Croisade contre Israël !

D’ici quelques jours, une flottille partira de Marseille pour forcer « le blocus de Gaza » et apporter du ravitaillement aux Gazaouites « affamés ». La France qui se veut toujours être le défenseur des plus faibles, le champion des causes perdues, part une nouvelle fois en croisade contre Israël. Mais non, dira-t-on le coeur sur la main, c’est pour aller au secours des Gazaouites. Mensonges !


Enfants de Gaza dans un C. commercial à Gaza

Alors qu’en l’an 1000, nos rois dits chrétiens, sous l’impulsion du Pape, partaient en croisade (9 croisades entre le XIe et le XIIIe siècle) pour libérer la terre sainte et délivrer Jérusalem de la main des impies, les « chevaliers du temple » portant la croix rouge sur le dos, n’ont pas hésité à massacrer quantité de croyants. De l’aveu des témoins, « le temple ruisselait de sang ». Des atrocités ont été affligées aux Juifs, aux Musulmans et à toute population présente, femmes et enfants compris.

 

172 personnalités françaises ont répondues à l’appel d’un bateau pour Gaza. Parmi eux, des personnalités chrétiennes :  Jean Tartier, pasteur, ancien président de la Fédération protestante de France, Monseigneur Marc Stenger, évêque de Troyes et président de Pax Christi France, et Monseigneur Yves Patenôtre, archevêque de Sens-Auxerre, prélat de la Mission de France.

Second Mega C. commercial à Gaza

Que ces prélats sachent alors que, oui, la persécution existe à Gaza, mais contre les chrétiens, de la part des Musulmans. Ils sont opprimés, persécutés et quelquefois assassinés… Aurez-vous chers amis chrétiens, le courage de visiter les membres de ces églises et dénoncer les injustices et les exactions qu’ils subissent de la part des Islamistes ?


Désinformation et hypocrisie…

Armes saisies sur le Mavi Marmara

Avec cette flottille, la France va encore se distinguer dans une opération qu’elle croit héroïque. Ce sont les nouveaux chevaliers teutons se drapant de leur bonne conscience et d’une bonne dose d’hypocrisie. Car qui ne sait pas encore que la ville de Gaza n’est pas « une prison à ciel ouvert » comme les médias veulent nous le faire croire (ex : France 24), mais au contraire que le ravitaillement est permanent et continu, 1) par des camions venant d’Israël, 2) par les tunnels, et 3)maintenant par la frontière ouverte de Gaza avec l’Egypte… où passent chaque jour quantité de missiles, d’armement et de munitions destinés au bombardement des villages israéliens.



Après la Croix-rouge, l’Europe confirme la non-crise humanitaire à Gaza

La commissaire européenne à l’aide humanitaire, Kristalina Georgieva a affirmé en mai 2011 : « … Je souligne mon opposition la plus totale au projet de la flottille… qui, malgré l’affirmation de ceux qui l’organisent, n’est pas humanitaire mais politique ». Mme Georgieva a souligné qu’elle n’approuve pas le phénomène de la flottille. « Nous ne sommes pas en faveur de la flottille. Ce n’est pas ainsi que l’on va pouvoir aider Gaza, soyons sérieux. Il faut travailler avec les autorités en Israël afin de transférer l’aide humanitaire via les canaux officiels… »

 

L’agression d’Israël à peine déguisée

Qu’est-ce que la France et son gouvernement veulent démontrer là, en n’interdisant pas une telle opération qui ressemble fort à une agression à peine déguisée de l’Etat hébreu, une atteinte aux valeurs démocratique d’un peuple souverain ? La France encore une fois se décrédibilise et se ridiculise, démontrant par là qu’elle ne peut jouer aucun rôle dans le conflit du Proche-Orient, encore moins prouver son amitié.

Comme toutes les croisades en Terre sainte qui n’ont fait qu’apporter guerres et humiliations, ces bateaux repartiront également… à moins qu’un sursaut d’intelligence les poussent à aller en Syrie, là où les gens ont vraiment besoin d’aide et de soutien dans leur besoin de liberté. Mais ces nouveaux chevaliers voudront-ils se frotter aux sbires de Bachar El-Assad ?… Courage fuyons.


Gérald & Sophie Fruhinsholz
16 juin 2011




Tags: , , ,