où les gens ont vraiment besoin d’aide et de soutien dans leur besoin de liberté. Mais ces nouveaux chevaliers voudront-ils se frotter aux sbires de Bachar El-Assad ?… Courage fuyons.


Gérald & Sophie Fruhinsholz
16 juin 2011




Tags: , , ,

1000 roses pour l’Ambassade d’Israël

Suzanne Fauvel
10 mai 2011

A l’occasion de Yom ha’atsma’out 5771 – le 63ème anniversaire de l’Etat d’ Israël

Alors, dans le cœur de l’une de ces amoureuses de Sion chrétienne,  jaillit un cri qui monta vers Dieu :

‘’Seigneur Dieu Tout Puissant, même si je ne puis faire grand-chose, même si plus que jamais je me sens impuissante devant ces dangers imminents et ces menaces si violentes et déterminées à l’ égard de ton Peuple bien aimé d’Israël , montre moi comment nous démarquer, comment faire un geste fort, un geste d’amour et de respect pour Ton Peuple que nous aimons tant ! En quelque sorte un genre de contre manif mais dans la discrétion et la douceur…’’

 En France, des hommes et des femmes prient, jeûnent pour Israël, pour des réconciliations entre Palestiniens et Israéliens, pour la paix de Jérusalem etc… Contre vents et marées, ils soupirent, certains supplient Dieu en pleurant et continuent d’espérer qu’Eretz Israël aille vers le jour où sa  terre ne sera plus contestée comme la Bible le dit.

Trois semaines passent –  rien –  pas de réponse…

Durant la nuit, je réfléchis et je médite sur le moment de témoignage que je dois donner durant le culte du dimanche quand tout à coup une image forte, claire mais très fugace surgit :

  • Des baquets de roses en partance pour l’Ambassade d’ Israël de Paris !…
  • Génial ! Mais comment cela pourrait il se mettre en place ? … Mystère !…


Pendant le culte durant mon témoignage, je ne pus résister à la tentation de saisir une des magnifiques roses afin de témoigner de la possibilité d’utiliser ce genre de fleur si précieuse et si symbolique pour exprimer notre respect et notre amour au Peuple Juif et Israël, mais je n’en ai pas dit plus. Une arme, celle par excellence de l’amour face à toutes ces haines viscérales, cela m’irait très bien surtout que d’autres témoignages liés à des roses et des fleurs faisaient déjà parti de notre cheminement avec le Peuple Juif.

Durant le sympathique apéro qui suivi le culte, je fis connaissance de l’un des fidèles.

‘’Que faites vous de beau dans la vie ? ‘’, demandais-je poliment.
‘’Je suis grossiste en roses !’’

Stupéfaction… un grossiste en roses, de plus chrétien et ami d’Israël, quel choc !… La perle rare était bel et bien là devant moi avant même que je ne me mette en recherche pour la trouver !

Quelle merveille, seule réalisable par notre Père Céleste qui Lui est Maître parfait et incontestable des circonstances et des œuvres créées par Lui et Lui seul à l’avance. Comment se taire encore ?  C’est là que je suis sortie de ma réserve, lui expliquant cette image reçu en pleine nuit, juste quelques heures avant.

‘’Pouvez vous m’accompagner pour un projet qui consisterait à offrir des roses à l’Ambassade d’ Israël ? ’’
‘’Bien entendu, très volontiers !…’’

 C’est ainsi que fut donné le coup d’envoi de ce magnifique défi. Le premier  objectif semblait être une bonne centaine de roses. Certes déjà un joli bouquet mais ce n’est pas connaitre tout l’amour de Dieu pour Son Peuple chéri ! Quand Lui-même commence à toucher les hommes et les femmes ouverts et disponibles, là les choses bougent !


Les débuts furent un peu hésitants jusqu’à ce qu’une femme de Dieu soit convaincue elle aussi de la valeur de ce geste. Elle essaima le projet avec une facilité déconcertante, d’autres y mirent tout leur cœur ainsi que quelques hommes qui vinrent à notre rescousse… Des réseaux amis s’activèrent  en Alsace, dans le midi, le Sud-Ouest et en juste quelques semaines le précieux bouquet grandit jusqu’à devenir mille roses et plus venant de tous les coins de France! Des sœurs allemandes et mon mari avaient la foi pour mille roses, mais je n’osais y croire bien que j’en rêvais aussi, c’est certain !


Dès le début de cette période il était nécessaire d’avertir les services concernés de l’Ambassade d’Israël de Paris, sécurité oblige… Notre contact à l’Ambassade était d’accord que cela reste une surprise mais au fur et à mesure que ce bouquet grandissait les choses devenaient plus complexes… Le jour de la remise devint déterminant, comment faire ? Comment procéder ? Quelles couleurs de roses choisir ? Quel bonheur que de faire face à des problèmes de ce genre !

 En balayant du regard le calendrier je constatais que le 10 mai était la date du 63ème anniversaire de l’Indépendance de  l’Etat d’Israël – Yom Haatzmaout. En Israël bien entendu, cet événement se fête toujours avec une grande intensité, mais toutes les ambassades d’Israël tout autour du monde se font également un point d’honneur pour marquer cet événement reconnu officiellement d’ailleurs par l’Organisation des Nations Unies, faut-il encore le rappeler à nouveau ?

Choisir le jour de Yom Haatzmaout pour la remise de notre super bouquet de roses semblait vraiment intéressant, à propos mais cela nécessitait une confirmation claire et nette ainsi que l’accord des services concernés de l’Ambassade d’Israël. Avant d’avoir eu le temps de considérer toutes ces données, un simple coup de fil d’une amie très engagée pour Israël régla notre hésitation qui fondit comme neige au soleil.



 Le thème, cette année pour Yom Hatzmaout était : ‘’Veiller sur son prochain – l’année du souci de l’autre !‘’

Puisse ce thème nous inspirer nous, non juifs également tout au long de cette année  afin d’être de dignes héritiers des patriarches, des prophètes et de Jésus dont nous nous réclamons !


Suzanne Fauvel
Yom ha’atsma’out 5771




Tags: , , , , ,

Lettre ouverte à Mr Sarkozy


Monsieur le Président de la République,

La France, sous votre impulsion, a été à l’initiative pour une intervention des Nations Unies en Libye, en faveur des Libyens se soulevant contre le régime dictatorial de leur président Mouhammar Kadhafi.

Le caractère incroyable des moyens mis en œuvre, peut-on dire disproportionnés, face à un pays de 6 millions d’habitants peut simplement surprendre. La coalition n’a pas lésiné sur les moyens à utiliser. C’est une véritable Armada qu’elle a déployée  pour venir en aide aux insurgés libyens…

Nous savons malheureusement que des centaines de civils ont été victimes des bombardements. Des erreurs ont été commises et des convois amis ont été pris pour cibles par des avions de la coalition. Celle-ci a pu également comprendre ce que signifie le terme « boucliers humains » lorsque les combattants ennemis se cachent au sein d’une population civile, et que tout raid occasionne des « dommages collatéraux ».

Or Monsieur le Président, le 27 décembre 2008, vous avez condamné l’opération « Plomb durci » faite par Israël contre Gaza, dénonçant avec vigueur « … les provocations irresponsables qui ont conduit à cette situation ainsi que l’usage disproportionné de la force ».
Le diriez-vous toujours aujourd’hui, et de la même façon ?


Comme vous le savez, la situation en Israël était vraiment différente :

  • La France s’est engagée dans un conflit en Libye, qui n’est aucunement une menace, ni pour la population française ni pour son territoire.
  • Par contre, Israël a reçu des milliers de roquettes  sur son propre territoire durant des années (et continue d’en recevoir) et a logiquement défendu sa population. Il s’agissait d’une réaction légitime d’un Etat, face à un ennemi déclaré, en l’occurrence le Hamas, représenté par plusieurs groupes terroristes – des combattants habillés en civils, se cachant derrière la population. Il se trouve d’ailleurs que Tsahal est la seule armée au monde à envoyer des tracts pour signaler l’imminence d’un bombardement, de manière à avertir les civils.

Autre conflit, la Côté d’Ivoire. La France s’est également engagée avec une force militaire d’envergure. Elle a soutenu les soldats pro-Outtara, s’ingérant au sein d’une démocratie, et des massacres terribles ont eu lieu – selon la Croix-Rouge, un millier de personnes ont été tuées à Duékoué, première ville de l’ouest ivoirien à être tombée aux mains des forces pro-Ouattara.

Ces derniers jours, des hélicoptères français ont bombardé le palais et la résidence du Président Laurent Gbagbo, ainsi que des camps militaires contrôlés par les forces pro-Gbagbo. Je ne suis pas qualifié pour dire si l’intervention de la France est justifiée ou non, mais encore une fois, je constate que ce que l’on refuse à Israël – un simple droit à l’auto-défense – les nations et la France notamment, se le permettent, allant bien au-delà. Alors :

  • Pourquoi Israël n’a-t-il pas le droit de se défendre et protéger sa population ? Y a-t-il deux poids et deux mesures – les victimes palestiniennes sont-elles plus importantes que les victimes égyptiennes, tunisiennes, libyennes, syriennes, yéménites, ou ivoiriennes ?…
  • Pourquoi également, la France refuse-t-elle la requête israélienne d’annulation du Rapport Goldstone ? Le juge Richard Goldstone qui auparavant accusait Israël de « crimes de guerre », a récemment, et sans doute à la lumière des conflits actuels, reconnu avoir affirmé à tort qu’Israël avait visé intentionnellement des civils.

Habitant à Jérusalem, nous ne pouvons que remarquer ces injustices flagrantes lorsqu’il est question d’Israël et du peuple juif. Nous connaissons votre amitié envers Israël, et nous croyons que vous serez sensible et compréhensif pour que la diplomatie française manifeste une vraie justice à l’égard de cet Etat, unique démocratie au Moyen-Orient, et fasse pression sur la Commission des Droits de l’homme à l’ONU pour annuler ce « rapport » inique.

 

Respectueusement à vous,
Gérald & Sophie Fruhinsholz
6 avril 2011
« Celui qui bénit Israël sera béni » –Genèse 12




 

Tags: , , , ,

« Lekh lekha Israël »

Actualité Juive – N°1158 – 24 mars 2011

Article signé Reine Moutot


Le pasteur Gérald Fruhinsholz présente son livre : « Lekh lekha Israël »


Il y a quelques jours, le Centre Culturel Juif de Grenoble (CCJ) recevait le pasteur Gérald Fruhinsholz accompagné de son épouse Sophie. Il venait présentait son livre « Lekh lekha Israël ».

Quel que soit son idéal politique, quelle que soit son orientation religieuse, le Juif a une corde qui vibre en lui dès qu’il s’agit d’Israël. Quand des chrétiens ressentent la même émotion, c’est un véritable miracle ! Ils étaient nombreux ce soir-là au CCJ : membres des associations juives et non-juives, les Chrétiens Amis d’Israël (ICEJ), le groupe Shalom de Grenoble.


Gérald Fruhinsholz se définit lui-même : « Je suis chrétien et pasteur, et je bénis Israël ! ». Après 20 ans de ministère pastoral en France, il est venu s’établir dans l’Etat hébreu, plus précisément à Jérusalem, avec son épouse et son fils. Ils travaillent comme volontaires aux côtés de Hazon Yechaya, une des plus grandes organisations caritatives du pays. L’auteur avance l’idée que D.ieu à travers le peuple juif a un projet unique et éternel pour le salut de l’humanité auquel l’Eglise est appelée à collaborer avec un soutien non intéressé. Après 2000 ans d’errance, le peuple juif a le droit de vivre sur sa terre lui appartenant de droit par D.ieu et par les hommes.

Le pasteur souhaite faire passer le message suivant : « Les chrétiens amoureux de Sion désirent se placer aux côtés d’Israël, en accord avec les Ecritures ». Gérald Fruhinsholz fait alors un rappel historique très profond, depuis le IVe siècle jusqu’à la Deuxième Guerre mondiale. En évoquant la Shoah, une forte émotion règne dans la salle.

Gérald Fruhinsholz rappelle : « Aucun peuple n’a autant souffert que le peuple juif, le peuple élu de D.ieu : humilié, chassé de son pays, dispersé parmi les nations, persécuté et massacré. La restauration d’Israël a été la réponse cinglante de D.ieu à la lâcheté des nations, et aux forces des ténèbres, la résurrection de l’Etat d’Israël en 1948 ».


C’est sur une note très optimiste que le pasteur terminera : « Malgré l’antisémitisme et la haine des nations qui perdurent, D.ieu bénira son peuple parfaitement pour le bien de l’humanité ». Rarement, une telle intensité a investi tout un public si diversifié avec des opinions très différentes.




Tags: , , , , , , ,