Un Humaniste qui défend Israël


Au centre Frankforter, rue Bethle'em

Guy Millière était à Jérusalem pour quelques jours, et nous avons pu l’entendre. La salle était pleine car depuis longtemps, Guy Millière est de ceux qui défendent avec loyauté Israël et le peuple juif, et c’est important pour la communauté juive francophone de voir un Français prendre leur parti, dénonçant le mensonge et disant les choses clairement.

Guy Millière est bardé de diplômes, il est écrivain et auteur de nombreux ouvrages politiques, essayiste et économiste, et il n’est pas juif ; c’est ce qui rend son discours intéressant. Pourquoi un non-juif, ne se disant d’ailleurs pas chrétien, est-il aussi engagé pour défendre la cause d’Israël ? (Voir son CV en Wikipedia)

Voilà quelques-unes de ses remarques, lors d’un interview à l’excellent blog Drzz-info : « … je suis un ami indéfectible d’Israël, parce que je connais l’histoire d’Israël… et je sais ce que tous les hommes qui aspirent à vivre dignement partout sur terre, doivent au peuple juif.

 Je sais qu’il faut être très vigilant. Je sais aussi, que les ennemis du peuple juif ne peuvent triompher, car ce qu’ils haïssent au travers de leur haine des Juifs est ce qui constitue cela précisément : « Le dispositif éthique fondamental de l’esprit humain ». Je sais que, sans ce dispositif, l’esprit humain se perd, et avec lui, l’humanité elle-même ».


Humaniste et amoureux d’Israël

Qu’est-ce qui donne à Guy Millière l’énergie pour affronter une opposition farouche et les menaces des antisémites de tous bords, médias TV et journaux compris, (notamment en France)  lorsqu’on défend Israël avec vigueur ?… Il se dit Humaniste, mais j’écris ce mot un grand « H », tant il est vrai que les humanistes, dont parmi eux sont des chrétiens libéraux et des Juifs de gauche, critiquent allègrement Israël et n’ont aucun scrupule à voir l’Etat hébreu découpé en morceaux, avec une Jérusalem partagée avec un peuple ne cherchant que la destruction d’Israël.

Cet homme, qui a l’amour de la vérité, fait partie des gens donnant de belles lettres de noblesse à l’Humanisme, rehaussant l’homme dans sa dignité. Pourtant, je me dois de rajouter au véritable Humaniste d’avoir, outre l’amour du prochain, la reconnaissance d’un D.ieu Créateur. Défendre Israël nécessite de croire en une autorité supérieure ayant placé une marque particulière sur le peuple juif – celle de Son propre nom.


Qui ne connait le chant : « Osseh shalom bimromav, Hou yassé shalom ‘aleynou, ve’al kol Israel, ve imrou, imrou, amen » – Celui qui fait la paix dans le ciel, la fera sur nous et sur tout Israël, et nous disons amen.

Un vrai Humaniste croira donc en Celui qui fait la paix pour Israël et pour le monde. Il ne croit pas que l’Homme descend du singe mais qu’il porte une étincelle divine, tout comme Israël en tant que nation. Il s’attend à l’intervention divine dans les affaires des hommes. En somme, si l’on peut dire que le faux humaniste est un adepte de Babel/babylone, le véritable, lui, est relié à la Jérusalem juive.


Finalement, je dirais que Guy Millière, pourfendeur d’un Barack Obama sournois, d’une Europe islamisée et sans courage, et d’un Proche-Orient judenrein, est un Humaniste croyant, car il croit en l’Homme, en Israël et en Son D.ieu.

Ensemble avec ces croyants-là, levons l’étendard de la vérité !

« Vous prendrez possession du pays et vous vous y établirez ; car Je vous ai donné le pays,
pour qu’il soit votre propriété » – Nombres 33 :53


Gérald & Sophie Fruhinsholz
23 mai 2011




Print Friendly, PDF & Email

Tags: , ,

Eglise, qui sait si … ?


Dans le Livre d’Esther, alors qu’Israël est en danger, Mardochée s’adresse à la reine Esther : « Qui sait si ce n’est pas pour un temps comme celui-ci que tu es parvenue à la royauté ? ». Juste avant, Mardochée l’avertissait : « Ne t’imagine pas que tu échapperas… Car, si tu gardes maintenant le silence, le secours et la délivrance viendront d’autre part pour les Juifs, et toi et la maison de ton père vous périrez… ».

Ces propos lourds de conséquence devraient interpeller la Chrétienté. Alors que le monde s’ingénie à imposer un Etat palestinien qui est en voie de devenir un Etat terroriste au cœur d’Israël, c’est maintenant que l’Eglise devrait faire entendre sa voix. Le fera-t-elle ?…

A-t-on idée de ce que représenterait la reconnaissance unilatérale de « la Palestine » qui est en voie de se décider pour septembre prochain ?… Non seulement, la Judée-Samarie biblique serait déchirée ainsi que la ville de David, mais l’éventualité d’une guerre extrêmement meurtrière serait inévitable, qui enflammerait le Proche-Orient de manière incontrôlée.

 

Un plan « par étape » pour détruire Israël

Actuellement, le Hamas et le Fatah tentent de conclure un accord : c’est comme mélanger de l’eau et de l’huile ! – chacun sait que les deux camps se haïssent. Mais le monde continue d’y croire. On sait ce que le Hamas souhaite : la destruction pure et simple d’Israël… « par étape » – l’éventuel Etat palestinien ne serait évidemment qu’une étape…

Traduit par Memri, voici ce que disait le dirigeant du Hamas Mahmoud Zahar il y a moins d’un an : « Nous avons libéré la bande de Gaza, mais avons-nous reconnu Israël ? Avons-nous abandonné nos terres occupées en 1948 ? Nous exigeons la libération de la Judée-Samarie et la création d’un Etat en Judée-Samarie et à Gaza, avec Jérusalem comme capitale -, mais sans reconnaître [Israël]. C’est la clé – sans reconnaître l’ennemi israélien sur un seul pouce de terrain. Il s’agit de notre plan à ce stade – de libérer la Judée-Samarie et Gaza, sans reconnaître le droit d’Israël à un seul pouce de terrain, et sans renoncer au droit au retour pour un seul réfugié palestinien. Notre plan pour cette étape est de libérer tout pouce de terre palestinienne et d’établir un état à ce sujet. Notre plan ultime est [d’avoir] la Palestine dans son intégralité ». 

 

316 fois plus d’aide financière qu’un Haïtien

Autre vérité : celle de deux poids, deux mesures en faveur des « Palestiniens ». Le monde a une dilection pour eux. Savons-nous que l’aide donnée aux Arabes de Gaza et de Judée-Samarie est de 316 fois supérieure à l’aide donnée à un Haïtien ?

«L’UE a annoncé une nouvelle aide de 124 millions de dollars à transférer à l’Autorité Palestinienne. Ayant dépensé, sans que personne n’ait rien vu, les 10 milliards reçus du monde entier l’an dernier, voilà que l’AP a encore besoin d’argent pour payer leurs fonctionnaires…. Aujourd’hui, personne ne sait où iront ces millions… Comment se fait-il qu’à chaque don, des dizaines de millions soient transférés vers les émirats du Golfe et le Maroc (précisément là où les leaders palestiniens ont des sociétés immobilières).

Notons que ces 125 millions sont à ajouter aux 100 millions déjà offerts officiellement. Auxquels il faut ajouter tout l’argent européen donné « en privé » par les États (les dons français, les dons anglais, etc…) ainsi que les dons en matériel et service. Au total, on estime qu’un Palestinien reçoit 316 fois plus d’aide financière qu’un Haïtien ». 

 

Défendre la vérité coûte que coûte  !

N’avons-nous pas un devoir et une responsabilité devant D.ieu et devant les hommes, celui de rechercher la vérité, et la défendre coûte que coûte ?… En tant que chrétien, le choix s’impose. Croyons ceci : la survie de l’Eglise est liée à la survie d’Israël !

Comme le disait Mardochée à Esther : Ne crois pas que tu te sauveras en fermant les yeux sur le danger qui menace le peuple juif et Israël. Eglise, tu es concernée de la même façon…


12 mai 2011

semaine du 5 Iyyar 5708 – Création de l’Etat hébreu, selon les prophéties




Print Friendly, PDF & Email

Tags: , , , ,

1000 roses pour l’Ambassade d’Israël

Suzanne Fauvel
10 mai 2011

A l’occasion de Yom ha’atsma’out 5771 – le 63ème anniversaire de l’Etat d’ Israël

Alors, dans le cœur de l’une de ces amoureuses de Sion chrétienne,  jaillit un cri qui monta vers Dieu :

‘’Seigneur Dieu Tout Puissant, même si je ne puis faire grand-chose, même si plus que jamais je me sens impuissante devant ces dangers imminents et ces menaces si violentes et déterminées à l’ égard de ton Peuple bien aimé d’Israël , montre moi comment nous démarquer, comment faire un geste fort, un geste d’amour et de respect pour Ton Peuple que nous aimons tant ! En quelque sorte un genre de contre manif mais dans la discrétion et la douceur…’’

 En France, des hommes et des femmes prient, jeûnent pour Israël, pour des réconciliations entre Palestiniens et Israéliens, pour la paix de Jérusalem etc… Contre vents et marées, ils soupirent, certains supplient Dieu en pleurant et continuent d’espérer qu’Eretz Israël aille vers le jour où sa  terre ne sera plus contestée comme la Bible le dit.

Trois semaines passent –  rien –  pas de réponse…

Durant la nuit, je réfléchis et je médite sur le moment de témoignage que je dois donner durant le culte du dimanche quand tout à coup une image forte, claire mais très fugace surgit :

  • Des baquets de roses en partance pour l’Ambassade d’ Israël de Paris !…
  • Génial ! Mais comment cela pourrait il se mettre en place ? … Mystère !…


Pendant le culte durant mon témoignage, je ne pus résister à la tentation de saisir une des magnifiques roses afin de témoigner de la possibilité d’utiliser ce genre de fleur si précieuse et si symbolique pour exprimer notre respect et notre amour au Peuple Juif et Israël, mais je n’en ai pas dit plus. Une arme, celle par excellence de l’amour face à toutes ces haines viscérales, cela m’irait très bien surtout que d’autres témoignages liés à des roses et des fleurs faisaient déjà parti de notre cheminement avec le Peuple Juif.

Durant le sympathique apéro qui suivi le culte, je fis connaissance de l’un des fidèles.

‘’Que faites vous de beau dans la vie ? ‘’, demandais-je poliment.
‘’Je suis grossiste en roses !’’

Stupéfaction… un grossiste en roses, de plus chrétien et ami d’Israël, quel choc !… La perle rare était bel et bien là devant moi avant même que je ne me mette en recherche pour la trouver !

Quelle merveille, seule réalisable par notre Père Céleste qui Lui est Maître parfait et incontestable des circonstances et des œuvres créées par Lui et Lui seul à l’avance. Comment se taire encore ?  C’est là que je suis sortie de ma réserve, lui expliquant cette image reçu en pleine nuit, juste quelques heures avant.

‘’Pouvez vous m’accompagner pour un projet qui consisterait à offrir des roses à l’Ambassade d’ Israël ? ’’
‘’Bien entendu, très volontiers !…’’

 C’est ainsi que fut donné le coup d’envoi de ce magnifique défi. Le premier  objectif semblait être une bonne centaine de roses. Certes déjà un joli bouquet mais ce n’est pas connaitre tout l’amour de Dieu pour Son Peuple chéri ! Quand Lui-même commence à toucher les hommes et les femmes ouverts et disponibles, là les choses bougent !


Les débuts furent un peu hésitants jusqu’à ce qu’une femme de Dieu soit convaincue elle aussi de la valeur de ce geste. Elle essaima le projet avec une facilité déconcertante, d’autres y mirent tout leur cœur ainsi que quelques hommes qui vinrent à notre rescousse… Des réseaux amis s’activèrent  en Alsace, dans le midi, le Sud-Ouest et en juste quelques semaines le précieux bouquet grandit jusqu’à devenir mille roses et plus venant de tous les coins de France! Des sœurs allemandes et mon mari avaient la foi pour mille roses, mais je n’osais y croire bien que j’en rêvais aussi, c’est certain !


Dès le début de cette période il était nécessaire d’avertir les services concernés de l’Ambassade d’Israël de Paris, sécurité oblige… Notre contact à l’Ambassade était d’accord que cela reste une surprise mais au fur et à mesure que ce bouquet grandissait les choses devenaient plus complexes… Le jour de la remise devint déterminant, comment faire ? Comment procéder ? Quelles couleurs de roses choisir ? Quel bonheur que de faire face à des problèmes de ce genre !

 En balayant du regard le calendrier je constatais que le 10 mai était la date du 63ème anniversaire de l’Indépendance de  l’Etat d’Israël – Yom Haatzmaout. En Israël bien entendu, cet événement se fête toujours avec une grande intensité, mais toutes les ambassades d’Israël tout autour du monde se font également un point d’honneur pour marquer cet événement reconnu officiellement d’ailleurs par l’Organisation des Nations Unies, faut-il encore le rappeler à nouveau ?

Choisir le jour de Yom Haatzmaout pour la remise de notre super bouquet de roses semblait vraiment intéressant, à propos mais cela nécessitait une confirmation claire et nette ainsi que l’accord des services concernés de l’Ambassade d’Israël. Avant d’avoir eu le temps de considérer toutes ces données, un simple coup de fil d’une amie très engagée pour Israël régla notre hésitation qui fondit comme neige au soleil.



 Le thème, cette année pour Yom Hatzmaout était : ‘’Veiller sur son prochain – l’année du souci de l’autre !‘’

Puisse ce thème nous inspirer nous, non juifs également tout au long de cette année  afin d’être de dignes héritiers des patriarches, des prophètes et de Jésus dont nous nous réclamons !


Suzanne Fauvel
Yom ha’atsma’out 5771




Print Friendly, PDF & Email

Tags: , , , , ,

Ner Hazikaron


Jamais Israël n’avait paru à la fois si fort et si fragile, que durant cette cérémonie du Souvenir –Yom hazikaron. C’était retransmis en direct par internet ; le lieu était rempli de soldats et de généraux, d’hommes et de femmes ayant perdu un proche, à la guerre ou lors d’attentats. C’était devant le Kotel, le Mur mémorable, vestige du Temple de Salomon, c’était devant le D.ieu d’Israël.

Tous honoraient la mort des 22.867 personnes sacrifiées pour le pays, tombées au « Champ d’honneur ». Cela ne compte pas les trop nombreuses victimes du terrorisme. Aujourd’hui les Israéliens se rendent aux cimetières militaires en hommage à ces soldats tombés pour la défense de la Terre au cours des différentes guerres d’Israël.

Israël a payé le prix fort pour assurer la survie de son pays trois fois millénaire et si disputé – le prix du sang…


‘Ad mataï – jusqu’à quand Seigneur ?… Jusqu’à quand le sang devra-t-il couler et jusqu’à quand le monde s’acharnera-t-il à refuser de reconnaître à Israël une vraie et entière légitimité, après avoir du bout des lèvres accepté sa création ? La paix sans Israël est une mascarade. La paix au Proche-Orient avec la création d’un énième Etat islamique, sans la reconnaissance d’un Etat juif équivaut à dénier à l’Etat hébreu son existence. La paix avec la création d’une « Palestine », c’est déchirer la terre d’Abraham, d’Isaac et de Jacob, c’est mépriser le Créateur…

Ô combien était beau le chant de ce soldat, de ce ‘Hazan à la voix pure, résonnant dans ce Parvis où montent sans interruption les prières vers le ciel !

Merci Israël d’exister, merci de nous montrer combien une nation peut être digne devant ses soldats tombés et ses familles meurtries, croyantes devant leur D.ieu – Lui sait entendre la voix du peuple choisi, Son témoin.


HATIQVAH : l’Espérance d’Israël – que vibre l’âme juive ! Cet Hymne, l’Hatiqvah, est plus que jamais d’actualité, et il est universel. L’humanité a désespérément besoin de « l’âme juive », comme les nations ont eu besoin de « leurs Juifs » dans leur histoire. A présent que cette âme a trouvé son repos, sa terre et sa capitale éternelle Yéruchalaïm, le vrai Shalom de D.ieu peut descendre et s’établir pour le meilleur de  l’humanité.

Aussi longtemps qu’en nos coeurs,
Vibrera l’âme juive,
Et tournée vers l’Orient
Aspirera à Sion,
Notre espoir n’est pas vain,
Espérance bimillénaire,
D’être un peuple libre sur notre terre,
Le Pays de Sion et Jérusalem.


 Ner hazikaron, c’est la bougie du souvenir et c’est aussi la flamme de la mémoire. Israël, continue d’entretenir cette flamme, fais briller l’étincelle de vie divine au sein de l’humanité. La fidélité de D.ieu est grande, tout comme Sa compassion et Ses promesses immuables.

« Il se rappelle à toujours Son alliance, Ses promesses pour mille générations, l’Alliance qu’Il a traitée avec Abraham, et le serment qu’Il a fait à Isaac ; Il l’a érigée pour Jacob en loi, pour Israël en alliance éternelle, disant : Je te donnerai le pays de Canaan comme héritage qui vous est échu » – Psaume 105


Gérald & Sophie Fruhinsholz
9 mai 2011




Print Friendly, PDF & Email

Tags: ,